Mumukouski

La cuisine (re)vue par Mumu

Archive of ‘Poissons et crustacés’ category

Ravioles ouvertes aux coques et asperges vertes

Vous l’aurez remarqué, le blog est en pause depuis 2 mois …. Non pas que je ne mange pas (faut pas exagérer quand même) mais simplement je ne cuisine plus. Manque de temps malheureusement… Et je me vois mal vous indiquer la recette des chicons/endives au gratin, qui plus est quand la sauce est faite avec un sachet tout préparé… Et encore le soir des chicons/endives au gratin, c’était un soir de grande cuisine! Parce que j’ai aussi connu les soirs de fishstick/poêlée de légumes du Carrefour; les craquottes (mais avec un verre du vin et du chocolat en dessert s’il vous plait!), les sachets Gerblé, les pâtes avec la sauce en pot, etc etc. Mais je vous assure je survis! En fait je m’en porte plutôt pas mal. Je dois donc vraiment être dans une période de flemme, manque de temps, d’énergie.

Mais je vais prendre le chemin de ma cuisine (et pas juste du micro-ondes), promis!

Pour aujourd’hui, ce sera juste une recette en retard de publication… En long retard même parce que les asperges vertes, cela fait quand même quelques temps qu’elles ont été remplacées par les salsifis. Cela étant, je garde un très bon souvenir de ce plat, donc je partage!

 IMG_20140808_203811

 

Ingrédients pour 2 personnes:

1 botte d’asperges vertes

1kg de coques

6 feuilles de pâtes à lasagne fraîches

1 petite courgette

1 échalote

15 cl de vin blanc sec

10 cl de crème

Ciboulette fraîche

 

Eplucher et faire cuire les asperges à la vapeur.

Détailler la courgette en petits dés et faire cuire à la vapeur.

Hacher finement l’échalote. La faire dorer avec un peu de beurre dans une grande casserole.

Ajouter les coques et le vin blanc. Couvrir.

Mélanger régulièrement. Les coques sont cuites lorsqu’elles sont ouvertes.

Oter les coques et garder le jus.

Ajouter la crème et laisser épaissir quelque peu. Rectifier l’assaisonnement et ajouter la ciboulette ciselée.

Couper les feuilles de lasagne en 2 et les faire cuire à l’eau bouillante.

Dresser les assiettes avec au fond les pâtes, ajouter les coques, les légumes et la sauce.

 

 

Filet de truite, gaspacho de concombre et mozzarella

Non non je ne vous ai pas oubliés, je suis simplement partie reposer mes neurones au soleil. Et étant donné que j’avais oublié de programmer la publication de recettes avant ma mise au vert au soleil, le blog s’est lui aussi reposé.

Pour mon grand retour (si si), je vous propose une recette qui sent encore bon l’été et les repas en terrasse: une association de poisson avec une garniture froide. Il est d’ailleurs encore temps de profiter des dernières tomates!

 

DSCN1823

 

Ingrédients pour 2 personnes:

1/2 tomates vertes

1 concombre

1/2 boite de Saint Moret

Piment d’Espelette

1 boule de mozzarella di buffala

Marjolaine fraîche

1 filet de truite

Couper le concombre en deux dans le sens de la longueur et ôter les pépins.

Mixer le concombre avec le Saint Moret. Assaisonner avec le piment d’Espelette.

Si nécessaire ajouter un peu d’huile neutre (par exemple de l’huile de pépins de raisins).

Couper deux quartiers de tomate et ôter les pépins.

Egoutter la mozzarella et la couper en tranches épaisses.

Faire dorer le filet de truite, côté peau, à la poêle, de manière à ce qu’il soit croustillant.

Dresser l’assiette en décorant d’un peu de marjolaine.

Scampis au citron vert, piment et coriandre

Apéroooooooooooooooooooooooo!!!!!!!!

Lorsqu’il fait beau j’adore faire de longs apéros à l’extérieur. En dehors des traditionnels chips et crudités, j’aime ajouter quelques petites préparations rapides à grignoter. Cette fois j’avais opté pour des scampis marinés et servis avec du citron vert et de la coriandre.

Ultra simple, méga facile et super délicieux 🙂

DSCN1784

 

Ingrédients pour 4 personnes:

24 scampis

Huile piquante

1 bouquet de coriandre fraîche

2 càs de sauce nuoc-mâm

3cm de gingembre frais

4 càs d’huile d’olive

Le jus de 2 citrons verts

 

Eplucher le gingembrer et le hacher le plus finement possible.

Préparer la marinade: mélanger le jus de citron, la sauce nuoc-mâm, le gingembre et l’huile d’olive.

Mariner les scampis au frais pendant 30 minutes au minimum.

Faire cuire les scampis dans une poêle très chaude en ajoutant un peu d’huile piquante.

Parsemer généreusement de coriandre ciselée.

Filet de lieu tandori, fèves, lardons et écume d’aiöli

L’autre jour j’avais une folle envie de rouget et d’aïoli…  Jamais trouvé de rouget malheureusement. A croire que tout le monde avait décidé d’en griller au barbecue.

Je me suis donc rabattue sur un poisson blanc, mais sans abandonner l’aïoli, réalisée au siphon.

Un mélange chaud/froid idéal pour l’été!

 

DSCN1789

 

Ingrédients:

250g de filet de lieu

80g de lardons

100g de fèves

2 càc d’épices tandori

Quelques feuilles de salade

 

Badigeonner le poisson avec les épices tandori.

Dans une poêle, faire dorer les lardons. Ajouter les fèves.

Après 5 minutes de cuisson, ajouter le poisson.

 

Pour l’écume:

20cl de crème à 30%

10cl de bouillon de légumes

4 gousses d’ail

Ôter le germe des gousses d’ail et les faire blanchir à 3 reprises.

Ajouter la crème et le bouillon de légumes. Mixer, filtrer et mettre en siphon

Saumon mi-cuit à la marjolaine, taboulé au tandori, sauce au yaourt

Il est venu le temps des jolies salades, des petits tartares, et des épices fraîches… Bon j’arrête de chantonner (Il est venu le temps des rires et des chants, des monstres gentils,..) et je vous parle cuisine.

Le but du jour, une entrée fraîche, jolie et rapide.

Au départ je pensais à un tartare de poisson. Mais j’hésite toujours à faire un tartare avec du poisson préemballé du supermarché. Je ne pense pas qu’il y ait un énorme risque mais bon, en général j’évite. Donc ici j’ai opté pour un saumon mi-cuit et refroidi. Le résultat à mon sens nettement meilleur!

 

Saumon mi-cuit, taboulé au tandori, sauce au yaourt

Saumon mi-cuit, taboulé au tandori, sauce au yaourt

 

Ingrédients pour 4 personnes:

300g de saumon

un gros bouquet de marjolaine

Saisir rapidemant le saumon sur une face. Il doit rester cru à l’intérieur.

Ciseler la marjolaine.

Détailler grossièrement le saumon.

Mélanger le saumon et la marjolaine.

 

Pour la semoule:

125g de semoule

1 càs d’huile d’olive

1 càc environ d’épices tandori

Cuire la semoule selon les indications, égoutter.

