Mumukouski

La cuisine (re)vue par Mumu

Archive of ‘Cooking’ category

Quiche sans pâte aux courgettes, olives noires et crottin de Chavignol

Et deux! J’ai acheté deux paquets de feuilles de brick donc il faut rentabiliser! En plus la saison des courgettes bat son plein et j’ai pas mal de courgettes jaunes au jardin.

Bon par contre pour cette recette, il vaut ne pas avoir le nez trop sensible… L’odeur de chèvre embaume toute la maison :-). Si vous êtes allergique au fromage de chèvre ou à son odeur ,vous pouvez le remplacer par de la feta.

Cette tarte/quiche se déguste aussi bien chaude que froide. Personnellement je la préfère même froide.

 

Ingrédients pour une quiche carrée:

5 feuilles de brick

1 courgette et demi; de préférence une jaune et 1/2 verte

Une dizaine d’olives noires sans noyau

Un crottin de Chavignol

 

Préchauffer le four à 180°.

Disposer les feuilles de brick dans le moule à tartes et faire précuire le fond de la quiche 15 minutes au four.

Pendant ce temps, détailler les courgettes en lamelles d’environ 3mm d’épaisseur et les faire revenir à la poêle avec un peu d’huile d’olive.

Emincer les olives noires.

Emincer le crottin de Chavignon en fines tranches.

Déposer les rondelles de courgettes, les olives et le fromage sur les feuilles de brick et enfourner environ 30 minutes à 180°.

 

Quiche sans pâtes aux petits pois

L’idée de base de la recette provient du livre L’Almanach des légumes, de chez Exki. Un très chouette livre rempli d’idées pour cuisiner les légumes suivant les saisons.

Cette quiche légère car sans pâte se déguste chaude ou froide.

Ingrédients pour une quiche:

5 feuilles de brick

250g de ricotta

4 oeufs

20 cl de lait

150g de lamelles de jambon

1,5 courgette

200g de petits pois

Une pincée de muscade

4 oignons nouveaux

 

Préchauffer le four à 180°.

Disposer les feuilles de brick dans le moule à tartes et faire précuire le fond de la quiche 15 minutes au four.

Pendant ce temps, blanchir les petits pois et les égoutter.

Détailler la courgette en petits dés et les faire revenir à la poêle avec un peu d’huile d’olive.

Mélanger les oeufs avec la ricotta, le lait, la muscade et les oignons nouveaux émincés.

Tapisser le fond de la quiche avec les courgettes, les petits pois et le jambon. Verser par dessus le mélange à base d’oeufs et ricotta.

Cuire au four à 180° pendant environ 40 minutes.

Salade de brocoli et avocat au fromage de chèvre

Cette salade tirée du livre Ma cuisine 100% nature de Pascale Naessens est devenue un de mes classiques; surtout pour mes repas au bureau (la photo en atteste d’ailleurs).

Pascale Naessens met en avant une cuisine sans féculent mais en doublant la ration de légumes. N’ayant pas un appétit de moineau cela me donne l’impression d’un régime permanent donc pour ma part je mange la salade avec un peu de pain ou de biscotte.

Lunch au bureau, salade, avocat, brocoli, fromage de chèvre #pascalenaessens

A post shared by Muriel (@mumukouski) on

Ingrédients pour une salade:

2/3 d’un brocoli

1 avocat

Fromage de chèvre (pour ma part je préfère un fromage un peu sucré comme le bio, vendu en petit ramequin rond au Delhaize, mais vous pouvez très bien prendre du Chavroux).

Jeunes pousses de salade

Vinaigre de Xérès

 

Détailler le brocoli en bouquets et les cuire à la vapeur. Réserver au frais.

Dans l’assiette, verser une (très) grosse poignée de salade, ajouter le brocoli, arroser de vinaigre de Xérès.

Couper et éplucher l’avocat et l’ajouter à la salade.

Ajouter quelques cuillères de fromage de chèvre.

De retour

Voila déjà 2 ans que le blog est en pause… Déjà 2 ans! J’ai du relire la date de la dernière publication pour être certaine que je ne rêvais pas, c’est fou ce que cela passe vite.

Grosse pause, simplement parce qu’en fait je ne cuisine plus. Ce n’est pas l’envie qui manque, mais juste le temps. J’appréciais surtout passer des heures en cuisine, découvrir et tester de nouvelles recettes et je n’imaginais pas publier la recette de ma soupe du dimanche soir . Mais depuis 2 ans, ma cuisine se limite justement à la soupe au Easy Soupe (merci Moulinex) et au repas « tout-en-un » au Cookeo. Les livres de cuisine que j’achète ne sont plus des livres de « gastronomie » mais bien de la cuisine de tous les jours, si possible ultra rapide.

En fait, ces 2 dernières années (en fait non, 3 années), deux mini-mumukouskis ont intégrés la maison: Mademoiselle C et Mademoiselle B. Et ces deux petits machins de 1 et 3 ans prennent du temps. Et donc les habitudes alimentaires ont aussi été revues: le midi le week-end, on mange à midi pile (à 13h elles ronflent) et c’est du pratico-pratique apprécié des enfants. Donc je ne passe plus 2 heures à cuire 5 légumes, faire réduire une sauce, saisir une viande rouge, etc etc. Et le soir, si je dois commencer à cuisiner après leur coucher, je m’endors dans la cuisine avant qu’on ne passe à table.

Mais cuisiner me manque, et les livres de cuisinent me passionnent toujours autant.

Alors, finalement, si ce blog change quelque peu d’orientation et comprend également des recettes au Cookeo ou au Easy Soupe, et bien tant pis 🙂

 

Soupe aux lentilles, courge butternut, petits pois et coriandre

Par ce temps froid et pluvieux (voire neigeux) je suis une grande adepte des soupes consistantes et revigorantes.

Pour cette fois j’ai opté non pas pour une ‘vraie soupe’ mais bien pour un bouillon agrémenté de lentilles et de légumes. Un régal!!!!!!

Rapide à préparer pour le repas du soir mais elle sera encore meilleure le lendemain!

 

DSCN1935

Soupe de lentilles, courge butternut, petits pois et coriandre

 

Ingrédients pour 4 personnes:

1,5l d’eau

1 cube de bouillon ‘Star’

1 oignon jaune

1 carotte

1 bâton de céleri

2 grosses poignées de petits pois congelés

150 de lentilles vertes

400G de courge butternet coupées en gros dés

Coriandre fraîche

 

Détailler l’oignon, la carotte et le céleri. Faire revenir les légumes avec un peu d’huile d’olive. Ajouter les lentilles et de l’eau.  Cuire environ 20 minutes.

Faire chauffer le 1,5l d’eau avec le cube de bouillon Star.

Ajouter les lentilles, la courge butternut et les petits pois.

Poursuivre la cuisson jusqu’à ce que la courge soit tendre.

Assaisonner de coriandre fraîche.

 

 

Ravioles ouvertes aux coques et asperges vertes

Vous l’aurez remarqué, le blog est en pause depuis 2 mois …. Non pas que je ne mange pas (faut pas exagérer quand même) mais simplement je ne cuisine plus. Manque de temps malheureusement… Et je me vois mal vous indiquer la recette des chicons/endives au gratin, qui plus est quand la sauce est faite avec un sachet tout préparé… Et encore le soir des chicons/endives au gratin, c’était un soir de grande cuisine! Parce que j’ai aussi connu les soirs de fishstick/poêlée de légumes du Carrefour; les craquottes (mais avec un verre du vin et du chocolat en dessert s’il vous plait!), les sachets Gerblé, les pâtes avec la sauce en pot, etc etc. Mais je vous assure je survis! En fait je m’en porte plutôt pas mal. Je dois donc vraiment être dans une période de flemme, manque de temps, d’énergie.

Mais je vais prendre le chemin de ma cuisine (et pas juste du micro-ondes), promis!

Pour aujourd’hui, ce sera juste une recette en retard de publication… En long retard même parce que les asperges vertes, cela fait quand même quelques temps qu’elles ont été remplacées par les salsifis. Cela étant, je garde un très bon souvenir de ce plat, donc je partage!

 IMG_20140808_203811

 

Ingrédients pour 2 personnes:

1 botte d’asperges vertes

1kg de coques

6 feuilles de pâtes à lasagne fraîches

1 petite courgette

1 échalote

15 cl de vin blanc sec

10 cl de crème

Ciboulette fraîche

 

Eplucher et faire cuire les asperges à la vapeur.

Détailler la courgette en petits dés et faire cuire à la vapeur.

Hacher finement l’échalote. La faire dorer avec un peu de beurre dans une grande casserole.

Ajouter les coques et le vin blanc. Couvrir.

Mélanger régulièrement. Les coques sont cuites lorsqu’elles sont ouvertes.

Oter les coques et garder le jus.

Ajouter la crème et laisser épaissir quelque peu. Rectifier l’assaisonnement et ajouter la ciboulette ciselée.

Couper les feuilles de lasagne en 2 et les faire cuire à l’eau bouillante.

Dresser les assiettes avec au fond les pâtes, ajouter les coques, les légumes et la sauce.

 

 

Pappardelle sauce au lapin

Aaah les pâtes… Mon petit péché mignon.

J’avoue que je ne fais jamais de pâtes fraîches. C’est un boulot énorme et il y en a toujours partout, la cuisine ne suffit pas à les étaler.

Mais j’ai pris la résolution (les bonnes résolutions de la rentrée…) de garder régulièrement un paquet de pâtes fraiches dans le frigo. Pratique pour les soirs où l’on a envie d’une bonne assiette de pâtes avec une vraie sauce cuisinée.

Pour cette fois, ce sera des pâtes au lapin! La viande de lapin donne un goût fin à la sauce mais rien ne vous empêche de réaliser la même sauce avec par exemple du poulet.

 

Pappardelle au lapin

Pappardelle au lapin

 

Ingrédients pour 2 personnes:

250g de pappardelle fraîche

2 râbles de lapin

1 petit oignon rouge

1 branche de céleri

4 brins de persil

10 cl de vin blanc sec

1 boîte de purée de tomates

 

Désosser les râbles de lapin et les hacher au robot.

Hacher l’oignon, le céleri et 3 branches de persil. Lse faire revenir dans un peu d’huile d’olive.

Ajouter le lapin, saler et poivrer et poursuivre la cuisson 5 minutes.

Déglacer avec le vin et laisser réduire un peu le jus.

Incorporer les tomates et laisser mijoter 20 minutes.

 

Cuire les pâtes al dente.

Les égoutter et les dresser dans un plat, napper de sauce et d’un peu de persil haché.

 

 

 

Filet de truite, gaspacho de concombre et mozzarella

Non non je ne vous ai pas oubliés, je suis simplement partie reposer mes neurones au soleil. Et étant donné que j’avais oublié de programmer la publication de recettes avant ma mise au vert au soleil, le blog s’est lui aussi reposé.

Pour mon grand retour (si si), je vous propose une recette qui sent encore bon l’été et les repas en terrasse: une association de poisson avec une garniture froide. Il est d’ailleurs encore temps de profiter des dernières tomates!

 

DSCN1823

 

Ingrédients pour 2 personnes:

1/2 tomates vertes

1 concombre

1/2 boite de Saint Moret

Piment d’Espelette

1 boule de mozzarella di buffala

Marjolaine fraîche

1 filet de truite

Couper le concombre en deux dans le sens de la longueur et ôter les pépins.

Mixer le concombre avec le Saint Moret. Assaisonner avec le piment d’Espelette.

Si nécessaire ajouter un peu d’huile neutre (par exemple de l’huile de pépins de raisins).

Couper deux quartiers de tomate et ôter les pépins.

Egoutter la mozzarella et la couper en tranches épaisses.

Faire dorer le filet de truite, côté peau, à la poêle, de manière à ce qu’il soit croustillant.

Dresser l’assiette en décorant d’un peu de marjolaine.

Soupe de tomates au fromage frais et vanille

On profite des dernières tomates pour réaliser une soupe savoureuse. Enfin une soupe froide, pas une soupe de tomates à déguster au coin du feu avec une grosse tartine de pain beurré.

La crème au petit suisse vanillé apporte ce petit plus très sympa pour une verrine apéritive.

A déguster en entrée ou à l’apéro.

 

DSCN1812

 

Ingrédients pour 4 personnes:

1kg de tomates de bonne qualité

1 concombre

2 càs de vinaigre de xérès

4cl d’huile d’olive

2 petits suisses

1 gousse de vanille

 

Monder les tomates.

Couper le concombre dans le sens de la longueur et ôter les pépins.

Dans un blender, mixer longuement les tomates, le concombre, l’huile et le vinaigre.

Passer au tamis pour obtenir une soupe lisse.

Fouetter les petits suisses avec les graines de la gousse de vanille.

Réserver au frais dans une poche à douilles.

Tartinade d’anchois au fromage de chèvre

Ce n’est pas parce qu’il fait un froid de canard et qu’il n’arrête pas de pleuvoir que l’on doit déjà recommencer nos régimes choucroute/soupe/tartiflette.

Et puis de toute façon rien n’empêche de prendre l’apéro et grignoter devant la télé plutôt que dans le jardin (bon ok c’est moins agréable).

Aujourd’hui ce sera une tartinade aux anchois… Pour les fans d’anchois donc; les autres il est préférable qu’ils passent leur tour ;-).

 

DSCN1795

 

Ingrédients

2 boîtes d’anchois

2 càc de câpres

100g de fromage de chèvre frais (type Chavroux)

Poivre

Cake au rhum blanc et cranberries

Qui a dit que l’utilisation du rhum était limitée à l’apéro?  Ce serait vraiment bête de s’en priver dans les pâtisseries!

Ici un tout simple cake aux cranberries devient ultra parfumé.

La photo est ultra floue, mais je vous assure que le cake est délicieux!

DSCN1797

 

Ingrédients pour un cake:

180g de farine

3 oeufs

150g de sucre de canne

150g de beurre

1/2 sachet de levure chimique

2 bouchons de rhum blanc

1 poignée de cranberries

 

Faire fondre le beurre.

Battre les oeufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux.

Ajouter la farine, le beurre, la levure, le rhum et les cranberries. Bien mélanger pour obtenir une pâte homogène.

Verser dans un moule et cuire environ 40 minute sà 175°

Scampis au citron vert, piment et coriandre

Apéroooooooooooooooooooooooo!!!!!!!!

Lorsqu’il fait beau j’adore faire de longs apéros à l’extérieur. En dehors des traditionnels chips et crudités, j’aime ajouter quelques petites préparations rapides à grignoter. Cette fois j’avais opté pour des scampis marinés et servis avec du citron vert et de la coriandre.

Ultra simple, méga facile et super délicieux 🙂

DSCN1784

 

Ingrédients pour 4 personnes:

24 scampis

Huile piquante

1 bouquet de coriandre fraîche

2 càs de sauce nuoc-mâm

3cm de gingembre frais

4 càs d’huile d’olive

Le jus de 2 citrons verts

 

Eplucher le gingembrer et le hacher le plus finement possible.

Préparer la marinade: mélanger le jus de citron, la sauce nuoc-mâm, le gingembre et l’huile d’olive.

Mariner les scampis au frais pendant 30 minutes au minimum.

Faire cuire les scampis dans une poêle très chaude en ajoutant un peu d’huile piquante.

Parsemer généreusement de coriandre ciselée.

Filet de lieu tandori, fèves, lardons et écume d’aiöli

L’autre jour j’avais une folle envie de rouget et d’aïoli…  Jamais trouvé de rouget malheureusement. A croire que tout le monde avait décidé d’en griller au barbecue.

Je me suis donc rabattue sur un poisson blanc, mais sans abandonner l’aïoli, réalisée au siphon.

Un mélange chaud/froid idéal pour l’été!

 

DSCN1789

 

Ingrédients:

250g de filet de lieu

80g de lardons

100g de fèves

2 càc d’épices tandori

Quelques feuilles de salade

 

Badigeonner le poisson avec les épices tandori.

Dans une poêle, faire dorer les lardons. Ajouter les fèves.

Après 5 minutes de cuisson, ajouter le poisson.

 

Pour l’écume:

20cl de crème à 30%

10cl de bouillon de légumes

4 gousses d’ail

Ôter le germe des gousses d’ail et les faire blanchir à 3 reprises.

Ajouter la crème et le bouillon de légumes. Mixer, filtrer et mettre en siphon

Oignon et courgette grillés, gambas, tapioca et gelée de pommes

Aujourd’hui je vous propose une recette originale .. avec une photo mal cadrée… Mais bon on voit quand même de quoi il s’agit non?

Les ingrédients sont tout ce qu’il y  a de plus simple; c’est l’association de l’ensemble et les cuissons qui font l’originalité du plat.

Ne pas hésiter sur la pomme, c’est vraiment ce qui relève le plat!

Les oignon, courgette et gambas peuvent également être grillés au barbecue…

 

Oignon et courgette grillés, gambas, tapioca et gelée de pommes

Oignon et courgette grillés, gambas, tapioca et gelée de pommes

 

Ingrédients pour 2 personnes

6 gambas

1 gros oignon

1 courgette

Tailler l’oignon en tranches épaisses d’environ 1/2 cm. Badigeonner les tranches d’huile et les faire cuire à la poêle.

Tailler la courgette en fines tranches dans le sens de la longueur. Badigeonner les tranches d’un peu d’huile et les faire cuire à la poêle.

Faire sauter également les gambas à la poêle.

 

Pour la gelée de pomme:

1 pomme

3 càs de jus de pomme

Citron

Peler la pomme et la mixer avec le jus.

Ajouter quelques gouttes de citron pour éviter que le mélange nourcisse.

Verser dans une pipette et réserver au frais

 

Pour le tapioca:

Bouillon de volaille

40g de tapioca

Cuire le tapioca dans le bouillon de volaille durant environ 20 minutes.

Le tapioca doit gonfler et devenir transparent.

 

Pour les oignons nouveaux:

4 oignons nouveaux

3 càs de vinaigre d’hibiscus

Nettoyer les petits oignons.

Les faire colorer dans l’huile chaude.

Déglacer au vinaigre et poursuivre la cuisson

 

 

 

 

Saumon mi-cuit à la marjolaine, taboulé au tandori, sauce au yaourt

Il est venu le temps des jolies salades, des petits tartares, et des épices fraîches… Bon j’arrête de chantonner (Il est venu le temps des rires et des chants, des monstres gentils,..) et je vous parle cuisine.

Le but du jour, une entrée fraîche, jolie et rapide.

Au départ je pensais à un tartare de poisson. Mais j’hésite toujours à faire un tartare avec du poisson préemballé du supermarché. Je ne pense pas qu’il y ait un énorme risque mais bon, en général j’évite. Donc ici j’ai opté pour un saumon mi-cuit et refroidi. Le résultat à mon sens nettement meilleur!

 

Saumon mi-cuit, taboulé au tandori, sauce au yaourt

Saumon mi-cuit, taboulé au tandori, sauce au yaourt

 

Ingrédients pour 4 personnes:

300g de saumon

un gros bouquet de marjolaine

Saisir rapidemant le saumon sur une face. Il doit rester cru à l’intérieur.

Ciseler la marjolaine.

Détailler grossièrement le saumon.

Mélanger le saumon et la marjolaine.

 

Pour la semoule:

125g de semoule

1 càs d’huile d’olive

1 càc environ d’épices tandori

Cuire la semoule selon les indications, égoutter.

Egrainer la semoule, ajouter l’huile et les épices et réserver au frais.

 

Pour la sauce:

1 pot de 150g environ de yaourt grec

Jus de citron

Poivre noir et sel

1 càs d’huile d’olive

Assaisonner le yaourt avec le jus de citron, le poivre, le sel et l’huile.

Ajouter un peu d’eau si la consistance est trop épaisse.

 

Pour le dressage, déposer d’abord un cercle de saumon dans l’assiette de service. Dresser la semoule sur une assiette à part en tassant bien puis venir la déposer sur le saumon. Ajouter la sauce en dernier lieu.

 

Carpaccio de boeuf, nouilles de riz à l’asiatique

 

Avec le beau temps, l’envie des salades et plats froids revient.

Ici j’ai accompagné le carpaccio de boeuf de quelques nouilles de riz agrémentées d’une vinaigrette « à l’asiatique ».

Servi pour ma part en entrée mais en augmentant quelque peu la quantité de  nouilles, vous pourrez obtenir une ‘salade-repas’.

 

Carpaccio de boeuf, nouilles de riz à la thaï

Carpaccio de boeuf, nouilles de riz à la thaï

 

Ingrédients pour 2 personnes:

3 tranches de carpaccio de boeuf

Roquette

Environ 50g de nouilles de riz

2 radis

 

Pour la vinaigrette:

1 bouquet de coriandre

1 bouquet de ciboulette

2 jeunes oignons

1 càs de sauce poisson

Sel

3 càs de sauce soja

1 càc de gingembre en poudre

1 càt de vinaigre de riz

Le jus d’un citron vertV

Eventuellement un peu de vinaigre de citron vert

Huile d’olive (+/- 5 càs)

 

Ciseler la ciboulette, la coriandre et les oignons nouveaux.

Mélanger ensemble l’huile d’olive, le sel, la sauce poisson, la sauce soja, le gingembre, le vinaigre de riz et le citron vert.

Ajouter un peu de coriandre et de ciboulette.

Réctifier l’assaisonnement.

 

Cuire les nouilles de riz et les refroidir à l’eau.

Les assaisonner avec les 2/3 de la vinaigrette.

 

Dresser les assiettes en ajoutant un peu de vinaigrette sur la roquette.

Parsemer le carpaccio avec les oignons nouveaux et le reste de coriandre et de ciboulette.

Décorer avec de fines tranches de radis.

Papardelle aux asperges vertes, crevettes grises et vodka

 

Ces derniers temps les recettes du blog sont à classer dans la catégorie « hyper facile, méga rapide ».

Manque de temps malheureusement pour les tralala, mini-préparations, cuissons super longues,…

Cela n’empêche quand même pas de bien manger! La preuve avec ces pâtes de saison aux asperges et crevettes grises.

Papardelle aux asperges vertes, crevettes grises et vodka

Papardelle aux asperges vertes, crevettes grises et vodka

 

Ingrédients pour 2 personnes:

300g de pâtes fraîches

125g de crevettes grises

1 botte d’asperges vertes

7cl de vodka (environ)

1 oignon

Crème (facultatif)

 

Nettoyer les asperges et les couper en morceaux d’environ 3 cm.

Les cuire à la vapeur.

Emincer l’oignon et le faire revenir au beurre.

Déglacer à la vodka.

Ajouter les crevettes et les asperges.  Ajouter également un peu de crème suivant la consistance voulue.

Rectifier l’assaisonnement et mélanger la sauce aux pâtes cuites.

 

 

Ris de veau, jus d’épinard, risotto noir

Le ris de veau est, je pense, le seul abat que j’apprécie. Pourtant je ne mange que très rarement.

A la maison, cela prend du temps à cuisiner et il n’y en a pas très souvent sur les cartes des restaurants.

Petite confidence … L’asperge était au départ sur le ris de veau, mais elle n’a pas résisté au transport sur la table pour la photo.  Cela étant, cette tranche d’asperge est importante (si si) car elle apporte du croquant au plat.

 

Ris de veau, jus d'épinard, risotto noir

Ris de veau, jus d’épinard, risotto noir

 

Ingrédients pour 2 personnes:

1 ris de veau

 

Pour le jus d’épinard:

500g d’épinards

Bouillon de légumes

Crème semi-épaisse Blanchir les épinards.

Les mixer avec un peu de bouillon de légumes.

Passer au tamis.

Ajouter un peu de crème jusqu’à obtenir la consistance voulue.

 

Pour le risotto noir:

Riz noir

Bisque de homard ou fumet de langoustines,…

Parmesan

Vin blanc

Echalote

Ciseler l’échalote, la faire revenir dans un peu d’huile d’olive et de beurre. Ajouter le riz. Déglacer au vin blanc.

Poursuivre la cuission en ajoutant la bisque ou le fumet peu à peu.

Terminer la cuisson avec un peu de parmesan râpé.

 

Pour le ris de veau:

Faire dégorger le ris de veau durant 3 à 4h dans de l’eau. Les égoutter et les blanchir environ 5 minutes. Les égoutter et les sécher dans un essui puis les dénerver. Déposer une assiette ou un plat lourd sur le ris pour l’aplatir.

Faire fondre un peu de beurre et d’huile d’olive dans une pôele.

Fariner le ris de veau et le poêler quelques minutes de manière à ce qu’il soit croustillant à l’extérieur.

 

Pour les asperges vertes:

1 asperge verte

Huile d’olive

Fleur de sel

Huile de truffe

Tailler de très fines tranches et les faire mariner environ 2 heures dans un peu d’huile d’olive auquel on aura ajouter quelques gouttes d’huile de truffe et de la fleur de sel.

Cake chocolat blanc et cranberries

C’est reparti avec les cakes ‘petit déjeuner’!

Celui-ci est au chocolat blanc et cranberries. Mais finalement rien ne vous empêche de remplacer le chocolat blanc par du chocolat noir ou au lait, et les cranberries, par exemple par des noisettes. Tiens d’ailleurs, en l’écrivant ça me donne une idée pour le prochain cake 🙂

Bon petit dej!

 

Cake chocolat blanc et cranberries

Cake chocolat blanc et cranberries

 

Ingrédients pour 1 cake:

100g de farine

80g de poudre d’amandes

3 oeufs

140g de sucre

130g de beurre

2 poignées de cranberries

75g de chocolat blanc

1/2 sachet de levure

Faire fondre le beurre.

Faire fondre le chocolat

Hacher grossièrement les cranberries.

Fouetter les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter peu à peu la farine, la poudre d’amandes, la levure, le beurre fondu.

Ajouter le chocolat blanc et les cranberries et bien mélanger.

Verser la pâte dans un moule à cake et cuire 40 minutes à 175°.

 

 

 

Hamburger de saumon

 

Bon, rien de compliqué aujourd’hui. C’est presque une « anti-recette’.

 

Mais un hamburger à base de saumon frais, c’est quand même délicieux alors pourquoi s’en priver 🙂

En plus c’est hyper rapide à préparer! Et pour avoir goûter les recettes, le burger froid accompagné d’une salade n’est pas mauvais du tout non plus.

Burger de saumon

Burger de saumon

 

Ingrédients pour 4 hamburgers:

250g de saumon

2 càc de câpres

Ciboulette

1/2 oeuf battu

2 càs de chapelure

80g environ de gambas cuites

 

4 pains burgers

1 tomate

Salade

Sauce tartare, de préférence maison

Parmesan râpé

 

Cuire le saumon à la poêle.

Hacher les câpres et couper les gambas en morceaux.

L’émietter et le mélanger avec les câpres, la ciboulette, le demi oeuf battu, la chapelure et les gambas.

Diviser la préparation en 4 et façonner 4 gros burgers.

Déposer les burgers sur une plaque et faire cuire 15 à 20 minutes au four à 175° en les retournant à mi-cuisson.

 

Faire légèrement griller les pains.

 

Dresser les burgers en les garnissant de sauce tartare, tranches de tomate, salade et parsemer un peu de parmesan sur le saumon.

Biscuits apéritifs au parmesan, à la carotte et aux graines de pavot

Apéroooooooooooooooooooooooo!!!!!!!!!!

Avec des petits biscuits au parmesan/carotte/pavot ça vous tente?

En version rapide ci-dessous. Et si vous avez un peu plus de temps, vous pouvez faire des biscuits beaucoup plus fin et les déposer sur un rouleau à pâtisserie à la sortie du four. Vous aurez alors de jolies tuiles.

 

Biscuits apéritifs parmesan carottes graines de pavot

Biscuits apéritifs parmesan carottes graines de pavot

 

Ingrédients pour environ 20 biscuits:

1 blanc d’oeuf

1 carotte

2 càc de graines de pavot

40g de parmesan râpé

30g de beurre

4 càs de lait

50g de farine

 

Râper la carotte.

Faire fondre le beurre.

Dans un saladier mélanger tous les ingrédients.

Façonner des petits tas de pâtes et les étaler sur un silpat ou du papier cuisson.

Cuire environ 15 minutes à 180°.

La pâte peut être préparée quelques heures à l’avance et conservée au frais.

 

Biscuits apéritifs avant cuisson

Cailles à l’orange, salade de pâtes aux légumes

Cette caille a une longue histoire… J’exagère un peu mais bon…

L’autre jour, je me réveille avec une envie de caille. Direction le magasin (de taille moyenne)… Je trouve des coquelets mais pas de caille.

Bon, dimanche matin, direction la boucherie voisine. Le boucher me regarde d’un air dépité …. Il n’a plus de caille! Je pense que j’avais l’air désespérée. Voulant me faire plaisir, il m’avoue qu’il a 3 cailles dans le congélateur mais que bon, on ne vend pas des cailles congelées quand même!!!

Et bien tant pis, j’ai pris le risque, j’ai sauté sur les cailles! A prix plus que réduit parce que Monsieur le Boucher était plus que gêné. D’ailleurs je ne le citerai pas :-).

Congelées ou pas, on s’est régalé!

 

Cailles à l'orange

 

Ingrédients pour 2 personnes:

2 cailles

Le zeste d’une orange

Le jus de 4 oranges

1,5 càs de miel

Menthe fraîche

 

150g de petites pâtes ou d’orge perlé

1 carotte

1 petite courgette

1 poivron jaune

1 poivron rouge

2 oignons nouveaux

Cumin

Piment d’espelette

 

Commencer par détailler tous les légumes en petits dés.

Les faire revenir dans un peu d’huile et les cuire al dente. Assaisonner de sel, poivre, cumin et piment d’espelette.

Cuire les pâtes et les égoutter.

Mélanger les pâtes aux légumes et laisser tiédir la préparation.

Au moment de servir, garnir de menthe et de jeunes oignons ciselés.

 

Faire blanchir le zeste d’une orange deux fois dans l’eau bouillante.

Chauffer le miel avec le zeste d’orange.

Lorsque le miel commence à caraméliser, ajouter le jus d’orange et laisser réduire à petit feu.

 

Désosser les cailles.

Les faire dorer à la poêle dans un mélange beurre/huile d’olive.

 

 

Boulettes party, la suite: à la gueuze

Boulettes party, la suite!

Celles-ci sont à la gueuze. La recette est hyper hyper rapide et c’est réellement délicieux.

Je vous remets la photo de la table en désordre, au cas où vous n’auriez pas encore eu le bonheur de la voir 🙂

DSCN1653

 

Boulettes à la gueuze- 2 à 3 personnes:

400g de haché porc/veau

1 oeuf

4càs de chapelure

1 oignon

1 échalote

2 càc de farine

30 cl de gueuze (Lindemans pour moi)

1 càs de gelée de groseille

Thym

Huile d’olive et beurre pour la cuisson

 

Emincer l’oignon et l’échalote et les faire revenir avec un peu d’huile et de beurre.

Ajouter la farine,  bien mélanger et cuire 3 à 4 minutes.

Mouiller avec la gueuze.

 

Préparer les boulettes en mélangeant la viande, l’oeuf et la chapelure.

Façonner de petites boulettes.

Porter la sauce à ébullition, ajouter la gelée de groseilles et les boulettes.

Baisser le feu et laisser cuire à couvert durant une dizaine de minutes.

Boulettes Party: à la sauce tomate et à la gueuze

 L’autre jour, pour recevoir des amis, je n’avais pas beaucoup de temps de cuisiner et j’avais envie d’un repas simple et convivial « comme à la maison ».

J’avais pensé à des pâtes avec différentes sauces mais bon, c’était du déjà vu. Finalement j’ai pensé à …. Des boulettes!

J’ai opté pour deux types de boulettes différentes: à la sauce tomate, servies avec des pâtes, et à la gueuze servies avec des pommes de terre!

Et en prime la photo de la table avec tout son désordre 😉

La recette des boulettes à la gueuze très très prochainement!

 

DSCN1653

 

Boulettes sauce tomate – 2 à 3 personnes:

400g de haché porc/boeuf

1 oeuf

4càs de chapelure

1 oignon

2 branches de céleri

2 càc de farine

5 tomates

20cl de fond de veau

Thym

Laurier

1 gousse d’ail finement émincée

1 càs bombée de concentré de tomates

Huile d’olive et beurre pour la cuisson

 

Emincer l’oignon et le céleri.

Les faire revenir dans une casserole avec un peu d’huile et de beurre.

Ajouter l’ail et la farine. Bien mélanger.

Mouiller avec le fond de veau.

Découper les tomates en gros morceaux et les ajouter à la préparation.  Ajouter également le thym et le laurier.

Couvrir et laisser étuver à petit feu jusqu’à ce que les tomates compotent.

Oter le thym et le laurier et passer la sauce au mixeur.

 

Préparer les boulettes en mélangeant la viande, l’oeuf et la chapelure.

Façonner de petites boulettes.

Porter la sauce à ébullition, ajouter le concentré de tomates et les boulettes.

Baisser le feu et laisser cuire à couvert durant une dizaine de minutes.

« Couscous » de poulet au safran, tomates confites, carottes et céleri au cumin

Les variantes du couscous sont aussi nombreuses que celles de la pizza et des pâtes.

Celui-ci n’a à mon avis de couscous que le nom :-). D’ailleurs, Monsieur Mumukouski, le ‘pas fan de couscous’ a apprécié.

A base de poulet, de semoule et bouillon au safran et de légumes, il est tout simple à réaliser et ferait manger du céleri aux plus réfractaires.

A vos casseroles!

 

Couscous

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

5 branches de céleri

6 carottes fanes

2 blancs de poulet

1 ravier de tomates cerises

200g de semoule

Un trait de jus de citron

1/2 càc de miel

700ml de bouillon de volaille

Huile piquante

Ail

Cumin

1 dose de safran

 

Couper les tomates en deux, les disposer dans un plat à four. Arroser d’un peu d’huile d’olive et enfourner durant environ 30 minutes à 130°.

Eplucher les carottes tout en laissant un peu de verdure. Les faire revenir dans une cocotte avec un peu de beurre et huile d’olive. Assaisonner de cumin. Ajouter le miel et le jus de citron. Poursuivre la cuisson si nécessaire en ajoutant quelques cuillères à soupe d’eau.

Eplucher les branches de céleri et les tailler en bâtonnets de 4 à 5 cm. Les cuire à l’eau bouillante salée.

Faire dorer les blancs de poulet à la poêle.

Ajouter le céleri aux carottes. Ajouter le poulet et les tomates et réchauffer le tout doucement.

Assaisonner le bouillon de volaille avec un peu d’ail, une dose de safran et un trait d’huile piquante.

Y cuire la semoule et réserver ensuite le bouillon que l’on peut ajouter comme sauce au plat.

 

 

Madeleines à l’arôme de rose

Cela faisait longtemps que je n’avais plus fait de madeleines.

En mettant de l’ordre dans mes placards, je suis tombée sur une bouteille d’arôme de rose. Achetée il y a quelques mois justement pour parfumer des madeleines.

Ni une ni deux j’ai repris ma recette de madeleine ‘de base’ et j’y ai ajouté une demi cuillère à café d’arôme de rose.

 

Madeleines à la rose

 

Ingrédients pour environ 20 madeleines:

150g de farine fermentante

100g de sucre

65g de beurre fondu

3 oeufs

1/2 càc d’arôme de rose

 

Mélanger tous les ingrédients au fouet.

Remplir les moules au 3/4.

Enfourner 18 minutes à 175°

Blancs de poulet, asperges vertes, jus à l’estragon et au citron kaffir

Asperges le retour! J’avoue que j’en achète toutes les semaines.

Un petit plat frais et rapide pour les soirs de semaine. Rien de bien compliqué.

A servir avec du riz ou une pomme de terre au four.

 

IMG_20140410_202103

Ingrédients pour 2 personnes:

2 blancs de poulet

Farine

1 botte d’asperges vertes

2 dl de bouillon de volaille

Crème

Estragon frais

Citron kaffir (ou de citronnelle)

Cuire les asperges à l’eau bouillante en les laissant croquantes. Les couper en 3.

Assaisonner le poulet, le passer brièvement dans la farine. Faire dorer le poulet à la poêle avec un peu d’huile d’olive.

Disposer les asperges et les blancs de poulet dans un plat.

Arroser de 2dl de bouillon de volaille et d’un peu de crème.

Ajouter de l’estragon ciselé et un peu de citron kaffir.

Poursuivre la cuisson au four à 210° durant environ 20 minutes.

Crème chocolat à la patate douce

Je n’aime pas trop la patate douce… Pour ne pas dire pas du tout en fait.

Pourtant son goût sucré s’harmonise très bien avec les desserts.

Ici une crème/mousse au chocolat et à la patate douce. Uniquement du chocolat et de la patate douce, pas de beurre, pas de lait, pas de crème, pas d’oeuf! Une recette ‘trésor’ pour les personnes souffrant d’allergies.

La préparation se solidifie fortement au frigo, donc si vous préférez un aspect ‘crème’ à un aspect ‘mousse’, il ne faut pas hésiter à ajouter de l’eau de cuisson des patates douces.

 

crème chocolat à la patate douce

 

Ingrédients pour 5 personnes:

300g de patate douce

100g de chocolat noir

Poudre de noisettes

 

Détailler la patate douce en dés et la faire cuire à l’eau.

Egoutter et réserver l’eau.

Faire fondre le chocolat au bain marie.

Passer la patate douce et le chocolat au blender en ajoutant un peu d’eau de cuisson.

Verser dans des verres et réserver au frais.

Garnir de poudre de noisettes avant de servir.

Mezze maniche aux asperges et aux petits pois

 

Les asperges sont arrivées!

Pour ma première « dégustation » de l’année, j’ai opté pour des pâtes. Un plat tout simple et printanier.

Les mezze maniche sont des pâtes creuses, semblables aux macaroni ou aux rigatoni mais plus courtes et dont la surface est striée.

 

pâtes aux asperges et petits pois

Ingrédients pour 4 personnes:

400g de petits pois

1 botte d’asperges vertes

500g de mezze maniche (ou autres pâtes)

Parmesan fraîchement râpé

20g de beurre

2càs d’huile d’olive

2 oignons nouveaux

15cl d’eau

 

Nettoyer les asperges et les couper en 3 ou 4 morceaux.

Hacher les oignons nouveaux.

Faire chauffer le beurre et l’huile.  Ajouter les oignons nouveaux et laisser cuire environ 5 minutes.

Incorporer les petits pois et les asperges, verser 15cl d’eau. Cuire à feu dou.

Cuire les pâtes à l’eau bouillante salée.

Les égoutter et les verser sur les légumes. Bien mélanger.

Servir avec un peu de parmesan frais.

 

Cake comme un pain d’épice

Je suis toujours dans ma période cake pour le petit déjeuner.

Celui-ci ressemble (de loin) à un pain d’épice. C’est bien un cake, pas de doute, mais le fait qu’il contienne du mélagne quatre-épices lui donne le petit goût propre au pain d’épice.

A déguster avec une tasse de thé 🙂

 

Cake comme un pain d'épices

Ingrédients pour 1 cake:

150g de farine d’épeautre

150g de farine blanche

3 oeufs

30g de sucre glace

50g de beurre

3 càs de miel

10cl de lait écrémé

5cl de rhum

1 poignée de figues sèches (+/- 6 figues)

1 poignée d’abricots secs

1 càc bombée de quatre-épices

1 sachet de levure

 

Faire fondre le beurre.

Détailler les abricots et les figues en petits morceaux.

Fouetter les oeufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajouter le lait, le miel, les 2 farines, les quatre-épices, la levure, le beurre et le rhum.

Ajouter les fruits.

Verser dans un moule et cuire 45 minutes à 175°.

 

 

Filet de plie vapeur, crème de légumes, sauce à la trappiste blonde

Z’avez vu mes nouvelles assiettes? 🙂 Blanches, toutes simples, je les adore. Je sens que je vais souvent les utiliser.

