Mumukouski

La cuisine (re)vue par Mumu

Lotte à la ciboulette et au sésame

Samedi, j’ai fait un petite visite au Libraire toqué à Namur. Et évidemment j’ai craqué … Sur un présentoir, un livre a tout de suite attiré mon attention:  « La cuisine de Fumiko » . En le voyant je me suis souvenue avoir lu plusieurs critiques élogieuses sur ce bouquin. Je lis un peu et zou direction la caisse :-).

Présenté comme un livre de cuisine asiatique, ce livre n’en est en fait pas un, et c’est plutôt tant mieux! Les recettes seraient plutôt de style français mais à connotation asiatique. Après avoir parcouru le livre de long en large et de droite à gauche, j’y trouve deux types de recettes: des recettes rapides à préparer tous les jours (potage, glace, tartare,…), mais également des recettes demandant un peu plus de préparation.

Pour un premier essai, j’ai opté pour une recette du type « facile et rapide ». J’ai été tellement emballée par cette recette que je pense en tester déjà une autre ce soir :-). J’avoue, la sauce, en fait toute simple, m’a vraiment bluffée 🙂

La recette  que je vous propose aujourd’hui doit normalement être réalisée avec des joues de lotte. J’ai pour ma part utilisé de la queue de lotte, plus facile à trouver dans le commerce.

Ce plat peut être servi, pour une version light, avec des haricots verts nature (et je vous assure que cela se marie très bien avec la sauce!), ou avec une purée de pommes de terre ou de patates douces.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

350g de lotte

2 càs de ciboulette hachée

1 càs de gingembre frais haché

2 càs d’huile de sésame

Huile neutre pour la cuisson

Fleur de sel

Poivre blanc

Farine

Saler et poivrer la lotte. Fariner les deux faces.

Cuire la lotte à la poêle avec un peu d’huile au goût neutre.

Pendant ce temps, préparer la sauce: mélanger le gingembre et la ciboulette hachés avec l’huile de sésame et un peu de fleur de sel. Personnellement j’ai ajouté un peu d’eau car je trouvais le mélange fort épais.

Dresser le poission bien coloré avec la sauce.

2 Comments on Lotte à la ciboulette et au sésame

  1. mamina
    9 mars 2011 à 4:24 (6 années ago)

    J’aime beaucoup ce livre aussi mais en ce moment, je me délecte avec le livre de San Hong Degeimbre… je rêve!
    -> je l’ai vu aussi… j’ai résisté parce que je me suis dit que vu le double volume, je ne trouverais jamais le temps de tout lire :-). J’ai toujours « Coco » comme livre de chevet à achever (ou plutôt à continuer de commencer …)

  2. Boljo
    23 mars 2011 à 4:42 (6 années ago)

    j’aime franchement la cuisine asiatique mais j’aime aussi « asiatiser » mes plats et ta version me convient, il me reste un beau rôti de lotte, je me fais un post-it. Il faut que je farfouille dans une librairie en France pour faire connaissance avec tous ces jeunes chefs japonais (femmes ou hommes) qui ont l’air d’avoir du talent et de l’audace culinaire.

Leave a reply