Egrainer la semoule, ajouter l’huile et les épices et réserver au frais.

 

Pour la sauce:

1 pot de 150g environ de yaourt grec

Jus de citron

Poivre noir et sel

1 càs d’huile d’olive

Assaisonner le yaourt avec le jus de citron, le poivre, le sel et l’huile.

Ajouter un peu d’eau si la consistance est trop épaisse.

 

Pour le dressage, déposer d’abord un cercle de saumon dans l’assiette de service. Dresser la semoule sur une assiette à part en tassant bien puis venir la déposer sur le saumon. Ajouter la sauce en dernier lieu.

 

Papardelle aux asperges vertes, crevettes grises et vodka

 

Ces derniers temps les recettes du blog sont à classer dans la catégorie « hyper facile, méga rapide ».

Manque de temps malheureusement pour les tralala, mini-préparations, cuissons super longues,…

Cela n’empêche quand même pas de bien manger! La preuve avec ces pâtes de saison aux asperges et crevettes grises.

Papardelle aux asperges vertes, crevettes grises et vodka

Papardelle aux asperges vertes, crevettes grises et vodka

 

Ingrédients pour 2 personnes:

300g de pâtes fraîches

125g de crevettes grises

1 botte d’asperges vertes

7cl de vodka (environ)

1 oignon

Crème (facultatif)

 

Nettoyer les asperges et les couper en morceaux d’environ 3 cm.

Les cuire à la vapeur.

Emincer l’oignon et le faire revenir au beurre.

Déglacer à la vodka.

Ajouter les crevettes et les asperges.  Ajouter également un peu de crème suivant la consistance voulue.

Rectifier l’assaisonnement et mélanger la sauce aux pâtes cuites.

 

 

Hamburger de saumon

 

Bon, rien de compliqué aujourd’hui. C’est presque une « anti-recette’.

 

Mais un hamburger à base de saumon frais, c’est quand même délicieux alors pourquoi s’en priver 🙂

En plus c’est hyper rapide à préparer! Et pour avoir goûter les recettes, le burger froid accompagné d’une salade n’est pas mauvais du tout non plus.

Burger de saumon

Burger de saumon

 

Ingrédients pour 4 hamburgers:

250g de saumon

2 càc de câpres

Ciboulette

1/2 oeuf battu

2 càs de chapelure

80g environ de gambas cuites

 

4 pains burgers

1 tomate

Salade

Sauce tartare, de préférence maison

Parmesan râpé

 

Cuire le saumon à la poêle.

Hacher les câpres et couper les gambas en morceaux.

L’émietter et le mélanger avec les câpres, la ciboulette, le demi oeuf battu, la chapelure et les gambas.

Diviser la préparation en 4 et façonner 4 gros burgers.

Déposer les burgers sur une plaque et faire cuire 15 à 20 minutes au four à 175° en les retournant à mi-cuisson.

 

Faire légèrement griller les pains.

 

Dresser les burgers en les garnissant de sauce tartare, tranches de tomate, salade et parsemer un peu de parmesan sur le saumon.

Filet de plie vapeur, crème de légumes, sauce à la trappiste blonde

Z’avez vu mes nouvelles assiettes? 🙂 Blanches, toutes simples, je les adore. Je sens que je vais souvent les utiliser.

Elles ont été inaugurées dimanche midi en présentation de filets de plie cuit à la vapeur , des crevetters grises et une sauce à base de trappiste.  Un plat finalement bien belge

J’ai servi ce plat avec des quenelles de purée de pommes de terre.

 filet de plie sauce trappiste

 

Ingrédients pour 4 personnes:

4 filets de plie

Lait écrémé

Chou romanesco

Crevettes grises

 

Saler et poivrer les filets de plie.

Cuire les filets à la vapeur (environ 4 minutes) en y ajoutant quelques cuillères à soupe de lait.

 

Détailler quelques petits bouquets de chou romanesco et les cuire à la vapeur.

 

Pour la sauce:

15cl de trappiste blonde (ici de la Westmalle)

200g d’oignons doux

Thym

125g de champignons de paris

1dl de bouillon de volaille

1/2dl de crème à 20%

Faire revenir les oignons émincés grossièrement dans un peu d’huile d’olive. Ajouter le thym et les champignons. Mouiller avec la bière.

Ajouter le bouillon de volaille, la crème, et laisser réduire. Mixer pour obtenir une sauce bien lisse.

 

Pour la crème de légumes:

200g d’oignons doux

1 petit fenouil

5 branches de céleri

Thym

1dl de bouillon de volaille

1/2dl de crème light

Emincer le fenouil, les oignons et le céleri. Faire revenir à l’huile d’olive.

Ajouter le thym et mouiller avec le bouillon et la crème.

Lorsque tous les légumes sont cuits, mixer pour obtenir une crème épaisse.

Gambas panées à la noix de coco, lait de coco aux agrumes et curry

Une petite recette rapide  et savoureuse ça vous tente?

Au menu ce soir gambas/lait de coco/jus d’orange/jus de citron/curry!

Servi avec du riz, vous aurez un plat mais vous pouvez également servir, à l’apéro, une petite gambas par personne, accompagnée de sa sauce. Ou 2 à 3 gambas en entrée.

Attention néanmoins à la sauce qui est très forte en goût! Les gambas ne doivent pas nager dans la sauce.

 

 IMG_20140222_205817

 

Ingrédients pour 2 personnes:

12 gambas

3 blancs d’oeuf

Noix de coco rapée

1/2 citron

1,5 oranges

30cl de lait de coco

Beurre

2 càc bombées de curry

 

Décortiquer les gambas de manière à laisser uniquement la queue.

Fouetter les blancs d’oeuf de manière à les rendre mousseux.

Plonger les gambas dans le blanc d’oeuf battu puis dans la noix de coco rapée.

Faire dorer les gambas à la poêle dans un peu de beurre.

Pour la sauce:

Presser les oranges et le citron.

Faire fondre une noix de beurre dans une casserole. Ajouter 1 càc de curry et laisser cuire 30 secondes. Verser les jus d’oranges et citron et laisser réduire d’un tiers.

Ajouter le lait de coco et laisser réduire jusqu’à la consistance désirée. Ajouter 1 càc de curry.

Servir avec un riz basmati.

 

Maquereau / purée au raifort / concombre aux algues

Le maquereau promis le 31 janvier est arrivé! Je vous rassure il n’est pas resté aussi longtemps dans mon frigo 🙂

J’ai réalisé ce plat complètement au feeling, donc impossible de vous donner de proportions.  Cela étant, il n’y a rien de bien compliqué, donc vous devriez vous en sortir sans trop de difficultés.

 

Maquerau / purée au raifort /

 

Ingrédients pour (environ) 2 personnes:

4 filets de maquereau

Poêler les filets de maquereau dans une poêle anti adhésive, côté peau en premier.

 

Pour le concombre:

1 concombre

Poudre d’algues

Huile d’olive

 

Pour la purée:

Cuire les pommes de terre à l’eau, les égoutter. Les écraser avec un peu de lait et le raifort. Saler et poivrer.