Elles ont été inaugurées dimanche midi en présentation de filets de plie cuit à la vapeur , des crevetters grises et une sauce à base de trappiste.  Un plat finalement bien belge

J’ai servi ce plat avec des quenelles de purée de pommes de terre.

 filet de plie sauce trappiste

 

Ingrédients pour 4 personnes:

4 filets de plie

Lait écrémé

Chou romanesco

Crevettes grises

 

Saler et poivrer les filets de plie.

Cuire les filets à la vapeur (environ 4 minutes) en y ajoutant quelques cuillères à soupe de lait.

 

Détailler quelques petits bouquets de chou romanesco et les cuire à la vapeur.

 

Pour la sauce:

15cl de trappiste blonde (ici de la Westmalle)

200g d’oignons doux

Thym

125g de champignons de paris

1dl de bouillon de volaille

1/2dl de crème à 20%

Faire revenir les oignons émincés grossièrement dans un peu d’huile d’olive. Ajouter le thym et les champignons. Mouiller avec la bière.

Ajouter le bouillon de volaille, la crème, et laisser réduire. Mixer pour obtenir une sauce bien lisse.

 

Pour la crème de légumes:

200g d’oignons doux

1 petit fenouil

5 branches de céleri

Thym

1dl de bouillon de volaille

1/2dl de crème light

Emincer le fenouil, les oignons et le céleri. Faire revenir à l’huile d’olive.

Ajouter le thym et mouiller avec le bouillon et la crème.

Lorsque tous les légumes sont cuits, mixer pour obtenir une crème épaisse.

Cake tout noir aux graines de pavot

Cake le retour!

Celui-ci est on ne peut plus simple, j’y ai simplement ajouté une forte dose de graines de pavot.

Les graines donnent en fait un petit côté croquant, un peu comme les petits bonbons qui pétillent sous la langue.

Par contre, le cake est assez « sec », il ne faut donc pas espérer le conserver 5 jours.

L’aluminium sur la photo, c’est juste parce que le cake était parti en voyage … Je l’ai rattrapé juste à temps pour la photo!

 

Cake aux graines de pavot

Ingrédients pour un cake:

250g de farine

2 oeufs

125g de sucre glace

12cl de lait écrémé

150g de graines de pavot

6g de levure

Faire fondre le beurre.

Fouetter ensemble les oeufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange devienne mousseux.

Ajouter peu à peu la farine, le lait, la levure, et les graines de pavot.

Verser la pâte dans un moule et cuire 45 minutes à 175°.

 

 

Céleri-rave rôti aux herbes et à l’ail

Fin janvier, en me baladant sur le blog de Sylvain, je repère une chouette recette de céleri-rave cuit en entier au four.

Je la garde précieusement, me disant que ça c’est facile et original.

Puis, toute emballée, j’achète épices et céleri-rave… Avant de me rendre compte que le soir en semaine c’est pas évident de cuire un céleri-rave pendant 3 heures!

J’ai donc du revoir mon planning repas plusieurs fois mais au final le résultat était bluffant! A refaire dès que j’ai un peu de temps!

IMG_20140312_201527

 

Ingrédients pour mon céleri-rave:

1 beau céleri-rave
2 tête d’ail
origan, thym, laurier et sauge
sel, poivre
huile d’olive

Pour la préparation, je vous laisser aller voir chez Sylvain!

 

 

IMG_20140312_202026

Génération W

Youhouhou!!!! Il est arrivé!! Merci Monsieur le Facteur!

Vous le reconnaissez???

IMG_20140307_145342

Et oui, c’est lui, le Passeport Génération W.

Kesako??

Inscrite dans le projet Creative Wallonia, cette initiative entend contribuer au rayonnement de la gastronomie wallonne en Belgique mais aussi à l’étranger.

La Génération W, ce sont 10 Chefs wallons étoilés qui ont décidé de s’associer pour mettre en avant la gastronomie wallonne.

Les Chefs à la base du projet, ce sont eux:

  1. Sang Hoon Degeimbre (L’Air du Temps),
  2. Maxime Collard (La Table de Maxime),
  3. Mario Elias (Le Cor de Chasse),
  4. Eric et Tristan Martin (Lemonnier),
  5. Arabelle Meirlaen (Arabelle Meirlaen),
  6. Christophe Pauly (Le Coq aux Champs),
  7. Clément Petitjean (La Grappe d’Or),
  8. Pierre Résimont (L’Eau vive),
  9. Jean-Baptiste et Christophe Thomaes (Château du Mylord),
  10. Laury Zioui (L’Eveil des Sens)

Mais le projet ne se limite pas à ces Chefs, il inclut également les « jeunes talents » et de nombreux producteurs.

Un livre de recettes a même été publié: Une terre, des hommes et des recettes

Et la cerise sur le gâteau, le banquet à 20 mains! Le principe: la Génération W a édité 101″ passeports gastronomiques » . Les heureux détenteurs (dont moi youpi youpi tralala) doivent le faire valider à chacune de leur visite dans un des restaurants de la Génération W (chez les Chefs à la base du projet mais aussi chez les Jeunes Talents).  Le passeport est validé après 5 visites … Et dans ce cas ce passeport devient une invitation pour un banquet réalisé conjointement par les 10 Chefs à la base du projet.

Pour plus d’infos, n’hésitez pas à surfer sur ce site: http://www.generationw.be

Pour ma part je tenterai de vous tenir au courant de mes futures découvertes culinaires!

Cake sans sucre aux figues et à la cannelle

 Qui dit cake dit normalement sucre et beurre. C’est aussi pour ça que c’est bon non?

Et bien celui-ci est délicieux mais sans sucre et sans beurre! En fait il fait un peu penser à un pain spécial. D’ailleurs quand je l’ai préparé la pâte avait une odeur de pain et cela a été la même chose lors de la cuisson. Pourtant, il n’est pas sec, car les figues donnent du moelleux et du sucré.

Ici il a été mangé au petit déjeuner, soit nature, soit avec un peu de chocolat.

Mais je me demande si ça n’irait pas aussi avec certains fromages, quitte à faire le cake sans l’assaisonner de cannelle. A tester!

cake sans sucre, cannelle et figues

 

Ingrédients pour 1 cake:

150g de farine complète

150g de farine d’épeautre

3 oeufs

30cl de lait écrémé

1càc bombée de cannelle

120g de figues séchées

1 sachet de levure

 

Couper les figues en petits morceaux.

Battre les oeufs avec le lait. Ajouter les farines, la levure, la cannelle.

Incorporer délicatement les figues.

Verser la pâte dans un moule et cuire 55 minutes à 175°.

Magret de canard mariné au café, chicons braisés à la coriandre

S’il y a un bien une viande que je ne fais jamais mariner, c’est bien le canard. Je le fais régulièrement avec le poulet et la dinde, et de temps en temps avec du boeuf pour les brochettes du barbecue mais avec le canard je n’y avais pas pensé.

Et puis l’autre jour mon attention a été attirée par une marinade au café et là ça a fait tilt, une jolie ampoule s’est allumée au dessus de ma tête.

Avec la mariande café/soja, le canard acquiert un goût plus corsé qui n’est  pas pour me déplaire.

 

Magret de canard mariné au

Ingrédients pour 2 personnes:

1 magret de canard

6 petits chicons

Coriandre fraîche

Huile neutre

 

Pour la marinade:

10cl de café fort

10cl de sauce soja

2 càs de miel

2 gousses d’ail finement hachées

1 morceau de gingembre de 3cm finement râpé

Poivre noir concassé

Mélanger tous les ingrédients de la marinade.

Y plonger le magret de canard, côté peau sur le dessus.  Recouvrir de papier film et laisser mariner au frais durant 3 heures.

Retirer le magret de la marinade. Le faire dorer de tous côtés dans une poêle. Ôter la graisse de la poêle et pourssuivre la cuisson du canard au four à 125° durant environ 20 minutes, jusqu’à ce que le canard soit rosé.

Pendant ce temps. couper les chicons en 4 dans le sens de la longueur, ôter le coeur.

Faire revenir les chicons avec un peu d’huile dans la poêle ayant servi à rotir le canard.

Déglacer avec un peu de marinade, laisser réduire et ajouter la coriandre.

 

Servir par exemple avec des grenailles cuites à la vapeur.

Cake mangue – vanille

Je ne sais pas si vous avez remarqué mais les cakes sont à la mode pour le moment dans ma cuisine.

En fait j’ai récemment acquis, le ‘Best-of cakes » de la collection Marabout Chef. Et donc je teste et j’adapte un peu à mes goûts.

Celui- est parfumé à la mangue, a un petit goût de vacances sous les tropiques.

 

 Cake mangue - vanille

Ingrédients pour un cake:

1 mangue

3 oeufs

1 gousse de vanille

180g de farine

140g de beurre

140g de sucre

6g de levure chimique

 

Eplucher la mangue, ôter le noyeau et découper la chair en petits morceaux.

Faire fondre le beurre.

Fendre la gousse de vanille en 2 et récolter les graines.

Fouetter les oeufs avec le sucre. Ajouter la farine , la levure et le beurre.

Ajouter la vanille et la mangue, mélanger.

Verser la pâte dans un moule et faire cuire 45 minutes à 175°.

Gambas panées à la noix de coco, lait de coco aux agrumes et curry

Une petite recette rapide  et savoureuse ça vous tente?

Au menu ce soir gambas/lait de coco/jus d’orange/jus de citron/curry!

Servi avec du riz, vous aurez un plat mais vous pouvez également servir, à l’apéro, une petite gambas par personne, accompagnée de sa sauce. Ou 2 à 3 gambas en entrée.

Attention néanmoins à la sauce qui est très forte en goût! Les gambas ne doivent pas nager dans la sauce.

 

 IMG_20140222_205817

 

Ingrédients pour 2 personnes:

12 gambas

3 blancs d’oeuf

Noix de coco rapée

1/2 citron

1,5 oranges

30cl de lait de coco

Beurre

2 càc bombées de curry

 

Décortiquer les gambas de manière à laisser uniquement la queue.

Fouetter les blancs d’oeuf de manière à les rendre mousseux.

Plonger les gambas dans le blanc d’oeuf battu puis dans la noix de coco rapée.

Faire dorer les gambas à la poêle dans un peu de beurre.

Pour la sauce:

Presser les oranges et le citron.

Faire fondre une noix de beurre dans une casserole. Ajouter 1 càc de curry et laisser cuire 30 secondes. Verser les jus d’oranges et citron et laisser réduire d’un tiers.

Ajouter le lait de coco et laisser réduire jusqu’à la consistance désirée. Ajouter 1 càc de curry.

Servir avec un riz basmati.

 

Cake cacao – pomme – courgette

Miam miam un cake super calorique, avec du chocolat et du cacao!

Ben oui, parce qu’ici, avec une pâte à base d’huile et non de beurre, on est plutôt dans le style muffin géant que cake quatre quarts. Mais qu’est ce que c’est bon….. Et puis bon, on peut se donner bonne conscience en se disant qu’en mangeant ce cake, on mange aussi des fruits et des légumes!

 

cake cacao - pomme - courgette

 

Ingrédients pour un cake:

200g de farine

3 oeufs

90g de cassonade

90g de sucre blanc

100g de pomme grany rapée

100g  de courgette rapée

7cl d’huile neutre

50g de chocolat noir concassé

1 poignée de noix concassée

2càs de cacao non sucré

6g de levure chimique

 

Fouetter ensemble les 2 sucres, les oeufs et l’huile.

Ajouter progressivement les courgettes, les pommes, le chocolat en morceaux, le cacao, les noix, la farine et la levure.

Mélanger sans lisser complètement la pâte.

Verser la pâte dans un moule à cake et cuire environ 50 minutes à 175°.

Conchiglioni farcis à la purée de navets, infusion de chorizo

Vous l’avez remarqué aussi? Hier c’était la Saint Valentin … Si vous ne vous en êtes pas rendus compte c’est vraiment que vous vivez sur une autre planète :-).

Et de mon côté, le repas de Saint Valentin a été frugal …. Pâtes au beurre et jambon! Microbes obligent :-(. J’avais pensé prendre une photo de cette magnifique réalisation culinaire mais je n’aurais pas voulu faire de jaloux.

Cela dit, en parlant pasta, j’ai récemment craqué pour la bible des pâtes: La cuillère d’argent! Miam!

Et pourtant cette recette n’est pas du tout tirée de ce livre, qui en fait ne comporte qu’une seule recette de conchiglioni farcis.

Dans ce plat, la sauce salée et forte en goût contrebalance très bien le côté sucré de la purée de navets. Bon appétit!

 

Conchiglioni farcis

 

Ingrédients pour 2 personnes:

20 conchiglioni

Une botte de navets

1,5 càs de confit de chicons

2 gousses d’ail

Huile d’olive

Copeaux de parmesan

 

Détailler les navets en gros dés. Disposer les navets sur une plaque de cuisson avec l’ail épluché. Arroser d’huile d’olive et faire griller au four à 175° durant 30 minutes environ.

Lorsque les navets sont tendres, les mixer grossièrement avec le confit de chicons. Rectifier l’assaisonnement.

Cuire les pâtes al dente. Egoutter et les farcir avec la purée de navets.

Disposer les pâtes dans un plat et enfourner durant environ 15 minutes à 175°.

Pour la sauce:

300m de bouillon de légumes

8 tranches de chorizo

Crème

Porter le bouillon à ébullition avec le chorizo; laisser frémir pendant 20 minutes.

Arrêter la cuisson et laisser infuser pendant environ 1 heure.

Oter le chorizo, faire réduire de moitié. Crémer et donner un dernier bouillon.

Velouté de marrons aux légumes et à la truffe

Aaaaaa la souuuuuuupeeeeee!

Je vous avais dit avoir reçu pour la Noël un panier gourmand contenant, entre autres, un petit bocal de truffe noire. Vu qu’il m’en restait un peu, j’ai cette fois opté pour une soupe réconfortante à base de marrons. Une vraie bonne soupe d’hiver 🙂

Si vous n’avez pas de truffe chez vous (ah bon?), un peu d’huile de truffe fera très bien l’affaire.

 Velouté de marrons aux légumes et à  la truffe

 

Ingrédients pour 4 personnes:

Un bocal de marrons (420g)

1 oignon rouge

1 carotte

80g de champignons de Paris

1 bouquet garni

Beurre

Truffe

Crème

Emincer la carotte, l’oignon et les champignons.  Faire étuver 5 minutes dans un peu de beurre.

Ajouter les marrons et le bouquet garni ainsi qu’un litre d’eau et porter à ébullition. Baisser le feu et laisser cuire à petit bouillon durant 20 minutes.

Retirer quelques marrons pour la décoration et mixer la soupe.

Ajouter quelques brisures de truffe.

Pour les légumes:

1 poivron orange

1 poivron vert

Bouillon de légumes

170g de champignons de Paris

Peler les poivrons et les détailler en fines julienne. Faire cuire dans du bouillon de légumes. Réserver.

Détailler les champignons en tranches et les faire revenir brièvement dans un peu de beurre de manière à ce qu’ils restent ferme.

Verser la soupe dans les assiettes, ajouter un filet de crème.

Garnir avec les marrons, les légumes et un peu de truffe.

 

 

Maquereau / purée au raifort / concombre aux algues

Le maquereau promis le 31 janvier est arrivé! Je vous rassure il n’est pas resté aussi longtemps dans mon frigo 🙂

J’ai réalisé ce plat complètement au feeling, donc impossible de vous donner de proportions.  Cela étant, il n’y a rien de bien compliqué, donc vous devriez vous en sortir sans trop de difficultés.

 

Maquerau / purée au raifort /

 

Ingrédients pour (environ) 2 personnes:

4 filets de maquereau

Poêler les filets de maquereau dans une poêle anti adhésive, côté peau en premier.

 

Pour le concombre:

1 concombre

Poudre d’algues

Huile d’olive

 

Pour la purée:

Cuire les pommes de terre à l’eau, les égoutter. Les écraser avec un peu de lait et le raifort. Saler et poivrer.

 

Pour la sauce:

1 échalote

Fumet de poisson

Estragon

Crème

Vinaigre de vin blanc

Faire revenir l’échalote ciselée dans un filet d’huile d’olive. Déglacer avec le fumet de poisson. Ajouter un trait de vinaigre de vin blanc. Ajouter l’estragon. Crémer (très peu) et rectifier l’assaisonnement à l’envoi.

 

Cookies à la cannelle et aux flocons d’avoine

Je vous parlais l’autre jour de mes « menus » petit déjeuner. Pour continuer sur ma lancée et sur ma bonne résolution 2014, j’ai opté cette fois pour des cookies parfumés au chocolat (évidemment) et à la cannelle, et auxquelles j’ai ajouté un peu de flocons d’avoine.

D’apparence assez caloriques, ils sont en fait relativement légers (tout est relatif …). L’autre jour en faisant mes courses j’ai craqué pour un paquet de beurre allégé.

Verdict à la dégustation, le goût du beurre n’y est pas vraiment mais camouflé avec une grosse couche de confiture, ça peut faire l’affaire.

Niveau consistance par contre, cela ressemble plus à de la margarine. Donc aucun souci pour en utiliser dans des cookies!

cookies cannelle et chocolat

 

Pour 15 cookies environ:

125g de beurre pommade (beurre allégé pour moi)

110g de sucre roux

110g de sucre

1,5 càc de cannelle

300G de farine

60ml de lait

1 oeuf

4g de levure

50g de flocons d’avoine

70g de chocolat noir

Graines de sésame

 

Râper ou couper le chocolat en petits morceaux.

Mélanger ensemble le beurre, les sucres, la cannelle, l’oeuf, le lait, la farine et la levure. Ajouter les flocons d’avoine et le chocolat et mélanger jusqu’à obtenir une pâte bien lisse.

Prelever de grosses noix de pâte et les étaler sur une silpat.

Garnir les cookies de quelques graines de sésame.

Enfourner 20 minutes à 175°.

Caille rôtie, chicon braisé et réduction de raisins noirs

Je vous disais récemment avoir constaté que toutes mes dernières recettes étaient très « poisson ». Il fallait donc bien que je me décide à cuisiner à nouveau de la viande! En fait en réfléchissant je me rends compte que j’ai cuisiné de la viande ces derniers temps, mais je n’ai rien publié car il s’agissait de plats simples, à savoir du boeuf et des côtes de porc, cuits au four à basse température et accompagnés de stoemp. Bref tout ça pour dire qu’aujourd’hui je vous propose de la viande… mais que la prochaine recette sera à base de maquereau!

La photo  du plat est « un peu » floue (disons encore plus floue que d’habitude…) … La faute à la vapeur qui n’arrêtait pas d’envahir l’objectif 🙂

 

IMG_20140130_205104

Ingrédients pour 2 personnes:

2 cailles

Beurre

Huile d’olive

2,5 dl de bouillon de volaille

1 échalote

250g de raisins noirs sans pépin

15g de sucre

5cl de porto

5 cl de vin rouge

Découper les cailles afin de détacher poitrine et cuisse. Réserver les carcasses.

Faire colorer les carcasses dans un mélange d’huile d’olive et beurre. Déglacer avec le bouillon de volaille et laisser mijoter 20 minutes à découvert.

Filtrer  le jus.

Emincer l’échalote, la faire revenir dans l’huile d’olive.

Déglacer avec le vin rouge et le porto. Réduire à 1/3.

Couper les raisons en 2. Les cuire à couvert avec le sucre; les raisons doivent « fondre » et cuire dans leur jus. Filtrer.

Mélanger les 3 préparations: le bouillon de volaille aromatisé, le mélange vin rouge/porto, et le jus de raison. Réduire à consistance de sauce.

Pour les chicons braisés:

3 chicons

Beurre

Huile d’olive

Noix de muscade

Couper la base des chicons et ôter le coeur. Les couper en deux dans le sens de la longueur.

Faire revenir les chicons dans une poêle dans un mélange beurre et huile d’olive. Assaisonner de sel, poivre et noix de muscade.

Pour les cailles:

Les faire dorer à la poêle dans un peu de beurre.

 

Pour la giabatta:

1 petite giabatta individuelle

Détailler 8 fines tranches et les faire dorer à la poêle, par exemple en même temps que les chicons ou les cailles

 

 

Muffins aux carottes et graines de courge

Petit sondage, que mangez vous au petit dej? Ici ce sont souvent des crêpes (du magasin…) ou des biscuits « petit dejeuner », de temps en temps des céréales.

Pour varier, je fais de temps en temps (lire: ‘ rarement’) des cakes, muffins ou cookies aux céréales.

Ces muffins sont à base de carottes, très consistants et peu sucré.

muffins carottes

 

 

Ingrédients pour 12 muffins (environ):

300g de carottes râpées

2 càs de gingembre en poudre

2 oeufs

500g de farine fermentante

200g de beurre pommade

130g de sucre

Mélange de graines de courge

 

Foutter les oeufs avec le sucre.

Ajouter le beurre et la farine, travailler la pâte pour qu’elle soit homgène.

Ajouter les carottes et le gingembre à la pâte et bien mélanger.

Garnir les moules à muffins au 3/4 et saupoudrer de graines de courge.

Cuire au four à 175° durant 40 minutes.

 

 

Tartelette sablée aux escargots, purée de persil

Aaaaah les escargots…. En fait, pas mal de gens détestent, parce qu’il faut avouer que l’escargot qui rampe sur votre terrasse ça n’ouvre pas vraiment l’appétit.

Pourtant, bien assaisonné et avec « un peu » de beurre, cette petite bête est délicieuse! Alors évidemment, si vous prenez des vrais Petits-Gris de Namur, ce sera meilleur qu’avec une conserve de base!

 

Tartelette aux escargots, purée de persil

Ingrédients pour 4  personnes:

24 escargots (ou un peu plus pour les gourmands)

Beurre

1 échalote finement ciselée

Faire les revenir l’échalote à la poêle dans du beurre. Ajouter les escargots et poursuivre la cuisson.

Pour la pâte sablée:

60g de beurre pommade

180g de farine

10g de maïzena

10g de sucre glace

1 oeuf

5g de fleur de sel

Mélanger la farine, le beurre, la maïzena, la fleur de sel et le sucre glace au robot. Ajouter l’oeuf et cotinuer à mélanger jusqu’à l’obtention d’une pâte homogène.

Etaler la pâte sur un silpat sur une épaisseur d’environ 2 mm et laisser reposer au froid pendant 30 minutes.

Découper 4 cercles dans la pâte et les cuire au four à 200° durant environ 10 minutes. Les fonds de tartelette doivent être dorés et croustillants.

Pour la purée de persil:

1 botte de persil

2 càs de crème

1 grosse pomme de terre

Cuire le persil à l’anglaise (eau bouillante salée) durant 8 minutes. Egoutter et passer sous l’eau froide.

Mixer au blender avec la crème.

Cuire la pomme de terre à l’eau. L’écraser finement avec le presse purée. Ajouter la pomme de terre au persil jusqu’à obtenir la consistance voulue.

Dressage:

Sur une tartelette chaude, déposer une grosse càs de purée de persil, ajouter les escargots à l’échalote et quelques brins de salade

 

Dos de saumon à l’unilatérale / lentilles vertes / jus de coco

En publiant cette recette je m’aperçois que les dernières recettes sont une suite d’ôde au poisson … Plus de recette de viande depuis un certain temps! Bon tout est relatif vu mon absence de publication ces derniers mois.

Cela dit, cela reflète bien mes goûts… Au final je suis plus poisson que viande, même si j’adore déguter un très bon morceau de viande de temps en temps.

Pour revenir à nos moutons notre poisson du jour, j’ai opté pour un saumon cuit sur peau à l’unitalérale et associé à des saveurs à tendance asiatique, à savoir la sauce à base de lait de coco et l’assaisonnement des lentilles à base de vinaigre de riz et de sauce soja.  Un mélange très réussi!

 

Saumon/Lentilles/Jus de coco

 

Ingrédients pour 2 personnes:

Environ 300g de dos de saumon avec peau

Cuire le saumon à la poële uniquement côté peau.

 

Pour les lentilles:

100g de lentilles vertes

1/2 carotte

1/2 branche de céleri

1 càs de vinaigre de riz

Sauce soja

1 échalote

1 gousse d’ail

Bouillon de légumes

Hacher finement l’ail et l’échalote. Détailler la carotte et le céleri en fine brunoise.

Faire suer l’ail et l’échalote dans un peu d’huile d’olive. Ajouter la carotte et le céleri. Ajouter les lentilles et le bouillon de légumes. Cuire environ 30 minutes.

A la fin de la cuisson,  assaisonner  de vinaigre de riz et sauce soja.

 

Pour les topinambours:

Les eplucher et les tailler en très fines tagliatelles. Cuire à la friteuse. Egoutter sur du papier absorbant et saler légèrement.

 

Pour la sauce:

4 càs de lait de coco

2 càs de fumet de poisson

1 feuille de kaffir

Porter à ébullition le lait de coco, le fumet et le kaffir. Infuser 5 minutes.

 

Décorer l’assiette avec un jeune oignon haché.

Dos de cabillaud sur peau, papardelle à la truffe

La truffe est à la mode pour le moment dans la blogosphère. Un concours avait en effet été organisé fin 2013 en vue de gagner une truffe fraîche. Honte sur moi, je n’ai pas participé.

Cela dit, le panier gourmand que j’ai reçu à la Noël contenait un petit bocal de truffe noire d’été.

J’ai décidé d’opter pour un plat des plus simples, à savoir des pâtes fraîches que j’ai accompagnées d’un dos de cabillaud cuit sur peau pour le côté croustillant. Un régal!

 

Dos de cabillaud sur peau, parpardelle à la truffe

 

Ingrédients pour 2 personnes:

Environ 250g de dos de cabillaud

Pâtes fraîches (ici des papardelle)

2 càs de crème épaisse

2dl de fond de veau

Truffe noire

Beurre

Huile d’olive

 

Dans une poêle, faire chauffer un peu de beurre et d’huile d’olive. Poêler le cabillaud côté peau. Réserver au chaud, soit au four à 45° soit sur une assiette chaude et couvrir avec du papier aluminium.

Déglacer la poêle avec le fond de veau. Aux premiers frémissements, ajouter la crème. Ajouter la truffe détaillée en lamelles et poursuivre la cuisson 2 minutes.

Dos d’eglefin/ boudin noir/carottes/navets

Poisson et boudin noir ensemble, cela vous tente? Peut être pas et je pourrais comprendre. Cela dit l’association des deux saveurs est vraiment délicieuse.

Au final, un joli plat rapide.

 

Eglefin / boudin noir/ carotte / navet

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

+/-300g de dos d’eglefin

1 gros navet

1 carotte jaune

1 carotte rouge

6 tranches de boudin noir

2dl de fond de veau

2càs de graines de sésame

1/2 piment rouge

Muscade

Détailler les carottes en julienne et le navet en dés.

Faire revenit le piment, la muscade et le sésame dans un peu d’huile d’olive. Ajouter les légumes et les faire revenir quelques minutes. Mouiller avec le fond de veau et continuer la cuisson. Egoutter les légumes et faire réduire le jus de cuisson.

Détailler l’eglefin en morceaux d’environ 4 cm et les cuire dans une poêle.

Faire revenir les tranches de boudin à sec et à feu vif dans une poêle.

Vous pouvez servir ce plat avec un écrasé de pommes de terre.

 

Mijoté de courge butternut et chou-fleur à la coriandre

 Il n’y a pas longtemps je vous proposais un « tajine » de potiron, pâtisson et pois chiches servi avec de la semoule.

En partant du même principe, j’ai cette fois opté pour un mélange courge butternut/chou-fleur.

Je n’ai pas beaucoup le temps de cuisiner pour le moment, donc le peu de temps que je passe dans ma cuisine est plutôt orienté « cuisine rapide » que « chipotage ». Mais cela ne m’empêche pas de me régaler 🙂

 

Tajine de courge butternut et chou-fleur

Ingrédients pour 4 personnes:

1 courge butternut

1 petit chou-fleur

1 échalote hachée

1 càc de cumin

1 càc de paprika

1 càc de curcuma

1/2 càc de sambal

2dl de bouillon de légumes

2dl de coulis de tomates

Coriandre et jeunes oignons ciselés pour le service.

Détailler la courge en cubes et le chou-fleur en petits bouquets.

Dans une cocotte, faire revenir les épices dans un peu d’huile d’olive. Lorsque les épices embaument ajouter la courge et le chou-fleur. Faire revenir les légumes 2 à 3 minutes. Mouiller avec le coulis de tomates et le bouillon de légumes.

Cuire à couvert à petit feu durant environ 30 minutes.

Servir avec du riz thaï et les herbes fraîches.

 

 

Langoustines frites en croûte d’herbes

La friteuse et moi, ça fait 2. En fait j’ai une petite friteuse,  héritée de ma grand-mère, mais cela fait plusieurs années qu’elle encombre mes placards… Elle a même été reléguée à la cave il y a quelques mois!  Je ne l’ai en fait pas utilisée une seule fois! Donc je n’ai même jamais fait de frites! Oui je sais c’est étonnant … Mais la friture je trouve ça gras (bah oui …) et puis souvent ça sent mauvais dans toute la cuisine après.

Second problème, à part les frites et les croquettes, je ne vois pas du tout que faire d’une friteuse, j’ai un manque d’inspiration chronique à ce niveau.

Récemment j’ai eu la possibilité de tester l’huile de friture Vandemoortele. Et au vu des  différentes recettes proposées, je me suis laissée tenter. Frire une langoustine je n’y aurais pas pensé.

J’avoue avoir été séduite et les invités aussi. Cela reste évidemment de la friture, mais pas de mauvaise odeur et les langoustines étaient croustillantes et pas très grasses.

Bref je pense que ma friteuse ne va pas retourner à la cave!

 

Langoustines frites

Ingrédients pour 3 personnes:

6 langoustines

2 oeufs

Farine

Chapelure

Ciboulette ciselée

Origan

Marjolaine

 

Pour la mayonnaise:

1 jaune d’oeuf

1 càc de moutarde

Huile de maïs 

sel et poivre

1 betterave rouge cuite

Commencer par préparer la mayonnaise.  Pour la bonne méthode, ça se passe par ici. Mixer la betterave rouge en purée et l’ajouter à la mayonnaise.

 

Mélanger la chapelure et les herbes.

Décortiquer les langoustines, ôter la tête et garder la queue. Les passer dans la farine, puis dans l’oeuf battu et enfin dans la chapelure.

Faire frire les langoustines à la friteuse à 175°.

Langoustines frites

Tajine de potiron, pâtisson et pois chiches

C’est l’automne, la saison des plats mijotés et réconfortants. Et aussi la saison des courges.

Si on associe les deux, on obtient … un plat mijoté à base de courges! Ici on associe le potiron et le pâtisson, avec en plus quelques pois chiches.

Encore meilleure réchauffé le lendemain!

 Tajine potiron, pois chiches, pâtisson

Ingrédients pour 3 personnes:

1/2 càs de graines de coriandre écrasées

1/2 càs de curcuma

2 oignons

1 gousse d’ail

1 càc de paprika

2 càc de gingembre

1 càs de concentré de tomate

1 boîte de tomates concassées

300g de potiron détaillé en cubes

1 pâtisson

150g de haricots verts

150g de pois chiches (en boîte)

Persil

 

Dans une cocotte, faire revenir dans un peu d’huile les graines de coriandre, le curcuma, le paprika, le gingembre, les oignons émincés et l’ail écrasé. Faire chauffer ce mélange jusqu’à ce qu’il embaume.

Ajouter le concentré de toamte, les tomates concassées et le potiron. Porter à ébullition et laisser frémir 20 minutes sans couvrir.

Ajouter le pâtisson détaillé en gros dés, les haricots verts et les pois chiches.

Couvrir et laisser cuire encore 15 minutes.

Si nécessaire, ajouter un peu d’eau en cours de cuisson.

Servir avec de la semoule de couscous et du persil haché.

 

 

 

Poisson blanc et légumes au four

J’achète pas mal de magazines de cuisine mais j’ai par contre assez peu de livres.  Mais pour la cuisine de tous les jours, j’ai vraiment deux livres fétiches que je consulte très régulièrement: Le grand livre Marabout de la cuisine facile des légumes  et Les cuisines du bassin méditéranéen.

C’est dans ce dernier que j’ai pioché la recette d’un plat « du Moyen Orient »; un plat tou simple, au four, qui mélange le poisson blanc, les légumes et les pommes de terre.

 

Poisson blanc et légumes au four

Ingrédients pour 2 personnes:

2 gousses d’ail finement hachées

4 càs de jus de citron

1 càc de cumin

4 grosses pommes de terre à chair ferme, coupées en fines rondelles

4 carottes coupées en fines rondelles

2 grosses tomates hachées

400g de filet de cabillaud (ou un autre poisson blanc)

1/2 bouquet de persil

50g de pignons de pin

 

Badigeonner un plat allant au four d’un peu d’huile d’olive. Ajouter l’ail, le cumin, 2 càs de jus de citron.

Déposer une couche de pommes de terre, carottes et tomates, puis les filets de poisson et enfin le reste des légumes. Saler et poivrer.

Cuire 45 minutes à 175°.

Pendant la cuisson, hacher le persil et les pignons. Mélanger avec le reste de jus de citron. Verser cet assaisonnement sur le plat de poisson à la sortie du four.

 

 

 

 

Tarte aux tomates, pesto et mozzarella

Il fait encore beaucoup pour un début de mois d’octobre et cela ne me donne pas du tout envie de champignons, courges et autres légumes d’automne.

Je profite donc des dernières tomates pour réaliser une tarte parfumée au pesto… Tout ce qu’il y a de plus estival!

Tarte aux tomates, pesto et mozzarella

Ingrédients pour un moule rectangulaire:

Pour la pâte j’ai réalisé une pâte brisée à l’huile d’olive en suivant la recette de Edda du blog « Un déjeuner au soleil »

Pour la garniture:

Environ 500g de petites tomates en grappe

1 càs de vinaigre balsamiq

1 càs d’huile d’olive

1 càs de pesto

1/2 boule de mozzarella

Basilic

Laver les tomates, les disposer dans un plat allant au four, ajouter le vinaigre et l’huile. Passer environ 10 minutes au grill jusqu’à ce que les tomates se flétrissent.

Etaler la pâte sur le moule, la piquer, et la précuire 10 minutes à 200°.

Badigeonner le fond de tarte de pesto, disposer les tomates et la moité de la mozzarella coupée en dés.

Faire cuire 10min à 200°.

Lorsque la tarte est froide, garnir avec le reste de mozzarella et le basilic.

Tarte aux tomates, pesto, mozzarella

Rigatoni à la saucisse italienne et aux tomates fraîches

Depuis quelques temps, je suis devenue une fan des pâtes « sans sauce ». Pas des pâtes blanches au beurre! Plutôt des pâtes avec une garniture sympa mais de vraie sauce en tant que tel.

Après les versions à base de poisson,  je teste les pâtes à la viande. Essai tout aussi concluant!

Vu qu’il n’y a pas de sauce qui doit mijoter, ces plats de pâtes sont prêts très rapidement et en plus ils sont vraiment originaux.

 

Rigatoni à la saucisse italienne et aux tomates fraîches

 

 

Ingrédients pour 4 personnes:

500g de rigatooni

300g de saucisse italienne

1 oignon

1 gousse d’ail

250g de tomates cerises

10cl de vin blanc

Roquette

 

Cuire les pâtes ‘al dente’.

Enlever la peau de la saucisse et émincer la chair.

Couper les tomates cerises en 2.

Faire chauffer un peu d’huile d’olive dans une poêle. Y faire revenir l’oignon et l’ail haché. Ajouter la viande.

Déglacer avec le vin blanc et laisser réduire.

Ajouter les tomates cerises et laisser mijoter 5 minutes environ.

Egoutter les pâtes. Les verser dans la poêle avec la sauce et  faire revenir 1 minute à feu vif.

Servir les pâtes et ajouter la roquette directement dans les assiettes.

Panna cotta au lait d’amande, poires au miel et à la lavande

Dans les desserts, il y a deux catégories: ceux avec plein de chipotages et qui demandent 3 heures de préparation (sans compter le temps de repos, de cuisson, de réfrigération, …) et ceux qui se cuisinent un coup de fouet. Ceux-là, comme les mousses, panna cotta, brownie, etc, ce sont mes préférés 🙂

Bon j’exagère un peu, il y a moyen de trouver des desserts « entre les 2 », il faut bien l’avouer…

Mais cette fois j’ai opté pour une « traditionnelle » panna cotta à base de lait d’amande!

 CIMG0077

Ingrédients pour 4 personnes:

1 grosse poire

5 càs de miel + un peu pour la déco

1 càc de lavande séchée

35cl de lait d’amande

15cl de crème

4 feuilles de gélatine

25g de sucre

1 càs de pistaches non salées

 

Eplucher et couper la poire en dés. Faire pocher ces dés 10 minutes dans 30 cl d’eau chaude additionnée de 3 càs de miel et d’1/2 càc de lavande. Egoutter et réserver au frais.

Faire chauffer le lait d’amande avec la crème, 1/2 càc de lavande et 2 càs de miel.  Y ajouter la gélatine préalablement ramollie dans l’eau froide. Fouetter pour la faire fondre.

Verser la préparation à base de lait d’amande dans 4 verrines. Faire prendre 1/2 journée au réfrigérateur.

Au moment de servir , verser un peu de miel sur chaque verrine et décorer avec les poires pochées et les pistaches.

 

Soupe froide de tomates à la pastèque

En été, j’adore les soupes froides et les gaspachos. Rapide et simple à préparer, ils sont légers et peuvent être originaux.

Ce gaspacho mélange tomates et pastèque … Un peu comme les salades tomates/pastèque/feta que je mange régulièrement en été!

 Gaspacho tomate pastèque

Ingrédients pour 4 personnes:

6 tomates (qui ont du goût…)

1 poivron rouge

1/4 de pastèque

2 càs d’huile d’olive

1 càs de vinaigre de vin rouge

Basilic frais

 

Concasser grossièrement les tomates.

Détailler le poivron en gros dés.

Détailler également la pastèque en gros dés en prenant soin d’ôter les pépins.

Mixer finement les tomates, le poivron et la pastèque. Ajouter l’huile et le vinaigre. Saler et poivrer.

Servir avec une feuille de basilic.

Blancs de dinde à l’houmous et aux aubergines grillées

Régulièrement préparé pour l’apéro, l’houmous peut également agrémenter un plat de viande.

Ici je l’utilise pour tartiner des aubergines grillées et faire ainsi ‘coller’ la viande posée par dessus. Et hop on empile!

 Blanc de dinde, houmous, aubergine grillée

Ingrédients pour 4 personnes:

4 blancs de dinde

Roquette

1 aubergine

Environ 10 tomates cerises rouges

Environ 10 tomates cerises jaunes

 

Couper les tomates en 2. Les faire revenir dans une casserole avec un peu d’huile d’olive jusqu’à ce qu’elles commencent à fondre.

Détailler les bancs de dinde en morceaux. Cuire à la poêle.

Couper 4 tranches d’aubergines. Les enduire d’un peu d’huile d’olive et les faire griller.

 

Pour l’houmous:

1 boîte de pois chiche

2 càs de tahin (pâte de sésame)

Le jus d’un citron jaune

1 càc de cumin

Huile d’olive

Mixer ensemble les pois chiches, le tahin, le jus de citron et le cumin. Ajouter de l’huile d’olive jusqu’à obtenir la consistance voulue.

 

Sur les assiettes, dresser une tranche d’aubergine, la tartiner d’un peu d’houmous, ajouter la dinde et les tomates. Décorer d’un peu de roquette.

 

Oeufs en neige à la noix de coco et coulis de fruits rouges

En général un dessert à base de blanc d’oeuf monté en  neige, je trouve ça bof  car assez fade en goût malgré le sucre… Pourtant j’adore la meringue (française).