 

Pour la sauce:

1 échalote

Fumet de poisson

Estragon

Crème

Vinaigre de vin blanc

Faire revenir l’échalote ciselée dans un filet d’huile d’olive. Déglacer avec le fumet de poisson. Ajouter un trait de vinaigre de vin blanc. Ajouter l’estragon. Crémer (très peu) et rectifier l’assaisonnement à l’envoi.

 

Dos de saumon à l’unilatérale / lentilles vertes / jus de coco

En publiant cette recette je m’aperçois que les dernières recettes sont une suite d’ôde au poisson … Plus de recette de viande depuis un certain temps! Bon tout est relatif vu mon absence de publication ces derniers mois.

Cela dit, cela reflète bien mes goûts… Au final je suis plus poisson que viande, même si j’adore déguter un très bon morceau de viande de temps en temps.

Pour revenir à nos moutons notre poisson du jour, j’ai opté pour un saumon cuit sur peau à l’unitalérale et associé à des saveurs à tendance asiatique, à savoir la sauce à base de lait de coco et l’assaisonnement des lentilles à base de vinaigre de riz et de sauce soja.  Un mélange très réussi!

 

Saumon/Lentilles/Jus de coco

 

Ingrédients pour 2 personnes:

Environ 300g de dos de saumon avec peau

Cuire le saumon à la poële uniquement côté peau.

 

Pour les lentilles:

100g de lentilles vertes

1/2 carotte

1/2 branche de céleri

1 càs de vinaigre de riz

Sauce soja

1 échalote

1 gousse d’ail

Bouillon de légumes

Hacher finement l’ail et l’échalote. Détailler la carotte et le céleri en fine brunoise.

Faire suer l’ail et l’échalote dans un peu d’huile d’olive. Ajouter la carotte et le céleri. Ajouter les lentilles et le bouillon de légumes. Cuire environ 30 minutes.

A la fin de la cuisson,  assaisonner  de vinaigre de riz et sauce soja.

 

Pour les topinambours:

Les eplucher et les tailler en très fines tagliatelles. Cuire à la friteuse. Egoutter sur du papier absorbant et saler légèrement.

 

Pour la sauce:

4 càs de lait de coco

2 càs de fumet de poisson

1 feuille de kaffir

Porter à ébullition le lait de coco, le fumet et le kaffir. Infuser 5 minutes.

 

Décorer l’assiette avec un jeune oignon haché.

Dos de cabillaud sur peau, papardelle à la truffe

La truffe est à la mode pour le moment dans la blogosphère. Un concours avait en effet été organisé fin 2013 en vue de gagner une truffe fraîche. Honte sur moi, je n’ai pas participé.

Cela dit, le panier gourmand que j’ai reçu à la Noël contenait un petit bocal de truffe noire d’été.

J’ai décidé d’opter pour un plat des plus simples, à savoir des pâtes fraîches que j’ai accompagnées d’un dos de cabillaud cuit sur peau pour le côté croustillant. Un régal!

 

Dos de cabillaud sur peau, parpardelle à la truffe

 

Ingrédients pour 2 personnes:

Environ 250g de dos de cabillaud

Pâtes fraîches (ici des papardelle)

2 càs de crème épaisse

2dl de fond de veau

Truffe noire

Beurre

Huile d’olive

 

Dans une poêle, faire chauffer un peu de beurre et d’huile d’olive. Poêler le cabillaud côté peau. Réserver au chaud, soit au four à 45° soit sur une assiette chaude et couvrir avec du papier aluminium.

Déglacer la poêle avec le fond de veau. Aux premiers frémissements, ajouter la crème. Ajouter la truffe détaillée en lamelles et poursuivre la cuisson 2 minutes.

Dos d’eglefin/ boudin noir/carottes/navets

Poisson et boudin noir ensemble, cela vous tente? Peut être pas et je pourrais comprendre. Cela dit l’association des deux saveurs est vraiment délicieuse.

Au final, un joli plat rapide.

 

Eglefin / boudin noir/ carotte / navet

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

+/-300g de dos d’eglefin

1 gros navet

1 carotte jaune

1 carotte rouge

6 tranches de boudin noir

2dl de fond de veau

2càs de graines de sésame

1/2 piment rouge

Muscade

Détailler les carottes en julienne et le navet en dés.

Faire revenit le piment, la muscade et le sésame dans un peu d’huile d’olive. Ajouter les légumes et les faire revenir quelques minutes. Mouiller avec le fond de veau et continuer la cuisson. Egoutter les légumes et faire réduire le jus de cuisson.

Détailler l’eglefin en morceaux d’environ 4 cm et les cuire dans une poêle.

Faire revenir les tranches de boudin à sec et à feu vif dans une poêle.

Vous pouvez servir ce plat avec un écrasé de pommes de terre.

 

Langoustines frites en croûte d’herbes

La friteuse et moi, ça fait 2. En fait j’ai une petite friteuse,  héritée de ma grand-mère, mais cela fait plusieurs années qu’elle encombre mes placards… Elle a même été reléguée à la cave il y a quelques mois!  Je ne l’ai en fait pas utilisée une seule fois! Donc je n’ai même jamais fait de frites! Oui je sais c’est étonnant … Mais la friture je trouve ça gras (bah oui …) et puis souvent ça sent mauvais dans toute la cuisine après.

Second problème, à part les frites et les croquettes, je ne vois pas du tout que faire d’une friteuse, j’ai un manque d’inspiration chronique à ce niveau.

Récemment j’ai eu la possibilité de tester l’huile de friture Vandemoortele. Et au vu des  différentes recettes proposées, je me suis laissée tenter. Frire une langoustine je n’y aurais pas pensé.

J’avoue avoir été séduite et les invités aussi. Cela reste évidemment de la friture, mais pas de mauvaise odeur et les langoustines étaient croustillantes et pas très grasses.

Bref je pense que ma friteuse ne va pas retourner à la cave!

 

Langoustines frites

Ingrédients pour 3 personnes:

6 langoustines

2 oeufs

Farine

Chapelure

Ciboulette ciselée

Origan

Marjolaine

 

Pour la mayonnaise:

1 jaune d’oeuf

1 càc de moutarde

Huile de maïs 

sel et poivre

1 betterave rouge cuite

Commencer par préparer la mayonnaise.  Pour la bonne méthode, ça se passe par ici. Mixer la betterave rouge en purée et l’ajouter à la mayonnaise.

 

Mélanger la chapelure et les herbes.

Décortiquer les langoustines, ôter la tête et garder la queue. Les passer dans la farine, puis dans l’oeuf battu et enfin dans la chapelure.

Faire frire les langoustines à la friteuse à 175°.

Langoustines frites

Poisson blanc et légumes au four

J’achète pas mal de magazines de cuisine mais j’ai par contre assez peu de livres.  Mais pour la cuisine de tous les jours, j’ai vraiment deux livres fétiches que je consulte très régulièrement: Le grand livre Marabout de la cuisine facile des légumes  et Les cuisines du bassin méditéranéen.

C’est dans ce dernier que j’ai pioché la recette d’un plat « du Moyen Orient »; un plat tou simple, au four, qui mélange le poisson blanc, les légumes et les pommes de terre.

 

Poisson blanc et légumes au four

Ingrédients pour 2 personnes:

2 gousses d’ail finement hachées

4 càs de jus de citron

1 càc de cumin

4 grosses pommes de terre à chair ferme, coupées en fines rondelles

4 carottes coupées en fines rondelles

2 grosses tomates hachées

400g de filet de cabillaud (ou un autre poisson blanc)

1/2 bouquet de persil

50g de pignons de pin

 

Badigeonner un plat allant au four d’un peu d’huile d’olive. Ajouter l’ail, le cumin, 2 càs de jus de citron.

Déposer une couche de pommes de terre, carottes et tomates, puis les filets de poisson et enfin le reste des légumes. Saler et poivrer.

Cuire 45 minutes à 175°.

Pendant la cuisson, hacher le persil et les pignons. Mélanger avec le reste de jus de citron. Verser cet assaisonnement sur le plat de poisson à la sortie du four.

 

 

 

 

Pâtes aux coques, couteaux et curry

L’autre jour, je vous parlais de pâtes « sans sauce » … J’ai retenté l’expérience, tout à fait dans le même style, avec des coquillages et des petites pois.

Finalement, je pense que ce type de plat de pâtes peut se décliner  » à l’infini »… C’est original, super bon, et très rapide à réaliser. Il suffit en effet de cuire les coquillages durant la cuisson des pâtes et le tour est joué 🙂

 

Casareccia aux coques, couteaux et curry

 

Ingrédients pour 2 personnes:

250g de pâtes Casareccia ou d’orecchiette

100g de petits pois surgelés

1dl de vin blanc sec

500g de coques fraîches vivantes

300g de couteaux

1 càs bombée de curry

1 oignon rouge

 

Emincer l’oignon. Le faire revenir à la poêle avec un peu d’huile d’olive. Déglacer au vin blanc. Assaisonner avec le curry. Ajouter les coques, laisser cuire à couvert 6 minutes. Ajouter les couteaux et les petits pois et poursuivre la cuisson à couvert encore 6 minutes. Ajouter les petits Les coquillages sont prêts lorsqu’ils sont ouverts.

Ôter les coques de leur coquilles, en garder seulement quelques unes pour la décoration des assiettes. Faire de même avec les couteaux et les tailler en 2.

Cuire les pâtes al dente. Egoutter.

Réchauffer brièvement ensemble les pâtes avec le mélange de coquillages et petits pois.

 

 

Panna cotta aux crustacés et curcuma, croustillants de pommes de terre

Je suis une adepte des entrées froides ….  Lorsque l’on cuisine un menu complet « entrée – plat – dessert », le fait d’avoir une entrée déjà prête qui n’est plus qu’à dresser sur assiette facilite énormément le service.

Dans cette entrée, les panna cotta peuvent être réalisées la veille. Par contre il est conseillé de cuire les chips de pommes de terre peu de temps à l’avance pour éviter qu’ils ne perdent leur croquant.

 

Panna cotta aux crustacés et cumin, croustillants de pommes de terre

Ingrédients pour 4 personnes: 

4 pommes de terre grenailles

1 grosse pomme de terre

100g de chair d’écrevisse

huile neutre pour friture

ciboulette

curcuma

20cl de crème

10cl de lait

1,5 feuille de gélatine

le jus d’un demi citron vert

Quelques carapaces de grosses crevettes (à récupérer ici par exemple)

Pour la panna cotta:

Faire chauffer la crème et le lait. Y ajouter les carapaces et laisser infuser 15 minutes. Filtrer. Assaisonner de poivre, citron vert et curcuma. Ajouter environ 60g de chair d’écrevisse. Mixer.  Porter la préparation à ébullition et y incorporer la gélatine préalablement réhydratée. Verser la préparation dans les moules et laisser prendre au frais pendant au moins 4h.

Pour les chips:

Peler la grosse pomme de terre. A l’aide d’une mandoline, la découper en très fines tranches. Faire chauffer un fond d’huile dans une casserole. Y plonger les tranches de pommes de terre un peu à la fois. Lorsqu’elles sont croquantes, les égoutter sur du papier absorbants. Laisser refroidir.

Conserver quelques chips pour la décoration des assiettes.

Broyer le reste des chips.

Pour les tranches de grenailles:

Eplucher les grenailles. Les couper en tranches et, dans ses tranches, découper de très petits cercles à l’aide d’un emporte pièce. Cuire les tranches de pommes de terre à l’eau.  Faire fondre un peu de beurre dans une poêle et y faire dorer les tranches de grenailles. Laisser refroidir.

Calamars farcis à la méditéranéenne

Je vous disais l’autre jour que j’avais recommencé à prendre un abonnement à des paniers de légumes. Du coup, il faut bien les cuisiner ces légumes!

Pour cette recette, j’ai farci des calamars avec une brunoise de carottes et de fenouils. Un truc tout simple quoi 🙂

J’étais au départ assez hésitante à farcir mes calamars car ils étaient congelés! Et en général j’évite les poissons congelés.  Donc ici je redoutais un peu le côté élastique mais finalement pas du tout. Il suffit de les décongeler lentement et le tour est joué. Bien pratique!

Ingrédients pour 2 personnes:

2 gros calamars

1 gros fenouil

2 carottes  (en fait il faut autant de carotte que de fenouil… )

Basilic frais

Huile de basilic

Fond de veau

Vin blanc sec

Un filet de crème

 

Détailler les carottes et le fenouil en fine brunoise. Cuire les légumes séparément dans une poêle avec un peu d’huile d’olive (si possible au basilic). Les légumes doivent rester croquants. Mélanger les deux brunoises, assaisonner de sel, poivre, et de basilic frais haché.

Farcir les calamars avec les légumes. Conserver environ 3 càs de farce pour ajouter à la sauce.

Faire dorer les calamars farcis à la poêle dans un mélange beurre / huile d’olive au basilic.

Réserver les calamars. Déglacer la poêle avec un peu de vin blanc. Ajouter un peu de fond de veau. Ajouter le reste de farce. Si nécessaire, ajouter un filet de crème avant de servir la sauce.

Filets de sole, grenailles, épinard et jus de veau à l’estragon

Filet de sole/pomme de terre/légumes! Dis comme ça, c’est assez classique. Limite, ça fait repas de cantine … Quoique là le filet de sole serait remplacé par du pangasius 😉

Une recette toute simple, rehaussée par une jolie présentation. Qui a dit que c’était compliqué de cuisiner!!??

 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

300g de filet de sole

1dl de fumet de poisson

10 grenailles environ

1/2l environ de bouillon de légumes

Jeunes pousses d’épinard

Ail

1 petit navet

2dl de fond de veau

4 branches d’estragon

Beurre

Crème

Muscade (pour la purée)

 

Eplucher 6 grenailles. Les cuire dans le bouillon de légumes. Conserver le bouillon et réduire les grenailles en purée en ajoutant du beurre, de la crème, sel, poivre et muscade.

Cuire 4 grenailles avec la peau, dans le bouillon de légumes. Couper les pommes de terre en 2 et les faire griller.

Découper de très fines tranches du navet et les faire cuire ‘al dente’ dans le bouillon de légumes.