Ici la solution est toute trouvée! Les blancs d’oeufs sont pochés dans du lait parfumé à la noix de coco et puis roulés dans la noix de coco! Associée à un coulis de fruits, c’est simple, original et délicieux.

 

Oeufs en neige à la noix de coco et coulis de fruits

 

Ingrédients pour 6 personnes:

3 blancs d’oeufs

100g de sucre

1 càs de sirop de coco

100g de noix de coco râpée

Lait écrémé pour pocher les oeufs

300g de fruits rouges (myrtilles, mûres, framboises, fraises, groseilles,…)

5cl de vin blanc

Quelques myrtilles pour décorer les assiettes

Feuilles de menthe pour décorer les assiettes

 

Mixer les fruits rouges avec le vin blanc et le sucre. Faire cuire le mélange 5 minutes et réserver au frais.

Monter les blancs d’oeufs en une neige très ferme.

Faire chauffer le lait (sans le faire bouillir) avec le sirop de coco.

Former des quenelles d’oeufs et les faire pocher 4 minutes dans le lait chaud. Laisser refroidir les quenelles puis les tourner dans la noix de coco râpée.

Cake tout vert au basilic

Et vous, ce sera quoi pour le goûter?

Une tranche de cake original, pas trop sucré, et parfumé au basilic svp!

 

cake au basilic

Ingrédients pour 1 cake:

160g de beurre pommade

300g de farine

1 sachet de levure

15cl de lait écrémé

Le jus et le zeste d’un citron vert

150g de sucre

3 oeufs

1 gros bouquet de basilic frais

 

Faire tiédir le lait. Ajouter les feuilles de basilic et mixer.

Travailler le beurre et le sucre en une masse onctueuse. Ajouter les oeufs et fouetter légèrement.

Ajouter la farine et la poudre à lever.

Ajouter le lait au basilic, le jus et le zeste du citron verte.

Mélanger jusqu’à obtenir une pâte onctueuse.

Verser la pâte dans un moule et cuire 1h à 180°.

 

 

Filet mignon de porc et ses boulettes façon couscous

Je publie un peu moins de ces temps-ci… Normal je cuisine un peu moins 🙂

Mais j’ai quand même quelques recettes estivales en stock à partager … Promis ce sera pour les prochains jours!

Pour aujourd’hui, ce sera un plat chaud mais idéal en été … Un filet mignon de porc cuit à basse température, accompagné de petites boulettes à la coriandre et de semoule… Une sorte de couscous revisité si on peut dire!

Facile à préparer, les boulettes peuvent être cuites à l’avance et réchauffées, le filet mignon cuit tout seul au four et les légumes (découpés à l’avance) cuisent en quelques minutes.

 

filet mignon de porc et ses boulettes façon couscous

Ingrédients pour 4 personnes:

500g de filet mignon de porc

250g de haché porc et veau

4 grandes carottes

1/3 de céleri-rave

150G de petits pois

2 feuilles de laurier

4 baies de genévrier

1 oignon rouge coupé en gros morceaux

2 càs de pignons de pin grillés

Coriandre fraîche

350g de semoule

Garam masala

1/4 de citron confit salé

Fond de légumes

 

Les légumes: Nettoyer les carottes et le céleri-rave, les tailler en petits dés et cuire séparément dans le bouillon de légumes. Cuire ensuite les petites pois. Conserver le jus de cuisson des légumes.

La viande: Ciseler la coriandre. Mélanger la viande hachée avec la coriandre et les pignons de pin, saler et poivrer. Façonner de petites boulettes et les faire dorer à la poêle.

Colorer le filet de porc dans la poêle où ont été cuites les boulettes. Le déposer dans un plat à four avec le laurier, l’oignon et les baies de genévrier. Poursuivre la cuisson  au four, à 75°, durant environ 1h30. La température de la viande à coeur doit attendre 62 à 65°.

La semoule: Cuire la semoule selon les instructions. L’assaisonner d’un filet d’huile d’olive, de garam masala et du citron confit taillé en fine brunoise.

La sauce: Déglacer la poêle de cuisson de la viande avec le jus de cuisson des légumes. Faire réduire.

 

 

Soupe froide de carottes au thym

En été, en plus des gaspachos,  il y a aussi … les soupes froides! Le système est le même que pour une soupe d’hiver, sauf qu’il faut la réserver quelques heures au frais et la déguster froide.

Simple non?

 

Soupe froide de carottes au thym

 

Ingrédients pour 4 personnes en entrée:

1kg de carotte

1 petite boite de concentré de tomates

1 oignon rouge

1 cube de bouillon de volaille

3 branches de thym frais

20 cl de crème à 30%

 

Eplucher et tailler les carottes en rondelles.  Couper l’oignon en gros morceau.

Dans une casserole, verser les carottes, l’oignon, le concentré de tomates, le cube de bouillon de volaille et couvrir d’eau. Faire cuire environ 20 minutes jusqu’à ce que les carottes soient tendres. Mixer, ajouter un peu d’eau si nécessaire,  saler et poivrer.

Réserver une nuit au frais.

Faire chauffer la crème avec le thym, du sel et du poivre. Laisser refroidir la crème une nuit au frigo sans ôter le thym.

Au moment de servir, ôter les branches de thym et monter la crème en chantilly.

Pâtes aux coques, couteaux et curry

L’autre jour, je vous parlais de pâtes « sans sauce » … J’ai retenté l’expérience, tout à fait dans le même style, avec des coquillages et des petites pois.

Finalement, je pense que ce type de plat de pâtes peut se décliner  » à l’infini »… C’est original, super bon, et très rapide à réaliser. Il suffit en effet de cuire les coquillages durant la cuisson des pâtes et le tour est joué 🙂

 

Casareccia aux coques, couteaux et curry

 

Ingrédients pour 2 personnes:

250g de pâtes Casareccia ou d’orecchiette

100g de petits pois surgelés

1dl de vin blanc sec

500g de coques fraîches vivantes

300g de couteaux

1 càs bombée de curry

1 oignon rouge

 

Emincer l’oignon. Le faire revenir à la poêle avec un peu d’huile d’olive. Déglacer au vin blanc. Assaisonner avec le curry. Ajouter les coques, laisser cuire à couvert 6 minutes. Ajouter les couteaux et les petits pois et poursuivre la cuisson à couvert encore 6 minutes. Ajouter les petits Les coquillages sont prêts lorsqu’ils sont ouverts.

Ôter les coques de leur coquilles, en garder seulement quelques unes pour la décoration des assiettes. Faire de même avec les couteaux et les tailler en 2.

Cuire les pâtes al dente. Egoutter.

Réchauffer brièvement ensemble les pâtes avec le mélange de coquillages et petits pois.

 

 

Burger pimenté à l’aubergine

Vous l’aurez probablement déjà remarqué, ce blog contient 2 types de recettes: des recettes simples pour tous les jours, et des plats dont la préparation ou la présentation est un peu plus élaborée.

Je me suis déjà dit plusieurs fois que je devrais faire un index et classer toutes les recettes en deux catégories. Le problème c’est que plus j’attends, plus il y a de recettes et plus cela va me prendre du temps … Il faudra donc que je me décide et que je m’y mette sérieusement..

En attendant, ce hamburger est clairement à classer dans la catégorie « ‘cuisine de tous les jours »… Ce qui ne l’empêche pas d’être délicieux 🙂

Burger pimenté à l'aubergine

Ingrédients pour 1 personne:

1/2 aubergine

1 morceau de baguette

salade

1 tranche de fromage (au choix)

Farine

1 oeuf

80g de polenta

sauce Sriracha (ou une autre sauce piquante)

Quelques tranches de jalapenos en bocal

 

Tailler la 1/2 aubergine en tranches rondes. Passer les tranches successivement dans la farine, l’oeuf battu, et la polenta. Faire dorer ces tranches à la poêle avec un peu d’huile d’olive. En fin de cuisson, ajouter du fromage par dessus afin qu’il fonde un peu.

Toaster la baguette.

Dresser le burger: sauce Sriracha – salade – aubergine – fromage – aubergine – fromage – jalapenos

 

 

Linguine aux sardines, haricots verts, et aux herbes

Miam pasta!!

J’avais un peu peur de ce plat de pâtes original… Non pas à cause des saveurs mais bien à cause de l’absence de sauce car hormis un filet d’huile d’olive, il est composé de poisson, de haricots et d’herbes fraîches. Mais mes craintes se sont rapidement dissipées en goûtant!

La photo est un peu floue…C’est à cause… de la vapeur 🙂

Linguine aux sardines, haricots verts et herbes

Ingrédients pour 2 personnes:

250g de linguine

Environ 8 sardines fraîches

300g de haricots verts extra fins

Huile d’olive de qualité

Ail en poudre

1 poignée de basilic frais  haché

1 poignée d’estragon frais haché

1 poignée de ciboulette fraîche hachée

Parmesan

 

Cuire les haricots à la vapeur. Les couper en 2 en biais.

Couper chaque filet de sardine en 2.

Cuire les pâtes al dente.  Pendant ce temps, poêler les sardines avec un peu d’huile d’olive. Ajouter les haricots et l’ail. Ajouter les herbes au dernier moment.

Egoutter les pâtes. Les passer 1 minutes dans les poêle avec les sardines pour bien mélanger.

Dresser les assiettes en y ajoutant un filet d’huile d’olive et du parmesan.

 

Panna cotta aux crustacés et curcuma, croustillants de pommes de terre

Je suis une adepte des entrées froides ….  Lorsque l’on cuisine un menu complet « entrée – plat – dessert », le fait d’avoir une entrée déjà prête qui n’est plus qu’à dresser sur assiette facilite énormément le service.

Dans cette entrée, les panna cotta peuvent être réalisées la veille. Par contre il est conseillé de cuire les chips de pommes de terre peu de temps à l’avance pour éviter qu’ils ne perdent leur croquant.

 

Panna cotta aux crustacés et cumin, croustillants de pommes de terre

Ingrédients pour 4 personnes: 

4 pommes de terre grenailles

1 grosse pomme de terre

100g de chair d’écrevisse

huile neutre pour friture

ciboulette

curcuma

20cl de crème

10cl de lait

1,5 feuille de gélatine

le jus d’un demi citron vert

Quelques carapaces de grosses crevettes (à récupérer ici par exemple)

Pour la panna cotta:

Faire chauffer la crème et le lait. Y ajouter les carapaces et laisser infuser 15 minutes. Filtrer. Assaisonner de poivre, citron vert et curcuma. Ajouter environ 60g de chair d’écrevisse. Mixer.  Porter la préparation à ébullition et y incorporer la gélatine préalablement réhydratée. Verser la préparation dans les moules et laisser prendre au frais pendant au moins 4h.

Pour les chips:

Peler la grosse pomme de terre. A l’aide d’une mandoline, la découper en très fines tranches. Faire chauffer un fond d’huile dans une casserole. Y plonger les tranches de pommes de terre un peu à la fois. Lorsqu’elles sont croquantes, les égoutter sur du papier absorbants. Laisser refroidir.

Conserver quelques chips pour la décoration des assiettes.

Broyer le reste des chips.

Pour les tranches de grenailles:

Eplucher les grenailles. Les couper en tranches et, dans ses tranches, découper de très petits cercles à l’aide d’un emporte pièce. Cuire les tranches de pommes de terre à l’eau.  Faire fondre un peu de beurre dans une poêle et y faire dorer les tranches de grenailles. Laisser refroidir.

Risotto aux asperges vertes, gambas et basilic

Après la salade à base d’asperges blanches, voici venues les asperges vertes. Ben oui, il faut un peu varier quand même…

 

Risotto aux asperges vertes, gambas et basilic

 

Ingrédients pour 2 personnes:

500g de grosses crevettes crues non décortiquées

350ml de bouillon de volaille (environ)

1 càs de beurre

1/2 oignon jaune

200g de riz à risotto

60ml de vin blanc sec

1 gousse d’ail écrasée

300g d’asperges vertes (ou plus selon le goût)

1 poignée de basilic frais

Huile d’olive

1 càs Parmesan

 

Poêler les crevettes entières. Les décortiquer lorsqu’elles sont cuites et conserver les carapaces pour une autre préparation (sauce,…). Couper les crevettes en 2 dans le sens de la longueur, ôter l’intestin. Réserver.

Nettoyer les asperges. Les cuire à la vapeur. Les découper en morceaux d’environ 1cm de long. Réserver.

Hacher finement l’oignon. Le faire revenir dans une casserole avec un peu d’huile d’olive. Incorporer le riz et mélanger pour bien l’enrober, le riz doit cristalliser. Verser le vin blanc et le laisser s’évaporer de 2/3. Ajouter la moitié du bouillon de volaille et poursuivre la cuisson à feu doux en continuant à mélanger jusqu’à ce que le liquide soit absorbé. Continuer à verser le bouillon  un peu à la fois, sans cesser de mélanger, jusqu’à ce que le riz soit cuit.

Réchauffer rapidement à la poêle les asperges avec les crevettes et l’ail.

Ajouter les crevettes et asperges au risotto ainsi que le parmesan.

Parsemer de basilic au moment de servir.

 

 

 

Asperges blanches et grenailles au four, Serrano et crème d’ail

J’adore les asperges…  Vertes ou blanches, crues ou cuites, grillées, en purée, poêlée, en sauce, dans des pâtes, …

Les bottes d’asperges dans les magasins m’ont donné envie d’inaugurer ma nouvelle cuisine avec une petite salade toute simple mais délicieuse.

 

DSCN1234

 

Ingrédients pour 2 personnes:

1 botte d’asperges blanches

4 tranches de jambon Serrano

12 grenailles

3 branches de thym

2 gousses d’ail

2 dl de crème allégée

1 càs de parmesan râpé

 

Etaler les tranches de jambon sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé ou d’un Silpat. Enfourner environ 20 minutes à 150° jusqu’à ce que les tranches soient croustillantes.

Eplucher les asperges.

Rincer les grenailles et les couper en 2 dans le sens de la longueur.

Huiler un plat allant au four, y déposer les grenailles. Enfourner 15 minutes à 180°.  Ajouter les asperges et le thym, et poursuivre la cuisson environ 25 minutes.

Pendant ce temps, porter la crème à ébullition avec les gousses d’ail coupées en deux. Laisser réduire de moitié.  Saler, poivrer et ajouter le parmesan. Mixer.

 

 

Navet farci aux champignons et son oeuf coulant

Je vous ai déjà parlé plusieurs fois des Paniers Verts, mes paniers de légumes hebdomadaires. Qui dit panier de légumes dit aussi parfois manque d’inspiration pour cuisiner les légumes. C’est un peu mon cas avec les navets… Ce n’est pas que je ne les aime pas mais après les avoir utilisés en soupe, en gnocchis et en tarte tatin, je commence à manquer d’inspiration! Après un petit tour sur la blogosphère, j’ai découvert une chouette recette de navets farcis aux champignons. Facile à faire, joli et réellement délicieux!

La recette est inspirée de celle du blog ‘Variations gourmandes’ 

Navet farci aux champignons et son oeuf coulant

 

Ingrédients pour 2 personnes en plat:

4 gros navets

4 oeufs

500g de champignons

125g de lardons

1 échalotte

Fines herbes

Sauge

 

Eplucher les navets. Couper une fine tranche de la base pour qu’ils soient stables. Vider les navets à l’aide d’un emporte-pièce et d’une cuillère parisienne. Cuire les navets à l’eau bouillante salée; ils doivent rester fermer. Egoutter et bien les sécher.

Détailler finement les champignons.

Dans une poêle, faire revenir l »échalote hachée, les lardons et les champignons. Assaisonner de sauge et fines herbes. Arrêter la cuisson un peu avant la fin.

Farcir les navets avec les champignons. Casser les oeufs et les déposer sur les navets … Il n’est pas toujours possible de mettre tout le blanc…

Enfourner les navets environ 10 min à 225°.

Pigeonneau, frites de céleri rave aux cèpes, gnocchis aux navets jaunes

Peut être avez-vous entendu l’info récemment… La saison du gibier a été prolongée. Une bonne chose vu que je n’en avais pas encore mangé cette année.

Je me suis laissée tenter par un pigeonneau. Viande réellement délicieuse mais malheureusement assez onéreuse.

Photo 251

 

Ingrédients pour 2 personnes:

1 pigeonneau

Couper le cou du pigeonneau.

Couper les cuisses.

Lever les filets.

Vider le pigeonneau.

Converser le cou et les viscères pour la sauce.

Faire dorer le pigeonner à feu très doux, dans une poêle fermée avec un couvercle, uniquement du côté peau. Ne pas retourner la viande. De cette manière elle restera très moelleuse.

 

Pour les gnocchis:

200g de pommes de terre

100g de navets jaune

1 jaune d’oeuf

Environ 50 g de farine

Cuire les pommes de terre à l’eau avec la peau. Les laisser légèrement refroidir et les peler.

Détailler les navets jaunes en dés et les cuire à la vapeur.

Ecraser les pommes de terre et les dés de navets ensemble. Ajouter le jaune d’oeuf et, petit à petit, la farine. Ajouter de la farine jusqu’à ce que la pâte soit bien sèche.

Saupoudrer le plan de travail de farine. Abaisser la pâtes en longs cylindres et tailler des gnocchis d’environ 1cm. Rouler les gnocchis sur une fourchette pour façonner des rainures (bon courage …).

Cuire les gnocchis à l’eau bouillante salée. Ils sont cuits lorsqu’ils remontent à la surface.

 

Pour les frites de céleri rave:

1/2 céleri rave

Chapelure

Cèpes séchées

1 oeuf

Détailler de grosses frites dans le céleri rave. Les cuire à l’eau bouillante salée.

Mixer les cèpes séchées de manière à obtenir une poudre. Mélanger avec de la chapelure suivant les proportions suivantes: 2/3 de cèpes pour 1/3 de chapelure.

Bien éponger les frites de céleri rave. Les passer dans l’oeuf battu puis dans la chapelure de cèpes. Faire dorer à la poêle dans un mélange beurre/huile neutre.

 

Pour la sauce:

1dl de fond de veau

1dl de fond de légumes

1dl de vin rouge

3 branches de thym frais

1 carotte

1/2 oignon jaune

4 feuilles de laurier

4 petites branches de sauge

« déchets » du pigeonneau

 

Détailler l’oignon et la carotte. Les faire revenir dans un peu de beurre. Ajouter les morceaux de pigeonneau et les faire revenir. Mouiller avec le vin et les fonds. Ajouter les herbes. Laisser réduire jusqu’à obtenir une consistance veloutée.

 

Lasagne à la courge butternut et au chèvre

Une petite entrée festive, ça vous dit?

Vous pouvez dresser les lasagnes à l’avance dans les moules à muffins et ajouter la béchamel au moment de les réchauffer.  Mais ne faites pas comme moi, ne laissez pas la feuille supérieure de la lasagne trop longtemps au four, sinon elle va sécher 😉

 

Ingrédients pour 4 personnes (en entrée):

1 courge butternut

4 feuilles de lasagnes

2 très grandes branches de bette

2 càs de fromage de chèvre rapé

Moule à muffins

 

Peler la courge. La couper en tranches de 1 cm d’épaisseur dans le sens de la longueur. Découper 8 disques du diamètre des moules à muffins. Faire cuire les  tranches à la vapeur.

Cuire les feuilles de lasagne. Découper 16 disques du même diamètre que la courge.

Cuire les bettes à la vapeur. Les hacher grossièrement. Saler et poivrer.

 

Pour la béchamel:

10g de beurre

1/2 càs de farine

180 ml de lait écrémé

Faire fondre le beurre dans une petite casserole. Verser la farine et faire revenir 1 minute en remuant. Verser le lait et remuer jusqu’à ce que la sauce bouillonne et épaississe.

 

Dressage:

Dresser les lasagnes dans les moules à muffins dans l’ordre suivant: courge / bette / fromage de chèvre / 2 feuilles de lasagne / courge / 2 feuilles de lasagne. Arroser généreusement de sauce. Cuire 20 minutes au four à 180°.

 

 

Brownie au thé matcha

J’ai acheté il y a quelques semaines du thé matcha. Parce que j’avais vu plein de recettes à base de thé matcha ces derniers mois. Le thé acheté, je ne retrouve plus les recettes que j’avais repérées… Ben oui, c’est toujours comme ça … Mais je ne m’avoue pas vaincue et je fais plein d’essais!

Cette fois, ce sera un brownie! Je vous parlais l’autre jour du brownie classique, au chocolat noir. Celui-ci est plus original car à base de chocolat blanc.

 

 

Ingrédients pour un brownie (moule de 2):

135g de chocolat blanc

75g de beurre

2 oeufs

60g de sucre

35g de farine

55g de poudre d’amandes

1 càs de thé Matcha

Faire fondre ensemble le chocolat et le beurre; au micro-ondes ou au bain marie. Bien mélanger pour obtenir une masse homogène.

Battre le sucre et les oeufs. Y incorporer le mélange chocolat-beurre, la farine, le thé et la poudre d’amandes.

Verser la pâte dans un moule en aluminium d’une contenance de 2l.

Enfourner durant 25 minutes à 175°.

 

 

Carpaccio de betterave Tonda au crottin de chavignol

Dans mon panier de légumes cette semaine: une betterave Tonda à utiliser en salade.  La betterave Tonda est bicolore et donc super jolie sur l’assiette. N’étant pas une pro en cuisine de la betterave, j’ai suivi la recette de Mademoiselle Tomate qui crée les recettes des Paniers Verts. Verdict très positif pour moi qui suis une fan du fromage de chèvre… Marié avec le côté sucré de la betterave, cela donne un plat très fin que je n’hésiterais pas à servir sur une table de fête.

Et puis vous avez vu ma jolie serviette? Elle est signée Happy paper, une société belge spécialiste de la décoration de table. Ils ont sortis de très chouettes décos pour les fêtes de fin d’année: serviettes, nappes réutilisables, chemins de table, photophores,… Tous les produits sont en vente chez Carrefour, Champion et Delhaize.

Les petites serviettes que vous voyez sur la photo sont vendues  (entre autres) au Delhaize au pris de 2,20€ le paquet de 20.


 

Ingrédients pour 2 personnes:

1 betterave Tonda

Peler la betterave. La couper en tranches très fines à l’aide d’une mandoline.

Pour la vinaigrette:

1 càs de persil frais

1 càs de thym

Ail

1/2 càc de piment d’Espelette

1 càs de miel

2 càs de vinaigre de cidre

4 càs d’huile d’olive

1 càc de poivre rose écrasé

Fleur de sel

Fouetter ensemble tous les ingrédients de la vinaigrette.  Laisser macérer les tranches de betterave au frais, dans la vinaigrette durant au moins 1h avant de servir.

 

Pour le crottin:

1 crottin de chavignol

1 oeuf

Chapelure

Passer le crottin dans l’oeuf battu puis dans la chapelure. Le faire cuire 15 minutes au four à 175°.

 

 

 

Glace parfumée aux cèpes d’été, sablé breton, chocolat chaud infusé au reishi

Supersec, la marque des champignons séchés créée par Monsieur « Café des spores »  (dont je vous avais d’ailleurs déjà parlé) a laissé un chouette concours « Il va y avoir du spore » en vue de mettre en valeur les champignons séchés.

J’ai pour ma part reçu des cèpes d’été et des reishi.  J’ai pas mal cogité avant de me décider pour une recette car j’avais vraiment envie de quelque chose d’original. Donc au final, j’ai opté pour un dessert à base de champignons!

Ingrédients pour 1l de glace:

3 jaunes d’oeufs

90g de sucre

8g de sucre vanillé

25cl de lait écrémé

20cl de crème à 15%

20g de cèpes d’été séchées

Dans une casserole, mélanger le lait et la crème. Y ajouter les champignons concassés. Chauffer à feu très doux durant 20 minutes puis laisser infuser encore 5 minutes.

Fouetter ensemble le sucre, le sucre vanillé et les jaunes d’oeufs jusqu’à ce que le mélange blanchisse.  Verser un peu du mélange à base du lait sur les oeufs, bien mélanger, reverser dans la casserole et terminer la cuisson (comme pour une crème anglaise…).

Réserver le mélange au frais et turbiner lorsqu’il est bien froid.

Pour environ 10 sablés:

2 jaunes d’oeufs

65g de sucre

65g de beurre pommade

100g de farine

6g de levure sèche

Fouetter ensemble les jaunes et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Ajouter le beurre. Bien mélanger. Ajouter peu à peu la farine et la levure. Vous devez obtenir une pâte mousseuse. Etaler la pâte sur une épaisseur de 0,5cm environ entre 2 feuilles de papier cuisson. Réserver 2 heures au frais.

Détailler la pâte à l’aide d’emporte-pièces et faire cuire les biscuits dans les cercles environ 25 minutes à 175°. Démouler après refroidissement.

Pour le chocolat chaud:

35g de chocolat noir

8cl de lait

8cl de crème à 15%

1/4 de gousse de vanille

+/- 4 tranches de champignons reishi

Chauffer tous les ingrédients. Laisser infuser 15 minutes. Réchauffer au moment de servir. Le chocolat doit être servi tiède.

Chou farci, purée au foie gras, réduction au Porto

Aime pas le chou vert!!! Je trouve que ça ne sent pas bon du tout quand ça cuit … Mais pas de chance, dans les paniers de légumes, en hiver, je ne peux pas y échapper… Aux autres choux non plus d’ailleurs… Donc je m’adapte… Et au final, je suis très contente du résultat! Tout compte fait, vivement le prochain chou vert!

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

6 à 8 grandes feuilles de chou vert

250g de viande de veau hachée

1 oignon blanc

60g de lardons

1 blanc d’oeuf

Pommes de terre pour purée

10g de foie gras

Le blanc de 3 poireaux

+/- 2 càs de crème

 

Blanchir les feuilles de chou. Réserver

Hacher l’oignon. Le faire revenir dans une poêle avec un peu d’huile d’olive. Ajouter les lardons.

Hors du feu, mélanger la viande hachée avec la préparation oignon/lardons. Ajouter le blanc d’oeuf. Saler et poivrer.

Façonner de petites boulettes de viande  et les enrouler dans les feuilles de chou. Maintenir avec de la ficelle alimentaire.

Cuire à couvert, avec un peu de beurre, durant 15 à 20 minutes suivant l’épaisseur.

 

Réaliser une purée de pomme de terre et y ajouter le foie gras.

 

Cuire les blancs de poireaux à la vapeur. Saler, poivrer, ajouter un peu de crème. Mixer pour obtenir une purée épaisse.

 

Pour la sauce: 

– Fond de veau

– Porto

Faire réduire du fond de veau au 2/3, ajouter un filet de Porto suivant le goût. Et un tout tout petit bout de chocolat noir si vous en avez envie …

La « Boîte à Miam » (Gastronomiz) débarque en Belgique

Les ‘boîtes culinaires’ ou ‘foodbox’ débarquent en  Belgique. Le concept: tous les mois vous recevez chez vous une ‘box’ à thème. C’est Gaztronomiz et sa ‘Boîte à Miam’ qui se lance en premier dans l’aventure.

Lorsqu’ils m’ont proposé de tester la boîte du mois d’octobre (arrivée en Belgique en novembre), ayant pour thème ‘America America’, j’ai dit oui tout de suite.

Première chose, le packaging… A ce niveau-là j’avoue avoir été assez déçue… Moi quand on me dit « Boîte à Miam », je pense « Jolie boîte », ou au moins « boîte ».

En fait, les ingrédients sont tous dans un sac en papier (type ‘je fais mes courses aux USA’, comme dans Desperate Housewives), qui est lui emballé dans une pack de la poste. Bof en ce qui me concerne.

Par contre, un bon point, tous les éléments du colis sont bien protégés.

 

Maintenant, le contenu:

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

– Des cranberries

– Des ‘crispy oignons’

– Des épices cajun de ‘Epices du monde’

– Du raifort doux (marque ‘Raifalsa’ …. Un produit d’Alsace … )

– Du beurre de cacahuète (marque ‘Dakatine’… fabriqué à Strasbourg… Euh c’est aux EU ça?)

– Des mini moules à muffins (marque ‘Mastrad’)

Bref, les produits sont plutôt de bonne qualité.

La boîte à Miam contient également quelques fiches explicatives:

– Une fiche sur l’équipe  du ‘Big Fernand’ (avec interview du chef), un restaurant de hamburgers à Paris … En fait une pub pour le resto … Ils indiquent quand même certains hamburgers qui sont à leur carte, ce qui peut donner des idées. Par exemple, le ‘Bartholomé’: boefu / fromage à raclette / poitrine fumée / oignons confits / ciboulette / sauce barbecue

– Une fiche recette de hamburger… Recette du Big Fernand évidemment. Là j’avoue que l’originalité du hamburger me tente: boeuf haché / pain / épices cajun (de la boîte à Miam)/ fromage de chèvre / mayonnaise / ketchup / oignon rouge / raifort (de la boîte à Miam) / crispy oignons (de la boîte à Miam) / cranberries (toujours de la boîte).  Et là en lisant les ingrédients je me dis que ça aurait été sympa de recevoir le pain ….

– Une fiche recette de Hot dog (toujours de Big Fernand): recette assez originale (pain à hot dog / saucisse de type Knack / Vache qui rit / ketchup / crispy oignons/ raifort / vinaigre balsamique. Mais même problème que pour le hamburger, la boîte à Miam ne contient pas ni pain à hot dog, ni saucisse, ni vinaigre balsamique, ni Vache qui rit… Bref j’ai encore beaucoup de courses à faire avant de manger

– Une fiche recette de ‘Peanut butter cookies » que j’essayerai probablement.

– Une fiche ‘Les 10 règles d’or du hamburger’

Prix de tout ça si vous vous abonnez: 19 euros (17 euros + 2 euros de frais de port).

A vous de juger si cela peut vous intéresser…

 

 

Tartelette aux figues et aux pistaches

En voulant publier ma recette Zaabär n°2, je me rends compte que j’ai oublié de télécharger les photos qui sont donc toujours dans l’appareil ……  La recette au chocolat attendra donc encore quelques jours (oups, j’espère que personne ne m’en voudra).

Par contre il y a toujours une délicieuse tartelette aux figues, réalisée il y a déjà quelques semaines, dont j’avais oublié de vous parler ….

 

Pour 3 tartelettes:

1 pâte sablée (version pour les fainéants pressés … Les courageux peuvent la faire eux-même évidemment)

8 figues

2 branches de menthe

60g de poudre de pistaches

25g de farine

60g de beurre pommade

1 oeuf

50g de sucre

1 càs de sucre glace

Beurre ou papier cuisson pour les moules

 

Battre le beurre au fouet électrique jusqu’à ce qu’il ait une consistance de crème. Ajouter le sucre et l’oeuf. Fouetter. Ajouter la farine et la poudre de pistaches. Fouetter le mélange. Réserver à température ambiante.

Beurrer les moules à tartelettes (ou y déposer du papier cuisson) et les garnir avec la pâte brisée. Piquer la pâte avec une fourchette.  Garnir les fonds de tarte avec la crème de pistaches. Cuire 15 minutes à 175°.

Couper les figues en 4 ou en 6. Les disposer sur les tartelettes. Parsemer de sucre glace. Enfourner durant encore 10 minutes à 175°.

 

Calamars farcis à la méditéranéenne

Je vous disais l’autre jour que j’avais recommencé à prendre un abonnement à des paniers de légumes. Du coup, il faut bien les cuisiner ces légumes!

Pour cette recette, j’ai farci des calamars avec une brunoise de carottes et de fenouils. Un truc tout simple quoi 🙂

J’étais au départ assez hésitante à farcir mes calamars car ils étaient congelés! Et en général j’évite les poissons congelés.  Donc ici je redoutais un peu le côté élastique mais finalement pas du tout. Il suffit de les décongeler lentement et le tour est joué. Bien pratique!

Ingrédients pour 2 personnes:

2 gros calamars

1 gros fenouil

2 carottes  (en fait il faut autant de carotte que de fenouil… )

Basilic frais

Huile de basilic

Fond de veau

Vin blanc sec

Un filet de crème

 

Détailler les carottes et le fenouil en fine brunoise. Cuire les légumes séparément dans une poêle avec un peu d’huile d’olive (si possible au basilic). Les légumes doivent rester croquants. Mélanger les deux brunoises, assaisonner de sel, poivre, et de basilic frais haché.

Farcir les calamars avec les légumes. Conserver environ 3 càs de farce pour ajouter à la sauce.

Faire dorer les calamars farcis à la poêle dans un mélange beurre / huile d’olive au basilic.

Réserver les calamars. Déglacer la poêle avec un peu de vin blanc. Ajouter un peu de fond de veau. Ajouter le reste de farce. Si nécessaire, ajouter un filet de crème avant de servir la sauce.

Fruits de la passion au chocolat piquant

Lorsque Zaäbar m’a proposé récemment de me faire découvrir ses chocolats, j’ai dit oui sans hésiter.

La chocolaterie Zaäbar associe le chocolat belge aux épices. Et il y en a pour tous les goûts! Pour ma part, j’avoue un gros penchant pour le chocolat au lait au sel de Guérande  mais aussi pour le chocolat noir aux fèves Tonka que j’ai ici associé aux fruits de la passion.

 

 

Ingrédients pour 5 fruits de la passion:

Pour la pulpe de fruits de la passion:

2cl d’eau

1g de gélatine

5 fruits de la passion

Couper les fruits de la passion en 2 et en extraire la pulpe. Bien nettoyer les coques. Passer la pulpe au tamis pour récupérer le jus.

Faire ramollir la gélatine dans les 2 cl d’eau. Porter à ébullition. Ajouter le jus des fruits. Bien mélanger.

 

Pour la crème anglaise chocolatée:

5cl de lait

5cl de crème

15g de sucre

1 jaune d’oeuf

35g de chocolat au lait « Chili Pepper du Texas » Zaaäbar

15g de chocolat noir aux fèves Tonka Zaäbar

 

Faire bouillir le lait et la crème. Pendant ce temps, fouetter ensemble le jaune d’oeuf et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse. Verser le mélange lait/crème chaud sur le mélange jaune d’oeuf/sucre en fouettant pour éviter que le jaune cuise. Et réchauffer le mélange jusqu’à ce qu’il nappe le dos d’une cuillère.

Incorporer le chocolat au lait Chili et le chocolat noir. Bien mélanger pour obtenir un mélange homogène. Filtrer.

Remplir les coques des fruits au 3/4. Réserver 1h au frais.

Terminer de garnir les coques avec le jus de fruits de la passion.

Réserver au frais.

 

 

 

Brownie aux noix de pécan

Un brownie n’est pas un gâteau classique… Il ne se démoule pas! Le plus simple est donc d’utiliser des moules en aluminium jetables, vous pourrez ainsi découper facilement votre brownie dans son moule sans risquer de l’abimer.

Cette recette est très classique mais je pense tester une version au sésame dans les prochains jours… Promis, je vous tiens au courant! 

 

Ingrédients pour un moule en aluminium de 2l:

150g de chocolat noir (idéalement à 70% de cacao)

80g de beurre

70g de noix de pécan

2 oeufs

70g de sucre

35g de farine

 

Casser le chocalat en carrés et détailler le beurre. Les faire fondre ensemble au bain-marie ou à 350w au micro-ondes (environ 3 minutes). Bien mélanger pour obtenir une consistance homogène.

Concasser les noix de pécan.

Fouetter ensemble les oeufs et le sucre. Ajouter le mélange chocolat/beurre.  Incorporez la farine, puis les noix de pécan.

Verser la pâte dans le moule et faire cuire 25 minutes à 175°. Laisser refroidir (si si, il faut faire un effort!!!) avant de déguster.

 

mumukouskibrownienoix de pécan

 

 

Caviar de courgette

Les soirs de week-end, je suis une grande fan des séances grignotage devant la télé. Mais pas avec n’importe quoi! Des crudités sont à chaque fois au menu. Cette fois, j’ai en plus opté pour un caviar de courgette, à déguster sur de petits toasts.

 

 

 

Pour 4 personnes à l’apéro:

1 courgette moyenne

1càs de Saint Moret

1 càc de tahin

Jus de citron

 

Détailler la courgette en petits dés en ôtant la majorité des graines. Cuire à la vapeur.

Mixer avec le Saint Moret, le tahin et le jus de citron.

Réserver au frais.

Rectifier l’assaisonnement au moment de servir.

Tatin de navets à l’orange

Après plusieurs mois (en fait de nombreux mois) de pause, je me suis à nouveau lancée dans l’aventure des paniers de légumes bio.

Cette fois, j’ai pris un abonnement pour 4 paniers chez Les Paniers Verts: j’ai opté en l’occurrence pour le petit panier ‘découverte’ donc la quantité est nettement suffisante pour 2 personnes pour une semaine.

Dans le 2ème panier, j’ai reçu des navets beurre. Le navet beurre est en fait un navet (ça vous l’auriez bien dit aussi je parie) dont la peau est jaune pâle et la chair également plus jaune que le navet classique. Il est beaucoup plus doux en goût que le navet classique.

Pour les cuisiner, j’ai opté pour une tarte tatin aromatisée au jus d’orange et au thym. Un vrai régal!

 

Pour 4 tartelettes:

pâte brisée:

100g de beurre

180g de farine

3cl d’eau

Sel

Mélanger le beurre coupé en morceaux, la farine et le sel. Ajouter l’eau et former rapidement une boule. Laisser reposer la pâte au frais sous un film alimentaire durant 30 minutes à 1 heure.

 

2 petites bottes de navets

4 branches de thym

40cl de jus d’orange frais non sucré

1 càc de beurre

1 pointe de miel

Sel & poivre

 

Eplucher les navets et les couper en tranches de 3mm d’épaisseur.

Dans un poêlon, faire fondre le beurre avec le miel, ajouter le jus d’orange, 2 branches de thym, saler et poivrer. Faire cuire les tranches de navet à découvert dans cette sauce durant environ 20 minutes. Garder le jus après la cuisson.

 Disposer les rondelles de navets cuites et quelques brins  de thym au fond d’un moule à tarte. Arroser d’un peu de jus de cuisson.

Etaler la pâte brisée et la déposer sur les navets; replier les bords à l’intérieur du moule.

Cuire environ 25 minutes à 200° jusqu’à ce que la pâte soit bien dorée.

Démouler et servir immédiatement avec le reste du jus de cuisson et une salade verte.

 

 

 

 

 

Caille rôtie, ravioles de poireau, réduction au cognac

Cela vous arrive souvent de faire des pâtes maison? Perso j’avoue que non… Non pas que je n’aime pas ça, mais après ma cuisine ressemble à une piste de ski et moi à un bonhomme de neige… Vive la farine partout! Sans compter qu’en plus il faut étaler les pâtes… Bref, la galère… Donc j’évite… Et parfois j’ai un grain de folie et je m’y mets quand même!

Ici, pour éviter les pâtes qui sèchent partout, j’ai réalisé des ravioles avec une farce de poireaux cuits à la vapeur.

Pour 2 personnes:

2 cailles

6 petites feuilles de sauge

Huile d’olive pour la cuisson

Nettoyer les cailles de manière à obtenir 4 cuisses et 4 blancs. Les faire dorer à la poêle avec la sauge et un peu d’huile d’olive.

Pour les ravioles:

100g de farine

1 oeuf

Un peu d’huile d’olive

2 poireaux

2 càs de vin blanc

Thym

Mélanger l’oeuf entier avec la farine de manière à obtenir une pâte. Ajouter un filet d’huile d’olive. Façonner une boule de pâte; la couvrir d’un linge et laisser reposer entre 30 minutes et 1 heure.

Tailler le blanc des poireaux, faire cuire quelques minutes à la vapeur avec le vin blanc, sel, poivre et thym. Bien égoutter.

Diviser la pâter à ravioles en deux boules et les abaisser finement. Disposer des petits tas de farce aux poireaux refroidie sur une moitié de pâte en les espaçant d’environ 4 à 5 cm. Poser la deuxième plaque de pâte dessus. Découper les ravioles à l’aide d’un emporte-pièce, appuyer sur les bords pour bien fermer les ravioles. Saupoudrer légèrement de farine et laisser reposer.