Faire fondre les épinards au beurre avec sel, poivre, ail et muscade.

Aromatiser le fond de veau avec l’estragon, laisser réduire de moitié. Passer la sauce au chinois et monter au beurre.

Lever les filets de sole (ôter l’arrête centrale). Pocher le poisson 3 minutes dans le fumet de poisson additionné d’1 càc de beurre.

 

Queue de lotte, pâtes aux herbes, jus d’anchois

Bon, la photo a été prise avec mon gsm, juste en dessous des lampes Led de la cuisine … Ceci explique donc sa qualité… Qui est inversément proportionnelle à la saveur du plat! Un morceau de lotte croustillant, accompagné d’une sauce très originale à base d’anchois et de parmesan.

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

250g de queue de lotte

Farine

8 oignons nouveaux

Quelques mini tomates

Découper la queue de lotte en tronçons d’environ 3 cm. Saler, poivrer et fariner. Cuire à la poêle avec un peu de beurre.

Nettoyer les oignons nouveaux, n’en garder que l’oignon et +/6 cm de tige. Faire revenir les oignons à la poêle avec un peu d’huile d’olive jusqu’à ce qu’ils soient tendre.

Pour la sauce: 

1/2 oignon émincé

1 gousse d’ail hachée

3 filets d’anchois hachés

30g de parmesan râpé

1 branche de thym

1/2 branche de romarin

17cl de fond de volaille

5cl de vin blanc sec

5cl de crème

Huile d’olive

Faire revenir l’oignon et l’ail dans un peu d’huile d’olive. Ajouter le vin blanc, le thym et le romarin. Laisser réduire à petit feu à 1/4 du volume initial. Ajouter les anchois, le fond, le parmesan et la crème. Laisser réduire lentement durant 35 minutes et passer au chinois.

Pour les pâtes aux herbes:

50g de mini pâtes italiennes

1dl d’huile d’olive

1 bouquet de basilic

1/2 bouquet de persil

1/2 bouquet d’estragon

Cuire les pâtes al dente.

Pendant ce temps, mixer ensemble l’huile et les herbes.  Ajouter un peu d’huile aux pâtes avant de servir.

Les tomates: les couper en 2 et les faire mariner durant environ 4 heures dans l’huile aux herbes avec un peu de fleur de sel.

 

 

Salade de langoustines et gambas, vinaigrette à la truffe

Au départ, j’avais prévu de faire un tartare de poissons ou crustacés. Au final, ce sera plutôt une salade avec des langoustines et scampis cuits. Au final, ce changement d’idée me réjouit! J’ai adoré ce plat au final tout simple mais très fin en goût et, très facilement réalisable à l’avance!

 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

10 langoustines cuites

10 gambas cuites

Le zeste de 1,5 citron vert

1 càs de crème

2 échalotes ciselées

10cl de vin blanc (environ)

3 mini-asperges vertes

Quelques gouttes de jus de citron

Ciboulette

Poivre de Sichuan

Huile d’olive

 

Pour la vinaigrette: Vinaigre balsamique à la truffe / Quelques gouttes de jus de citron / Huile de pépins de raisins / sel

Emulsionner ensemble les différents ingrédients de manière à obtenir une vinaigrette.

 

Pour la salade: Décortiquer les langoustines et gambas. Tailler les langoustines en gros dés et les gambas et tout petits dés.

Mettre les échalotes ciselées dans une petite poêle. Couvrir de vin blanc et laisser réduire à sec.

Blanchir trois fois les zestes de citron vert.

Hacher la ciboulette.

Mélanger ensemble tous les ingrédients: langoustines, gambas, échalotes, zestes de citron vert, ciboulette, crème. Assaisonner de sel, poivre de Sichuan et (suivant le goût) de quelques gouttes de jus de citron. Réserver au frais pendant 2 heures.

A l’aide d’une mandoline, découper de très fines tranches d’asperges crues.  Les faire mariner 2 heures avec un peu de sel et d’huile d’olive.

 

Dresser la salade dans un emporte-pièce, décorer avec les tranches d’asperges et la vinaigrette.

 

 

Filet de maquereau, mayonnaise anisée, gel de pamplemousse

Qui parmi vous mange régulièrement du maquereau frais? A mon avis, pas grand monde.  Et d’ailleurs moi non plus…  J’ai pourtant été attirée l’autre jour au rayon poissonnerie par le prix réellement bas des filets de maquereau. Hop, achetés! Restait à trouver un moyen de les accommoder.

Ce poisson est naturellement très salé, il faut donc trouver un moyen de casser ce côté salé. Pour cela il est possible de le mariner, ou de l’accompagner d’agrumes qui donneront une note acidulée au plat.  C’est l’option que j’ai choisie cette fois.

La recette du gel de pamplemousse est inspirée de celle du gel de citron d’Isa.  Le mien est nettement moins joli car je ne l’avais pas laissé prendre assez longtemps avant de faire la photo :-). 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

4 filets de maquereau

Une poignée de riz à sushi

Quelques gouttes de vinaigre de riz

Wasabi

 

Pour le gel de pamplemousse: 100gr de jus d’un pamplemousse rose fraichement pressé et filtré / 50gr d’eau / 25gr de sucre –/2gr d’agar-agar

Mettre tous les ingrédients dans un poêlon, porter à ébullition et retirer directement. Couler dans un petit saladier et mettre au frais. Dès que c’est figé, mixer pour obtenir un gel souple et réserver en burette doseuse.
 
Pour la mayonnaise anisée: 50g d’huile de pépin de raisin – 1 blanc d’oeuf – 1 càc d’anis badiane en poudre / 10g de vinaigre de riz / sel / eau suivant la consistance voulue
 
Réunir tous les ingrédients dans bol et et mixer. Réserver au frais.
 
 
Cuire le riz suivant les instructions. Assaisonner de vinaigre de riz.
 
Parer les filets de maquereau. Les cuire à la poêle, côté peau, sans matière grasse, à feu moyen.
 
Lors du dressage, ajouter une pointe de wasabi sur les filets de maquereau.
 
 
 
 

Flétan à basse température et son coulis vert

Le beau temps semble enfin s’être décidé à venir… Youpiiiiiiiiiii!!!! Vive les barbecues, les salades et les plats légers!  Et moi quand je pense ‘léger’, je pense ‘poisson’.

Un plat de poisson tout simple donc mais réellement plein de saveurs et très frais.

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

350g de flétan, en filet ou en pavé

Huile de pépins de raisin

5 branches de thym citron

1 botte de jeunes oignons

20cl de bouillon de légumes

Vinaigre de vin blanc (au goût)

1 càs de beurre

200g de petits pois

65g d’épinards

10 feuilles de menthe ciselées

2 petites tomates coupées en dés

Noix de muscade

150g de champignons ShimeJi   (ce sont eux)

 

Nettoyer les jeunes oignons,  faire cuire lentement au beurre la moitié du vert ciselé et les petits oignons.

Cuire les petits pois à l’eau salée  ‘al dente’.

Disposer le poisson dans un plat, saler, poivrer, ajouter les branches de thym citron et verser un filet d’huile de colza. Cuire au four à 75° jusqu’à ce que la température au coeur atteigne 58°.