 Pour la sauce:

2dl de fond de veau

2 feuilles de laurier

Cognac

Crème

Quelques petites tomates

Faire réduire le fond de veau au 2/3 avec le laurier. Flamber au cognac.  Crémer et ajouter les tomates coupées en 2 juste avant l’envoi.

 

 

Cookies ‘petit-déjeuner’ aux cranberries

Le cookies classique au chocolat tout le monde connait.

Cette version est beaucoup plus consistante et me sert en fait de petit déjeuner!

Rapide à faire, ils sont réellement délicieux!!

 

 

 

 

Ingrédients pour 20 cookies environ:

180g de farine

1 càc de levure sèche

Une pincée de sel

160g de beurre pommade

170g de sucre roux

1 oeuf

1 càc de miel liquide

200g de flocons d’avoine

70g de noix de coco râpée

70g de cranberries séchées (canneberges)

40g de noix d’Amazonie concassées

 

Mélanger la farine avec la levure.

Dans un autre plat, fouetter le beurre avec le sucre jusqu’à obtenir un mélange crémeux. Ajouter l’oeuf et le miel tout en continuant à mélanger.

Ajouter le sel, les flocons d’avoine, la noix de coco, les cranberries, les noix d’Amazonie.

Ajouter le mélange farine/levure.

Façonner de petits tas de pâte de la taille d’une cuillère à soupe.

Cuire environ 15 minutes à 200°.

 

Si vous avez un robot, faites comme moi, mettez tous les ingrédients ensemble dans le robot!

 

Filets de sole, grenailles, épinard et jus de veau à l’estragon

Filet de sole/pomme de terre/légumes! Dis comme ça, c’est assez classique. Limite, ça fait repas de cantine … Quoique là le filet de sole serait remplacé par du pangasius 😉

Une recette toute simple, rehaussée par une jolie présentation. Qui a dit que c’était compliqué de cuisiner!!??

 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

300g de filet de sole

1dl de fumet de poisson

10 grenailles environ

1/2l environ de bouillon de légumes

Jeunes pousses d’épinard

Ail

1 petit navet

2dl de fond de veau

4 branches d’estragon

Beurre

Crème

Muscade (pour la purée)

 

Eplucher 6 grenailles. Les cuire dans le bouillon de légumes. Conserver le bouillon et réduire les grenailles en purée en ajoutant du beurre, de la crème, sel, poivre et muscade.

Cuire 4 grenailles avec la peau, dans le bouillon de légumes. Couper les pommes de terre en 2 et les faire griller.

Découper de très fines tranches du navet et les faire cuire ‘al dente’ dans le bouillon de légumes.

Faire fondre les épinards au beurre avec sel, poivre, ail et muscade.

Aromatiser le fond de veau avec l’estragon, laisser réduire de moitié. Passer la sauce au chinois et monter au beurre.

Lever les filets de sole (ôter l’arrête centrale). Pocher le poisson 3 minutes dans le fumet de poisson additionné d’1 càc de beurre.

 

Focaccia à la lavande et aux myrtilles

Encore un air d’été avec cette focaccia très originale à la lavande et aux myrtilles.

A déguster avec du fromage de chèvre,c’est tout simplement délicieux!

 

 

Pour 2 petites foccacias:

375g de farine

Fleur de sel

10g de levure sèche

220ml d’eau tiède

100g de myrtilles (environ)

Environ 3 càs de fleurs de lavande séchées

20c d’huile d’olive + un peu pour huiler les plats

 

Préparer la pâte en mélangeant la farine, la levure, l’eau tiède, l’huile d’olive et 1/2 càc de fleur de sel. Ajouter la levure et la moitié de la lavande. Continuer à pétrir la pâte.

Laisser reposer la pâte 40minutes à l’abri sous un linge.

Huiler les plats. Y abaisser la pâte. Laisser à nouveau gonfler la pâte 35minutes sous un linge.

Garnir les foccacias de fleur de sel, myrtilles et fleurs de lavande.

Cuire environ 30 minutes à 200°.

Queue de lotte, pâtes aux herbes, jus d’anchois

Bon, la photo a été prise avec mon gsm, juste en dessous des lampes Led de la cuisine … Ceci explique donc sa qualité… Qui est inversément proportionnelle à la saveur du plat! Un morceau de lotte croustillant, accompagné d’une sauce très originale à base d’anchois et de parmesan.

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

250g de queue de lotte

Farine

8 oignons nouveaux

Quelques mini tomates

Découper la queue de lotte en tronçons d’environ 3 cm. Saler, poivrer et fariner. Cuire à la poêle avec un peu de beurre.

Nettoyer les oignons nouveaux, n’en garder que l’oignon et +/6 cm de tige. Faire revenir les oignons à la poêle avec un peu d’huile d’olive jusqu’à ce qu’ils soient tendre.

Pour la sauce: 

1/2 oignon émincé

1 gousse d’ail hachée

3 filets d’anchois hachés

30g de parmesan râpé

1 branche de thym

1/2 branche de romarin

17cl de fond de volaille

5cl de vin blanc sec

5cl de crème

Huile d’olive

Faire revenir l’oignon et l’ail dans un peu d’huile d’olive. Ajouter le vin blanc, le thym et le romarin. Laisser réduire à petit feu à 1/4 du volume initial. Ajouter les anchois, le fond, le parmesan et la crème. Laisser réduire lentement durant 35 minutes et passer au chinois.

Pour les pâtes aux herbes:

50g de mini pâtes italiennes

1dl d’huile d’olive

1 bouquet de basilic

1/2 bouquet de persil

1/2 bouquet d’estragon

Cuire les pâtes al dente.

Pendant ce temps, mixer ensemble l’huile et les herbes.  Ajouter un peu d’huile aux pâtes avant de servir.

Les tomates: les couper en 2 et les faire mariner durant environ 4 heures dans l’huile aux herbes avec un peu de fleur de sel.

 

 

Soupe de fraises et framboises au vinaigre de tomates, crème fouettée aux amandes

Connaissez-vous le vinaigre de tomates? Non? Et bien jusqu’il y a peu, moi non!

Récemment, Poussin (au cas où vous auriez oublié, le site s’appelle bien ‘mumukouski.poussin’ …) et moi (Mumukouski donc) avons reçu en cadeau un joli coffret reprenant des huiles et des vinaigres, dont du vinaigre de tomates.  J’ai goûté ce vinaigre et j’ai complètement craqué! Moins acide qu’un vinaigre ordinaire, il a un léger goût de sucré qui se marie très bien avec (évidemment) des salades de toutes sortes mais également avec des desserts.

Pour cette recette, je n’ai pas inventé grand chose, je me suis basée sur une recette de l’atelier des Chefs.

 

Ingrédients pour 2personnes:

150 g de fraises

80g de framboises surgelées

50g de sucre

4 cl de vinaigre de tomates

Couper les fraises en 4, réserver.

Réaliser un caramel à sec: verser le sucre dans un poêlon et le laisser fondre sans mélanger. Dès qu’il prend une jolie couleur dorée, ajouter les framboises et cuire environ 3 minutes. Ajouter le vinaigre de tomates. Laisser tiédir la soupe.

 

Pour la crème: 
10cl de crème à 30%
15g de sucre
15g de poudre d’amande

Battre la crème en chantilly avec le sucre et la poudre d’amande. Réserver au frais.

 

Servir la soupe de framboises tièdes, avec les morceaux de fraises et la crème chantilly.

 

Salade à l’aubergine grillée, vinaigrette d’houmous

On continue dans les plats froids…  Mais cette fois avec un plat beaucoup plus simple: une petite salade à base d’aubergines grillées et de vinaigrette à l’houmous!

Depuis que j’ai découvert les pois chiches, base de l’houmous, j’avoue que je les utilise régulièrement. D’ailleurs je viens de rendre que j’ai déjà publié 3 recettes à base de pois chiches! Le classique houmous, dont je change finalement souvent la recette, la version à la coriandre et au citron vert, ou encore la verrine à base de purée de pois chiches. Bref, le pois chiche et moi c’est une grande histoire d’amour 😉

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

1 aubergine

4 tranches de jambon fumé

Roquette

Poivrons sous huile

 

Couper l’aubergine en fines tranches. Ajouter un peu d’huile (avec un spray pour éviter d’en mettre de trop) et cuire les tranches d’aubergine dans une poêle-gril bien chaude.

Etaler les tranches de jambon (sans les superposer) sur une plaque de four recouverte de papier sulfurisé. Recouvrir d’une nouvelle feuille de papier sulfurisé. Poser dessus un plat pour bien aplatir les tranches de jambon. Enfourner environ 10 minutes à 220°. Le jambon doit devenir croustillant.

Couper quelques dés de poivrons sous huile.

 

Pour la vinaigrette à l’houmous:

50g de pois chiches (en boîte)

1/2 gousse d’ail

2 càs de jus de citron

2 càs d’huile d’olive

2 càs de tahini

Mixer ensemble les différents ingrédients. Ajouter un peu d’eau pour obtenir une consistance de vinaigrette. Réserver au frais.

 

 

Salade de langoustines et gambas, vinaigrette à la truffe

Au départ, j’avais prévu de faire un tartare de poissons ou crustacés. Au final, ce sera plutôt une salade avec des langoustines et scampis cuits. Au final, ce changement d’idée me réjouit! J’ai adoré ce plat au final tout simple mais très fin en goût et, très facilement réalisable à l’avance!

 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

10 langoustines cuites

10 gambas cuites

Le zeste de 1,5 citron vert

1 càs de crème

2 échalotes ciselées

10cl de vin blanc (environ)

3 mini-asperges vertes

Quelques gouttes de jus de citron

Ciboulette

Poivre de Sichuan

Huile d’olive

 

Pour la vinaigrette: Vinaigre balsamique à la truffe / Quelques gouttes de jus de citron / Huile de pépins de raisins / sel

Emulsionner ensemble les différents ingrédients de manière à obtenir une vinaigrette.

 

Pour la salade: Décortiquer les langoustines et gambas. Tailler les langoustines en gros dés et les gambas et tout petits dés.

Mettre les échalotes ciselées dans une petite poêle. Couvrir de vin blanc et laisser réduire à sec.

Blanchir trois fois les zestes de citron vert.

Hacher la ciboulette.

Mélanger ensemble tous les ingrédients: langoustines, gambas, échalotes, zestes de citron vert, ciboulette, crème. Assaisonner de sel, poivre de Sichuan et (suivant le goût) de quelques gouttes de jus de citron. Réserver au frais pendant 2 heures.

A l’aide d’une mandoline, découper de très fines tranches d’asperges crues.  Les faire mariner 2 heures avec un peu de sel et d’huile d’olive.

 

Dresser la salade dans un emporte-pièce, décorer avec les tranches d’asperges et la vinaigrette.

 

 

Whoopies à la confiture de tomates

Il y a quelques mois, les recettes de whoopies ont envahi la blogosphère. J’ai regardé tout ça d’un oeil (trèèès) attentif pour arriver à la conclusion que finalement le whoopies ressemble à un macaron géant mais est nettement plus facile à réaliser. Donc ça devait être dans mes cordes :-).

Premier essai récemment avec un mélange d’ingrédients très originaux: sucre / cannelle / cumin / tomate!

 

 

Ingrédients pour 10 whoopies environ:

Pour les coques:

50g de beurre

1/4 càc de cannelle

1/4 càc de cumin

1 oeuf

50g de sucre

100g de farine

1/4 de càc de levure sèche

1 pincée de sel

 

Faire fondre le beurre avec le sel et laisser cuire quelques minutes pour que le beurre ne mousse plus.

Dans un saladier, fouetter ensemble les oeufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.  Ajouter le beurre fondu, la cannelle, le cumin, la farine et la levure. Bien mélanger pour obtenir une pâte homogène.

Verser la pâte dans une poche à douille (douille ronde de petite taille).

Sur une plaque de four garnie de papier sulfurisé, dresser de petits cercles de pâte d’environ 3 cm de diamètre. Enfourner les coques environ 10 minutes à 200°.

Laisser refroidir les coques sur une grille avant de les garnir.

 

Pour la confiture de tomates:

300g de tomates

35g de cassonade

1 pincée de sel.

 

Plonger les tomates dans l’eau bouillante durant 1 minute puis les éplucher. Couper les tomates en quartier, ôter les graines et hacher la chair.

Cuire les tomates concassées avec le sel et le sucre durant environ 10 minutes. Mixer. Prolonger la cuisson de 5 minutes. La confiture doit réduire de moitié.  Laisser la confiture refroidir avant de dresser les whoopies.

 

Les whoopies dressés doivent être conservés au frais!

 

 

 

 

Tarte salée à la courgette et à la roquette

Je ne suis pas une grande fan des quiches, que je trouve souvent trop lourdes.. Ben oui, les oeufs et la crème, c’est pas léger :-). Par contre, j’aime beaucoup les tartes salées, généreusement garnies de légumes. Des sortes de pizzas revisitées en quelque sorte. Celle-ci est toute verte, et composée de courgettes, roquette et mozzarella.

 

 

Ingrédients pour une tarte:

1 rouleau de pâte à pizza ou de pâte brisée

1,5 courgette

1 boule de mozzarella

1 poignée de pignons de pin

Roquette

Huile d’olive

 

Emincer très finement la courgette (avec la peau) à l’aide d’une mandoline.

Trancher la mozzarella en fines tranches et les sécher dans du papier absorbant.

Etaler la pâter dans un moule. Garnir avec la mozzarella, puis les tranches de courgettes et les pignons. Arroser d’un filet d’huile d’olive.

Cuire au four environ 20 minutes à 220°.   (Ou précuire d’abord la pâte seule, suivant le type de pâte utilisée)

A la sortie du four, parsemer de roquette et poivrer légèrement.

Filet de maquereau, mayonnaise anisée, gel de pamplemousse

Qui parmi vous mange régulièrement du maquereau frais? A mon avis, pas grand monde.  Et d’ailleurs moi non plus…  J’ai pourtant été attirée l’autre jour au rayon poissonnerie par le prix réellement bas des filets de maquereau. Hop, achetés! Restait à trouver un moyen de les accommoder.

Ce poisson est naturellement très salé, il faut donc trouver un moyen de casser ce côté salé. Pour cela il est possible de le mariner, ou de l’accompagner d’agrumes qui donneront une note acidulée au plat.  C’est l’option que j’ai choisie cette fois.

La recette du gel de pamplemousse est inspirée de celle du gel de citron d’Isa.  Le mien est nettement moins joli car je ne l’avais pas laissé prendre assez longtemps avant de faire la photo :-). 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

4 filets de maquereau

Une poignée de riz à sushi

Quelques gouttes de vinaigre de riz

Wasabi

 

Pour le gel de pamplemousse: 100gr de jus d’un pamplemousse rose fraichement pressé et filtré / 50gr d’eau / 25gr de sucre –/2gr d’agar-agar

Mettre tous les ingrédients dans un poêlon, porter à ébullition et retirer directement. Couler dans un petit saladier et mettre au frais. Dès que c’est figé, mixer pour obtenir un gel souple et réserver en burette doseuse.
 
Pour la mayonnaise anisée: 50g d’huile de pépin de raisin – 1 blanc d’oeuf – 1 càc d’anis badiane en poudre / 10g de vinaigre de riz / sel / eau suivant la consistance voulue
 
Réunir tous les ingrédients dans bol et et mixer. Réserver au frais.
 
 
Cuire le riz suivant les instructions. Assaisonner de vinaigre de riz.
 
Parer les filets de maquereau. Les cuire à la poêle, côté peau, sans matière grasse, à feu moyen.
 
Lors du dressage, ajouter une pointe de wasabi sur les filets de maquereau.
 
 
 
 

Tomates séchées, mozzarella, espuma de tomates

Dans les entrées classiques de l’été, je vote pour les tomates/mozzarella! Quand les ingrédients de base sont de bonne qualité, c’est tout simplement délicieux.

Ce classique est régulièrement revu et corrigé par les amateurs de cuisine.

Ici je vous propose une version finalement assez classique étant donné qu’elle est composée d’un mélange de mozzarella et de tomates séchées, mais ce mélange est par contre surmonté d’un espuma de tomates. Un vrai régal!

 

 

Ingrédients pour 10 verrines environ:

1 boîte de tomates pelées aromatisées au basilic

1 brique de 20cl de crème à 30%

2g de gélatine

1 càs de concentré de tomates

Basilic frais

2 boules de mozzarella de bonne qualité

+/- 10 tomates séchées sous huile

 

Préparer l’espuma: Chauffer les tomates pelées avec le concentré de tomates. Mixer et passer au chinois. Ajouter la crème et la gélatine préalablement ramollie et égoutée. Fouetter le mélange. Verser dans le siphon. Réserver au frais  pendant 3 heures.

Découper les tomates séchées et la mozzarella. Mélanger avec du basilic haché.

Dans les verrines, dresser une couche du mélange mozzarella/tomates séchées; ajouter l’espuma.

Cookies aux framboises

Je suis en grande fan des recettes de cookies, biscuits et assimilés qui se préparent super rapidement. Le genre de truc où on met tout dans le robot et hop c’est prêt en 5 minutes :-). Parfois, je suis déçue du résultat, mais pas cette fois!!! J’ai du cacher les cookies hors de ma vue pour être sûre de ne pas tout manger en une fois!

 

Pour environ 20 cookies:

110g de framboises

210g de farine

Une pincée de sel

110g de beurre pommade

160g de sucre

1/2 sachet de sucre vanillé

2 oeufs

 

Battre au robot le beurre pommade avec le sucre et le sucre vanillé. Ajouter les oeufs.

Ajouter en pluie la farine et la pincée de sel.

Incorporer les framboises.

Bien mélanger la pâte jusqu’à obtenir une consistance homogène et une jolie couleur.

Préchauffer le four à 200°.  Disposer les petits paquets de pâte légèrement aplati sur un silpat ou sur du papier sulfurisé.

Cuire les cookies 15 minutes. Les sortir du four et en rectifier la forme à l’aide d’un emporte-pièce. Continuer la cuisson encore 5 minutes.

 

Flétan à basse température et son coulis vert

Le beau temps semble enfin s’être décidé à venir… Youpiiiiiiiiiii!!!! Vive les barbecues, les salades et les plats légers!  Et moi quand je pense ‘léger’, je pense ‘poisson’.

Un plat de poisson tout simple donc mais réellement plein de saveurs et très frais.

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

350g de flétan, en filet ou en pavé

Huile de pépins de raisin

5 branches de thym citron

1 botte de jeunes oignons

20cl de bouillon de légumes

Vinaigre de vin blanc (au goût)

1 càs de beurre

200g de petits pois

65g d’épinards

10 feuilles de menthe ciselées

2 petites tomates coupées en dés

Noix de muscade

150g de champignons ShimeJi   (ce sont eux)

 

Nettoyer les jeunes oignons,  faire cuire lentement au beurre la moitié du vert ciselé et les petits oignons.

Cuire les petits pois à l’eau salée  ‘al dente’.

Disposer le poisson dans un plat, saler, poivrer, ajouter les branches de thym citron et verser un filet d’huile de colza. Cuire au four à 75° jusqu’à ce que la température au coeur atteigne 58°.

Dans une casserole, faire chauffer le bouillon de légumes et le beurre. Ajouter un trait de vinaigre de vin blanc, les petits pois, les épinards, la menthe ciselée et les dés de tomates. Laisser mijoter 5 minutes. Saler et poivrer.

Poêler rapidement les champignons.

Servir le flétan entouré du bouillon vert, assaisonner d’un peu de noix de muscade, et surmonter des champignons.

Belge Attitude: La fraise de Wépion – Mille feuilles fraises et rhubarbe

Ce mois-ci, la Belge Attitude avait pour thème la fraise de Wépion. Un thème à ne pas louper pour moi qui en ai à profusion près de chez moi :-).

Etant donné que les desserts, ce n’est pas ce que je préfère cuisiner, j’ai quand même fait un petit effort pour proposer une recette sucrée qui ne soit pas un « simple » cake :-). 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

1 rouleau de pâte feuilleté

250g de fraises

Sucre glace pour la déco

Pour la compote de rhubarbe: 125g de rhubarbe, 20g de sucre, 2 cl de jus de citron, 1 clou de girofle

Pour la crème pâtissière améliorée: 1 jaune d’oeuf, 20g de sucre, 20g de farine, 8g de maîzena, 1/2 gousse de vanille, 125ml de lait, 4cl de crème fraîche à 35%

 

Couper les branches de rhubarbe en tronçons de 0,5cm. Les faire macérer avec le jus de citron et le sucre durant minimum 6 heures (l’idéal est de laisser macérer une nuit).

Egoutter la rhubarbe. Faire bouillir rapidement le jus de macération, puis le cuire 3 minutes à feu doux. Ajouter la rhubarbe et le clou de girofle et cuire jusqu’à obtenir une compote. Réserver au frais.

Cuire la pâte feuilletée au four suivant les instructions figurant sur l’emballage.

Faire chauffer le lait avec la vanille. Pendant ce temps, blanchir le jaune d’oeuf et le sucre. Ajouter lentement la farine et le maïzena tout en continuant de fouetter. Détendre ce mélange avec un peu de lait chauffer vanillé (sans oublier d’enlever la gousse….). Reverser le mélange dans la casserole et porter doucement à ébullition sans cesser de remuer. Réserver la crème pâtissière au frais.

Fouetter la crème et l’ajouter à la crème pâtissière refroidie.

 

Découper la pâte feuilletée en 6 rectangles identiques.

Etaler une fine couche de crème pâtissière sur un rectangle de pâte feuilletée. Y déposer les fraises coupées en 2 dans le sens de la hauteur, pointes vers le haut. Poser un second rectangle de pâte. Le garnir d’une fine couche de crème pâtissière puis d’une fine couche de compote de rhubarbes. Chapeauter le tout avec un dernier rectangle de pâte feuilletée et décorer de sucre glace.

Merci à Nullam Microwaveum pour le livre de Pierre Hermé qui m’a fortement inspirée  pour cette recette.

 

Cornes de gatte au persil plat et sa sauce aux herbes

C’est en voyant récemment une recette de brochettes de pommes de terre aux herbes de Philou que je me suis rappelée avoir repéré (en avril… ) une chouette idée de petites pommes de terre passées dans la poudre de persil plat.

La pomme de terre roulée dans les herbes de Provence, tout le monde connait… Roulée dans du persil plat séché et accompagnée d’une petite sauce, c’est un peu plus original et tout aussi bon

A servir à l’apéro (si vous n’avez pas peur de mettre de la poussière de persil partout), ou en mini-entrée.

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

10 pommes de terre cornes de gatte ou rattes du Touquet, ou à défaut des grenailles

1,5 botte de persil plat

2 échalions

50g de vinaigre de vin rouge

10g de sucre

3 càs de fromage blanc

4 poignées, en quantités égales, de ciboulette, cerfeuil, persil et estragon

 

Effeuiller le mieux possible le persil plat. Répartir la moitié des feuilles sur une assiette et les passer 1 minute à puisssance maximum au micro-ondes. Remuner et recommencer à nouveau durant 1. Répéter si nécessaire encore une fois l’opération afin que les feuilles de persil soient bien sèches, puis les pulvériser en poudre. Laisser refroidir les pommes de terre à température ambiante.

Cuire les pommes de terre avec la peau. Les égoutter, les peler encore chaudes et les tourner directement dans la poudre de persil. Réserver.

Détailler les échalions en cercles. Porter à ébullition le vinaigre de vin rouge et le sucre.  Ajouter les cercles d’échalions et laisser frémir environ 5 minutes le temps qu’ils prennent une couleur rouge.

Pour la sauce: Mixer ensemble le fromage blanc et les herbes (ciboulette, persil, cerfeuil, estragon). Saler et poivrer.

Belge Attitude n°2 – La récap!

Voici (enfin) la récap de la 2ème édition du jeu Belge Attitude dont le thème était les trappistes belges.

Suivez le guide!

Philou Parmentier de queue de boeuf à la Rochefort bleue – poêlée de légumes
Marie-Françoise Filet mignon à la Chimay Bleue
Salima Dinde à la bière Tongerlo, confiture de gingembre et patates douces
Domi Magret de canard laqué à la bière
El Pollo Filet pur de porc en croûte parfumée au thym sauvage, jus de viande au shiso et à la Westmalle triple, brunoise de trois carottes, et bouchons frits de polenta
Greg Mignardises à la bière de Chimay
Isabelle La carbonnade flamande à la Chimay Bleue
Chris Sorbet à la chimay
Manue Boeuf à la Chimay rouge
Fanny Sabayon à la Chimay bleue
Marie-Claire Tête de porc(museau, joues, oreilles) à la Trappiste de Rochefort
Françoise Boulettes de veau à l’Orval, au sirop de Liège et aux raisins secs
Clivia Magret de canard à la chimay
Moi 🙂 Asperges grillées, crevettes grises et jus à l’Orval
Stef

Isabelle

Jambonneau à la Rochefort 10 et spéculoos

Tarte noisette/poire Bière trappiste

Asperges grillées, crevettes grises et jus à l’Orval

Je vous parlais récemment du jeu ‘Belge Attitude’ créé par Philou.  Ce jeu a vu le jour sur la page facebook ‘Blogs culinaires belges’ a pour vocation  de faire découvrir la gastronomie belge au regard d’une marque, d’un produit, ou d’une recette.

Pour cette seconde édition, Philou nous avait demandé de voter entre le chocolat Jacques, les bières trappistes belges et le vol-au-vent. Et ce sont les trappistes qui l’ont emporté haut la main!

En Belgique, six bières peuvent fièrement se vanter d’être de vraies trappistes:  Orval, Rochefort, Chimay, Westmalle, Westvleteren et Achel. J’avoue que personnellement je ne les connais pas toutes… Par contre j’ai un léger faible pour l’Orval .. D’ailleurs je n’ai pas du en acheter pour cette recette, j’avais déjà quelques bouteilles en réserve dans la cave 🙂

 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

Une botte d’asperges vertes

150g de crevettes grises

Crème

1dl de fond de volaille

1dl de bière d’Orval (ne pas hésiter à terminer la bouteille pendant que vous cuisinez)

Huile d’olive

Une pincée de sucre

 

Nettoyer les asperges. Les faire griller avec quelques gouttes d’huile d’olive.

Pendant ce temps, réunir dans un poêlon le fond de volaille et la bière et les faire réduire de 3/4. Ajouter une pincée de sucre pour diminuer un peu l’amertume. Saler et poivrer. Ajouter un filet de crème.

Réchauffer rapidement les crevettes grises avec les asperges juste avant de dresser les assiettes.

Aile de raie aux câpres et persil, purée au cresson

Aaah la classique aile de raie au beurre et aux câpres … Je ne sais pas vous mais moi je ne suis pas très fan. En fait ce que je n’apprécie pas trop dans la version classique c’est la consistance de l’aile de raie.  Une solution: la farine!! Fariner l’aile de raie avant la cuisson permet d’obtenir une jolie ‘croute’ lors de la cuisson.

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

Une aile de raie de 450g environ

400g de pommes de terre

5 cl de lait environ

1 botte de cresson ou une boîte de cressonette

Beurre

1,5 càs de câpres

Persil plat

Jus de citron

Noix de muscade

Farine

 

Eplucher les pommes de terre et les faire cuire à l’eau salée. Les égoutter et les faire sécher quelques minutes.

Chauffer le lait dans un petit poelon, assaisonner de sel, poivre et noix de muscade. Ajouter le cresson et mixer. Verser ce mélange sur les pommes de terre pour obtenir une purée. Ajouter une noix de beurre.

Détailler l’aile de raie en 4 morceaux (dans le sens de la longueur). Saler et poivrer les morceaux et les fariner. Cuire l’aile de raie au beurre.  Réserver. Dégraisser la poêle. Y faire fondre du beurre, ajouter les câpres, un peu de jus de citron et du persil haché.

Belge Attitude – La récap!

 Je vous parlais dans mon précédent billet du jeu ‘Belge Attitude’ mis en place par Philou. 

Pour cette première édition, les participations ont été nombreuses. Vous pouvez retrouver ci-dessous toutes les recettes des participants.

 Les pros cécémel:

Alexandra  Tartelettes au Fleuron de Bruges, poireaux et crevettes grises

Alexia  Tiramisu cécémelisé

Bart Gepimpte warme chocolademelk met marshmallow      

Domi Bavarois au cécémel    

Fanny  Cécémel cotta et poires confites

Françoise  Glace au cécémel

Latifa  Chou à la mousse de cécémel

Manue  Risotto au cécémel

Christophe  Brunir et servir du veau au cécémel

Philou  Dark Cécémel glacé au Jack Daniels   

Salima  Crêpes et pancakes au cécémel

Stéphanie  Crème brûlée de cécéme infusée au sischuan et pamplemousse pomello

Sylvain  Trifle au cécémel et aux cerises du Nord

Sylvie  Tarte au riz au cécémel

 

Les pros crevettes:

Apolina  Upma de crevettes grises de la mer du Nord

Denis   Crevettes grises sur panna cotta au sésame, petites asperges vertes, glaçon sphérique aux crustacés

Françoise  Verrine de crevettes grises, mangue, chicons (endives!), moutarde à l’ancienne et basilic:

Isabelle Tomates crevettes grises

Isabelle Crevettes grises / asperges / crumble noisettes / espuma ail des ours

Delphine Potage de chou-fleur aux crevettes

Marie-Claire Tomate crevettes grises revisitée

Mimm Œuf frit sur lit d’asperges et de crevettes grises, vinaigrette au caramel d’orange

Nawal Roulades de crevettes grises

Séverine Bavarois aux crevettes grises

 

 

 

 

 

 

 

Belge Attitude – Papillote de saumon à l’orange et aux crevettes grises

Philou, star de la blogosphère belge, a récemment eu l’idée d’organiser un jeu, ouvert aux blogueurs culinaires bloguant en Belgique, dont  le but est de présenter une fois par mois  à nos fidèles lecteurs une recette mettant en scène un produit, une marque, ou un plat évoquant la Belgique.

La dernière semaine de chaque mois, notre G.O va donc proposer, au vote des blogueurs participants, une recette belge, un produit évoquant la Belgique et une marque évoquant la Belgique.  Et que le meilleur gagne :-).

Pour le mois de mars, Philou nous avait demandé de choisir entre le stoemp, le cécémel et les crevettes grises. Cécémel et crevettes grises sont arrivées ex-aequo. Après quelques jours de bouderies (je voulais le stoemp moi!!!), j’ai finalement trouvé la crevette grise assez sympa :-).

Voici donc ma recette pour ma première participation à « La Belge Attitude »:

 

Ingrédients pour 2 personnes:

+/- 250g de filet de saumon sans peau

50g de crevettes grises décortiquées

Basilic frais

1 càs de câpres

Beurre

1/2 orange

Papier aluminium, cuisson, ou autre pour la cuisson en papillote

 

Bien  frotter bien l’orange; couper quatre très fines tranches.

Placer le saumon au centre de la feuille d’aluminium, déposer dessus 2 tranches d’orange, des crevettes, des câpres et du basilic haché.  Ajouter une noisette de beurre et quelques gouttes de jus d’orange (environ 1 càc de jus par papillote).  Saler et poivrer.

Refermer la papillote et enfourner durant environ 15 minutes à 200°.

Servir avec du riz blanc si vous désirez déguster cette papillote en plat .

 

26ème ronde interblogs

Et c’est reparti pour une ronde :-).

Cette fois je suis allée me balader du côté du blog « Et si on mangeait ». En visitant ce blog, j’avais au départ flashé sur une recette de poulet au four accompagné de carottes et de panais.  Finalement, avec l’arrivée du printemps, j’ai abandonné l’idée des panais pour me tourner vers, non pas une, mais deux tartinades tirée du blog.  Comme il arrive régulièrement que l’on fasse des soirées grignotage, j’aime beaucoup préparer des tartinades à manger avec des toasts ou des crudités.  Ici j’ai craqué sur une recette d’houmous, agrémenté de citron vert et de coriandre. Une variante originale de l’houmous ‘traditionnel’ que je prépare d’habitude et qui a beaucoup plu.

Mon deuxième choix s’est porté sur une tartinade à d’artichauts au basilic, que j’ai adorée! L’association artichaut-basilic est vraiment agréable et m’a quelque peu fait penser à un pesto, en plus léger.

 

Houmous vert:

« prendre une boite de pois chiche (…). bref le mixé avec beaucoup de coriandre j’ai ajouté un peu de citron vert un peu de purée de sésame, sel poivre et servir en accompagnement!  »

Tartinade d’artichauts:

« prendre un bocal de coeur d’artichauts, vider, rincer. Les mettre dans un mixer avec une 1/2 de gousse d’ail, du basilic ,sel, poivre, et un peu d’huile d’olive. Servir sur une tranche de pain grillé et voilà! »  Personnellement je n’ai pas ajouté l’huile d’olive, la consistance de la tartinade était parfaite sans.

 

Biscuits « home made » au beurre de cacahuètes

Je suis l’heureuse propriétaire depuis déjà pas mal de temps, d’un joli cachet rouge qui permet d’estampiller les biscuits que je fais « home made ».  J’avais fait un essai avec des sablés breton  mais je n’étais pas super satisfaite du résultat car les biscuits s’étalaient à la cuisson.

Récemment j’ai vu que Melle Banane, tout aussi heureuse propriétaire que moi (mais elle en version française), avait réalisé des biscuits au beurre de cacahuètes. Et les siens étaient restés bien rond après cuisson! 

Il ne me restait plus qu’à faire un nouvel essai!

Pour la recette j’ai suivi à peu près lesproportions de Melle Banane, j’ai juste mis un peu moins de pâte de cacahouètes.

 

Ingrédients pour 20 biscuits:

100g  de sucre

75g de beurre

1 oeuf

3 càs de pâte de cacahuètes

200g de farine

 

Faire ramollir le beurre. Le mélanger au sucre et ajouter l’oeuf.  Incorporer le beurre de cacahuète. Ajouter peu à peu la farine. Faire une boule avec la pâte, l’emballer dans du papier film et la laisser reposer 1h au frigo.

Etaler la pâte sur une épaisseur de 3/4 mm. Découper les biscuits à l’emporte-pièce.

Cuire au four environ 12 minutes à 175°.

Laisser refroidir les biscuits avant de les décoller de la plaque.

 

 

Queue de lotte au beurre à la truffe noire

Hormis une exception, je n’ai jamais rencontré personne qui n’aimait pas la truffe.  Personnellement c’est une saveur que j’adore et j’utilise souvent de l’huile de truffe dans mes plats .. à défaut de pouvoir utiliser de la truffe fraîche :-).

Pour ne pas rester totalement idiote, j’ai craqué dans une grande surface pour de la truffe de chine. J’avais déjà lu et entendu à plusieurs reprises que le goût de la truffe de chine est assez proportionnel à son prix .. en clair ce n’est pas très cher mais ça n’a aucun goût! Et bien pour avoir testé, je peux vous assurer que c’est tout ce qu’il y a de plus vrai!! Aucune odeur et aucun goût!

J’avais dans mon placard un petit pot de beurre à la truffe noire. Après pas mal de réflexion j’ai choisi d’utiliser ce beurre pour cuire de la lotte.  Le résultat a dépassé mes espérances! La lotte avait une petite saveur de truffe mais sans nullement altérer le goût du poisson.

 

Ingrédients pour 2 personnes:

400g de queue de lotte

Beurre de truffe

Environ 200g de tagliatelles

Vin blanc sec

Mélange de champignons des bois

Crème

 

Couper la queue de lotte en tronçons d’environ 3 cm d’épaisseur.

Faire fondre le beurre à la truffe dans une poêle, y cuire la lotte et l’arrosant régulièrement du beurre de cuisson. Réserver le poisson au chaud et faire revenir brièvement les champignons des bois dans la poêle.

Cuire les pâtes ‘al dente’; les égoutter. Réchauffer rapidement les pâtes en y ajoutant du vin blanc, un filet de crème, sel et poivre.

Couteaux sautés, mayonnaise au wasabi

Le couteau est un coquillage qui n’est pas souvent cuisiné … On en trouve souvent intégré à des préparations à base de poisson, mais les recettes mettant en avant uniquement les couteaux sont en fait assez rare.  Pourtant il est très facile à préparer, et assez bon marché (environ 10€/kg).

Servi froid, il fera une mise en bouche rapide et originale qui ravira vos invités (et vous aussi:-).

 

Ingrédients pour 2 à 3  personnes (quantité pour environ 7 demi-couteaux à déguster):

10 couteaux vivants

Huile d’olive

Huile piquante

1/2 oignon rouge

1/2 gousse d’ail

Coriandre fraîche

1 citron vert

1 càc de mayonnaise

1 càc de crème épaisse

Wasabi

 

Dans une poêle, chauffer un peu d’huile d’olive et d’huile piquante. Ajouter l’ail émincé. Faire revenir les couteaux à couvert durant environ 2 minutes (ils doivent s’ouvrir). Laisser refroidir les couteaux, les sortir de leur coquillage,  et les couper en morceaux. Réserver les coquillages pour le dressage.

Ciseler très très finement l’oignon rouge.

Ciseler la coriandre.

Préparer la sauce en mélangeant la mayonnaise, la crème et un peu de wasabi.

Lorsque les couteaux sont bien refroidis, les mélanger avec un peu de jus de citron vert, de l’oignon rouge et de la coriandre.

Dresser la préparation dans les coquilles vides. Décorer d’un peu d’oignon et de coriandre et d’une pointe de sauce.

 

 

 

Filet de biche simplement rôti, déclinaison de salsifis

La qualité de la photo est vraiment nulle mais la recette est vraiment succulente, donc je la publie quand même. Et puis je vous rassure, c’est plus joli en vrai!

Janvier n’est plus vraiment la saison du gibier … Quoique j’avoue ne pas très bien savoir quand se termine la saison… si quelqu’un a une info elle est la bienvenue… Cela dit, il y a encore tout à fait moyen d’en trouver facilement en magasin.

Pour cette recette, je vous propose un filet de biche accompagné d’un légume que l’on ne cuisine pas souvent: les salsifis!

 

 

Ingrédients pour 2  personnes:

2 filets de biche (environ 300g)   

Jus de citron

6 salsifis environ

Beurre

Noix de muscade

2 figues

8 raisins blancs

1 càs de croûtons de pain

60g de chanterelles

2 oignons nouveaux

Lait écrémé

Pour la sauce:

1 gousse d’ail

1 échalote hachée

1/2 carotte

1 verre de vin rouge

1 càs de gelée d’airelles

1 dl de fond de gibier

5g de chocolat noir 

 

Saisir la viande au beurre. Ajouter la demi carotte, l’oignon et la gousse d’aile. Retirer la viande de la casserole et la réserver. Laisser cuire les légumes dans le beurre et le jus de cuisson de la viande. Déglacer avec le vin rouge. Ajouter la gelée d’airelles et le fond de gibier. Faire réduire. Saler et poivrer.

Eplucher les salsifis. En tailler la moitié en 2 ou en 3,  les directement  plonger dans de l’eau froide citronnée pour éviter qu’ils ne noircissent.  Puis faire cuire les tronçons de salsifis dans le lait salé et poivré. Réserver.

Hacher le plus finement possible l’autre moitié des salsifis. Les faire cuire au beurre (minimum 20 minimum) jusqu’à ce qu’ils soient tendres et bruns. Si nécessaire ajouter un peu d’eau et écraser à la fourchette pour obtenir une ‘vraie’ purée. Saler, poivrer et ajouter un peu de noix de muscade.

Eplucher les figues et en répartir la chair dans deux emportes-pièces ronds. Passer 3 minutes au four à 180°.

Faire sauter les chanterelles à la poêle avec un peu de beurre. Faire de même avec les oignons nouveaux.

Finition: Réchauffer doucement la sauce et y ajouter le chocolat. Ne plus faire bouillir!!   Terminer la cuisson de la viande au four à 180° durant environ 10 minutes.

Présentation: Déposer les tronçons de salsifis dans l’assiette. Dessus, une quenelle de purée de salsifis et la viande tranchée. Démouler la chair des figues, la garnir avec quelques croutons de pain et les raisons blancs épluchés. Décorer l’assiette avec les oignons nouveaux (je les avais oubliés quand j’ai pris la photo 🙂

Huitres tièdes et courgettes au vin blanc

Les fêtes sont bel et bien derrière nous, mais ce n’est pas une raison pour autant de se mettre au régime oeuf dur ou bisquotte! Et puis il y a plein d’occasions de « bien manger », un anniversaire par exemple.

 

Personnellement je ne suis pas fan des huitres crues. Ce n’est pas le goût iodé qui me dérange, loin de là, mais plutôt la texture du mollusque cru (vivant même…).  S’il y a quelques années, l’idée de manger une huitre cuite était déconcertante, aujourd’hui cuisiner l’huitre est tout à fait rentrer dans la normalité.

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

6 ou 12 huitres suivant leur catégorie

2/3 de courgette

3 tomates

1 gousse d’aile

1 feuille de laurier

1 branche de thum

+/- 2 càs de yaourt grec

Coriandre fraîche

Chapelure

Quelques amandes effilées

1 dl de vin blanc sec

5 cl de crème

Jus de citron

Beurre pour la cuisson

Pour le coulis: 1 botte de cerfeuil, 1 botte de persil, 100g d’épinards.  Personnellement je n’ai pas trouvé que le coulis était indispensable à la recette mais à vous de voir 🙂

 

Monder les tomates. Les couper en fines tranches et les laisser cuire 2h environ au four à 65° avec le thym, le laurier, la gousse d’ail écrasée, sel et poivre. Laisser refroidir.

Couper la courgette crue en fine brunoise; n’utiliser que la partie verte du légume.  

Mélanger la brunoise de courgette avec les tomates refroidies. Ajouter le yaourt grec et de la coriandre finement ciselée. Saler et poivrer. ¨

Pour le coulis: Blanchir cerfeuil, persil et épinards. Passer au cutter. Passer au chinois pour récolter le jus. Saler et poivrer.

Ouvrir les huitres et en récolter le jus. Sécher les huitres. Les paner avec de la chapelure et quelques amandes éffilées. Les faire dorer brièvement à la pôele avec un peu de beurre.

Pour la sauce: Faire réduire le vin blanc, ajouter le jus d’huitres. Crémer. Faire réduire à nouveau et ajouter un peu de jus de citron.

Filet de saumon en gravlax et son sorbet aux pommes

Le saumon gravlax est un saumon qui, grâce à une saumure, subit une cuisson chimique. Ce saumon se prépare idéalement 48h à l’avance. Très pratique donc pour un repas de fêtes où il ne demandera donc pas beaucoup de préparation au moment de passer à table.

Si vous optez pour un filet de saumon avec peau, vous pourrez après le saumurage découper celui-ci en fines tranches comme un saumon fumé (avec un bon couteau et un peu de dextérité). Avec un filet de saumon sans peau, vous devrez couper le saumon en tranches comme sur la photo.

 

 

 

Ingrédients:

pour 4 personnes, compter 300g de filet de saumon ultra frais avec ou sans la peau

Pour la saumure:

2 càs de vodka ou de gin

Environ 100g de gros sel marin

Environ 70g de cassonade

Un bouquet d’aneth fraîche

Poivre rose concassé

2 baies de genévrier

Une branche de thym frais

Quelques feuilles de basilic et d’estragon

 

Réunir tous les ingrédients dans un plat. Etaler du film alimentaire sur le plan de travail, disposer un lit de saumure, poser le filet de saumon côté peau (même si votre filet est sans peau) sur la saumure, recouvrir le filet de saumure. Bien refermer le film alimentaire. Réserver le saumon au frigo durant 48 heures.

Après 12 heures, vérifier le saumurage et ôter le liquide. Si nécessaire, emballer le saumon et la saumure dans un nouveau papier film. Vérifier environ toutes les 12 heures s’il est nécessaire d’ôter du liquide.

Au terme du saumurage, retirer le poisson de la saumure. Bien le frotter et le passer sous un filet d’eau froide pour enlever l’excédent de saumure. Eponger soigneusement.

 

Pour le sorbet (1l environ):

300g d’eau

150g de sucre

Quelques branches d’aneth

2 pommes granny smith

Quelques feuilles de basilic

Le jus d’un citron

2 blancs d’oeufs

Fleur de sel

Piment d’Espelette

 

Porter à ébullition l’eau et le sucre. Retirer du feu, ajouter l’aneth et le basilic; couvrir et laisser infuser 10 minutes.

Eplucher et enlever le trognon des pommes. Couper en morceaux.

Quand le sirop est froid, le filtrer. Ajouter les morceaux de pommes, l’aneth et le basilic. Mixer. Ajouter le jus de citron, fleur de sel, piment d’Espelette.

Turbiner en sorbetière. Au 3/4 de la prise, ajouter les blancs d’oeuf montés en neige.

 

Pour la salade et la vinaigrette:

1/2 échalotte

Oignon rouge

Une « feuille » de fenouil

Roquette

3 càc de moutarde

1 càc de cassonade

Vinaigre de Xérès

Fleur de sel et poivre

Huile neutre

Aneth, estragon et basilic haché

 

Hacher finement le fenouil et un peu d’oignon rouge. Ajouter à la roquette suivant le goût.

Pour la vinaigrette montée: Rassembler dans un récipient la cassonade, la moutarde et l’échalotte finement hachée. Mélanger le tout. Monter à l’huile à l’aide d’un fouet. Ajouter le vinaigre de Xérès, fleur de sel et poivre. A l’envoi, ajouter les herbes hachées.

 

 Cette recette est inspirée d’une recette du « module poisson » du Cefor (G. Amand) 

Marcassin, salade chaude aux panais, pommes, noix et sirop de Liège

Le gibier est de retour depuis quelques temps déjà. Personnellement je suis assez difficile en matière de gibier, seuls ceux au goût pas trop prononcé me plaisent; comme par exemple le marcassin que j’apprécie beaucoup.

Cette recette est en fait assez pratique car, hormis la cuisson de la viande, toutes les garnitures peuvent être effectuées à l’avance et réchauffées le moment venu.

 

Ingrédients pour 2 personnes:

 350g de filet de marcassin

1 panais

1 pomme jaune

1 poignée de roquette

1 càs de sirop de Liège

1 càs de vinaigre balsamique

2dl de fond de gibier

1 dl de vin rouge

1 échalote

2 branches de thym

1 feuille de laurier

1 poignée de noix

Beurre

Huile d’arachide

 

Pour la sauce: Hacher l’échalote et la faire revenir dans un peu de beurre sans la colorer. Mouiller avec le vin rouger, laisser réduire à 1/3 du volume initial. Ajouter le fond de gibier, le thym et le laurier. Laisser réduire à feu doux.

Pour la salade chaude: Nettoyer la pomme, retirer le coeur avec un vide-pomme, la tailler en segments. Faire revenir les segments au beurre. Réserver.

Eplucher le panais. Le tailler en morceaux dans le sens de la longueur.Faire cuire les morceaux à l’huile d’arachide jusqu’à ce qu’ils soient tendres et dorés. Ajouter les noix et laisser cuire encore 2 minutes. Ajouter les pommes déjà cuites et le sirop de Liège; mouiller avec le vinaigre balsamique, saler et poivrer.

Pour le marcassin: Saler et poivrer la viande. La faire revenir dans un mélange à parts égales de beurre et huile. Terminer la cuisson au four à 200° durant environ 6 minutes.

Dressage: Répartir la salade chaude dans les assiettes. Ajouter de la roquette. Détailler le marcassin en tranches et les disposer sur la salade.

 

Thon grillé, taboulé à la menthe, sauce au yaourt et huile de citron

Une recette « chaud-froid » pas vraiment d’actualité pour un mois de novembre mais  on ne se plaindra pas des températures du moment.

Cette recette s’inspire de saveurs marocaines en alliant un taboulé et des saveurs d’agrumes. Un arriège goût de vacances!

 

Ingrédients pour 2 personnes:

120g de couscous

Bouillon de volaille

4 tomates coupées en dés

1 bouquet de menthe

Persil plat

300g de thon (ou plus)

1 orange

1 gousse d’ail

Thym

Cumin

Huile d’olive

2 citrons

50g de fromage blanc onctueux ou de yaourt

Tabasco

Sel de céleri

Une pointe de sucre

 

Pour le taboulé:  Cuire le couscous avec du bouillon de volaille, suivant les instructions figurant sur le paquet. Laisser refroidir. Assaisonner avec quelques gouttes de citron, du persil plat haché, de la menthe hachée et environ 2/3 des dés de tomates.  Réserver au frais.

Pour l’huile de citron: Zester un citron. Dans un poêlon, verser un fond d’huile d’olive, ajouter le zeste du citron, chauffer jusqu’à 60°. Laisser l’huile infuser à couvert jusqu’à ce qu’elle soit refroidie. Passer au tamis; réserver l’huile et les zestes frits.

Pour la sauce au yaourt: Détendre le yaourt avec un peu d’huile de citron. Assaisonner de tabasco et de sel de céleri.

Pour le citron séché (décoration): Couper quelques fines tranches du citron non zesté. Les disposer sur un silpat, ajouter une pointe de sucre et du poivre. Faire sécher au four à 100° durant environ 1 h.

Pour le thon: Couper le thon en médaillons d’environ 60 grammes. Réaliser une marinade avec des épluchures d’orange, du persil plat, une gousse d’ail écrasée, du thym, de l’huile d’olive, du cumin, et du poivre. Faire mariner le thon pendant 2 heures. Sortir le thon de la marinade et le griller en le laissant un peu rosé.

Aile de raie farcie au choux chinois et aux shiitakes, sauce crémeuse au cerfeuil et aux tomates

 Je n’ai jamais été une grande fan des ailes de raie. Je les trouve assez fade en goût et la texture assez… euh… pâteuse dira-t-on. Bref pas méga fan. Par contre j’ai découvert le truc pour relever leur goût… les farcir!!!  Et, porte ouverte à l’imagination!  J’ai d’ailleurs une fois farci des ailes de raie avec des champignons et… des escargots!

Cette farce est nettement plus classique et a un côté « asiatique » qui n’est pas pour me déplaire.

Par contre, niveau pratique, il faut s’armer d’un bon couteau pour réussir à « tronçonner » l’aile de raie.  A éviter si vous avez 20 personnes à table 🙂

 

Ingrédents pour 2 personnes:

Une très grande aile de raie

1/2 choux chinois (appelé aussi paksoi)

100g de shiitakés réhydratés

1/2 échalotte

1/2 gousse d’ail

Gingembre frais

10 cl de vin blanc

1 dl de crème à 5% MG

1,5 dl de fumet de poisson

1 càs de sauce soja

2 tomates

1 càc de concentré de tomate

Quelques brins de cerfeuil

1 càc de maïzena

Poivre de cayenne pour la sauce

 

Lever les filets des ailes de raie.  Les étaler chacun séparément sur un film alimentaire.

Tailler le choux chinois en julienne.  Couper les shiitakés en lamelles. Presser l’ail, râper un peu de gingembre. Dans un wok faire revenir, avec un peu d’huile neutre, l’ail, le gingembre et  le choux chinois pendant 1 minute environ. Ajouter les shiitakés et la sauce soja. Poivrer (avec du poivre blanc!! pas le poivre de cayenne). Laisser encore cuire 2 minutes. Laisser refroidir la préparation. Saupoudrer avec le maîzena, mélanger.

Diviser la préparation en 2 parts égales. La presser très fort pour en extraire le plus de liquide possible.

Déposer une part de mélange sur chaque filet d’aile de raie. Enrouler en serrant très fort et nouer les extrémités du film alimentaire.

Cuire les ailes de raie à la vapeur durant environ 14 minutes suivant l’épaisseur. Vérifier si elles sont chaudes à coeur avec la pointe d’un couteau.  Enlever le film alimentaire, découper les ailes de raie en tronçons assez épais.  

Pour la sauce:

Faire revenir l’échalote dans un peu d’huile avec le concentré de tomate durant 2 minutes. Mouiller au vin blanc; laisser réduire de moitié. Ajouter le fond de poisson, faire réduire encore d’un tiers. Crémer et laisser réduire jusqu’à obtenir une consistance veloutée.

Couper les tomates en dés et les épépiner.  Ciseler le cerfeuil.

Au dernier moment, ajouter les tomates et le cerfeuil à la sauce. Ceux-ci ne doivent pas cuire.

Rectifier l’assaisonnement et ajouter le poivre de cayenne.

 

Cannelloni de canard aux moules

L’association canard/moule ça vous parle? Je parie que non! Ben au départ moi non plus, il faut être honnête :-). Et pourtant… Ne vraiment pas hésiter avec cette recette, c’est un pur délice.

Dans ce plat, le canard est mixé avec du blanc d’oeuf et un soupçon de crème. Ainsi hachée la viande de canard a un goût moins prononcé.

Pour un plat plus consistant, ne pas hésiter à ajouter quelques pommes de terre grenaille.

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

500g  de moules

1 échalote

2dl de vin blanc

2 feuilles de lasagne

1 magret de canard

Crème

Huile

Beurre

1 blanc d’oeuf

Germes de poireau

 

Couper 1/4 du magret de canard, le réserver au frais. Détailler l’autre partie en morceaux. Mixer avec le blanc d’oeuf et un filet de crème. Il faut obtenir une mousse homogène.

Huiler du papier aluminium et y étaler la mousse de canard. Rouler et fermer soigneusement de manière à former un boudin assez épais. Pocher 20 minutes dans de l’eau à 75°.

Pour les moules: hacher l’échalote. La faire revenir dans un peu de beurre. Ajouter les moules, le vin blanc et du poivre. Couvrir et laisser cuire environ 8 minutes à feu vif. Sortir les moules de leurs coquilles, filtrer le jus de cuisson, réserver les moules.

Faire réduire environ 1dl de jus de cuisson des moules avec l’équivalent de crème. Poivrer.

Cuire les feuilles de lasagne.

Préparer le 1/4 de magret de canard restant et le cuire à la poêle. Découper une fine tranche par personne.

Retirer la force du papier aluminium. L’enrouler de feuilles de lasagne. Couper de manière à obtenir deux cannellonis.  Si nécessaire, il est possible de réchauffer le cannelloni, ou la viande seule, à la vapeur!

Dresser l’assiette et garnir avec des germes de poireau.

Ajo blanco de fenouil, amandes et huile d’origan

L’ajo blanco est un gaspacho d’origine espagnole réalisé à base d’amandes et de pain de mie. Bref c’est léger :-).

La version que je vous propose est tout sauf l’originale! Ici pas question de pain. Par contre j’y ai ajouté… du fenouil! Il donne en fait un côté plus léger à la soupe et (évidemment) très légèrement anisé. A déguster sans modération 🙂

 J’ai pour ma part servi l’ajo blanco en entrée, mais rien ne vous empêche de le dresser en verrine pour un apéritif.

 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

2 petits fenouils

600ml d’eau

1 gousse d’ail

2 càs d’huile d’olive

60g d’amandes entières

6 amandes entières

une poignée d’origan

Huile d’arachide

Jus de citron

 

La veille ou le matin (ou au minimum 4 heures avant), faire tremper les 60g d’amandes dans de l’eau froide.

Le moment venu, égoutter les amandes et les peler. Réserver.

Faire blanchir brièvement les feuilles d’origan. Les refroidir rapidement à l’eau froide et mixer avec l’huile d’arachide. Réserver cette huile au frais.

Couper la verdure des fenouils ainsi que les feuilles extérieurs.  Faire cuire à l’eau frémissante salée durant 20 minutes.

Pendant ce temps, émincer grossièrement le reste des fenouils.

Filtrer le bouillon de fenouils. Y ajouter quelques gouttes de jus de citron et y faire cuire le fenouil émincés. Lorsque le fenouil est cuit, laisser complètement refroidir la préparation. Ajouter les amandes pelées, la gousse d’ail hachée, l’huile d’olive, saler, poivrer et mixer. Allonger avec un peu d’eau si nécessaire.

Concasser les 12 amandes.

Répartir l’ajo blanco dans les bols. Décorer avec l’huile d’origan, les amandes concassées et quelques feuilles d’origan.

 

 

Gaspacho de concombre au fromage grec

Déjà le mois de septembre… Je vous souhaite une excellente rentrée à tous!

Cela dit, avant les recettes de champignons, potirons, topinambours, etc, j’espère avoir l’occasion de réaliser encore quelques recettes estivales!

Après les deux salades, dont je vous ai parlé, voici le gaspacho! Rien à voir avec le gaspacho classique que nous connaissons tous, ici il est vert et réalisé à base de concombre.

Désolée pour la qualité des photos, je me suis un peu (trop) dépêchée 🙂

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 3 personnes:

1 concombre

60g de yaourt grec environ

30 g d’oignons nouveaux

8 feuilles de menthe

15 de lait écrémé

Quelques gouttes d’huile d’olive

Fleur de sel

1/4 de gousse d’ail hachée

 

Eplucher les oignons et les hacher grossièrement.

Epucher les concombres, ôter les pépins, les couper en dés.

Mixer les oignons, le concombre, le yaourt, le lait et l’ail jusqu’à consistance d’un gaspacho. Saler. Avant de servir, ajouter la menthe et mixer encore brièvement.

Rectifier la consistance si nécessaire.

Verser dans des petits bols et ajouter quelques gouttes d’huile d’olive

Tartare de Saint-jacques aux poires et au concombre

Je vous parlais l’autre jour d’un trio de salades sans salade. Voici la salade n°2 du trio, qui est en fait un tartare de noix de saint-jacques. A déguster en entrée ou à en verrine apéritive, comme pour la salade précédente.

La recette est inspirée du livre « La cuisine de Fumiko » de Fumiko Kono.

 

Ingrédients pour 2 personnes:

6 noix de Saint-jacques

1/3 de poire

1/4 de concombre

1/2 càc d’oignon rouge haché

Aneth

1/2 càc de jus de citron

1/2 càc de zeste de citron vert et quelques gouttes de jus

1càs d’huile d’olive

Fleur de sel

 

Couper les noix de saint-jacques en 4.

Peler la poire et la couper en dés. Arroser d’un peu de jus de citron pour les empêcher de noircir.

Peler le concombre, ôter les pépins. le tailler en dés.

Dans un saladier, mélanger les saint-jacques avec les dés de poire et de concombre. Ajouter l’oignon rouge. Assaisonner de fleur de sel, de jus de citron vert et du zeste ainsi que d’un peu d’huile d’olive.

Décorer avec un brin d’aneth.

 

Salade de scampis, radis et pêche blanche

Contrairement aux apparences, c’est encore et toujours l’été. Si si, d’ailleurs ce matin, il y avait de l’orage!!  D’ailleurs pour rester dans le style « vacances, soleil », j’ai préparé l’autre soir deux salades originales et un gaspacho.  

Voici la première du trio. Cette petite salade (sans salade) se sert en entrée ou, en petites quantités, dans de jolies verrines apéritives.

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

200g de scampis (ou des crevettes roses)

4 gros radis

1 pêche blanche

1/2 càc d’oignon rouge haché

1/3 de concombre

Jus de citron

Graines de sésame

Huile neutre

Vinaigre de Xérès

1càc de miel

 

Emincer les radis en fines rondelles. Couper le concombre en dés.

Peler la pêche, la couper en tranches et l’arroser d’un peu de jus de citron pour éviter qu’elle ne noircisse.

Faire griller brièvement les graines de sésame.

Mélanger le vinaigre de Xérès avec le miel.

Dans un plat, mélanger les radis, les scampis, les concombres et l’oignon rouge. Ajouter l’huile et le mélange vinaigre/miel. Saler et poivrer.  Décorer avec les tranches de pêche et les graines de sésame.

Hamburger de poulet à la méditéranéenne

Non, non, le hamburger ce n’est pas toujours super lourd et super gras!

Je fais en fait assez régulièrement des » hamburgers maison ».  La garniture en tout cas; parce que préparer le pain soi-même le soir ça prend un peu trop de temps et mon estomac n’est pas assez patient.

Je me suis déjà dit qu’il faudrait que j’essaie de préparer les petites pains moi-même, en congeler plusieurs et les ressortir au moment voulu. Mais je ne suis jamais passée à l’action :-). Mais si quelqu’un a une chouette recette elle est la bienvenue!

Par contre, il m’arrive de réaliser le steak haché moi-même. Cela permet d’obtenir des hamburgers originaux, comme celui que je vous propose aujourd’hui.

Pour 2 personnes:

2 pains hamburger

2 filets de poulet

1/2 aubergine

1 poivron rouge

1 oignon rouge

2 càc de pesto rouge

1 jaune d’oeuf

Ciboulette

Echalotte

Feta

+/-8 feuilles de basilic frais

A l’aide d’un robot ménager, hacher le poulet avec le jaune d’oeuf, le basilic, la ciboulette, l’échalote préalablement ciselée. Saler et poivrer. Réaliser un steak haché avec cette  viande et le cuire à la poêle avec un peu d’huile d’olive.

Couper l’aubergine en rondelles et les faire griller à l’huile d’olive. Pour une version plus légère, cuire préalablement les rondelles à la vapeur, puis faire les faire griller quelques minutes. 

Eplucher le poivron rouge, le découper en lamelles et les faire griller.

Ciseler l’oignon rouge en rondelle et le faire cuire dans une poêle avec un peu d’huile d’olive jusqu »à ce qu’il soit fondant.

Couper les pains hamburger en deux et faire griller l’intérieur.

Dresser les petits pains: tartiner chaque petit pain de pesto, ajouter de l’aubergine, du poivron, des oignons. Poser par dessus le poulet et terminer par de la feta.

 

 

Magret de canard, chicons braisés à la coriandre, purée de carottes à la cannelle, réduction de Guiness et toast de polenta

De retour dans ma cuisine ce week-end pour une recette de canard… à la Guiness! Pourtant au départ, la bière et moi, ça fait deux, exception faite  des bières fruitées. Le goût de la sauce est néanmoins assez prononcé mais il se marie parfaitement bien avec une viande goûteuse comme le canard.  

La prochaine fois, je vous parlerai du dessert 🙂

 

 Ingrédients pour 2 personnes:

1 magret de canard

2 grosses carottes

Cannelle

2 chicons/endives

1/4 de gousse de vanille

Quelques graines de coriandre

1/2 càc de sucre glace

25cl de Guiness

20g de pruneaux secs dénoyautés

15g de sucre

10cl de bière légère

Sel et poivre

Beurre

Huile d’olive

 

Pour la purée de carottes: émincer les carottes, les faire cuire à l’eau bouillante salée. Egoutter, réduire en purée avec une noix de beurre, sel, poivre et cannelle. Ajouter un filet d’huile d’olive pour obtenir une consistance plus fluide.

Pour les chicons/endives: Ôter les feuilles flétries et les trognons. Faire griller les graines de coriandre et les piler. Fendre le morceau de gousse de vanille. Dans un sac pour cuisson, déposer les chicons/endives, une noisette de beurre, le sucre glace, la coriandre, la vanille, sel et poivre. Soit vous cuisez le sachet au micro-ondes durant quelques minutes , soit votre sachet va au four et dans ce cas comptez 50 minutes à 90°.

Pour la sauce à la Guiness: Découper les pruneaux en gros dés. Mettre la Guiness à frémir, ajouter les pruneaux et le sucre. Laisser réduire de moitié. Laisser infuser 3h. Filtrer, ajouter la bière légère, saler et poivrer.

Pour les galettes de polenta: préparer la polenta suivant les instructions figurant sur le sachet. L’étaler en couche épaisse sur un Silpat; la faire sécher environ 10 minutes de chaque côté au four à 175°. Découper à l’emporte-pièce.

Pour les magrets: Cuissson à la pôele, côté graisse en premier, en laissant la viande rosée.

 

Sablés breton « home made »

Le week-end dernier en faisant un peu de shopping chez Smets à Luxembourg,  j’ai déniché un cachet pour cookies avec l’inscription « home made ». Le gadget est vraiment sympa et peut également être acheté en ligne.

J’ai fait un test cette semaine avec des sablés bretons. Ma technique n’est pas encore tout à fait au point, il faudra que je refasse un essai. Par exemple, le sablé breton a tendance à s’étaler à la cuisson donc le motif devient moins visible. A mon avis, il faut que le biscuit soit assez épais pour éviter ce problème. Mais je suis assez contente de ce nouveau gadget 🙂

 

Ingrédients pour 12 sablés « home made »:

125g de beurre demi-sel

150g de farine

100g de sucre

2 jaunes d’oeuf

1/2 gousse de vanille

5g de levure

Une pincée de fleur de sel

 

Malaxer le beurre en pommade avec le sucre et la vanille.

Ajouter les jaunes d’oeuf, la farine et la levure. Bien mélanger, ajouter la fleur de sel.

Laisser reposer la pâte 1h au frais.

Confectionner les sablés et les cuire environ 20 minutes à 175°.

 

Cabillaud demi-sel, aïoli et huile de basilic

Par ce temps magnifique, j’aurais bien cuisiné une choucroute… ou une bonne soupe aux oignons… ou alors une fondue (quoique dans ce cas c’est chacun qui cuisine son casse-croute). Finalement, revirement de casseroles, ce sera aïoli et saveurs méditéranéennes!

La recette est une variante d’une recette de Jean-François Piège qui lui utilise d’autres épices et d’autres légumes.

 

 

Pour 2 personnes:
2 pavés de cabillaud d’environ 150 g chacun
Gros sel de guérande
25 cl de lait
1 gousse d’ail frais
graines de fenouil  

8 mini asperges vertes
1 gros navet
1 grosse pomme de terre à cher ferme
1 carotte 

Pour l’aïoli:
20 cl d’huile d’olive environ
2 gousses d’ail frais
1 jaune d’oeuf
Quelques gouttes de jus de citron

Pour l’huile de basilic:
1 gousse d’ail frais
1 bouquet de basilic
8cl d’huile d’olive

 Une dizaine de moules déjà cuites 

 

Détailler la carotte en rondelles et le navet en dés. Cuire séparément à l’eau bouillante salée. Réserver.

Couper la pomme de terre non épluchée en tranches d’environ 0,5cm d’épaisseur. Cuire les tranches à l’eau salée. Réserver.

Faire griller les mini asperges. Réserver.

Recouvrir le poisson de gros sel et laisser reposer au frais durant 20 minutes. Rincer le poisson à l’eau claire.

Préparer l’aïoli: écraser les gousses d’ail à l’aide d’un mortier. Ajouter le jaune d’oeuf et du sel. Fouetter et verser lentement de l’huile tout en continuant à fouetter comme pour réaliser une mayonnaise. A consistance voulue, ajouter quelques gouttes de jus de citron.

Pour l’huile de basilic: couper la gousse d’ail en 2; la faire revenir dans 2 càs d’huile d’olive. Ajouter le reste d’huile et le basilic. Laisser cuire 1 minute (sans faire frire le basilic!!!). Mixer et réserver.

Dans une poêle, faire chauffer le lait avec les graines de fenouil et l’ail. Y déposer le cabillaud et laisser cuire quelques minutes. Egoutter le cabillaud et le frotter délicatement pour ôter la majorité des graines de fenouil. Filter le lait de cuisson et délayer l’aïoli avec environ 3 càs du lait de cuisson.

Réchauffer les moules avec un peu de beurre et du poivre.

Réchauffer brièvement les carottes et navets avec un peu de beurre.

 

 

Emincés de volaille et haricots verts

Pour ma première participation à la ronde inter blog, je devais piocher une recette chez Laura du blog Délices Cookie’s. Plusieurs recettes me tentaient sur ce blog, dont celles à base de tofu.N’en ayant pas sous la main au moment de cuisiner, j’ai opté pour un plat à base de volaille et plein de légumes que j’ai servi un riz blanc. Verdict positif, nous nous sommes régalés!

Suis curieuse de découvrir ce que « Uneliyaasdebonneschoses » aura trouvé chez moi!

 

 

Pour 2 personnes :

– 2 blancs de poulet

– 2 échalotes

– 1 petite boîte de champignons de Paris

– 1/2 boîte de tomates pelées

– 1 petite boîte de haricots vert

– 2 cs de vin blanc

– 1/2 cube de bouillon de volaille dégraissé

– 10 cl de crème liquide allégée

– sel, poivre

Coupez le poulet en lamelles, salez et poivrez.

Hachez finement les échalotes et faites-les revenir dans une poêle.

Puis ajoutez les champignons égouttés et la demi boîte de tomates.

Versez le vin blanc et un peu d’eau dans la poêle.

Emiettez le cube et ajoutez la crème.

Bien mélangez.

Remettre le poulet dans la poêle et couvrir.

Laissez mijoter 15 min puis mélangez et laissez réduire 5 min environ.

Dos de sébaste, crevettes grises, dés de pomme de terre, petits oignons primeurs

Cela faisait quelques temps que je n’avais pas préparé de recette de poisson. Pourtant je suis plus poisson que viande (mis à part un bon morceau de boeuf saignant, miam miam miam). Bref, retour au poisson donc.

Contrairement aux apparences, la recette n’est pas si longue que cela à préparer, hormis la corvée du nettoyage des crevettes grises. Mais difficile d’y couper car les carapaces sont nécessaires pour réaliser la sauce.

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

2 dos de sébaste d’environ 150g chacun

1 échalote

1càs de citronnelle hachée

Beurre pour la cuisson

 

1 grosse pomme de terre ferme

1 botte de petits oignons nouveaux

2 dl de fond de volaille

200g de crevettes grises non décortiquées

1 brin de persil

1/2 branche de céleri

1/2 bâton de citronnelle

 

2 champignons de paris coupés en lamelles dans le sens de la hauteur

Huile d’olive

 

Faire cuire les pommes de terre à l’eau salée et les garder ferme. Les égoutter et les tailler en dés d’environ 1 cm. Réserver

Ciseler l’échalotte. La faire frire à l’huile d’olive. Ecraser les morceaux.

Nettoyer les petits oignons et couper les feuilles vertes. Dans un poêlon, verser un petit fond de bouillon de volaille, ajouter le blanc des oignons. Porter à ébullition et laisser cuire 30 secondes. Egoutter et réserver. Ciseler 2 tiges vertes et réserver.

Eplucher les crevettes et réserver les carapaces.

Porter le reste du fond volaille à ébullition. Y ajouter les carapaces de crevettes, le persil, le céleri, et le 1/2 bâton de citronnelle haché. Retirer du feu, couvrir et laisser infuser 20 minutes. Passer la sauce au chinois et réserver.

Saler et poivrer les dos de sébaster. Les faire dorer dans une poêle au beurre noisette avec la citronnelle hachée. Réserver le poisson et réchauffer rapidement les dés de pommes de terre dans la poêle.

Porter la sauce à ébullition. Hors du feu, la monter au beurre.

Répartir le poisson sur les assiettes.  Décorer avec les dés de pommes de terre, les crevettes grises, les lamelles de champignons, l’échalotte et un peu de vert d’oignon nouveau. Servir la sauce à part.

 

Salade de concombre et algues wakamé, vinaigrettes aux anchois

Me voila repartie dans mon exploration du livre de Fumiko Kono, « La cuisine de Fumiko ».

Pour cette salade, à servir en entrée, voire à l’apéritif, j’ai conservé la recette originale mais j’ai quelque peu modifié les proportions qui me semblaient gargantuesques.

Au final, une salade légère et très originale.

 

Ingrédients pour 2 personnes:

1/2 concombre

1/2 avocat

2 radis bicolores

Algues wakamés: soit 1 càs d’algues séchées, soit déjà prêtes en salade (1 grosse càs) suivant ce que vous trouvez.

Fleur de sel

2 filets d’anchois

1 càc de moutarde

1 càc de sauce soja

2 càs d’huile d’olive

Jus de citron

Si vous avez des algues séchées, les réhydrater suivant les instructions et les réserver au frais.

Peler et et épépiner le demi concombre. Le détailler en dés.

Peler le demi avocat. Le citronner et le détailler en dés.

Couper les radis en très fines lamelles.

Mettre les ingrédients dans un saladier et réserver au frais.

Réaliser la vinaigrette: mélanger la moutard, la sauce soja et l’huile d’olive. Ajouter les anchois préalablemetn hachés.

Verser la vinaigrette sur la salade juste au moment de servir.

 

 

Purée de pois chiches, crevettes sauce thaïe

Allez hop c’est reparti avec mes zakouskis, mises en bouche,… Y a pas à dire, l’apéro j’adore ça :-). Ces verrines sont hyper simples et se préparement très rapidement.

Et s’il reste de la purée de pois chiches, vous pouvez toujours la terminer avec des petits toasts! Elle se conserve de toute façon quelques jours au frais.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 6 personnes:

24 scampis

2 càs de jus de citron vert

1càs de coriandre fraîche ciselée

250g de pois chiches

8cl d’huile d’olive

1 càs de cumin

1/2 càc de purée de pimet

2càs de sauce soja ou de sauce nuoc-mâm

Egoutter et rincer les pois chiches. Les mixer dans un robot avec l’huile d’olive et le cumin jusqu’à obtenir une purée lisse. Si nécessaire, ajouter un peu d’eau.

Poêler rapidement les scampis à l’huile d’olive. En décortiquer 12 en gardant la queue. Décortiquer les 12 autres et les couper en morceaux.

Dans un bol, délayer la purée de piment avec le jus de citron. Ajouter la sauce soja ou nuoc-mâm et la coriandre. Ajouter les crevettes dans cette sauce et bien mélanger.

Répartir la purée de pois chiches dans des verrines puis les scampis en morceaux. Piquer les scampis entier en brochettes (2 par personne).

Fraise, fromage blanc, citron vert et spéculoos

Je n’ai jamais participé à un concours de cuisine sur internet. J’en vois passer beaucoup, certains m’inspirent, je note dans un coin qu’il faut que j’y pense. Et j’oublie. Ou je ne prends pas le temps d’y penser. Cette fois-ci c’est un peu différent. Le défi de Chef Damien consistait à se pencher sur… la fraise! Et les fraises je les adore! Il m’arrive même le soir de ne manger que des fraises pour le repas :-). Alors j’ai pris la peine de réfléchir à une recette. Je me suis inspirée d’une recette au départ réalisée à base de framboises, que j’ai remplacées par des fraises, sachant que l’alliance fraise/citron vert est elle aussi très bonne.

La préparation demande pas mal de temps, je vous conseille de vous y prendre en plusieurs fois. Les sorbets quelques jours avant, et les disques de fromage blanc et lemon curd peuvent être fait la veille. Personnellement j’ai congelé les disques de lemon curd afin de pouvoir les démouler plus facilement.

 

 

Pour le disque de fromage blanc:

1/2 oeuf battu

20g de sucre glace

75g de fromage blanc

4g de farine

5g de crème légère

Fouetter ensemble l’oeuf et le sucre glace. Ajouter le fromage blanc, la farine et la crème. Fouetter jusqu’à consistance homogène. Verser la prépartion dans des moules à muffin. Enfourner au bain-marie 20 minutes à 175°.

Pour le disque de lemon curd:

67g d’oeuf battu (environ 1,5 oeuf)

67g de sucre glace

45g de jus de citron

75g de beurre

Fouetter ensemble l’oeuf, le sucre et le jus de citron. Cuire au bain-marie jusqu’à 85°. Hors du feu, incorporer le beurre tout en fouettant. Verser dans les moules à muffin et réserver au frigo.

Pour les biscuits au spéculoos:

15g de beurre

15g de cassonnade

1/2oeuf battu

2 cl de lait

Cannelle

60g de farine

Mélanger tous les ingrédients ensemble de manière à obtenir une pâte. Etaler la pâte au rouleau sur 2mm d’épaisseur environ. Couper la pâte en lanières de maximum 1cm de largeur à l’aide d’une latte. Faire rouler les lanières comme pour former un boudin. Cuire au four à 175° pendant environ 10 minutes.

Pour le tapioca:

12cl de lait

Le zeste d’un citron vert

15g de tapioca

Une pincée de sucre

Faire chauffer le lait avec le citron vert. Laisser infuser 10 minutes hors du feu. Passer au chinois. Verser le tapioca et le sucre. Cuire à feu doux pendant environ 15 minutes. Réserver au frais.

Pour le sorbet à la fraise:

17g de sucre

22g de glucose

65cl d’eau

125g de purée de fraises

Préparer un sirop en mélangeant l’eau, le sucre et le glucose. Incorporer les fraises. Laisser refroidir et faire prendre en sorbetière.

Pour le sorbet au citron vert:

150g de sucre

5dl d’eau

2 blancs d’oeuf

Le jus de 2 citrons verts

Le jus d’1 citron jaune

Zeste d’un citron vert

Presser les citrons pour en extraire le jus. Préparer le sirop de sucre. Mélanger le jus de citron, les zests et le sirop. Ajouter les 2 blancs d’oeufs montés en neige. Faire prendre en sorbetière.

Noix de pétoncles flambées à l’Armagnac, crème au poivre de Séchuan

Parfois en mélangeant quelques ingrédients sans trop savoir ce que l’on veut obtenir, on a une excellente surprise comme résultat.

Il me restait quelques noix de pétoncle au congélateur (oui je sais sacrilège, ce ne sont pas des fraîches), une envie de créer une mise en bouche chaude pour l’apéro, et une bouteille d’Armagnac qui traine dans la cuisine depuis que j’en ai eu besoin pour flamber un homard.

Au final, des noix de pétoncles succulentes et une sauce que je referais volontiers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 4 personnes:

3 ou 4 noix de pétoncle par personne

Crème

1 càs d’Armagnac

Poivre de Séchuan

Ciboulette

20 cl de fond de volaille

Faire réduire le fond de volaille d’1/4. Crémer. Assaisonner de sel et poivre de séchuan.

Poêler brièvement les noix de pétoncle au beurre. Les faire flamber à l’Armagnac.

Verser la sauce dans la poêle et y faire revenir très brièvement les noix de pétoncle.

Servir dans des petites coupelles et décorer de ciboulette fraîche.

Salade de lentilles vertes au balsamique

Qui a dit que les lentilles c’était juste pour l’hiver!!!??? Ben pas moi en tout cas.

Froides, elles peuvent être une bonne alternative aux salades classiques à base de laitue. Servies en verrine, elles ajoutent une touche d’originalité à l’apéritif.

Impossible de vous donner des quantités pour cette recette, le plus simple est de goûter.

Ingrédients:

Lentilles vertes

Thym

Petits pois

Oignons au vinaigre

Poivron rouge

Artichauts sous huile

Sel

Vinaigre balsamique

Cuire les lentilles à l’eau bouillante avec un brin de thym.

Cuire les petits pois à l’eau bouillante salée.

Pendant ce temps, griller le poivron sur un bec de gaz afin de le peler. J’ai choisi cette méthode car je trouve que cela donne du goût au poivron mais il faut avouer que c’est assez fastidieux. Donc si vous avez une autre solution, ne pas hésiter :-). Par contre, le poivron doit être légèrement cuit afin de ne plus être craquant.

Détailler les artichauts et les oignons en petits morceaux.

Réunir les différents ingrédients dans un saladier et assaisonner de sel et vinaigre balsamique.

Salon du blog culinaire de Bruxelles

Ce week-end des 18 et 19 juin a eu lieu à l’Autoworld à Bruxelles le premier salon du blog culinaire de Belgique.

Les dates étaient bloquées dans mon agenda depuis longtemps! Quand j’avais vu que 750g, Chef Damien, Philou et Apolina se lançaient dans l’organisation du 1er salon en Belgique, j’avais directement sauté sur l’occasion :-).

Le jour J (donc le samedi 18) j’arrive bravement à l’Autoworld, me demandant si, physionomiste que je suis, je vais arriver à reconnaître quelques-unes des personnes avec qui je blablate sur internet. Et ouf, avant même de passer la porte d’entrées j’avais fait la connaissance d’autres bloggueurs! . Y a pas à dire, c’est sympa un bloggueur culinaire :-).