Dans une casserole, faire chauffer le bouillon de légumes et le beurre. Ajouter un trait de vinaigre de vin blanc, les petits pois, les épinards, la menthe ciselée et les dés de tomates. Laisser mijoter 5 minutes. Saler et poivrer.

Poêler rapidement les champignons.

Servir le flétan entouré du bouillon vert, assaisonner d’un peu de noix de muscade, et surmonter des champignons.

Aile de raie aux câpres et persil, purée au cresson

Aaah la classique aile de raie au beurre et aux câpres … Je ne sais pas vous mais moi je ne suis pas très fan. En fait ce que je n’apprécie pas trop dans la version classique c’est la consistance de l’aile de raie.  Une solution: la farine!! Fariner l’aile de raie avant la cuisson permet d’obtenir une jolie ‘croute’ lors de la cuisson.

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

Une aile de raie de 450g environ

400g de pommes de terre

5 cl de lait environ

1 botte de cresson ou une boîte de cressonette

Beurre

1,5 càs de câpres

Persil plat

Jus de citron

Noix de muscade

Farine

 

Eplucher les pommes de terre et les faire cuire à l’eau salée. Les égoutter et les faire sécher quelques minutes.

Chauffer le lait dans un petit poelon, assaisonner de sel, poivre et noix de muscade. Ajouter le cresson et mixer. Verser ce mélange sur les pommes de terre pour obtenir une purée. Ajouter une noix de beurre.

Détailler l’aile de raie en 4 morceaux (dans le sens de la longueur). Saler et poivrer les morceaux et les fariner. Cuire l’aile de raie au beurre.  Réserver. Dégraisser la poêle. Y faire fondre du beurre, ajouter les câpres, un peu de jus de citron et du persil haché.

Belge Attitude – Papillote de saumon à l’orange et aux crevettes grises

Philou, star de la blogosphère belge, a récemment eu l’idée d’organiser un jeu, ouvert aux blogueurs culinaires bloguant en Belgique, dont  le but est de présenter une fois par mois  à nos fidèles lecteurs une recette mettant en scène un produit, une marque, ou un plat évoquant la Belgique.

La dernière semaine de chaque mois, notre G.O va donc proposer, au vote des blogueurs participants, une recette belge, un produit évoquant la Belgique et une marque évoquant la Belgique.  Et que le meilleur gagne :-).

Pour le mois de mars, Philou nous avait demandé de choisir entre le stoemp, le cécémel et les crevettes grises. Cécémel et crevettes grises sont arrivées ex-aequo. Après quelques jours de bouderies (je voulais le stoemp moi!!!), j’ai finalement trouvé la crevette grise assez sympa :-).

Voici donc ma recette pour ma première participation à « La Belge Attitude »:

 

Ingrédients pour 2 personnes:

+/- 250g de filet de saumon sans peau

50g de crevettes grises décortiquées

Basilic frais

1 càs de câpres

Beurre

1/2 orange

Papier aluminium, cuisson, ou autre pour la cuisson en papillote

 

Bien  frotter bien l’orange; couper quatre très fines tranches.

Placer le saumon au centre de la feuille d’aluminium, déposer dessus 2 tranches d’orange, des crevettes, des câpres et du basilic haché.  Ajouter une noisette de beurre et quelques gouttes de jus d’orange (environ 1 càc de jus par papillote).  Saler et poivrer.

Refermer la papillote et enfourner durant environ 15 minutes à 200°.

Servir avec du riz blanc si vous désirez déguster cette papillote en plat .

 

Queue de lotte au beurre à la truffe noire

Hormis une exception, je n’ai jamais rencontré personne qui n’aimait pas la truffe.  Personnellement c’est une saveur que j’adore et j’utilise souvent de l’huile de truffe dans mes plats .. à défaut de pouvoir utiliser de la truffe fraîche :-).

Pour ne pas rester totalement idiote, j’ai craqué dans une grande surface pour de la truffe de chine. J’avais déjà lu et entendu à plusieurs reprises que le goût de la truffe de chine est assez proportionnel à son prix .. en clair ce n’est pas très cher mais ça n’a aucun goût! Et bien pour avoir testé, je peux vous assurer que c’est tout ce qu’il y a de plus vrai!! Aucune odeur et aucun goût!

J’avais dans mon placard un petit pot de beurre à la truffe noire. Après pas mal de réflexion j’ai choisi d’utiliser ce beurre pour cuire de la lotte.  Le résultat a dépassé mes espérances! La lotte avait une petite saveur de truffe mais sans nullement altérer le goût du poisson.

 

Ingrédients pour 2 personnes:

400g de queue de lotte

Beurre de truffe

Environ 200g de tagliatelles

Vin blanc sec

Mélange de champignons des bois

Crème

 

Couper la queue de lotte en tronçons d’environ 3 cm d’épaisseur.

Faire fondre le beurre à la truffe dans une poêle, y cuire la lotte et l’arrosant régulièrement du beurre de cuisson. Réserver le poisson au chaud et faire revenir brièvement les champignons des bois dans la poêle.

Cuire les pâtes ‘al dente’; les égoutter. Réchauffer rapidement les pâtes en y ajoutant du vin blanc, un filet de crème, sel et poivre.

Couteaux sautés, mayonnaise au wasabi

Le couteau est un coquillage qui n’est pas souvent cuisiné … On en trouve souvent intégré à des préparations à base de poisson, mais les recettes mettant en avant uniquement les couteaux sont en fait assez rare.  Pourtant il est très facile à préparer, et assez bon marché (environ 10€/kg).

Servi froid, il fera une mise en bouche rapide et originale qui ravira vos invités (et vous aussi:-).

 

Ingrédients pour 2 à 3  personnes (quantité pour environ 7 demi-couteaux à déguster):

10 couteaux vivants

Huile d’olive

Huile piquante

1/2 oignon rouge

1/2 gousse d’ail

Coriandre fraîche

1 citron vert

1 càc de mayonnaise

1 càc de crème épaisse

Wasabi

 

Dans une poêle, chauffer un peu d’huile d’olive et d’huile piquante. Ajouter l’ail émincé. Faire revenir les couteaux à couvert durant environ 2 minutes (ils doivent s’ouvrir). Laisser refroidir les couteaux, les sortir de leur coquillage,  et les couper en morceaux. Réserver les coquillages pour le dressage.

Ciseler très très finement l’oignon rouge.

Ciseler la coriandre.

Préparer la sauce en mélangeant la mayonnaise, la crème et un peu de wasabi.

Lorsque les couteaux sont bien refroidis, les mélanger avec un peu de jus de citron vert, de l’oignon rouge et de la coriandre.

Dresser la préparation dans les coquilles vides. Décorer d’un peu d’oignon et de coriandre et d’une pointe de sauce.

 

 

 

Huitres tièdes et courgettes au vin blanc

Les fêtes sont bel et bien derrière nous, mais ce n’est pas une raison pour autant de se mettre au régime oeuf dur ou bisquotte! Et puis il y a plein d’occasions de « bien manger », un anniversaire par exemple.