Impossible de raconter tout ce que j’ai vu / entendu / goûté / appris durant ce we, ce serait vraiment  beaucoup trop long. Je vais donc vous faire un petit résumé.

Le salon, ce sont, entre autres, des démos culinaires effectuées par des bloggueurs dans trois ateliers différents et au même moment. Impossible donc de tout voir, tout photographier, tout goûter.

Pour ma première rencontre avec Mamina, dont je suis les tribulations culinaires depuis longtemps, elle était accompagnée de Marc Hermann des Serres du potager retrouvé. Grâce à lui j’ai découvert de nouvelles herbes dont j’ai précisieusement noté le nom… mais j’ai (évidemment) perdu mon petit papier!

A côté des démos des bloggueurs, je ne peux évidemment pas passer sous silence la démo d’Yves Mattagne dont j’ai particulièrement apprécié la simplicité et le partage de sa passion.

 

Présent également au salon de Soissons, Benoît Molin, créateur culinaire, loin d’être avare dans ses conseils.

Il y avait également un atelier des volailles St-Sever où le Chef Julien Duboué nous a contacté de petites merveilles tout au long du we. Je me souviens tout particulièrement d’une délicieuse raviole.

Un coup de coeur pour Benoît Nihan dont les chocolats sont à tomber par terre.

Et puis évidemment merci aux sponsors sans qui cette magnfique organisation n’aurait pu avoir lieu: Neff pour avoir réussi à transformer l’Autoworld en cuisine; Les vins d’Alsace pour les dégustations organisées tout au long du we, et bien sûr l’agence Bord Bia pour leur délicieuse viande.

En résumé, une super organisation pour un super we. Plein de rencontres et de découvertes d’autres bloggueurs belges dont, entre autres, Sylvain, Alexia, Barbara (qui n’a pas eu peur de se lancer dans une démo sans préparation), Domi, Fabrice, Françoise, Isa, Les filles, Marie-Claire, Marion, Nawal, Sandro, Sophie, etc…

Rendez-vous à Soissons ou l’année prochaine à Bruxelles!

Gaspacho aux crevettes, croutons au miel

Le Salon du blog culinaire est maintenant derrière nous.  Je pensais publier aujourd’hui un article pour vous raconter mon week-end culinaire mais je m’aperçois que je dois encore faire un tri dans mes photos. Promis je m’y attèle très rapidement!!

En attendant, histoire de fêter dignement l’arrivée de l’été, je vous propose une recette de gaspacho.

J’ai servi ce gaspacho en entrée mais rien ne vous empêche d’en réaliser une version « mini » en verrine pour l’apéro.

 

Ingrédients pour 4 personnes:

750g de tomates coeur de boeuf

1 poivron

1/2 concombre

1 gousse d’ail

75g d’oignon

Sel

Piment d’Espelette

+/- 10 feuilles de basilic

4 cl de vinaigre de Xérès

1 cl d’huile d’olive

1 tranche de pain de mie

1 pointe de miel

4 scampis

Tomates confites pour la décoration

Beurre

Pour le gaspacho: commencer par monder et épépiner les tomates; peler le concombre et le poivron. Réserver un petit morceau de concombre et de poivron que vous coupez en fine brunoise pour la décoration. Hacher grossièrement les différents ingrédients du gaspacho: tomates, concombre, poivron, ail, et oignon. Verser les ingrédients dans un blender. Ajouter l’huile, le vinaigre de Xérès, les feuilles de basilic et mixer. Rectifier l’assaisonnement avec le piment d’Espelette et du sel.

Pour les croutons: ôter les croutes du pain de mie et détailler la tranche en dés d’environ 1cm. Les faire toaster dans une poêle dans du beurre additionné d’une pointe de miel.

Pour les scampis: les décortiquer en conservant la queue et les poêler à l’huile d’olive.

Cannelloni de saint-jacques selon Thierry Marx

Aaaah Thierry Marx … Je ne sais pas si son secret se situe dans les éternelles baguettes qu’il utilise pour cuisiner, mais perso j’adore sa cuisine! Il faudrait d’ailleurs que j’investisse dans un de ses livres.  Je ne suis pas une fan de la cuisine moléculaire mais j’apprécie beaucoup la manière dont il l’utilise dans sa cuisine.

L’idée de cette recette vient de l’émission Top Chef où Thierry Marx avait participé à une épreuve comparable à celle des candidats.

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

8 saint-jacques

Jus de citron

3 blancs d’oeuf

2 tranches de pain de mie aux céréales

Beurre

Commencer par la réalisation des différents pains toastés.

Couper les croutes des tranches de pain. Aplatir la première tranche entière à l’aide d’un rouleau à patisserie. Y découper deux rectangles. Faire dorer ces rectangles au beurre dans une poêle. Réserver.

Découper la seconde tranche de pain en petits dés. Faire dorer la moitié des dés de pains à la poêle dans du beurre. Réserver.

Faire dorer fortement l’autre moitié (sans brûler complètement le pain), de manière à ce qu’il soit assez dur que pour être écrasé en miettes. Réserver et écraser les dés pour obtenir des miettes de pain.

 

Réserver la moitié des saint-jacques et couper l’autre moitié en petits dés.

Assaisonner les dés de saint-jacques de jus de citron. Y ajouter les dés de pain toastés et mélanger.

Faire mousser les blancs d’oeuf sans sel, verser dans une poêle beurrée et faire cuire à basse température. L’épaisseur de l’oeuf doit être la plus fine possible. Après cuisson, laisser refroidir quelques minutes.

Disposer le mélange de dés de saint-jacques et de pain toasté sur le blanc d’oeuf. Rouler pour obtenir un cannelloni.

Snacker rapidement les 4 saint-jacques restantes.

Dresser l’assiette en déposant le cannelloni sur le rectangle de pain toasté. Disposer les saint-jacques snackées. Saupoudrer de miettes de pain.

 

Glace au fromage blanc et aux zestes d’orange

De retour dans ma petite cuisine!!! Et oui, faut avouer que cela faisait quelques semaines que je l’avais abandonnée la pauvre. Suis contente de la retrouver … par contre je constate qu’elle est toujours aussi bordélique :-).

Pendant ma petite pause culinaire, je suis partie en vacances aux Etats-Unis. Et comme je suis sympa, je vous ferai grâce de la recette du poulet pâné (mais j’avoue c’est super bon), des frites à l’ail (pas mauvais non plus en fait), et des hamburgers aux oeufs.

Pour réapprivoiser ma p’tite cuisine, j’ai opté pour une glace. En plus c’est de saison! Mais cette fois, sans oeuf! Une glace qui finalement peut donc être assez légère si on choisit des ingrédients « light ».

Et avec un peu d’imagination vous pouvez facilement remplacer le zeste d’orange par un autre fruit!

Ingrédients pour 1l de glace environ:

350g de fromage blanc (du 0% pour moi mais si vous utilisez du fromage blanc entier, la glace n’en sera que plus crémeuse)

20 cl de lait (écrémé pour moi)

15cl de crème à 30%

55g de sucre

Le zeste d’une orange

 

Mélanger ensemble le fromage blanc et le lait. Ajouter le zeste de l’orange.

Fouetter ensemble la crème et le zeste d’orange de manière à obtenir une crème bien ferme.

Regrouper les deux préparations et mélanger.

Faire prendre dans une sorbetière.

Royale de fromage de chèvre et d’ananas en brochettes et cresson frit

 Une mini-brochette très originale ça vous dit? 🙂

Pour cette entrée, il va falloir vous armer d’un peu de patience car la préparation prend quand même un peu de temps.  L’avantage par contre, c’est que les divers éléments qui la compose peuvent tous être préparés à l’avance.

 

Ingrédients pour 4 personnes (3 brochettes par personne):

Pour l’ensemble de la recette, j’ai utilié un ananas frais. J’en ai passé environ les 3/4 à la centrifugeuse pour obtenir du jus frais.

Le royal de fromage de chèvre:

20cl de crème à 30%

80g de fromage de chèvre émietté (prendre un fromage rond type camembert)

2 oeufs

Parmesan râpé

Sel et poivre

Porter à ébullition la crème, y ajouter le chèvre, saler et poivrer. Laisser fondre le fromage lentement à feu doux.

Hors du feu, incorporer les 2 oeufs et fouetter rapidement pour éviter qu’ils ne cuisent. Tamiser et verser dans un plat à four. Pour plus de facilité, j’ai tapissé mon plat de papier cuisson avant d’y verser la préparation. Saupoudrer d’un peu de parmesan râpé.

Enfourner au four, au bain-mariei, pendant 30 minutes à 220°.

Pour la gelée d’ananas:

10 cl de jus d’ananas frais

1/2 feuille de gélatine

Chauffer le jus d’ananas à feu moyen dans une casserole. Y incorporer la gélatine préalablement ramollie et essorée. Verser la préparation dans un plat sur une hauteur de 3mm environ et faire prendre au frigo.

Pour l’ananas:

1/5 d’un ananas frais environ

60g de beurre

Couper l’ananas en tranche de 3mm d’épaisseur environ. Les disposer dans un plat allant en four et recouvir de beurre fondu. Enfourner environ 30 minutes à 120° jusqu’à ce que l’ananas soit tendre.

Pour le sirop:

20cl de jus d’ananas frais

Verser le jus d’ananas d’une casserole, et le laisser réduire à feu moyen jusqu’à obtenir une consistance sirupeuse. Réserver.

Pour le cresson (ou cressonette) frit:

Huile neutre

1 petite poignée de cresson frais ou de cressonette

Faire chauffer un fond d’huile dans une casserole. Y plonger 30sec le cresson. Egoutter sur du papier absorbant.

Dressage:

Démouler le royal de fromage. Le couper en cubes de 2cm de côté. Faire de même avec l’ananas cuit au beurre. Découper la gelée en carré de 0,5cm de côté environ.

Monter les brochettes comme suit: ananas cuit au beurre – royal de fromage – gelée d’ananas.

Décorer l’assiette avec le sirop d’anans et le cresson fris.

Mini rouleau iceberg farci au crabe

Etant donné qu’il a fait relativement chaud ces derniers jours, j’avais envie de salades et de plats froids. Cette recette rempli deux rôles puisque le plat est froid et à base de salade … ‘cuite’ 🙂

Inspirée du livre de Fumiko Kono, j’ai néanmoins quelque peu modifié la recette.

Pour éviter que les rouleaux ne soient remplis d’eau, préparez les 2 ou 3 heures à l’avance et entourrez les d’un papier absorbant. De cette manière, les rouleaux ne seront pas trop humides au moment du service.

A déguster en entrée ou à l’apéro.

Ingrédients pour 2 personnes (4 rouleaux):

4 grandes feuilles de salade iceberg

1càs d’herbes fraîches (aneth, estragon, ciboulette)

Le zeste d’un demi citron vert

Une boîte de crabe

30g d’artichaut confit

Fleur de sel

Pour la sauce:

1/2 càc de wasabi

80g de yaourt grec

10g de mayonnaise

Le jus d’1/4 de citron vert

Plonger les feuilles de salade une par une 2 secondes dans de l’eau bouillante et les refroidir aussitôt dans de l’eau glacée. Déposer les feuilles sur du papier absorbant.

Découper l’artichaut confit en petits dés. Dans un récipient, mélanger le crabe, l’artichaut confit, les herbes et le zeste de citron. Assaisonner de fleur de sel.

Placer 1/4 de la farce sur une feuille de salade bien égouttée. Replier les côtés vers le centre et rouler de manière à obtenir une sorte de nems. Procéder de même avec les trois autres feuilles de salade. Entourer chaque rouleau d’une feuille de papier absorban et réserver au frais jusqu’au moment de servir.

Pour la sauce: mélanger tous les ingrédients en faisant attention à la quantité de wasabi et de jus de citron vert. Réserver au frais.

 

 

Carré d’agneau, carottes sautées, confit d’échalottes et sauce au beurre d’oignons.

Nouvel essai avec la lécithine de soja. Il y a un mieux mais ce n’est pas encore tout à fait ça … Il va falloir que je refasse des essais … J’ai obtenu une petite mousse à ma sauce que j’ai pu disposer sur les carottes, par contre la lécithine n’avait pas bien fondu :-(.

En ce qui concerne la recette, rien de bien compliqué: agneau, confit d’échalottes, et carottes. C’est la sauce qui donne tout son goût au plat.

Pour la réalisation de la sauce, je me suis inspirée d’une recette du livre « Coco » dans laquelle elle accompagnait… du boeuf! A tester aussi avec cette viande, donc.

 

Ingrédients pour 2 personnes:

1 carré d’agneau

5 grosses échalottes

3 oignons

Huile d’olive

Vinaigre de Xérès (+/- 1 càs)

8 carottes fanes (ou plus…)

Beurre

Fleur de sel

Poivre

40cl de bouillon de volaille

15cl de Madère

7cl de Porto

Ail en poudre

+/- 1 càc de lécithine de soja

Commencer par préparer le confit d’échalottes. Hacher finement les échalottes, les faire revenir dans un peu d’huile d’olive. Saler, ajouter un peu d’ail. Laisser cuire jusqu’à ce que les échalottes compotent. Si nécessaire ajouter un peu d’eau durant la cuisson.

Pour la sauce: Hacher grossièrement les oignons. Les faire revenir avec un peu d’huile d’olive et les cuire jusqu’à ce qu’ils soient bien tendres. Ajouter le madère et le porto. Faire réduire à sec. Déglacer avec le bouillon de volaille. Réduire de moitié. Passer la sauce au chinois.  A l’envoi ajouter une noix de beurre, environ 1 càc de lécithine de soja et mixer pour obtenir une sauce mousseuse.

Pour les carottes: les blanchir en la gardant croquantes. Les réchauffer dans une poêle avec un peu de beurre. Déglacer avec 1 càs environ de vinaigre de Xérès. Saler avec de fleur de sel.

Pour le carré d’agneau: Saler et poivre, le faire dorer à la poêle et continuer la cuisson au  four. Personnellement s’il s’agit d’un petit carré d’agneau, je le cuis uniquement dans une poêle et je le couvre d’un papier aluminium.

Madeleines tomatées au balsamique

Je ne passe pas beaucoup de temps dans ma cuisine ces derniers jours. Manque de temps, et un peu la flemme aussi …. A défaut de « grande » recette, quelques petites madeleines salées à déguster, par exemple, à l’apéro. Les madeleines, sucrées ou salées, c’est la petite recette rapide que je fais quand j’ai envie de chipoter en cuisine mais sans avoir beaucoup de temps :-).

 

Ingrédients pour 12 madeleines:

100g de farine fermentante

2 oeufs

1 càs de vinaigre balsamique

3 càs d’huile d’olive

2 tomates

Basilic frais

Commencer par couper les tomates en petits dés. Hacher le basilic.

Dans un plat, mélanger la farine, les oeufs, l’huile d’olive et le vinaigre balsamique. Ajouter le basilic et les tomates.

Verser dans les moules et cuire environ 15 minutes à 200°.

Parfait au cacao amer, crumble de cacao

Un dessert pour les fans de chocolat!!! A déguster plutôt après un repas léger qu’après une choucroute ou une fonde bourguignonne :-).

La préparation est rapide et peut se faire à l’avance, voire la veille pour le crumble.

Il aurait fallu une décoration en sucre pour rendre l’assiette nettement plus jolie mais j’avoue que je n’ai pas vraiment eu le temps cette fois-ci. D’ailleurs j’ai vraiment été très fade car je n’ai même pas réalisé le sorbet moi-même!

Ingrédients pour 4 personnes:

12 cl de lait

12 cl de crème liquide

100g de chocolat noir

1 jaune d’oeuf

100g de sucre

50g de beurre

25g de copeaux de noisettes

50g de cacao non sucré

50g de farine

Sorbet aux fruits des bois ou aux agrumes

 

Commencer par préparer une crème anglaise. Verser le lait et la crème dans une casserole et porter à ébullition. Dans un plat, verser 50g de sucre et le jaune d’oeuf, fouetter jusqu’à ce que le mélange blanchisse.Verser une partie de la crème et du lait chaud et mélanger. Remettre le reste de mélange lait/crème sur le feu. Remuer délicatement jusqu’à l’obtention d’une consistance crémeuse.

Verser la crème anglaise sur le chocolat, mélanger délicatement et terminer au fouet.

Verser la crème dans les assiettes de présentation et réserver minimum 1h au frais.

Pour le crumble de cacao, mélanger le beurre à température ambiante avec le reste du sucre (5Og). Verser les copeaux de noisettes, le cacao et la farine. Bien mélanger. Disposer sur une plaque et torréfier au four à 180° pendant 10 minutes. Laisser refroidir.

Au moment de service, dresser le crumble sur la crème au chocolat. Ajouter une boule de sorbet.

 

Thon rouge à l’unilatérale, caponata aux olives noires, pesto de roquette

Soyons honnête, cette recette n’est pas de moi, elle me vient du cours de cuisine. Je l’ai quelque peu modifiée, en partie pour l’alléger un peu en cuisant les aubergines à la vapeur plutôt qu’à l’huile d’olive. 

La caponata est parait-il une version sicilienne de la ratatouille. Et comme la ratatouille, il en existe un nombre assez élevé de recettes différentes.

En laissant les légumes un peu croquants, vous pouvez sans problème la réaliser à l’avance et terminer la cuisson au moment voulu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 4 personnes:

2 aubergines

1/2 oignon

 4 branches de céleri

1 poivron jaune

80g d’olives noires dénoyutées

une dizaine de feuilles de basilic

500g de thon rouge

3 poignées de roquette pour le pesto

Roquette pour garnir les assiettes

1 poignée d’épinards frais

Parmesan rapé

Huile d’olive

Ail en poudre

Commencer par préparer la caponata. Détailler les aubergines en gros dés, les faire cuire à la vapeur. Détailler également en gros dés le céleri épluché et le poivron. Ciseler finement le 1/2 oignon. Faire revenir à l’huile d’olive le céleri avec l’oignon, et séparément le poivron. Réunir tous les légumes ensemble. Ajouter les olives noires coupées en 4. Rectifier l’assaisonnement.

Pour le pesto: mixer ensemble la roquette, le basilic  et les épinards avec de l’huile d’olive, ajouter du parmesan rapé selon le goût. Vous devez obtenir une consistance de pesto. Si vous le désirez, vous pouvez ajouter quelques pignons de pin.

Saler et poivrer le thon, et ajouter un peu d’ail. Poêler à l’huile d’olive à feu vif d’un seul côté.

Cake à la feta et aux herbes fraîches et sa chantilly de jambon blanc

L’autre jour, lorsque j’ai remis un peu d’ordre dans la cuisine histoire d’y caser une nouvelle poêle (non non je ne manque pas du tout de place), j’ai retrouvé une vieille recette d’un cake salé que j’aimais particulièrement. 

Je l’ai accompagné d’une chantilly au jambon. Bon évidemment ce n’est pas léger, mais c’est quand même vraiment bon!

Et puis moi, toutes ces herbes et la feta, je trouve que ça donne un petit goût d’été!

 

  

Ingrédients pour un cake 

180g de farine 

1 sachet de levure 

3 oeufs 

100g de gruyère rapé 

5cl d’huie d’olive 

15 cl de lait écrémé 

200g de feta 

3 poignées d’herbes fraîches hachées: persil, basilic, ciboulette 

Sel et poivre 

Beurre pour le moule

Ingrédients pour la chantilly (siphon de 1/2l): 

170g de jambon blanc 

30cl de crème à 30%MG 

1càs de ketchup 

1càs d’huile de noix 

1càc de moutarde 

1 jaune d’oeuf 

Sel et poivre 

Commencer par le cake.

Dans un saladier, mélanger la levure et la farine. 

Dans un second récipiend, battre au fouet les oeufs entier avec l’huile d’olive et le lait. Saler et poivrer. 

Verser la préparation aux oeufs sur la farine. Mélanger délicatement. Ajouter le gruyère, la feta coupée en dés et les herbes. 

Beurrer un moule. Y verser la préparation. 

Cuire à 180° pendant environ 50 minutes. 

 

Pendant la cuisson, préparer la chantilly. 

Mixer le jambon avec l’huile de noix, la moutarde, le jaune d’oeuf et le ketchup. Ajouter la crème. Saler et poivrer. Passer au chinois et verser dans le siphon.  Garder au frais jusqu’à utilisation.

Millefeuilles de Saint-Jacques et de kiwi

Comme je vous disais, après le test concluant de la recette de lotte à la ciboulette et au sésame, je me suis directement replongée dans le livre de Fumiko Kono.

Cette fois, j’ai opté pour une (rapide) entré froide à base de saint-jacques. Le mariage de la saint-jacques avec le kiwi m’intriguait. En fait, la recette originale parle de tranche de kiwi de 3mm d’épaisseur… latte à la main, je trouvais que 3 mm c’était quand même beaucoup et que je risquais surtout d’obtenir des millefeuilles de kiwi à la saint-jacques et non le contraire :-).  J’ai donc revu l’épaisseur à la baisse et me suis contentée d’un seul petit millimètre. Le résultat a été concluant, on perçoit le goût sucré du kiwi mais la saint-jacques reste prédominante.

A servir en entrée ou même en amuse-bouche festive.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

8 saint-jacques

1/2 kiwi

1/8 de concombre

1/2 citron vert

2 càs d’huile d’olive

Sauce soja

2 càc environ d’oeufs de truite

Eplucher le kiwi et à l »aide d’une mandoline le couper en fines tranches de 1 mm d’épaisseur.  Couper également le concombre en fines rondelles de 1 mm d’épaisseur.

Couper chaque saint-jacques crue en trois dans son épaisseur.

Monter chaque millefeuille en commençant par une tranche de saint-jacques, puis une tranche de kiwi, de nouveau une tranche de saint-jacques, une rondelle de concombre et surmonter de la saint-jacques.  Garnir avec les oeufs de truite.

Déposer une goutte d’huile d’olive sur chaque millefeuille (personnellement j’utilise un spray).

Décorer l’assiette avec de la sauce soja.

Au moment de servir, presser quelques gouttes de citron vert sur les millefeuilles.

Lotte à la ciboulette et au sésame

Samedi, j’ai fait un petite visite au Libraire toqué à Namur. Et évidemment j’ai craqué … Sur un présentoir, un livre a tout de suite attiré mon attention:  « La cuisine de Fumiko » . En le voyant je me suis souvenue avoir lu plusieurs critiques élogieuses sur ce bouquin. Je lis un peu et zou direction la caisse :-).

Présenté comme un livre de cuisine asiatique, ce livre n’en est en fait pas un, et c’est plutôt tant mieux! Les recettes seraient plutôt de style français mais à connotation asiatique. Après avoir parcouru le livre de long en large et de droite à gauche, j’y trouve deux types de recettes: des recettes rapides à préparer tous les jours (potage, glace, tartare,…), mais également des recettes demandant un peu plus de préparation.

Pour un premier essai, j’ai opté pour une recette du type « facile et rapide ». J’ai été tellement emballée par cette recette que je pense en tester déjà une autre ce soir :-). J’avoue, la sauce, en fait toute simple, m’a vraiment bluffée 🙂

La recette  que je vous propose aujourd’hui doit normalement être réalisée avec des joues de lotte. J’ai pour ma part utilisé de la queue de lotte, plus facile à trouver dans le commerce.

Ce plat peut être servi, pour une version light, avec des haricots verts nature (et je vous assure que cela se marie très bien avec la sauce!), ou avec une purée de pommes de terre ou de patates douces.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

350g de lotte

2 càs de ciboulette hachée

1 càs de gingembre frais haché

2 càs d’huile de sésame

Huile neutre pour la cuisson

Fleur de sel

Poivre blanc

Farine

Saler et poivrer la lotte. Fariner les deux faces.

Cuire la lotte à la poêle avec un peu d’huile au goût neutre.

Pendant ce temps, préparer la sauce: mélanger le gingembre et la ciboulette hachés avec l’huile de sésame et un peu de fleur de sel. Personnellement j’ai ajouté un peu d’eau car je trouvais le mélange fort épais.

Dresser le poission bien coloré avec la sauce.

Homard rôti au beurre, pâtes aux champignons des bois et à la marjolaine

Cela fait déjà quelques temps que j’avais repéré chez O’cool des promos pour des homards crus congelés. J’avoue que j’étais sceptique mais quand même un peu curieuse. Je pensais en fait que le homard congelé était toujours vendu cuit! Hé ben non :-). J’ai quand même retourné la question dans tous les sens avant d’en acheter un car pour moi le  homard, cela s’achète vivant … Le homard congelé cuit est lui très peu gouteux et plein d’eau et j’avais un peu peur d’avoir la même chose avec un homard cru.

Finalement il y a quelques jours je repère, toujours dans le même magasin, une promo pour un homard cru de 300g à je pense 6,99€. Hop, voila 2 mini homards dans le congélateur! Et quand je dis mini, c’est vraiment mini de chez mini!! Il faut compter un homard par personne pour une entrée … Au final pas sûre que ce soit réellement intéressant.

Au  niveau du goût par contre j’ai été positivement étonnée. Evidemment ce n’est pas équivalent à un homard frais! Un bémol, le homard a tendance à être un peu plus élastique. Petit paramètre à prendre en compte pour la manière de le cuisiner mais qui à mon sens n’empêche en rien l’utilisation de ce produit.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

100g de pâtes fraîches

2 homards de 300g

15 cl de crème

Marjolaine fraîche

1 carotte

1 càc de concentré de tomate

Persil

Laurier

200g d’un mélange de champigons des bois

Beurre

Fond de volaille (environ 3 louches)

Commencer par cuire les homards à l’eau bouillante salée. Comme je l’expliquais plus haut, pour cette recette j’ai utilisé des homards congelés de 300g. Les plonger toujours congelés dans l’eau bouillante et laisser cuire 10 minutes. Oter la casserole du feu et laisser les homards encore 15 minutes dans l’eau de cuisson.

Lorsqu’ils sont refroidis, décortiquer les homards et réserver.

Réaliser une bisque avec les carapaces. Pour cela, dans une casserole, faire revenir un demi oignon coupé grossièrement dans un peu d’huile. Ajouter les carapaces et les faire suer. Ajouter la carotte, le persil, le laurier, le concentré de tomate, et couvrir d’eau à hauteur. Laisser mijoter environ 20 minutes. Passer au chinois en écrasant bien les carapaces pour en receuillir tout le jus.

Prélever 1,5 louche de bisque et la faire réduire de moitié. Crémer (environ 5 cl) et réserver.

Nettoyer les champignons et les faire revenir au beurre à la poêle. Saler et poivrer. Réserver.

Faire réduire le fond de volaille de moitié. Ajouter environ 15cl de crème, saler, poivrer, et ajouter la marjolaine fraichement ciselée. Donner un bouillon pour épaissir la sauce.

Cuire les pâtes al dente. Les égoutter. Dans un wok, mélanger, tout en chauffant doucement, les pâtes avec la sauce à la marjolaine.

Poêler les morceaux de homard au beurre pour les réchauffer.

Dressage: Dans une assiette creuse, les pâtes, surmonter avec les champignons, puis le homard. Décorer d’un cordon de bisque.

Entrecôte de boeuf grillée, sauce à la tapenade, et garnitures italiennes

J’ai décidé de m’entraîner à la cuisson des viandes rouges! Non pas que je sois complètement nulle (faut quand même pas exagérer) mais je n’en cuisine pas souvent donc je manque un peu de pratique.

Ce plat n’est pas vraiment une recette, plutôt une viande rouge agrémentée de quelques accompagnements. J’avoue avoir quand même eu faible pour la sauce à la tapenade! Sur ce point mon expérience culinaire a été concluante et je referai certainement une sauce avec cette base.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

1 entrecôte de boeuf

Roquette

Boulgour (suivant votre appétit 🙂 )

1 petite carotte

Basilic

Huile d’olive

Vinaigre balsamique

Céleri rave

Lait et/ou crème

Huile piquante

pour la sauce:

200ml de fond de veau

5 cl de vin rouge

1 càc bombée de tapenade d’olive noir

Beurre manié (mélange d’une même quantité de beurre et de farine)

 

Eplucher la carotte et la découper en très petits dés. Cuire environ 2 minutes à l’eau bouillante salée, la carotte doit rester croquante.

Cuire le boulgour à l’eau bouillante salée selon les instructions figurant sur le paquet. Egoutter. Y ajouter les carottes, un peu de basilic, un filet d’huile d’olive, saler et poivrer.

Réaliser une vinaigrette à base d’huile d’olive et de vinaigre balsamique, qui servira à assaisonner la roquette.

Dans un poêlon, faire réduire de moitié le fond de veau et le vin rouge. Ajouter la tapenade. Laisser cuire encore 3 minutes. Au dernier moment, lier la sauce à l’aide d’un beurre manié de manière à la rendre plus épaisse.

Boulettes apéritives à la volaille

L’autre jour j’ai repéré sur le blog de Mamina une chouette idée de présentation de mini-boulettes de viande. Cela m’a rappelé que j’avais plusieurs fois trouvé des recettes pour ce type de mini-boulette dans le magazine Saveurs, mais je n’en avais jamais réalisé. Pourtant c’est très rapide et plutôt original. Cette fois j’ai opté pour des boulettes de volaille au paprika, que nous avez dégustées devant la télé … en regardant un épisode (enregistré) de Comme un chef 🙂

Pour 20 boulettes environ:

2 blancs de volaille

1 tranche de pain de mie sans la croûte

2 càs de paprika

8 petites feuilles de sauge

5 cl de lait

1 échalotte

1 petit oignon

Huile au goût neutre pour la cuisson

Sel, poivre

Farine

Sauce:

3 càs de fromage blanc

Jus de citron

Paprika

Faire tremper le pain dans le lait.

Hacher la viande avec l’oignon, l’échalotte. Ajouter le pain, 1 càs de paprika, la sauge cisellée. Si le mélange vous semble trop liquide, ajouter 1 càs de farine. Saler et poivrer.

Mélanger 1 càs de paprika à de la farine.

Former des boulettes avec la viande, les rouler dans la farine au paprika.

Faire dorer les boulettes dans une  poêle avec l’huile. Servir aussitôt.

 

Pour la sauce, assaisonner simplement le fromage avec un peu de jus de citron et du paprika selon le goût.

Couronne d’agneau simplement rôtie, champignons bruns en deux façons

Champignon quand tu nous tiens … J’avoue j’adore ça, j’en mangerais (presque) tous les jours. D’ailleurs l’autre jour en faisant les courses j’avais acheté 500g de champignons bruns. Dont je ne savais que faire. Parce qu’en plus ces machins ça ne se conserve pas, il faut trouver rapidement un moyen de les cuisiner.

Au final une petite recette très simple où les champignons sont cuisinés à la fois en brunoise et en purée.

 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

250g de champignons bruns

1,5 échalote hachée

6 pâtes pouvant être farcies, type ‘Conchiglioni’

Huile de truffe

Ciboulette fraîche hachée

8 cl de crème (environ)

1 couronne d’agneau d’environ 400g

Huile d’olive

Huile de noix

200ml de fond de veau

1 branche de céleri

7 cl de vin rouge

Beurre

Découper la moitié des champignons en fine brunoise. Dans une petite casserole, faire revenir une échalote hachée avec un peu d’huile d’olive, ajouter les champignons. Saler, poivrer, ajouter la ciboulette. Une fois cuits, égoutter les champignons et réserver.

Couper grossièrement l’autre moitié des champignons. Les cuire avec un peu d’huile d’olive, sel et poivre. Mixer avec la crème, et ajouter quelques gouttes d’huile de truffe. Rectifier l’assaisonnement.

Asaisonner la couronne d’agneau de sel et poivre et de ciboulette. La faire colorer brièvement à la poêle, puis poursuivre la cuisonne au four (huiler légèrement le plat).

Cuire les pâtes ‘al dente’. Egoutter. A l’aide d’un pinceau, badigeonner l’extérieur d’un peu d’huile de noix pour éviter qu’elles ne collent. Farcir les pâtes avec un peu de purée de champignons dans le fond et remplir avec la brunoise de champignons.

Pour la sauce: Faire réduire le fond de veau de moitié avec la demi échalotte hachée et la branche de céleri. Ajouter le vin rouge. Réduire de nouveau de moitié et passer au chinois. A l’envoi monter la sauce au beurre.

Blanc à manger d’oeuf façon rocher soufflé

L’autre jour je vous expliquais mes déboires culinaires avec un oeuf. En fait sur ce coup-là je n’ai qu’à me prendre à moi-même :-). Si j’avais un peu cherché sur internet j’aurais trouvé la solution à mon problème, où en tout cas j’aurais su ce que à je voulais arriver. Parce que là j’ai tatonné dans le noir le plus complet.

En fait il m’était revenu à  l’esprit une explication de Jean-François Piège concernant la cuisson d’un oeuf. Je ne savais plus exactement comment il faisait et n’avais aucune idée du résultat à obtenir. Donc j’ai foncé dans la cuisine, sans me rendre compte qu’une simple recherche sur internet m’aurait permis de lire la vraie recette et de voir une photo.

A la troisième tentative (2 essais ratés seulement, pas 3 comme je pensais),  ça a fonctionné! Contrairement à la recette d’origine, je n’ai pas égalisé la partie supérieure du blanc d’oeuf qui dépasse l’emporte-pièce, j’ai plutôt fait un petit tas qui à la cuisson prend une forme de rocher.

Au final ce n’est pas très compliqué … Mon premier essai était complètement raté car mon emporte-pièce était trop petit, donc le jaune n’était pas assez protégé par le blanc et il s’est cassé. Deuxième essai loupé car mon four est un peu lent et je n’avais pas laissé cuire l’oeuf assez longtemps.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

2 oeufs

Sel, poivre

Ciboulette

15g de cèpes déssechées

+/- 10 cl de crème liquide

Huile pour l’emporte-pièce

 

Commencer par réhydrater les cèpes. Les mixer avec la crème et (si nécessaire) un peu d’eau. Vous devez obtenir une consistance de soupe très épaisse. Saler et poivrer. Chauffer à feux doux.

Séparer les blancs des jaunes d’oeufs. Réserver les jaunes, de préférence dans leur coquille pour éviter de les casser.

Asaissonner les blancs de sel, poivrer et ciboulette hachée. Monter les blancs en neige très ferme.

Huiler généreusement un emporte-pièce (ou chemiser le avec du papier cuisson). Remplir le fond et les côtés avec le blanc d’oeuf en neige, laisser un creux au centre et y déposer un jaune d’oeuf. Recouvrir le jaune avec du blanc en neige. Bien lisser le haut de l’emporte-pièce ou au contraire déposer un petit tas de blanc en neige.

Déposer l’emporte-pièce garni sur un silpat et enfourner  10 minutes à 150° (pour mon four).

Sortir du four et démouler l’oeuf directement sur l’assiette. Garnir avec la crème de cèpes.

Cake aux poires et aux noix

Depuis une semaine j’ai essayé trois fois (si si 3x) de cuire un oeuf d’une façon un peu spéciale selon une recette de Jean-François Piège. Le truc c’est que je n’ai pas vraiment la recette, je l’ai juste vu cuisiner à la télé. Et là vu les résultas,  il est clair et net que mon nom de famille n’est pas Piège.

J’ai fini par (momentanément) abandonner et opter un cake facile et basique histoire de quand même réussir une recette 🙂

En plus j’ai reçu cette semaine la boîte à cake que j’avais commandé chez Tupperwaere, donc il fallait bien l’essayer!

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour un cake:

2 petites poires

90g de noix

1 yaourt nature

150g de sucre + 2càs soupe

180g de farine

50g de beurre pour le gâteau

Environ 20g de beurre pour caraméliser les poires

1 sachet de levure

3 oeufs

Commencer par peler les poires. Les couper en quartiers. Dans une poêle faire fondre environ 20g de beurre, ajouter les poires, 2 càs de sucre et laisser caraméliser.

Dans un saladier, mélanger le sucre, le yaourt et les oeufs. Mélanger. Ajouter la farine et la levure. Faire fondre le beurre (50g) et l’ajouter à la préparation. Fouetter pour obtenir une préparation homogène.

Concasser grossièrement les noix et les ajouter à la pâte.

Beurrer un moule à cake et y verser la pâte. Ajouter les poires caramélisées sur le dessus.

Enfourner environ 45 minutes à 180°.

Dos de cabillaud, écrasé de brocoli, jus au wasabi et feuilleté aux cèpes

En cuisine, il y a des jours sans inspiration et des jours avec inspiration. Et dans cas-là mieux vaut en profiter, sortir les casseroles et mettre la cuisine en ébullition!

Ici l’idée m’est venue d’un jus à base de wasabi servi avec des légumes, dont j’avais reperé la recette dans un magazine. J’ai adapté la sauce et ai décidé de la servir avec du poisson, agrémenté d’un petit feuilleté.

Au départ je voulais utiliser un poisson blanc autre que le cabillaud, mais arrivée au magasin, le choix était restreint … donc cabillaud une nouvelle fois :-).

 

 

 

 

 

 

 

 Ingrédients pour 2 personnes:

200g de dos de cabillaud

140g de têtes de brocoli

1 rouleau de pâte feuilletée

20g de cèpes déssechées

1/2 càc de beurre

15 cl de bouillon de volaille

3 feuilles de lime

7 cl de lait de coco

Wasabi

Pour le feuilleté: commencer par réhydrater les champignons. Bien les égoutter. Ajouter environ 1/2 càc de beurre, saler et poivrer. Passer au mixer pour obtenir une purée épaisse qui pourra être étalée sur la pâte feuilletée. Il n’est pas nécessaire d’obtenir une purée « parfaite ».

Réserver un petite càc de cette purée pour la décoration de l’assiette.

Découper dans la pâte feuilletée deux rectangles d’environ 14cm / 5cm. Les tartiner généreusement de purée aux cèpes et les rouler en biais. Etirer le plus possible la cigarette obtenue pour la rendre plus fine. Cuire au four 15 minutes à 175° en la maintenant serrée, par exemple entre des emportes-pièces. De cette façon la pâte feuilletée gonflera uniquement un peu en hauteur en cuisant.

Il n’est pas nécessaire que le feuilleté soit chaud pour le service.

Pour les brocolis: cuire les têtes de brocolis à l’eau bouillante salée. Egoutter. Ecraser à la fourchette, saler et poivrer.

Pour la sauce: faire chauffer le bouillon de volaille, y ajouter le wasabi et le lait de coco. Ajouter les feuilles de lime et laisser infuser à feu doux pendant 5 minutes. Passer la sauce au chinois et réserver.

Pour le cabillaud: le cuire simplement à la poêle avec un peu d’huile d’olive. Saler et poivrer.

Dressage: Dresser les brocolis à l’aide d’un emporte-pièce. Entourer d’un cordon de sauce. Ajouter quelques grosses miettes de purée de cèpes dans la sauce. Poser le poisson sur les brocolis. Terminer par le feuilleté de cèpes.

Cabillaud rôti au beurre salé, émincé de chou-fleur à l’huile de noisette et pâte au spéculoos

Récemment j’ai fait l’acquisition du livre « Coco » publié aux éditions Collectif, après avoir lu plusieurs commentaires positifs à son sujet sur différents blogs.

Le principe: 10 chefs de renommée internationale présentent chacun 10 étoiles montantes de la cuisine sélectionnées dans le monde entier. J’ai commencé à analyser le livre de long en large, et à mettre des post-it dès que je voyais quelque chose qui me plaisait, c’est-à-dire toutes les 10 pages environ.

Tous les styles de cuisine sont abordés, aussi bien la cuisine moléculaire et très technique, que de magnfiques plats de pâtes, ou encore la cuisine asiatique.

Pour le premier test j’ai repéré une recette de poisson très rapide qui ne nécessite que peu d’ingrédients.  L’alliance du spéculoos avec l’huile de noisette et le vinaigre de Xérès rend le poisson particulièrement savoureux.

Petit bémol, à refaire, je diviserais les proportions de la pâte de spéculoos par 2 (ce que j’ai fait dans la recette ci-dessous) car à mon avis il n’est pas nécessaire de surmonter tout le poisson avec cette pâte, la moitié suffirait.

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

1 petit chou-fleur

2 pavés de cabillaud assez épais (c’est plus joli)

25g de beurre salé pour le biscuit

Beurre salé pour la cuisson du poisson

60g de spéculoos

1 càc de vinaigre de Xérès

Huile d’olive

Huile de noisette

Fleur de sel

A l’aide d’une mandoline, couper de fines tranches de chou-fleur. Attention, si elles sont trop fines, elles vont casser! L’idéal est d’environ 1mm d’épaisseur. Les tranches doivent être assez grandes pour être encore visibles lorsque le cabillaud sera posé dessus.

Faire mariner les tranches de chou-fleur environ 5 minutes avec de l’huile de noisette et un peu de fleur de sel.

Broyer le spéculoos et y ajouter le beurre salé et le vinaigre de Xérès. Etaler cette pâte au rouleau entre 2 feuilles de papier cuisson. Si nécessaire la faire durcir quelques minutes au congélateur pour pouvoir la découper plus facilement par la suite.

Dans une poêle faire revenir les pavés de cabillaud (côté peau si celle-ci n’a pas été retirée) avec du beurre salé. Continuer la cuisson et nappant le poisson avec le beurre devenu noisette.

Dressage: déposer les tranches de chou-fleur marinées dans l’assiette. Placer par dessus le cabillaud et le surmonter du « biscuit » au speculoos.

Homard poché dans sa nage au Sauternes

Cette année le réveillon du  nouvel an s’est fêté avec une joyeuse bande d’amis. Pour simplifier les choses, chacun avait mis la main à la pâte et préparé un petit quelque chose. J’avais hérité de l’entrée chaude.

Etant donné que nous étions quand même 10 et que je devais terminer la préparation de l’entrée dans une cuisine inconnue, j’ai opté pour un plat festif mais qui pouvait se préparer en grande partie à l’avance.

L’idée du homard vient du site « La cuisine de Fabrice ».

J’ai appliqué exactement la même recette hormis le fait que j’ai cuit la sauce 15 minutes au lieu de 10 (le goût d’alcool était encore très fort après 10 minutes) et que j’ai réchauffé le homard à la poêle avec du beurre au lieu de le réchauffer dans la sauce.

Je vous recopie la recette de Fabrice ci-dessous avec ces quelques modifications. Pour la version originale, c’est par ici.

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 4 personnes:

(Quantités pour 1 entrée, doubler si le homard est servi en plat) :

2 homards de 500 g

2 carottes

2 branches de céleri

2 échalotes

2 càc de concentré de tomates

2 càs de cognac

20 cl de sauternes

30 cl de crème liquide

Gros sel

Beurre.

Dans une cocotte, mettre 5 l d’eau à bouillir avec 8 cuillères à soupe de gros sel. A ébullition, plonger les homards vivants. Maintenir à feu vif pendant 10 minutes. Retirer du feu et laisser les homards encore 5 minutes dans l’eau. Sortir et égoutter les homards. Jeter l’eau de cuisson. Une fois tiède décortiquer les homards. Récupérer la chair des pinces, des queues et des pattes sans les abîmer. Découper le homard en 2 dans le sens de la longueur.

Eplucher, laver et couper les légumes en petits dés. Dans une sauteuse, chauffer une noix de beurre et faire suer les légumes sans coloration. Incorporer le concentré de tomate. Ajouter les carapaces grossièrement concassées. Chauffer pendant quelques minutes. Verser le cognac et flamber. Mouiller avec le sauternes et la crème. Cuire à petite ébullition pendant 15 minutes et mélanger régulièrement. Passer la sauce au chinois ou au tamis et écraser les carapaces pour récupérer tout le jus. Rectifier l’assaisonnement avec le sel et le poivre si nécessaire.

Réchauffer les morceaux de homard au beurre dans une poêle.

Servir dans une assiette creuse et napper le homard de sauce.

Terrine de lièvre aux cèpes et à l’armagnac

Cette année pour le repas du réveillon du Noël, j’étais chargée de l’entrée froide. Comme l’année dernière d’ailleurs. Après la terrine de poisson l’année dernière, cette fois j’ai opté pour la terrine … de viande :-).  Ben oui fallait un peu varier.

Cette terrine est très festive et marie plusieurs saveurs.  Servie avec un confit d’oignons si possible fait maison, ce sera un vrai délice! L’idéal est de la préparer l’avant-vieille du jour de la dégustation car comme toutes les terrines, elle n’en sera que meilleure.

 

 

 

 

 

Ingrédient pour une terrine de 16 / 9 cm (6 personnes en entrée):

500g de lapin (cuisse et râble)

200g de gorge de porc

40g de foie de volaille

60g de cèpes réhydratées

2 baies de genévrier

3 tranches de lard

1/2 oeuf battu

1 échalotte

5 cl d’armagnac

Sel et poivre

3 feuilles de gélatine

Désosser le lapin et faire mariner les râbles (ou tout autre beau morceau qui restera visible dans la terrine) 15 minutes dans l’armagnac.

Faire revenir les cèpes à l’huile d’olive dans une poêle. Réserver sur du papier absorbant.

Hacher ensemble la gorge de porc (si cela n’a pas été fait par votre boucher), le foie de volaille et les cuisses de lapin.

Dans un récipient, mélanger la viande hachée avec le demi-oeuf, l’héchalotte hachée et les baies de genévrier concasées. Ajouter les cèpes et 3cl d’armagnac de la marinade. Saler et poivrer.

Chemiser les côtés d’une terrine avec la barde de lard. Remplir la terrine à mi-hauteur avec la préparation, ajouter les râbles qui ont mariné dans l’armagnac et recouvrir avec le reste de viande hachée.

Couvrir la terrine et cuire au four au bain-marie pendant 1h15.

Sortir la terrine du four et la laisser refroidir hors du frigo jusqu’au lendemain.

Le lendemain préparer la gélatine. La faire ramollir dans l’eau froide puis la porter à ébullition et ajouter 2cl d’armagnac. Verser sur la terrine et mettre au frigo.

Mousse au chocolat poivrée

Par ce temps de canard, rien de tel qu’un petit dessert rapide et réconfortant… à base de chocolat évidemment! 

La mousse au chocolat, c’est pas léger, mais c’est vraiment un dessert que j’adore. Donc ici j’ai opté pour de très petites quantités, à déguster par exemple avec le café, ou sur une assiette de différents desserts

La recette est très rapide et agrémentée d’un peu de poivre pour relever le goût.

 

 

 

 

 

 

Pour 6 verrines:

100g de chocolat noir

3 oeufs

3 càs de crème (5% pour moi)

 1/2 càc de poivre du moulin

12 baies de poivre rose

Couper le chocolat en carré et le faire fondre au bain-marie. Donner 3 tours de moulins à poivre (1/2 càc environ) et bien mélanger

Séparer les blancs des jaunes d’oeufs. Monter les blancs en neige.

Incorporer les jaunes au chocolat fondu et mélanger rapidement pour éviter qu’ils ne cuisent.

Incorporerla moitié des blancs d’oeufs en neige et fouetter (si si!!)

Incorporer par la suite délicatement l’autre moitié des blancs en neige et mélanger  avec une spatule.

Verser dans des petits pots et réserver au froid au moins 3 heures avant de déguster.

Ecraser les graines de poivre rose et décorer chaque verrine avec 2 graines.

Tartinade de lentilles vertes et corail au tahin

Dans la catégorie apéro rapide et sympa, il y a toujours les tartinades. De la plus basique à la plus élaborée, sucrée, salée, piquannte, aigre-douce, jaune, verte, rouge, orange, blanche,… Il y en a pour tous les goûts et toutes les couleurs (enfin presque … bleu Schtroumpf ça me semble compliqué). Certaines cuisinées uniquement à froid et d’autres nécessitant un temps de cuisson.

Perso je suis fan et généralement les invités aussi! Celle-ci a d’ailleurs fait l’unanimité. Même pas nécessaire d’aimer les lentilles pour l’apprécier!

 

 

 

 

 

Pour 4 gourmands:

1 échalotte

5 cl de vinaigre de vin blanc

1/2 càs de sucre

125 de lentilles vertes

50g de lentilles corail

4 branches de thym

1/2 càs de cumin

1,5 càs de tahin (pâte de sésame)

2 càs d’huile de sésame

Huile d’olive

Sel et poivre

Cuire séparement les lentilles en ajoutant le thym frais dans l’eau de cuisson.

Garder 3 càs d’eau de cuisson des lentilles vertes.

Lorsque les lentilles sont cuites, les égoutter et les réserver toujours séparément.

Hacher l’échalote et la faire revenir à la poêle avec de l’huile d’olive. Ajouter le vinaigre et le sucre. Laisser mijoter jusqu’à évaporation complète du liquide et caramélisation de l’échalote.

Mixer ensemble les lentilles vertes, l’huile de sésame, l’échalote caramélisée, le tahin et le cumin.

Saler et poivrer.  Ajouter si nécessaire, un peu d’eau ou d’huile d’olive pour obtenir une tartinade plus lisse.

Transvaser la tartinade dans un bol et ajouter les lentilles corail.

Réserver au frais.

Gâteau meringué au lemon curd

Gâteau, gâteau, gâteau, gâteau!!!!!

A la base c’est pas ma tasse de thé. Ou en tout cas disons que je suis assez difficile pour tout ce qui est pâtisserie. Tout ce qui est crème fraîche, crème au beurre, et autres légères joyeusetés du genre on ne peut pas dire que je suis fan.

Dans le magazine Saveurs, spécial fêtes de fin d’année, de 2009, il y avait un dossier sur les GROS gâteaux… Il y en avait pour tous les goûts et de toutes les couleurs, même un gâteau couleur martien délavé, c’est dire! Je les ai beaucoup regardé, mais je n’ai pas testé.

Dans le numéro spécial fêtes de cette année, hop, de nouveau plein de gâteaux géants! Plusieurs au chocolat, un en forme de maison (si si!!) et un tout blanc qui a retenu mon attention.

J’ai utilisé un moule à gâteau classique, faute de mieux, mais à choisir il vaut mieux prendre un moule plus étroit et plus haut pour obtenir un vrai gros gâteau.

Autre petit conseil, il est préférable de réaliser le gâteau la veille car il faut le laisser refroidir avant de le couper, et le lemon curd doit également être froid. L’avant-veille de la dégustation, c’est bien aussi, le gâteau n’en sera que meilleur!

Pour le gâteau:

250g de farine

6 g de levure chimique

3 oeufs

75g de sucre

5cl d’huile au goût neutre

2 oranges

1 citron

Pour le lemon curd:

Le jus de 4 citrons

3 oeufs

100g de cassonade

1 càs bombée de Maïzena

Pour la meringue suisse:

4 blancs d’oeufs

200g de sucre en poudre

1 càc de jus de citron

La veille ou l’avant-veille: le gâteau et le lemon curd

Pour le gâteau: mélanger la farine avec la levure dans un saladier. Dans un autre saladier, mélanger les jaunes d’oeufs avec la moitié du sucre et fouetter pour obtenir un mélange mousseux.

Prélever 1càc de zeste d’orange et 1càc de zeste de citron.  Presser le citron et les oranges.

Ajouter l’huile et les zestes aux oeufs et fouetter. Ajouter la farine en deux temps et les jus de citron et orange.

Monter les blancs en neige et y incorporer la moitié restante de sucre. Fouetter à nouveau pour bien serrer les blancs d’oeufs.

Ajouter les blancs d’oeufs battus à la pâte.

Beurrer et fariner le moule et y répartir la pâte.

Faire cuire environ 1h à 175°.

Pour le lemon curd:

Dans une casserole, fouetter ensemble le jus des citrons, les oeufs et la cassonade.

Délayer la Maïzena dans un peu d’eau et l’ajouter à la préparation.

Placer le tout sur feu doux et laisser cuire environ 10 minutes sans cesser de fouetter, jusqu’à ce que le mélange épaississe.

Réserver au frais.

Le jour J ou la veille:

Couper le gâteau en 2 dans l’épaisseur.

Le garnir avec le lemon curd

Préparer la meringue suisse: Faire chauffer une casserole d’eau. Dans un cul-de-poule, mélanger les blancs d’oeufs avec le sucre et le jus de citron. Placer le cul-de-poule dans la casserole et monter les blancs à neige jusqu’à ce qu’ils soient bien ferme. Transvaser les blancs d’oeufs dans un autre récipient et continuer à battre jusqu’à ce qu’ils refroidissent.

Si vous voulez des photos, c’est par là.

A l’aide d’une spatule souple, enrober le gâteau de meringue.

Faire dorer la meringue au chalumeau.

Cuillères de magret de canard, brunoise de tomates au vinaigre de framboise

Depuis déjà pas mal de temps, on voit des verrines partout. Même si celles-ci commencent à passer de mode (enfin perso j’aime toujours autant), à l’apéro elles sont souvent beaucoup plus nombreuses que les cuillères!

Donc pour changer cette fois je vous propose une cuillère apéritive froide, toute simple mais pleine de saveurs.

Ces petites cuillères seront également parfaites pour les fêtes de fin d’année!

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 8 cuillères:

1 tomate roma

1/2 échalotte

8 tranches de magret de canard fumé

Huile d’olive

Vinaigre de framboise

Aneth pour la déco

Découper la tomate en fine brunoise. Faire de même avec l’échalotte. Mélanger tomate et échalotte et assaisonner de sel, poivre, huile d’olive et vinaigre de framboise. Déposer cette salade de tomates dans une cuillère apéritive.

Oter le gras des tranches de magret de canard. Rouler chaque tranche et en déposer une dans chaque cuillère.

Garnir avec un peu d’aneth.

Je vous conseille de sortir les cuillères du frigo 20 minutes avant de les servir. Trop froides, le goût du canard ne sera pas assez prononcé.

Mille feuille de crème brûlée aux noisettes et à la framboise, glace au caramel salé

Dans la série des recettes « bouffe party », j’avais oublié de vous parler du dessert. J’ai repris pour cela une recette de Mercotte. Je ne l’ai pas modifiée si ce n’est que j’ai remplacé les myrtilles par des framboises.

J’y ai également ajouter une boule de glace au caramel salé selon Pierre Hermé.

Je vous recopie ci-dessous la recette de Mercotte, version framboise. Pour la recette originale, c’est par .

Les proportions sont valables pour 4 personnes, pour des portions individuelles de 7cm/3,5cm.

Pour le sablé:

125g de beurre demi-sel

100g de sucre

155g de farine

8g de levure chimique

50g de jaunes d’oeufs

Sabler le beurre avec le sucre, la farine et la levure. Ajouter les jaunes d’oeufs. Etaler la pâte entre 2 feuilles de papier cuisson sur une épaisseur de 0,5cm. Laisser reposer au minimum 1h au frais.

Cuire la pâte 15 minutes (pour mon four…) à 200°. Dès la sortie du four, découper la pâte en rectangle.

Pour la gelée de framboises:

150g de framboises surgelées

30g de sucre

1 feuille de gélatine

Faire cuire les framboises 5 minutes avec le sucre. Hors du feu, ajouter la gélatine préalablement ramolie dans de l’eau et essorée. Mixer et verser la gelée sur une épaisseur de 0,5cm,  soit dans des ramequins aux mêmes dimensions que les sablés,  soit dans un plat dans lequel vous découperez par après les rectangles à la taille adéquate.

Pour les crèmes brûlées à la noisette:

4 jaunes d’oeufs

60g de sucre

20cl de crème fraîche

30g de pralin

1 feuille de gélatine

Porter le lait à ébullition et y dissoudre la gélatine préalablement ramollie à l’eau froide et égoutée. Mettre tous les ingrédients dans un blender, ajouter le lait encore chaud et mixer. Répartir le mélange dans un moule sur une épaisseur de 1cm. Mettre le plat au congélateur au minimum 1h de manière à pouvoir par la suite découper les crèmes brûlées à la taille souhaitée.

Pour le dressage:

Le montage du mille-feuilles se fait à l’envoi.

Poser un sablé au fond de chaque assiette de service. Sortir la crème brûlée du congélateur et la découper à la taille voulue. Poser une crème brûlée sur le sablé. Ajouter la gelée de framboise, et à nouveau une crème brûlée. Vérifier que les crèmes brûlées sont décongelées (10 minutes suffisent), parsemer le dessus du gâteau de cassonade et caraméliser au chalumeau.

 

Pour 1l de glace au caramel salé:

0,75l de lait entier

0,15l de crème

3 jaunes d’oeufs

70g de sucre

Fleur de sel

Pour le caramel:

150g de sucre

35g de beurre demi-sel

8g d’eau

Commencer par préparer le caramel: Verser la moitié du sucre (75g) dans l’eau. Quand il est bien fondu,  ajouter l’autre moitié du sucre.

Monter 1/3 de la crème (50g) en crème fouettée.

Dès que le caramel prend une couleur ambrée, le retirer immédiatement du feu. Ajouter le beurre et mélanger en dessinant des huit à l’aide d’une cuillère en bois. Incorporer la crème fouettée.

Dans une casserole, fouetter les 3 jaunes et les 70g de sucre.

Dans une autre casserole, porter à ébullition le lait et le reste de crème.

Transvaser le caramel dans le lait chaud en remuant à l’aide d’un fouet.

Verser cette préparation en mince filet sur le mélange oeufs/sucre en remuant à l’aide d’une cuillère en bois. Ajouter une pincée de fleur de sel.

Faire cuire sur feu doux sans cesser de mélanger. Retirer du feu quand le mélange commence à épaissir (pas de panique, ça prend du temps).

Laisser refroidir et turbiner.

Sablés à la lavande

Me voila de retour après une courte pause. Non pas que je faisais la grève de la cuisine, mais je suis partie changer ma couleur de peau proche de celle de la betterave en un ton plus pain d’épice sous le soleil mexicain :-).

Retour dans la cuisine avec un petit biscuit facile et très rapide dont le goût de lavande rappelle un peu l’été alors qu’il commence à neiger dehors (déjà en novembre!!!??) .

 

 

 

 

 

Pour 20 sablés environ:

110g de beurre demi-sel ramolli

1 oeuf

1 jaune d’oeuf

100g de sucre

200g de farine

1/2 sachet de levure

2 càs de lavande

1 càs de poudre d’amandes

 

Fouetter le sucre avec l’oeuf et le jaune jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajouter tous les autres ingrédients.

Bien mélanger de manière à obtenir une pâte lisse.

Filmer la pâte et maintenir au frais pendant 1 heure.

Former les biscuits en roulant une petite boule de pâte que vous étalez ensuite avec les doigts sur un silpat ou un papier cuisson.

Enfourner à 200°c pendant environ 12 minutes. Les biscuits doivent être dorés.

Cake aux pommes sans oeuf

J’adore les cakes, qu’ils soient salés ou sucrés … C’est un peu comme les madeleines, c’est super facile à faire et préparé en encore moins de temps qu’il ne faut pour les manger.

J’ai quand même un penchant pour les cakes « légers » … pas le truc qui tombe sur l’estomac après la première tranche et empêche donc de finir le cake en une journée (allez, on va dire en 2 jours… faut être raisonnable quand même).

Il y a assez longtemps j’avais trouvé sur internet, un peu par hasard, une recette de cake aux pommes sans beurre. Chouette idée me suis-je dit. Mais mauvaise idée de ne pas l’imprimer ou la sauvegarder … impossible de la retrouver. Récemment, sur le blog « chocolat à tous les étages« , qui regorge de chouettes idées, j’ai lu une recette de cake aux pommes… sans oeuf.. et avec un mini-minimum de beurre! Cette fois j’ai bien sauvegardé la recette (on ne m’y reprendra pas deux fois… quoique …), j’ai acheté des pommes et hop un cake aux pommes léger pour le petit dej!

J’ai adapté les ingrédients à la taille de moule à cake et à mon matériel de cuisine (n’ayant rien pour évider les pommes sans les découper).

 Ingrédients pour un cake (moule rectangulaire classique):

 170 ml de lait

 15 g de beurre demi-sel

 100 g de farine

 2/3 sachet de levure chimique

 1 pincée de sel

 3 grosses càs de sucre en poudre

 600g de pommes entières

Peler les pommes, les couper en 2, ôter les pépins. A l’aide d’une mandoline découper les demi-pommes en fines tranches.

Beurre un moule à cake, y déposer les tranches de pommes en tas.

Préparer la pâte: Faire fondre le beurre. Mélanger la farine, la levure et le sucre. Ajouter le beurre fondu et le lait. Bien mélanger pour obtenir une pâte onctueuse. Ajouter le sel.

Verser la pâte sur les pommes.

Enfourner à 200° pendant 35 minutes

Tester la cuisson avec la lame d’un couteau qui doit ressortir sèche.

Papillotte de lieu de mer aux légumes de provence

Ayant été au régime forcé il y a une semaine, je risquais de me transformer en poulet (ou plutôt en poule) si je ne commençais pas à diversifier mon alimentation. Pour rester dans la nourriture ultra light (pfff….) et en plus rapide, j’ai opté pour une papillote de poisson blanc. Un classique, rapide et goûteux.

Pour ce plat j’ai utilisé un filet de lieu de mer (également appelé ‘colin’), mais vous pouvez le remplacer par exemple par un filet de cabillaud.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

300g de filet  lieu de mer

2 carottes

4 champignons bruns

3/4 de courgette

Beurre

Herbes de provence

Tailler les carottes et les courgettes en batonnets. Les blanchir séparément à l’eau bouillante salée durant 2 minutes. Les légumes ne doivent pas être entièrement cuits, la cuisson se terminera au four.

Egoutter les légumes. Assaisonner généreusement avec les herbes de provence, ajouter du sel et du poivre et une noisette de beurre.

Couper les champignons en fines tranches.

Déposer un lit de légumes sur le fond des papillotes. Ajouter le poisson. Saler et poivrer. Déposer les lamelles de champignons sur le poisson.

Cuire 20 minutes à 175°.

Tarte feuilletée aux légumes d’automne

Le magazine Saveurs des mois de septembre-octobre regorgeait de bonnes idées que je n’ai pas encore eu le temps de toutes essayer. Il est pourtant temps que je me dépêche car le numéro du mois de novembre est sorti et plusieurs idées m’ont déjà tapé dans l’oeil.

Dans le numéro du mois de septembre-octobre donc, un article était consacré aux tartes de toutes sortes, sucrées et salées.  Après avoir longuement hésité (la tartelette au cappuccino me faisait de l’oeil), j’ai opté pour une légère tarte salée, à déguster avec une salade verte.

 

 

 

 

 

 

 

Pour 1 tarte (mangée à 2):

1 pâte feuilletée

1/4 de céleri ravfe

1/2 courge butternut

1 betterave rouge cuite

2 gros navets

3 gros oignons

Bouillon de volaille

Thym

Laurier

Eplucher et émincer finement les oignons. Les faire revenir à la poêle  dans un peu d’huile avec le thym et le laurier. Cuire tout doucement jusqu’à ce que les oignons soient confits (45 minutes environ) et assaisonner.

Eplucher les navets et le céleri rave. Il n’est pas nécessaire d’éplucher la courge butternut dont la peau va permettre aux rondelles de mieux tenir à la cuisson. Couper en rondelles de 3 mm d’épaisseur tous les légumes. Pour ce que ce soit plus joli, retailler les rondelles avec une emporte-pièce de manière à ce qu’elles aient toutes la même grandeur.

Garder les parures, les couper très petits dés et les cuire à la poêle avec un peu d’huile. Saler et poivrer.

Cuire les navets, le céleri rave et la courge séparément dans le bouillon de volaille.

Etaler la pâte dans un moule à tarte et la précuire 10 minutes à 175°.

Garnir le fond de la tarte avec les oignons confits et les parures cuites à la poêle. Aligner les rondelles de légumes en les alternant et en les faisant se chevaucher légèrement.

Badigeonner la tarte au pinceau avec du bouillon de volaille. Saler et poivrer.

Enfourner 35 minutes à 200°.

Cailles farcies, blini et wok de petits légumes

Troisième volet des recettes ‘bouffe party’, le plat.

Un plat on ne peut plus classique mais particulièrement pratique à réaliser lorsque vous recevez plusieurs personnes, car presque tout peut être fait à l’avance.

Bon par contre, je déconseille de désosser des cailles pour plus de 10 personnes:-).

 

 

 

 

 

Pour 4 personnes:

4 cailles

160g de haché porc et boeuf (compter environ 40g de farce par caille)

1 oeuf

1 échalotte

Persil frais

Pour la sauce:

Os des cailles

1 oignon

1 carotte

Thym, persil, laurier,

1 branche de céléri

1 càc de concentré de tomates

Beurre manié

Pour les blinis:

75g de farine

8g de levure fraîche

1,5 dl de lai

1 oeuf

Ciboulette

Commencer par brûler les petits plumes restantes sur les cailles. Les désosser et garder tous les os et l’intérieur de la caille pour réaliser la sauce.

Réaliser la farce en mélangeant la viande, l’oeuf, l’échalotte hachée, sel, poivre et le persil. Farcir les cailles avec cette préparation et les refermer à l’aide 2 ou 3 cure dents.

Faire chauffer un peu d’huile d’olive dans une poêle et y faire dorer les cailles. Quand elles sont bien dorées, les disposer dans un plat et enfourner 25 minutes à 200°. Sortir les cailles du four, les couper en 2 et les remettre au four à 175° le temps nécessaire pour achever la cuisson.

Pour la sauce: Faire chauffer un peu d’huile d’olive dans une casserole. Y faire revenir l’oignon haché puis les os de cailles. Ajouter les légumes coupés, le concentré de tomates et les herbes et couvrir d’eau à hauteur.  Laisser mijoter 1h30.

Passer le fond de cailles au tamis. Le faire réduire au 3/4. Saler et poivrer. Monter la sauce avec un beurre manié (un mélange fait des mêmes proportions de farine et de beurre: par exemple 20g de beurre et 20g de farine mélangés ensemble de manière à former une pâte).

Pour les blinis: mélanger tous les ingrédients, former une pâte lisse. Laisser reposer la pâte 20 minutes à l’abri des courants d’air. Cuire les blinis plusieurs à la fois dans une poêle beurrée. Les découper à l’emporte-pière. A l’envoi, les repasser quelques minutes au four.

J’ai servi les cailles avec un wok de légumes: chou-fleur, carottes, haricots verts et asperges vertes.

La préparation est toute simple: cuire tous les légumes séparément à l’eau bouillante salée en le gardant croquant. Faire fondre du beurre dans un wok et y réchauffer ensemble tous les légumes, sauf les asperges qu’il faut réchauffer séparémment afin de ne pas les casser. Saler et poivrer. Pour donner plus de goût, j’ajoute 1/2 càc de fond de volaille en poudre.

Saint-Jacques poêlées, crêpe de pommes de terre et réduction au curry

Je continue avec mes recettes ‘bouffe party’ dont je vous parlais l’autre jour en vous présentant aujourd’hui la seconde entrée.

Je m’étais inspirée pour ce plat d’une recette trouvée sur le site Francechef.tv; recette fortement modifiée car à la base il fallait utiliser des Saint-Jacques encore dans leur coquillage afin de réaliser la sauce avec les barbes de Saint-Jacques. J’ai opté pour une autre solution, non seulement par facilité mais aussi aussi au niveau du coût du plat car l’achat de Saint-Jacques fraîches non nettoyées est assez onéreux.

La recette ne demande pas beaucoup de travail au moment de servir car hormis les Saint-Jacques qui doivent être poêlées au dernier moment, les crêpes et la réduction de fumet peuvent être réalisés la veille.

 

 

 

 Pour 4 personnes:

12 noix de Saint-Jacques

12 feuilles de cerfeuil

Pour la sauce:

12 noix de pétoncle (congelées)

300 ml de fond de poisson

Curry

Crème

Pour la crêpe de pommes de terre:

500g de pommes de terre

50g de farine

2 oeufs

1 blanc d’oeuf

1dl de crème

Commencer par cuire les pommes de terre. Les écraser, ajouter la farine. Incorporer les oeufs et le blanc d’oeuf ainsi que la crème. Bien mélanger la préparation. Chauffer une poêle avec un peu de beurre. Y étaler la préparation de manière à  obtenir une crêpe d’environ 5 mm d’épaisseur. Cuire la crêpe des deux côtés de manière à ce qu’elle soit très légèrement croustillante et réserver.

Pour la sauce: Mettre les noix de pétoncles dans le fumet de poisson et laisser réduire au 3/4. Oter les noix de pétoncles et les réserver. Lier cette réduction de fumet avec de la crème et assaisonner de curry, sel et poivre. Vous devez obtenir une sauce relativement épaisse.

Poêler les Saint-Jacques au beurre. Faire revenir dans la même poêle les noix de pétoncle.

Pour le dressage: découper un rectangle de crêpe, assez grand pour pouvoir y déposer 3 Saint-Jacques. Si nécessaire, repasser les crêpes quelques minutes au four. Déposer les Saint-Jacques sur les crêpes et ajouter un peu de fleur de sel pour l’assaisonnement. Garnir avec les noix de pétoncle et un brin de persil plat. Ajouter un trait de sauce.

Espuma de potiron à l’huile de truffe et champignons des bois

Il y un peu plus d’une semaine, une joyeuse bande d’amis s’était invitée   avait été invitée chez moi à l’occasion de ce que j’ai à la longue fini par appeler  notre traditionnelle ‘bouffe party’.

Au programme, deux entrées, un plat et un dessert. Le tout pas trop compliqué à réaliser pour 7 personnes quand on a une cuisine dont la taille serait plus appropriée à un nain de jardin qu’à ma petite personne.

Je publierai les différentes recettes un peu à la fois dans le courant des prochains jours.

Un tout grand merci à Christelle, sans qui la publication des recettes n’aurait pas été possible à défaut de photos!

On commence aujourd’hui avec la première entrée.

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour 4 personnes:

400g de potiron

20 cl de crème à 30% de MG

300gr de potimarron détaillé en cubes

1 gousse d’ail

125g de champignons des bois (champignons bruns, shiitake et pleurote pour moi)

Thym, persil, laurier

Huile de truffe

Muscade

Curcuma

Beurre

Quelques pistaches concassées pour la déco

Détailler le potiron en cube et le faire cuire à l’eau bouillante salée avec le bouquet garni jusqu’à ce qu’il soit bien tendre. Egoutter et en faire une purée. Ajouter la crème. Assaisonner de sel, poivre, quelques gouttes d’huile de truffe, curcuma et muscade. Passer la préparation au tamis et la verser dans le siphon. Garder le siphon au chaud.

Brosser et couper les différents champignons. Les faire revenir à la poêle avec un peu de beurre. Saler et poivrer.

Dans une assiette creuse, déposer un fond de champignons poêlés, dresser l’espuma. Garnir avec les pistaches concassées.

Terrine de crabe et de pommes de terre

Le jour où j’ai réalisé les tagliatelles céleri rave au parmesan, j’ai également cette entrée chaude-froide à base d’écrasé de pommes de terre et de crabe.

Cuisiner deux plats le soir en rentant du bureau c’est un exploit… donc c’est vous dire si ceux-ci sont rapides à faire! 

Bon désolée, la photo n’est pas exceptionnelle… Pourtant ce n’est pas faute d’avoir essayé mais gros problème de luminosité. Ce n’est pas faute d’avoir fait de nombreux essais loin de là!!! Mais après près de 10 photos, on s’est dit qu’on allait quand même manger 🙂

Ingrédients pour 2 personnes:

1 boîte de crabe

2 grosses pommes de terre

Huile d’olive

Aneth

Ciboulette

2 càc de vinaigre de vin blanc

Fleur de sel

Cuire les pommes de terre à l’eau bouillante salée. Les écraser à la fourchette. Ajouter de la fleur de sel, de l’huile d’olive, et de la ciboulette. Saler et poivrer. L’écrasé de pommes de terre doit être servi tiède.

Egoutter le crabe. L’assaisonner avec le vinaigre, sel et poivre.

Dresser la terrine à l’aide d’un emporte-pièce. Une couche de pommes de terre, une couche de crabe. Recommencer l’opération.

Vous pouvez servir la terrine seule, ou accompagnée du petite salade.

Pour la petite salade:

1 grosse carrotte

Mesclun

1/2 tomate

Huile d’olive

A l’aide d’un économe couper de fines lamelles de carottes. Les cuire à la vapeur ou blanchir à l’eau bouillante. Les carottes doivent rester croquantes! Passer les lamelles à l’eau froide pour arrêter la cuisson.

Huiler les lamelles de carottes à l’aide de pincer.

Foncer un emporte-pièce avec une lamelle (assez grande pour faire le tour de tout l’emporte-pièce). Remplir de salade, ajouter quelques tomates et un filet d’huile d’oliver.

Oter délicatement l’emporte-pièce.

Tagliatelles de céleri rave au parmesan et à l’huile de truffe

J’avais lu sur un blog il y a déjà quelques mois une recette de tagliatelles de céleri rave accompagnées d’une sauce au parmesan. Cette idée m’était un peu sortie de la tête (je ne sais d’ailleurs plus du tout quel blog m’a donné cette idée) mais je m’en suis souvenue en regardant il y a quelques jours la finale d’Un dîner presque parfait, version M6 (et oui, c’était enregistré…). Le gagnant (dont je ne sais absolument plus le nom) avait réalisé pour des tagliatelles de céleri rave avec une sauce au curry.

Ni une ni deux, j’ai acheté un céleri rave et je m’y suis mise!

Alors petit conseil, si comme moi vous n’avez pas de mandoline, évitez de préparer cette entrée pour plus de 2 personnes!

Ingrédients pour 2 personnes:

1/3 de céleri rave

Parmesan

Crème (5% pour moi)

Lait demi-écrémé ou écrémé

Huile de truffe

Basilic frais

Jus de citron

Poivre noir

 

 

 

 

 

 

 

 

Commencer par nettoyer le céleri rave. A l’aide d’un économe ou   d’une mandoline, détailler de fines tranches. Puis couper ces  tranches de manière à obtenir des tagliatelles. Perso j’ai utilisé mon  couteau et une latte :-).

 Au fur et à  mesure, plonger les tagliatelles dans de l’eau froide avec  un peu de citron afin de garder leur blancheur.

 Pour la réalisation de la sauce: là en fait les quantités dépendent un peu du goût. Pour ma part j’ai utilisé 15 cl de crème et 5 cl de lait que j’ai fait chauffer ensemble et dans lesquels j’ai fait fondre 1,5 càs de parmesan. Mais je pense que c’est un peu à vous de voir… si vous préférez une sauce plus liquide, ajouter un peu de lait. Ou un peu de crème pour qu’elle soit plus épaisse. Quand à la quantité de parmesan, cela dépendra de sa qualité: un parmesan fraîchement râpé aura plus de goût qu’un parmesan acheté râpé en sachet… Donc le mettre mot, c’est de GOUTER!

Ajouter l’huile de truffe à la sauce. Compter environ 1 goutte par personne.

Cuire les tagliatelles à l’eau bouillante salée. Elles doivent rester un peu croquantes, la cuission ne prend pas plus de 2 minutes.

Egoutter les tagliatelles, naper généreusement de sauce. Ajouter un peu de poivre noir et de basilic frais haché.

 

Pain au son d’avoine

Fait septembre, en faisant mon petit tour journalier sur la blogosphère, je m’étais arrêtée sur une recette de pain au son d’avoine sur le blog de Cléa. Cette recette de pain a éveillé ma curiosité parce que, bête que je suis, je ne connaissais pas le son d’avoine. Ou en tout cas uniquement de nom. Et très vaguement de vue quand je vais faire un petit tour dans un magasin bio. Pour le reste rien, nada, complètement inconnu, je ne savais pas qui il était ni à quoi il servait. Après m’être un peu informée « Est ce que l’on sait manger ce pain comme un pain normal? avec de la confiture ou du jambon par exemple? », je me suis dit ‘go’, je teste.

Etant un peu pressée, j’ai opté pour la cuisson à la MAP, mode « cuisson rapide » (2h pour la mienne). A refaire… et bien je ne le referai pas! Je trouve que les oeufs ne se mélangent pas très bien, alors que je les avais battus avant, et que leur goût ressort donc très fort à certains endroits dans le pain. Sinon rien à redire, c’est vraiment top!

J’ai suivi la recette de Cléa que je vous recopie ici:

Ingrédients pour un pain:

20cl de lait de soja

1 sachet de poudre à lever

2 oeufs préalablement battus

1/2 yaourt de soja (environ 60g)

300g de son d’avoine

1càc de sel

Si vous optez pour la préparation à la MAP, y verser tous les ingrédients en prenant garde à ce que la levure ne soit pas en contact avec le sel.

Programmer en mode « pain rapide ».

Madeleines au chocolat et au jambon fumé

Le week-end dernier, je me suis décidée à acheter des moules à madeleine. Jusqu’à présent j’empruntais toujours ceux de ma maman (le pire c’est que c’est moi qui lui ai offerts)… du coup il fallait prévoir la confexion des madeleines plusieurs jours à l’avance. Personnellement j’adore les madeleines, sucrées ou salées. Je trouve ça super facile et rapide à faire, et les goûts sont infinis.

En parlant de goûts infinis, Cléa a publié récemment une recette de cookies au bacon et au chocolat. Si si vous avez bien lu :-). J’avais pensé au départ refaire sa recette et puis finalement, vu l’arrivée des moules à madeleines dans ma cuisine, j’ai repris son idée et l’ai transposée à des madeleines…. J’ai donc réalisé des madeleines au chocolat et au jambon fumé! En fait le jambon fumé se sent très peu, il donne juste un léger goût de fumé aux madeleines, c’est le goût du chocolat qui reste bien prédominant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 25 madeleines environ: 

150g de farine fermentante

110g de sucre

100g de chocolat noir

65g de beurre fondu

3 oeufs

3 tranches de jambon cru

Passer les tranches de jambon au grill, environ 5 minutes, jusqu’à ce que les tranches soient bien croustillantes. Emietter très finement le jambon.

Mélanger tous les ingrédients au fouet.

Remplir les moules au 3/4.

Enfourner 20 minutes à 175°.

Verrine de mousseline de céleri rave à l’huile de truffe, concombre mariné et jambon blanc

Comme toute bonne élève, j’ai repris récemment le chemin des cours de cuisine. Mercredi soir, en dehors du menu proposé par le Chef,  il me fallait réaliser une petite mise en bouche pour accompagner l’apéritif.

La photo n’est pas extraordinaire … pas vraiment eu le temps de bien la faire, j’étais un peu en retard pour le service.. donc photo vite faite, mal faite. Mais à la dégustation, le verdict a été très positif! Le contraste entre la mousseline et le croquant du concombre a été très apprécié.

Ingrédients pour 20 verrines environ (bah oui les cours ne sont pas des cours particuliers):

1 céleri rave

1 citron

20 cl de crème à 30% de MG

Huile de truffe

1 concombre

3 càc d’huile d’olive

1 càs de moutarde

3 tranches de jambon blanc

Cerfeuil pour la déco

Eplucher et couper le céleri en gros cubes et le citronner. Le faire cuire à l’eau bouillante salée. Mixer le céleri et le passer au tamis. Réserver au frais

Monter la crème en chantilly. L’incorporer délicatement dans la purée de céleri. Assaisonner de S&P et d’huile de truffe.

Fendre en 2 le concombre et ôter les pépins. Le détailler en fine brunoise. Saler et laisser dégorger environ 20 minutes.

Assaisonner le concombre avec l’huile d’olive, la moutarde, S&P.

Couper de fines lanières de jambon

A l’aide d’une poche à douille, garnir les verrines de mousseline de céleri à 1/3. Ajouter le concombre, puis le jambon. Terminer avec un peu de mousseline de céleri.