 

Personnellement je ne suis pas fan des huitres crues. Ce n’est pas le goût iodé qui me dérange, loin de là, mais plutôt la texture du mollusque cru (vivant même…).  S’il y a quelques années, l’idée de manger une huitre cuite était déconcertante, aujourd’hui cuisiner l’huitre est tout à fait rentrer dans la normalité.

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

6 ou 12 huitres suivant leur catégorie

2/3 de courgette

3 tomates

1 gousse d’aile

1 feuille de laurier

1 branche de thum

+/- 2 càs de yaourt grec

Coriandre fraîche

Chapelure

Quelques amandes effilées

1 dl de vin blanc sec

5 cl de crème

Jus de citron

Beurre pour la cuisson

Pour le coulis: 1 botte de cerfeuil, 1 botte de persil, 100g d’épinards.  Personnellement je n’ai pas trouvé que le coulis était indispensable à la recette mais à vous de voir 🙂

 

Monder les tomates. Les couper en fines tranches et les laisser cuire 2h environ au four à 65° avec le thym, le laurier, la gousse d’ail écrasée, sel et poivre. Laisser refroidir.

Couper la courgette crue en fine brunoise; n’utiliser que la partie verte du légume.  

Mélanger la brunoise de courgette avec les tomates refroidies. Ajouter le yaourt grec et de la coriandre finement ciselée. Saler et poivrer. ¨

Pour le coulis: Blanchir cerfeuil, persil et épinards. Passer au cutter. Passer au chinois pour récolter le jus. Saler et poivrer.

Ouvrir les huitres et en récolter le jus. Sécher les huitres. Les paner avec de la chapelure et quelques amandes éffilées. Les faire dorer brièvement à la pôele avec un peu de beurre.

Pour la sauce: Faire réduire le vin blanc, ajouter le jus d’huitres. Crémer. Faire réduire à nouveau et ajouter un peu de jus de citron.

Filet de saumon en gravlax et son sorbet aux pommes

Le saumon gravlax est un saumon qui, grâce à une saumure, subit une cuisson chimique. Ce saumon se prépare idéalement 48h à l’avance. Très pratique donc pour un repas de fêtes où il ne demandera donc pas beaucoup de préparation au moment de passer à table.

Si vous optez pour un filet de saumon avec peau, vous pourrez après le saumurage découper celui-ci en fines tranches comme un saumon fumé (avec un bon couteau et un peu de dextérité). Avec un filet de saumon sans peau, vous devrez couper le saumon en tranches comme sur la photo.

 

 

 

Ingrédients:

pour 4 personnes, compter 300g de filet de saumon ultra frais avec ou sans la peau

Pour la saumure:

2 càs de vodka ou de gin

Environ 100g de gros sel marin

Environ 70g de cassonade

Un bouquet d’aneth fraîche

Poivre rose concassé

2 baies de genévrier

Une branche de thym frais

Quelques feuilles de basilic et d’estragon

 

Réunir tous les ingrédients dans un plat. Etaler du film alimentaire sur le plan de travail, disposer un lit de saumure, poser le filet de saumon côté peau (même si votre filet est sans peau) sur la saumure, recouvrir le filet de saumure. Bien refermer le film alimentaire. Réserver le saumon au frigo durant 48 heures.

Après 12 heures, vérifier le saumurage et ôter le liquide. Si nécessaire, emballer le saumon et la saumure dans un nouveau papier film. Vérifier environ toutes les 12 heures s’il est nécessaire d’ôter du liquide.

Au terme du saumurage, retirer le poisson de la saumure. Bien le frotter et le passer sous un filet d’eau froide pour enlever l’excédent de saumure. Eponger soigneusement.

 

Pour le sorbet (1l environ):

300g d’eau

150g de sucre

Quelques branches d’aneth

2 pommes granny smith

Quelques feuilles de basilic

Le jus d’un citron

2 blancs d’oeufs

Fleur de sel

Piment d’Espelette

 

Porter à ébullition l’eau et le sucre. Retirer du feu, ajouter l’aneth et le basilic; couvrir et laisser infuser 10 minutes.

Eplucher et enlever le trognon des pommes. Couper en morceaux.

Quand le sirop est froid, le filtrer. Ajouter les morceaux de pommes, l’aneth et le basilic. Mixer. Ajouter le jus de citron, fleur de sel, piment d’Espelette.

Turbiner en sorbetière. Au 3/4 de la prise, ajouter les blancs d’oeuf montés en neige.

 

Pour la salade et la vinaigrette:

1/2 échalotte

Oignon rouge

Une « feuille » de fenouil

Roquette

3 càc de moutarde

1 càc de cassonade

Vinaigre de Xérès

Fleur de sel et poivre

Huile neutre

Aneth, estragon et basilic haché

 

Hacher finement le fenouil et un peu d’oignon rouge. Ajouter à la roquette suivant le goût.

Pour la vinaigrette montée: Rassembler dans un récipient la cassonade, la moutarde et l’échalotte finement hachée. Mélanger le tout. Monter à l’huile à l’aide d’un fouet. Ajouter le vinaigre de Xérès, fleur de sel et poivre. A l’envoi, ajouter les herbes hachées.

 

 Cette recette est inspirée d’une recette du « module poisson » du Cefor (G. Amand) 

Thon grillé, taboulé à la menthe, sauce au yaourt et huile de citron

Une recette « chaud-froid » pas vraiment d’actualité pour un mois de novembre mais  on ne se plaindra pas des températures du moment.

Cette recette s’inspire de saveurs marocaines en alliant un taboulé et des saveurs d’agrumes. Un arriège goût de vacances!

 

Ingrédients pour 2 personnes:

120g de couscous

Bouillon de volaille

4 tomates coupées en dés

1 bouquet de menthe

Persil plat

300g de thon (ou plus)

1 orange

1 gousse d’ail

Thym

Cumin

Huile d’olive

2 citrons

50g de fromage blanc onctueux ou de yaourt

Tabasco

Sel de céleri

Une pointe de sucre

 

Pour le taboulé:  Cuire le couscous avec du bouillon de volaille, suivant les instructions figurant sur le paquet. Laisser refroidir. Assaisonner avec quelques gouttes de citron, du persil plat haché, de la menthe hachée et environ 2/3 des dés de tomates.  Réserver au frais.

Pour l’huile de citron: Zester un citron. Dans un poêlon, verser un fond d’huile d’olive, ajouter le zeste du citron, chauffer jusqu’à 60°. Laisser l’huile infuser à couvert jusqu’à ce qu’elle soit refroidie. Passer au tamis; réserver l’huile et les zestes frits.

Pour la sauce au yaourt: Détendre le yaourt avec un peu d’huile de citron. Assaisonner de tabasco et de sel de céleri.

Pour le citron séché (décoration): Couper quelques fines tranches du citron non zesté. Les disposer sur un silpat, ajouter une pointe de sucre et du poivre. Faire sécher au four à 100° durant environ 1 h.

Pour le thon: Couper le thon en médaillons d’environ 60 grammes. Réaliser une marinade avec des épluchures d’orange, du persil plat, une gousse d’ail écrasée, du thym, de l’huile d’olive, du cumin, et du poivre. Faire mariner le thon pendant 2 heures. Sortir le thon de la marinade et le griller en le laissant un peu rosé.