Garnir avec une pluche de cerfeuil.

J’ai réalisé cette recette avec du jambon blanc, mais vous pouvez si vous le désirez le remplacer par du surimi ou par des crevettes.

Velouté de scarole au curry et chips de jambon

Cette fois c’est certain, l’automne est bel et bien là. Il n’y a pas que le calendrier qui me le dit mais également mon nez frigorifié quand je sors de chez moi tôt le matin.

Mais l’automne ça a du bon quand même (en tout cas je tente de m’en persuader). Les recettes à base de champignons fleurissent sur tous les blogs, et je vais pouvoir recommencer à déguster de bons bols de soupe bien chaude.

En parlant de soupe justement, j’ai, après de longs mois de pause, à nouveau commandé un panier de légumes bio à la ferme du Montaval . Comme d’habitude, il s’agit d’un panier surprise.. avec donc les bonnes et les moins bonnes surprises :-). Comme moins bonne surprise, j’avais cette fois une scarole … Et moi la scarole je trouve ça coriace et amer… bref, aime pas ça! 

Ne sachant trop quel sort lui réserver, j’ai opté pour un potage, ou plutôt un velouté. Le côté coriace est anéanti par le mixer, et l’amertume par la crème et le goût fumé du jambon!

 Ingrédients pour 1l de velouté:

1 scarole

8 dl de bouillon de légumes (en cubes c’est parfait). La scarole va rendre de l’eau en cuisant, donc vous obtiendrez environ 1l de soupe.

1 échalote

Beurre

Crème

curry

Jambon fumé

Hacher l’échalote et la faire revenir dans le beurre. Ajouter les feuilles de scarole (préalablement coupées si elles sont grandes) et faire suer quelques minutes.

Ajouter le bouillon de légumes. Laisser cuire environ 10 minutes.

Pendant ce temps, découper les tranches de jambon en rectangle et les passer au grill environ 5 minutes jusqu’à ce que le jambon soit sec et croustillant.

Assaisonner la soupe de S&P et de curry.

Crémer suivant le goût.

Pancakes au cresson

J’ai remarqué que beaucoup de magasines culinaires proposent des recettes pour le brunch du dimanche matin. Le brunch, j’adore… mais plutôt en vacances à l’hôtel! Parce que me lever à 8h le dimanche matin  pour cuisiner plein de trucs et mourir de fin toute la matinée, très peu pour moi. J’ai quand même fait une exception récemment en réalisant des pancakes au cresson. Et  je confirme ça prend du temps :-). Cela dit, la prochaine fois, je ferai les pancakes la veille et puis je les réchauffera au four le lendemain matin …

Pour 8 pancakes:

160g de farine

2 oeufs

20cl de lait à température ambiante

5 cl de crème

20g de levure fraîche

1 botte de cresson

Sel

Laver le cresson et ôter les tiges.

Séparer les blancs des jaunes d’oeufs. Réserver les blancs au frais.

Dans un premier saladier, émietter la levure dans la farine.

Dans un second saladier, fouetter les jaunes d’œuf avec le lait et la crème. Incorporer le mélanger farine + levure. Bien mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène.

Laisser reposer la pâte 1h dans un endroit « tiède ».

Lorsque la pâte a gonflé, monter les blancs en neige et les incorporer délicatement à la pâte. Ajouter le cresson.

Faire fondre un peu de beurre dans une poêle, délimiter la taille des pancakes à l’aide d’un emporte-pièce. Verser la pâte dans l’emporte-pièce. Après 2 minutes, ôter l’emporte-pièce et retourner le pancake pour continuer la cuisson de l’autre côté.

Servir les pancakes tièdes.

Salade de boulgour au fromage blanc, noisettes et cumin

Kesako? Non ce n’est pas du porrigde! Ni une purée mal écrasée, ni une pâte granuleuse!


 

 

 

Ingrédients pour 1 personne:

50g de boulgour

1 petite échalotte hachée

25g de noisette

50g de fromage blanc

1 càc de coriandre

1/2 càc de cumin en poudre

Piment d’Espelette

Sel

Cuire le boulgour à l’eau bouillante salée. Egoutter et passer sous l’eau froide.

Concasser les noisettes à l’aide d’un rouleau à patisserie et hacher l’échalotte.

Mélanger le boulgour avec le fromage blanc, les noisettes, l’échalotte, la coriandre et le cumin. Saler et ajouter un peu de piment d’Espelette.

Garder 1h au frais avant de déguster.  Mais le lendemain c’est encore meilleur!

Terrine de saumon fumé à la roquette et aux asperges vertes, sauce au miel doux

Cette entrée fraîche, ne nécessite aucune cuisson et est vite prête.

Je vous conseille de dresser les assiettes juste avant de servir, au risque de voir la roquette  se fâner au contact de la sauce à la ricotta… Facile à préparer mais à déconseiller quand même si vous avez 50 invités 🙂

Ingrédients pour 2 personnes:

200g mini-asperges vertes

150g de saumon fumé

roquette

1 càs de ricotta

1 càc de miel liquide

1/2 échalotte hachée.

1 càc de crème liquide (facultatif)

Commencer par cuire les asperges. Les égoutter, passer à l’eau froide pour arrêter la cuisson. En conserver 4 pour dresser les assietttes, couper les autres en morceaux d’environ 1cm.

Pour la sauce: à l’aide d’un petit fouet, mélanger la ricotta et le miel. Vous devez obtenir une sauce onctueuse. Si elle est trop épaisse, ajoutez 1 càc de crème. Saler et poivrer.

Pour le dressage: Couper de fines rondelles de concombre. Les dresser en rosace sur l’assiette. Tapisser un emporte-pière avec les tranches de saumon fumé coupées à hauteur. Remplir avec un peu de roquette et d’asperges, ajouter une cuillère à café de sauce. Recommencer l’opération une 2ème fois. Terminer avec de la roquette. Bien tasser les légumes entre chaque couche pour faire tenir l’ensemble. Oter délicatement l’emporte-pièce.

Terminer la décoration de l’assiette avec les asperges restantes, l’échalote hâchée, et quelques points de crème de balsamique par exemple.

Crevettes roses à la chapelure Panko

La Panko ( ou « le panko »… suivant que l’on soit plus ou moins féministe) est une chapelure japonaise à base de flocons de pain croustillants. Plus épaisse que la chapelure traditionnelle, elle se caractérise par un côté très croustillant qu’elle garde même après cuisson des aliments.

Elle s’utilise de la même manière qu’une chapelure normale et permet de paner toutes sortes d’aliments, que ce soit de la viande, du poisson ou des légumes.

Très facile d’utilisation elle permet donc également de rendre croustillantes et très appétissantes de simple petites crevettes, que vous pouvez grignoter telles quelles à l’apéro, ou utiliser pour agrémenter par exemple une salade.

Ingrédients:

Chapelure Panko

Crevettes roses

1 oeuf battu

Farine

Sel et poivre

Sauce soja

Utiliser le Panko comme une chapelure normale. Passer les crevettes dans la farine, l’oeuf battu assaisonné et puis dans la chapelure. Cuire à la poêle avec un peu d’huile ou à la friteuse.

Servir, par exemple, avec de la sauce soja.

Filets de rouget poêlés, quinoa aux poivrons et pesto, jus de volaille au basilic

Samedi, après une après-midi très ensoleillée remplie de shopping et de ballade au soleil, j’avais envie d’un plat léger aux couleurs estivales.

Pour ce plat de poisson, j’ai choisi un accompagnement et une sauce à base de pesto et de basilic.

Ingrédients pour 2 personnes:

350g environ de filets de rouget

1 poivron orange

1 poivron rouge

100g de quinoa

1 càc bombée de pesto

un bouquet de basilic frais

250 ml de fond de volaille

Beurre (environ 1 càs)

Fleur de sel

Commencer par cuire le quinoa à l’eau bouillante salée, environ 20 minutes, suivant les instructions sur le paquet.

Pendant ce temps, peler grossièrement les poivrons avec un économe. Les couper en petits dés. Les faire revenir dans un peu d’huile d’olive à la poêle, saler et poivrer. Les poivrons doivent rester croquants.

Egoutter le quinoa, y ajouter les poivrons et le pesto et bien mélanger. Réserver au chaud.

Pour les rougets: les poêler à l’huile d’olive, côté peau en premier lieu. Ajouter un peu de fleur de sel lorsqu’ils sont cuits

Pour la sauce: faire réduire le fond de volaille de moitié en y incorporant +/-  10 feuilles de basilic frais. Lorsque le fond est réduit, ôter les feuilles de basilic, et à l’aide d’un petit fouet, monter la sauce au beurre.

Brownie léger à la mousseline de pommes

En me balladant sur le site Les Foodies ces derniers journées, je suis tombée sur une recette de brownie qui a attiré mon attention. Dans cette recette, proposée par Emilie du blog Novice en cuisine, le beurre est remplacé par de la compote de pommes sans sucre. Une manière pas bête d’enlever quelques calories à ces petits gâteaux.

J’ai testé ce matin, en changeant très très peu les proportions, et en réalisant la compote, ou plus tôt la mousseline de pommes moi-même. J’ai lu toutes les étiquettes des compotes et mousselines de pommes du magasin, il y avait toujours environ 10% de sucre dedans.

Ingrédients:

2 pommes de type Jonagold

Quelques gouttes de jus de citron

200g de chocolat noir

3 oeufs

110g de sucre en poudre

60g de farine

Pour la mousseline: peler les pommes et les découper en petits morceaux. Les faire compoter dans une casserole avec quelques gouttes de jus de citron pour éviter que les pommes ne noircissent. Si nécessaire ajouter un peu d’eau en cours de cuisson. Quand vous obtenez une belle compote, passez celle-ci au mixer pour avoir une mousseline.

Faire fondre le chocolat noir au bain-marie.

Mélanger la farine, les oeufs et le sucre. Ajouter le chocolat fondu. Ajouter la mousseline de pommes. Bien mélanger jusqu’à obtenir une pâte homogène.

Verser la pâte dans le moule, cuire 25 minutes à 180°.

Essayer d’attendre qu’ils refroidissent pour les manger .. Quoique tiède c’est bon aussi!

Semoule aux asperges vertes et citron vert

Quelque chose me dit qu’il s’agit là de la dernière recette de « salade » de l’été. A moins que nous ayons droit à un été indien, mais ça il parait que ce n’est pas avant le mois d’octobre. Euh… j’ai jamais vu 25° au mois d’octobre moi. Cela dit, cette histoire de météo et d’été indien lue ce matin sur un site d’information en ligne (sais même plus lequel, c’est fout ce que ça m’a marqué) a quand même réussi à me mettre Joe Dassin en tête. Je fredonne donc joyeusement depuis ce matin.. mentalement… pas certaine que mes vocalises fassent l’hunanimité.

Pour en revenir à ma salade donc, ou plutôt à mon plat froid, j’ai choisi encore une fois de cuisiner des asperges vertes. En les achetant chez mon voisin le supermarché, j’ai remarqué qu’il était indiqué qu’elles étaient importées. Après une petite recherche d’informations sur internet, je me suis ainsi aperçue que les asperges vertes ne sont cultivées que de mai à juillet en Belgique.  Moi qui pensait bêtement pouvoir acheter les dernières asperges bien de chez moi, c’était loupé!

Semoule aux asperges vertes et citron vert

Ingrédients pour 2 personnes:

130g de semoule

12 asperges vertes

1 citron vert

1 càs de ciboulette ciselée

1 càs d’huile de tournesol (ou une autre huile neutre)

1 càs de jus d’orange

Sel et poivre

Commencer par nettoyer les asperges et les cuire à l’eau bouillante salée. Les égoutter et les passer sous l’eau froide pour arrêter la cuisson. Découper ensuite les asperges en tronçons d’envion 1cm.

Cuire la semoule, l’égrainer et ajouter l’huile de tournesol.

Prélever le zeste du citron vert,  puis presser le citron pour obtenir le jus.

Pour la vinaigrette: mélanger les zestes et le jus de citron, le jus d’orange, la ciboulette, sel et poivre.

Ajouter les asperges à la semoule, puis la vinaigrette. Rectifier l’assaisonnement si nécessaire et réserver 1h au frigo.

Cette recette participe au concours « A vos casseroles » du site ô délices

Dos de cabillaud poêlé sur lit de pommes de terre, crème de moutarde à l’ancienne, mousseline de brocoli,

 J’abandonne un peu les plats froids pour aujourd’hui.

Voici un plat finalement très classique avec une petite sauce à la moutarde à l’ancienne. Rapide et assez joli.

 

Ingrédients pour 2 personnes:

300g de dos de cabillaud

200g de pommes de terre

1 brocoli

25 cl de fumet de poisson

15 cl de vin blanc

20 cl de crème

1 càs bombée de moutarde à l’ancienne

Pimet d’Espelette

Fleur de sel

Pour les pommes de terre: Les éplucher et les couper en quartier (vous pouvez également faire des rondelles, ce sera plus joli et plus facile pour le dressage). Cuire à l’eau et arrêter la cuisson 2 minutes avant la fin. Une fois les pommes de terre égoutées, les faire rissoler à la poêle dans un peu d’huile d’olive.

Pour la mousseline de brocoli: Cuire le brocoli à l’eau bouillante salée. Egoutter. Passer au mixer, ajouter 5cl de crème, sel et poivre. Réserver.

Pour la sauce: Faire réduire de moitié le fumet de poisson. Ajouter le vin blanc. Réduire de moitié à nouveau. Ajouter la moutarde à l’ancienne et bien mélanger. Vous obtenez alors une sauce assez liquide et quelque peu acide. Ajouter 15cl de crème et laisser épaissir.  Maintenir au chaud sans faire bouillir.

Pour le poisson: Découper le dos de cabillaud en 2 portions. Saler et poivrer. Poêler à l’huile d’olive.

Dressage: Répartir les pommes de terre en une couche, mettre un peu de fleur de sel. Déposer le poisson sur les pommes de terre, ajouter un peu (j’ai dit, « un peu »..) de Piment d’Espelette pour la couleur. A l’aide de 2 cuillères à soupe, faire 3 quenelles de mousseline de brocoli. Ajouter un trait de sauce sur l’assiettte.

Salade de melon et asperges vertes à la framboise

 ça y est, on est en septembre… Retour des embouteillages, des cartables, des champignons (si si ça va déjà être la saison), de la pluie (ça par contre, j’ai pas l’impression qu’elle nous ait laissé en paix pendant les vacances), … 

J’ai l’impression de ne pas avoir vu passer l’été… et la vague impression que j’ai le même sentiment tous les ans à cette période.

Mais j’ai décidé de faire de la résistance, na! Je continue à déguster mes petites salades estivales et colorées.

Ingrédients pour 2 personnes:

1 melon

16 asperges vertes

Mesclun

3 tranches de jambon de Parme

10 framboises pour décorer l’assiette

3 càs de jus d’orange

2 càs de vinaigre de framboise

1 càs de vinaigre balsamique

Grana  ou parmesan rapé

Commencer par éplucher les asperges, et en couper le bout. Cuire les asperges à l’eau bouillante salée. Les pointes cuisent plus vite. Si vous voulez éviter que la pointe de l’asperge ne se transforme en purée, utilisez une casserole d’un diamètre un peu inférieur aux asperges, de manière à ce que les pointes ne soient pas directement dans l’eau. Au fur et à mesure de la cuisson, les asperges vont ramollir et les pointes n’iront dans l’eau bouillante qu’à la moitié de la cuisson.

Egoutter les asperges, les passer à l’eau froide pour arrêter la cuisson. Disposer les asperges à plat sur une assiette et faire refroidir au frigo.

Pendant ce temps, couper le melon en 2, oter les pépins, couper chaque demi melon en 6 parts. A l’aide d’un couteau, oter l’écorce de chaque part.

Couper les tranches de jambon de Parme en 2. Enrouler les 6 demi tranches autour de 6 parts de melon.

Pour la vinaigrette: mélanger le jus d’orange, le vinaigre balsamique et le vinaigre de framboise. Bien émulsionner.

Dresser l’assiette en répartissant les asperges, le mesclun, les parts de melon avec et sans jambon de Parme. Parsemer avec le fromage rapé, ajouter la vinaigrette. Disposer quelques framboises pour la décoration.

Soupe de vin rosé aux framboises, vermicelles de riz soufflés

 Difficile de rater ce dessert léger et frais : c’est un régal !

 

Ingrédients pour 2 personnes:

200g de framboises

60 cl de vin rosé

1 gousse de vanille

1 càs de miel

10g de vermicelles de riz

Sucre glace

Huile pour friture

 Verser le vin rosé dans une casserole, ajouter la gousse de vanille fendue en 2, et faire réduire de moitié. Quand le vin est réduit, ajouter le miel. Bien mélanger et réserver au frais.

Faire chauffer l’huile à 90° (ou utiliser une friteuse, c’est plus prudent… chauffer alors à 150°). Frire les vermicelles de riz; ils vont gonfler aussitôt dans l’huile. Les retirer directement et les déposer sur un papier absorbant.

Pour le dressage du dessert: Dans une coupe, une verrine, une assiette creuse (comme sur la photo), répartir le vin (après avoir ôter la gousse de vanille) et ajouter les framboises. Garnir avec les nouilles de riz et saupoudrer d’un peu de sucre glace.

Madeleines à la lavande

Aah les madeleines… petite gourmandise régressive dévorée en 5 minutes.. et préparées aussi en 5 minutes! Alors pourquoi s’en priver?

Voici une recette pour  réaliser des madeleines classiques mais parfumées à la lavande. Utilisez la lavande de votre jardin, qu’elle soit encore en fleur ou déjà séchée, peu importe.

Ingrédients pour 22 madeleines (environ):

150g de farine fermentante

110g de sucre

65g de beurre fondu

3 oeufs

10 branches de lavande (sèche ou en fleurs)

Mélanger tous les ingrédients au fouet.

Remplir les moules au 3/4.

Enfourner 18 minutes à 175°

Bricks ou nems aux légumes

5 fruits et légumes par jour….Euh perso j’y arrive pas… Et vu le nombre d’articles à ce sujet à la télé, dans les journaux et sur internet, je ne dois pas être un cas désespéré.

Je vous propose ici une recette de nems très légère à base uniquement de légumes et de feuilles de brick.

 nems aux légumes

Ingrédients pour 10 nems:

5 feuilles de brick

1 carotte

1/3 de courgette

1/2 poivron rouge

un bouquet de coriandre fraîche

40g de soja frais

Commencer par raper la carotte, la courgette et le poivron rouge. Y ajouter la coriandre hachée. Saler et poivrer et réserver au frais.

Pour la confection des nems… c’est pas aussi compliqué que ça en a l’air.. Couper une feuille de brick en 2. La poser à plat sur le plan de travail et y déposer un peu de légumes râpés. Attention, il est préférable de presser les légumes dans la main avant de les déposer sur la feuille de brick, de manière à en faire sortir le jus et éviter que la feuille de brick ne soit trop humide.

 nems aux légumes préparation

Ajouter quelques pousses de soja sur les légumes râpés.

Plier les parties supérieures et inférieures de la feuille de brick sur 1 cm.

Refermer le nems en partant de la gauche et rouler la feuille de brick sur elle-même.

Disposer les nems dans un plat et enfourner environ 20 minutes à 180°, les nems doivent devenir croustillants. Il n’est pas nécessaire d’ajouter du beurre ou de l’huile pour la cuisson.

Les nems peuvent se grignoter nature, avec un peu de sauce soja, ou encore accompagné d’une salade verte.

Tartelette aux abricots, thym et amandes

Je suis plus salé que sucré.. et hormis les tartelettes aux framboises du Pain Quotidien, les tartes aux fruits c’est trop mon truc. Celle-ci par contre m’a tout de suite tapé dans l’oeil quand je l’ai repérée dans le magazine « Saveurs » (et oui encore lui). Voici donc une mini variante de la recette originale.

Tartelette aux abricots, thym, miel et amandes

 Ingrédients pour 4 tartelettes:

10 abricots

1 rouleaux de pâte sablée (si comme moi vous n’avez pas le temps de la faire vous-même)

4 càs de miel liquide

50g d’amandes en poudre

25 g d’amandes effilées

50g de sucre

10cl de crème

2 branches de thym frais.

beurre pour les moules

 

Beurrer les moules à tartelette et y étaler la pâte sablée. Piquer le fond avec une fourchette.

Dénoyauter les abricots et les couper en 4. Les mettre dans un saladier et mélanger avec le miel et le thym frais.

Dans un autre plat, battre les oeufs avec le sucre et la crème. Ajouter la poudre d’amande et bien mélanger.

Verser le mélange à base d’oeufs sur les tartelettes, déposer les quartiers d’abricots, saupoudrer avec les amandes effilées.

Enfourner 30 minutes à 200°.

Taboulé à l’asiatique

Le taboulé, il en existe un nombre infini de recettes, du plus classique ou plus spécial. Voici une recette à connotation asiatique, réalisée à base de boulgour et non de semoule. Elle a fait l’unanimité!

Taboulé à l'orientale

Ingrédients pour 4 personnes:

150g de boulgour

4 tomates différentes; ou un assortiment de mini tomates bio (jaune, verte, orange et rouge)

1 botte d’oignons nouveaux

16 scampis

2 gousses d’ail

3 cm de gingembre frais (ou en poudre pour plus de facilité)

1 botte de coriandre

Le jus de 2 citrons verts

Pimet d’Espelette

Hacher l’ail et le gingembre frais. En faire revenir la moitié dans une casserole avec un peu d’huile, ajouter le boulgour. Couvrir d’eau, ajouter un peu de sel et de piment d’Espelette, laisser mijoter. Ajouter de l’eau au fur et à mesure de la cuisson (comme un risotto). De cette manière le boulgour aura beaucoup plus de goût qu’avec une simple cuisson à l’eau. Lorsque le boulgour est tendre (il faut environ 20 minutes), laissez le refroidir.

Couper les tomates en brunoise (petits morceaux). Dans un saladier, mélanger les tomates, avec la coriandre et les oignons nouveaux tous deux hachés.

Lorsque le boulgour est froid, y ajouter la salade de tomates.

Maintenant les scampis. Dans une poêle, faire revenir le reste de l’ail et du gingembre dans un peu d’huile. Y faire cuire les scampis. Lorsqu’ils sont cuits, les réserver et déglacer la poêle avec le jus des citrons verts. Y ajouter un peu de sel et de pimet d’Espelette.

Ajouter la ‘vinaigrette’ obtenue au boulgour, ainsi que les crevettes.

Réserver au frigo 1h.

Taboulé à l'orientale en verrine

Cette recette participe au concours « A vos casseroles » du site Ô délices

Petits chaussons aux épinards et à la coriandre

Un petit en-cas sympa à grignoter devant la télé ou à emmener en pique-nique.

Chaussons aux épinards et à la coriandre

Ingrédients pour 10 chaussons:

150g de pousses d’épinards

1 botte d’oignon nouveau

le jus d’un demi citron

1 càc de coriandre fraîche hachée

1 rouleau de pâte feuilletée

Hacher les épinards avec les oignons nouveaux, le jus de citron et la coriandre , saler et poivrer.

Découper 10 disques de pâte feuilletée (ou moins si vous désirez faire des chaussons plus grand), et y déposer la préparation. Plier en 2 pour obtenir un chausson.

Faire cuire 20 minutes à 200°.

Verrine de légumes grillés au fromage blanc aromatisé à l’avocat

Par ce temps…. pourri (soyons honnête… là il pleut) … une verrine, non pas apéritive mais servie plutôt en entrée. Très frais quand il fait chaud!

 Verrine de légumes grillés

Ingrédients pour 4 personnes:

250g de fromage blanc onctueux

3 poivrons: 1 rouge, 1 jaune et 1 vert

1/2 avocat

20 mini asperges vertes

le jus d’un demi citron

poivre de séchuan

poivre noir

ciboulette

Dans un blender,  mixer le fromage blanc avec le demi avocat, le jus de citron, sel et poivre de séchuan et poivre noir. Ajouter la ciboulette ciselée.  Conserver cette préparation au frais.

Couper les poivrons en 2, retirer les graines et les parties blanches, et les passer environ 20 minutes sous le grill de manière à pouvoir les peler facilement.

Cuire les asperges à l’eau bouillante salée. Conserver les pointes pour la décoration des verrines.

Couper les poivrons en lamelles et les asperges sans pointes de manière à pouvoir garnir les verrines. Les morceaux ne doivent pas être trop petits!

Garnir les verrines: répartir un peu de légumes dans le fond, recouvrir de fromage blanc à l’avocat, recommencer avec les légumes puis de nouveau le yaourt. Parsemer de ciboulette ciselée et ajouter les pointes d’asperges comme garniture.

Garder au frais environ 1h avant de servir.

Verrines de légumes grillés

Tomates confites au cumin

 Les tomates confites, il faut du temps pour les faire… Ou en tout cas le four doit avoir du temps à consacrer à leur préparation!

Voici une petite variante, à base de cumin.

Tomates confites au cumin

Ingrédients:

400g de petites tomates en grappe

1,5 càs d’huile d’olive

1 càc de cumin

1/2 càc de sucre

sel

Préparation des tomates confites

Couper les tomates deux. Les disposer, face coupée sur le haut, sur la plaque four recouverte d’un silpat ou de papier sulfurisé.

Mélanger l’huile 0live avec le cumin, le sucre et le sel. Badigeonner les tomates avec ce mélange. Enfourner à 150° pendant 2h à 2h30, jusqu’à ce que les tomates soient confites, et surveiller régulièrement.

Personnellement j’ai ajouté un peu de cumin une fois les tomates confites pour relever un peu le goût.

Caviar d’artichaut anisé

Le vendredi soir, Poupouski et moi avons souvent la flemme pour cuisiner et on aime bien grignoter devant la télé… mais pas grignoter n’importe quoi!!

Perso j’adore les tartinades de toute sorte, que l’on accompagne de petites toasts. C’est très facile et rapide à faire, et cela change de l’éternelle tapenade (que j’aime beaucoup par ailleurs). Voici donc la recette d’une tartinade un peu originale, inspirée du magazine « Saveurs » mais quelque peu modifiée.

caviar d'artichaut

Ingrédients:

400g de fonds d’artichaut (en bocal ou surgelés)

le jus d’un demi citron

2 càc de graines de fenouil

huile d’olive

25g de pignons de pin

Caviar d'artichaut

Mixer les artichauts égouttés (ou décongelés… dans ce cas vérifiez quand même qu’ils sont   cuits!) avec le jus de citron et les graines de fenouil. Ajouter 3 càs d’huile d’olive. Mixer  jusqu’à obtenir une pâte lisse.

Dans une poele sans matière grasse, faire dorer les pignons de pin. Attention ça brûle vite!

Concasser grossièrement les pignons de pin et les incorporer à la pâte d’artichauts.

Le caviar d’artichaut se conserve 3 jours dans une boîte hermétique au frigo.

Dos de cabillaud aux graines de fenouil, jeunes carottes, écrasé de pommes de terre à la ciboulette

Une recette un peu plus « sophistiquée », où en tout cas qui présente mieux, mais toute simple et très gouteuse.

Dos de cabillaud aux graines de fenouil

 

Ingrédients:

J’ai cuisiné ce plat pour une personne (en l’occurence ma petite personne), donc au niveau des quantités à prévoir, à vous de décider suivant votre faim et votre gourmandise!

Dos de cabillaud

Crème légère (5% pour moi)

Graines de fenouil

Fond de veau

Ciboulette

Pommes de terre

Beurre

Fleur de sel

Jeunes carottes

 

Commencer par cuire les pommes de terre à l’eau.

Pendant ce temps, cuire les mini carottes à l’eau bouillante salée. Elles cuisent très vite! 3 minutes suffisent. Les égoutter les passer à l’eau froide pour arrêter la cuisson.

Lorsque les pommes de terre sont cuites, les égoutter, les écraser à la fourchette, ajouter une noix de beurre et de la ciboulette ciselée.

Pour le poisson: faire chauffer un peu d’huile d’olive dans une poêle, y ajouter des graines de fenouil (environ une cuillère à soupe). Cuire le dos de cabillaud. En fin de cuisson, passer les carottes 1 minutes dans la poêle afin de les réchauffer. 

Lorsque  le cabillaud est cuit, le réserver au chaud et préparer la sauce. Pour cela, déglacer la poêle avec environ 0,5 dl de fond de veau, laisser réduire 30 secondes, ajouter un peu de crème. Vous pouvez si vous le désirer ajouter quelques graines de fenouil pour accentuer le goût.

Dresser l’assiette et ajouter un peu de fleur de sel sur l’écrasé de pommes de terre.

« Escargot » de boeuf à l’italienne

Toujours dans ma revue italienne dont je vous parlais tantôt, une recette de boeuf farci avec un mélange de légumes.

Escargot de boeuf à l'italienne

Ingrédients pour 3 personnes:

450g de boeuf coupé en fines tranches, légèrement plus épaisses que pour un carpaccio

100g de courgette

50g de carotte

50g de poivron rouge

35 g d’oignon

35 de pecorino, ou de grana

2 tomates

salade diverse (suivant les goûts)

persil

basilic

sel de céleri

romarin

 

Raper la carotte, la courgette, le poivron et l’oignon, un peu comme si vous faisiez des carottes rapées. Ajouter à ce mélange de légumes du persil et du basilic hachés, une cuillère à café d’huile d’olive et du sel de céleri. Laisser les légumes une heure au frigo.

Farce de légumes

Pendant ce temps, préparer une salade de tomates. Découper les tomates en petit dés, ajouter du persil, de l’huile d’olive, sel et poivre.

Viens le moment de réaliser les « escargots »… j’aurais du prendre une photo mais malheureusement j’y ai pensé trop tard. Mes excuses les plus plates. Donc … sur le plan de travail, étendre une feuille de papier film. Y disposer les tranches de boeufs par 2 ou 3 suivant leurs tailles, les unes à côté des autres en les superposant quelque peu. Le but étant par la suite de réussir à les rouler pour former une sorte de boudin. Presser les légumes dans la main de manière à les égoutter le plus possible et en disposer sur la viande dans le sens de la longueur. Utiliser le papier film pour rouler la viande sur elle-même de manière obtenir un boudin et retirer directement le papier film.  Quand vous avez terminé cette opération délicate, enroulez le boudin sur lui-même et planter des batons de brochette pour faire tenir l’ensemble. Cela doit donner quelque chose comme ça (ok j’admets, cru c’est pas top):

 escargot de boeuf

 Cuire les « escargots » à la poêle avec un peu d’huile d’olive dans laquelle vous ajoutez le romarin.

Pendant ce temps, préparer les assiettes: un contour de salade avec un peu de salade de tomates et de fromage.

 

Poivrons gratinés à l’italienne

Récemment j’ai craqué pour une revue de cuisine italienne… En italien… C’est là que ça se complique, parce que si les photos m’ont fait saliver dans la librairie, mon vocabulaire culinaire est assez limité et je dois donc m’armer d’un dictionnaire pour ne pas confondre l’ail et l’oignon.

Cette recette constitue, selon la revue, un « antipasto » à déguster avec des bouts de pain grillés.

Perso, je vois aussi très bien ces poivrons avec une escalope de veau ..

Poivrons gratinés à l'italienne

 

donc, voila, pour 4 personnes (en « antipasto »)

Ingrédients:

20g de Grana rapé

10g de câpres

3 anchois sous huile

2 poivrons rouges

2  poivrons jaunes

huile d’olive et sel

D’abord, peler les poivrons. Pour cela, les disposer coupés en 2 sous le grill du four et attendre environ 20 minutes qu’ils nourcissent. Retirer les poivrons du four et les peler sans se brûler doigts. Bizarrement les poivrons jaunes sont plus récalcitrants, sais pas pourquoi. Ne pas oublier de retirer les parties blanches.

DSCN0233

Découper les poivrons cuits et pelés en lanière. Couper également les hanchois en petits morceaux

Dans un plat, mélanger les poivrons, les hanchois et les câpres. Ajouter un filet d’huile d’olive et très très peu de sel (les hanchois salent déjà un peu le plat).

Ajouter par dessus le grana rapé et enfourner 10 minutes à 150°. Le fromage doit seulement fondre et le plat peut être dégusté tiède.

Cake à la cardamome et à la canelle

 Un petit cake rapide qui me rappelle les patisseries à la cardamome dégustées récemment à Stockholm…

DSCN0230

 

Ingrédients :

4 oeufs

170g de sucre

160g de farine

6g de levure en poudre

170g de beurre fondu

1 càc de cannelle

1,5 càc de graines de cardamome

 

Commencer par le plus fastidieux… la cardamome…à l’aide d’un couteau, ouvrir les ‘écosses’ et en récolter les graines.

Fouetter les oeufs et le sucre jusqu’à ce que le mélange blanchisse.

Ajouter, en pluie, la farine et la levure.

Ajouter la cannelle, 1càc de cardamome et le beurre fondu.

Beurrer un moule un cake, y répartir la pâte, et ajouter le reste de la cardamome.

Enfourner à 180° environ 40 minutes.

Tagliatelles à l’encre de seiche, sauce aux tomates fraîches

Les pâtes « noires »… j’adore … peut être plus pour le côté visuel que pour le goût qui finalement n’est pas très prononcé.

Je les ai accommodées avec une petite sauce de tomates fraîches tout ce qu’il y a de plus classique.

Ingrédients pour 1 personne:

200g de pâtes (je suis gourmande)

2 tomates

3 feuilles de basilic

huile d’olive

un trait de vin blanc

 

Emonder les tomates (c’est-à-dire les plonger dans l’eau bouillante pour enlever leur peau) et les couper en petits dés. Dans une casserole, faire revenir les tomates dans l’huile d’olive pendant 4 ou 5 minutes. Ajouter un trait de vin blanc et continuer la cuisson pendant 4 ou 5 minutes. Saler, poivrer, ajouter le basilic haché. Personnellement je rajoute également une goute d’huile piquante.

C’est tout simple mais très très bon … avec d’autres pâtes aussi!

Brochette de Quorn, sauce mangue-coriandre

Hier soir, Poupouski et moi avions invité un couple d’amis à manger. Invitation fixée depuis… euh.. je dirais le 15 septembre (voire avant).. Y a pas à dire, ce n’est pas évident de concilier les agendas de tout le monde.

En guise de zakouski chaud, j’avais préparé une recette tirée du livre « Le tour du monde en 50 tapas ». Ce petit livre est vendu 7,50€ (de mémoire… je me trompe peut être de quelques cents) chez Casa. Et il vaut vraiment la peine! Non seulement les recettes sont originales mais en plus, l’auteur a eu l’ingéniosité de rédiger quelques lignes explicatives pour les ingrédients hors du commun et même d’indiquer par quoi on peut les remplacer si le supermarché du coin n’est pas assez exotique.

Hier, j’avais opté pour une recette de brochettes de « Tzay ». Les « tzay » sont, d’après le petit livre, des nuggets de soja thaïs, disponibles dans les supermachés asiatiques. Par facilité, j’ai remplacé les nuggets de soja par du Quorn. Et le résultat fut très concluant.

Ingrédients pour 10 pièces:

environ 200g de quorn (vendu au Delhaize)

1/2 de mangue bien mûre

1/4 de concombre

le jus d’un citron vert

2 cuillères à soupe de sauce sweet chili (en vente aussi au Delhaize)

1 càs de coriandre fraîche

gros sel

 

Découper la mangue et le concombre en brunoise. Hacher finement la coriandre.

Mélanger tous les ingrédients de la sauce dans un bol

Découper le Quorn en dés et réaliser des mini-brochettes. Faire griller les brochettes à la poêle.

Servir les brochettes avec la sauce mangue-coriandre

Toast de pain d’épice au boursin

Cette recette me provient du cours de cuisine. Elle est très rapide mais surprend souvent les invités car le pain d’épice est plutôt présent au petit déjeuner ou au goûter qu’en zakouski salé. Mais croyez-moi, le mariage des deux est vraiment très très bon!

Ingrédients:

Pain d’épice en tranche (une tranche pour 4 toasts)

Boursin ail et fines herbes

Crème

 

Découper les toasts dans les tranches de pain d’épice.

Ajouter de la crème au boursin et mélanger de manière à obtenir une consistance crémeuse.

Dresser les toasts à l’aide d’une poche à douille (c’est plus joli)

Houmous

Les recettes d’houmous sont aussi nombreuses que variées. Après 2 essais j’ai fini par en créer une des plus basiques mais qui a plu à tous ceux qui l’ont testées!

Ingrédients:

une boîte de pois chiche égouttés

huile d’olive

sel

cumin

jus de citron (facultatif)

Mixer tous les ingrédients ensemble … et déguster!

 

Verrine de Saint Moret au curry, crevette rose et mangue

Cette recette est inspirée du livre « Verrines: apéros et gourmandises », paru aux éditions Marabout et vendu (entre autres) chez Casa. Je l’ai quelque peu modifiée car dans la recette originale, le Saint Moret est utilisé tel quel dans les verrines. Or, le Saint Moret, c’est assez épais et donc pas aisément  utilisable avec une poche à douille à moins d’attraper des crampes au bras dès la 3ème verrine.

 Ingrédients pour 35 verrines environ:

1 mangue

300g de Saint Moret

crème

crevette rose

curry

Mélanger le Saint Moret avec de la crème de manière à avoir une consistance plus crémeuse dont vous pourrez aisément remplir vos verrines à l’aide d’une poche à douille.

Faire une brunoise de mangue.

A l’aide d’une poche à douille donc, remplir le fond de vos verrines de Saint Moret à la crème. Soupoudrer de curry. Ajouter 2 ou 3 crevettes roses, de la mangue, et de nouveau des crevettes. S’il vous reste de la crème de  Saint Moret, décorez la verrine avec une pointe de crème.

Filet de cabillaud sauce safranée, mille-feuille poireaux et pommes de terre

Encore une recette de cabillaud, nettement plus européenne cette fois.

Cela manque de couleur comme a dit Poupouski .. c’est vrai… mais comme d’autres, il s’agit d’une recette improvisée avec ce qu’il y a dans le frigo… donc pas toujours de quoi faire une magnifique décoration.

Ingrédient pour une personne:

1 filet de cabillaud

huile d’olive

safran

fumet de poisson (comme le fumet Liebig en poudre par exemple); compter environ 1dl

crème

pomme de terre

poireau

beurre

La sauce:

Faire réduire le fumet de poisson au 3/4, ajouter le safran et la crème.

Le poisson:

Saler et poivrer et le cuire à la poele avec un filet d’huile d’olive (ou de beurre si vous préférez)

Le mille-feuilles:

Laver et découper le poireau, le cuire au beurre avec du sel et du poivre. En fin de cuisson, ajouter une pointe de safran et un filet de crème.

Découper les pommes de terre en fines tranches comme pour un gratin et les cuire à l’eau. Personnellement je les cuis dans un minimum d’eau (un fond..), c’est beaucoup plus facile pour surveiller leur cuisson.

A l’aide d’un emporte-pièce, dresser le mille-feuilles: une couche de poireaus, une couche de pommes de terre, de nouveau des poireaux et des pommes de terre.

Verrine de mousse de jambon

Voici une recette de verrine que je fais régulièrement, très rapide, qui présente bien, et appréciée de tous.

 

 

Ingrédients pour environ 35 verrines:

600g de jambon (en tranches ou en bloc)

50g de roquette

150g de philadelphia

crème

tomates séchées pour la déco

paprika

 Mixer le jambon avec le philadelphia et de la crème de manière obtenir la consistance désirée. Ajouter le paprika et réserver au frais. Si vous n’aimez pas trop le philadelphia, vous pouvez sans problème en diminuer la quantité, et compenser par de la crème… et inversément !

Dresser les verrines: pour ce faire, déposer un lit de roquette au fond de chaque verrine. Puis, à l’aide d’une poche à douille, les remplir de mousse de jambon. Décorer avec les tomates séchées coupées finement.