Aile de raie farcie au choux chinois et aux shiitakes, sauce crémeuse au cerfeuil et aux tomates

 Je n’ai jamais été une grande fan des ailes de raie. Je les trouve assez fade en goût et la texture assez… euh… pâteuse dira-t-on. Bref pas méga fan. Par contre j’ai découvert le truc pour relever leur goût… les farcir!!!  Et, porte ouverte à l’imagination!  J’ai d’ailleurs une fois farci des ailes de raie avec des champignons et… des escargots!

Cette farce est nettement plus classique et a un côté « asiatique » qui n’est pas pour me déplaire.

Par contre, niveau pratique, il faut s’armer d’un bon couteau pour réussir à « tronçonner » l’aile de raie.  A éviter si vous avez 20 personnes à table 🙂

 

Ingrédents pour 2 personnes:

Une très grande aile de raie

1/2 choux chinois (appelé aussi paksoi)

100g de shiitakés réhydratés

1/2 échalotte

1/2 gousse d’ail

Gingembre frais

10 cl de vin blanc

1 dl de crème à 5% MG

1,5 dl de fumet de poisson

1 càs de sauce soja

2 tomates

1 càc de concentré de tomate

Quelques brins de cerfeuil

1 càc de maïzena

Poivre de cayenne pour la sauce

 

Lever les filets des ailes de raie.  Les étaler chacun séparément sur un film alimentaire.

Tailler le choux chinois en julienne.  Couper les shiitakés en lamelles. Presser l’ail, râper un peu de gingembre. Dans un wok faire revenir, avec un peu d’huile neutre, l’ail, le gingembre et  le choux chinois pendant 1 minute environ. Ajouter les shiitakés et la sauce soja. Poivrer (avec du poivre blanc!! pas le poivre de cayenne). Laisser encore cuire 2 minutes. Laisser refroidir la préparation. Saupoudrer avec le maîzena, mélanger.

Diviser la préparation en 2 parts égales. La presser très fort pour en extraire le plus de liquide possible.

Déposer une part de mélange sur chaque filet d’aile de raie. Enrouler en serrant très fort et nouer les extrémités du film alimentaire.

Cuire les ailes de raie à la vapeur durant environ 14 minutes suivant l’épaisseur. Vérifier si elles sont chaudes à coeur avec la pointe d’un couteau.  Enlever le film alimentaire, découper les ailes de raie en tronçons assez épais.  

Pour la sauce:

Faire revenir l’échalote dans un peu d’huile avec le concentré de tomate durant 2 minutes. Mouiller au vin blanc; laisser réduire de moitié. Ajouter le fond de poisson, faire réduire encore d’un tiers. Crémer et laisser réduire jusqu’à obtenir une consistance veloutée.

Couper les tomates en dés et les épépiner.  Ciseler le cerfeuil.

Au dernier moment, ajouter les tomates et le cerfeuil à la sauce. Ceux-ci ne doivent pas cuire.

Rectifier l’assaisonnement et ajouter le poivre de cayenne.

 

Cannelloni de canard aux moules

L’association canard/moule ça vous parle? Je parie que non! Ben au départ moi non plus, il faut être honnête :-). Et pourtant… Ne vraiment pas hésiter avec cette recette, c’est un pur délice.

Dans ce plat, le canard est mixé avec du blanc d’oeuf et un soupçon de crème. Ainsi hachée la viande de canard a un goût moins prononcé.

Pour un plat plus consistant, ne pas hésiter à ajouter quelques pommes de terre grenaille.

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

500g  de moules

1 échalote

2dl de vin blanc

2 feuilles de lasagne

1 magret de canard

Crème

Huile

Beurre

1 blanc d’oeuf

Germes de poireau

 

Couper 1/4 du magret de canard, le réserver au frais. Détailler l’autre partie en morceaux. Mixer avec le blanc d’oeuf et un filet de crème. Il faut obtenir une mousse homogène.

Huiler du papier aluminium et y étaler la mousse de canard. Rouler et fermer soigneusement de manière à former un boudin assez épais. Pocher 20 minutes dans de l’eau à 75°.

Pour les moules: hacher l’échalote. La faire revenir dans un peu de beurre. Ajouter les moules, le vin blanc et du poivre. Couvrir et laisser cuire environ 8 minutes à feu vif. Sortir les moules de leurs coquilles, filtrer le jus de cuisson, réserver les moules.

Faire réduire environ 1dl de jus de cuisson des moules avec l’équivalent de crème. Poivrer.

Cuire les feuilles de lasagne.

Préparer le 1/4 de magret de canard restant et le cuire à la poêle. Découper une fine tranche par personne.

Retirer la force du papier aluminium. L’enrouler de feuilles de lasagne. Couper de manière à obtenir deux cannellonis.  Si nécessaire, il est possible de réchauffer le cannelloni, ou la viande seule, à la vapeur!

Dresser l’assiette et garnir avec des germes de poireau.

Tartare de Saint-jacques aux poires et au concombre

Je vous parlais l’autre jour d’un trio de salades sans salade. Voici la salade n°2 du trio, qui est en fait un tartare de noix de saint-jacques. A déguster en entrée ou à en verrine apéritive, comme pour la salade précédente.

La recette est inspirée du livre « La cuisine de Fumiko » de Fumiko Kono.

 

Ingrédients pour 2 personnes:

6 noix de Saint-jacques

1/3 de poire

1/4 de concombre

1/2 càc d’oignon rouge haché

Aneth

1/2 càc de jus de citron

1/2 càc de zeste de citron vert et quelques gouttes de jus

1càs d’huile d’olive

Fleur de sel

 

Couper les noix de saint-jacques en 4.

Peler la poire et la couper en dés. Arroser d’un peu de jus de citron pour les empêcher de noircir.

Peler le concombre, ôter les pépins. le tailler en dés.

Dans un saladier, mélanger les saint-jacques avec les dés de poire et de concombre. Ajouter l’oignon rouge. Assaisonner de fleur de sel, de jus de citron vert et du zeste ainsi que d’un peu d’huile d’olive.

Décorer avec un brin d’aneth.

 

Cabillaud demi-sel, aïoli et huile de basilic

Par ce temps magnifique, j’aurais bien cuisiné une choucroute… ou une bonne soupe aux oignons… ou alors une fondue (quoique dans ce cas c’est chacun qui cuisine son casse-croute). Finalement, revirement de casseroles, ce sera aïoli et saveurs méditéranéennes!

La recette est une variante d’une recette de Jean-François Piège qui lui utilise d’autres épices et d’autres légumes.

 

 

Pour 2 personnes:
2 pavés de cabillaud d’environ 150 g chacun
Gros sel de guérande
25 cl de lait
1 gousse d’ail frais
graines de fenouil  

8 mini asperges vertes
1 gros navet
1 grosse pomme de terre à cher ferme
1 carotte 

Pour l’aïoli:
20 cl d’huile d’olive environ
2 gousses d’ail frais
1 jaune d’oeuf
Quelques gouttes de jus de citron

Pour l’huile de basilic:
1 gousse d’ail frais
1 bouquet de basilic
8cl d’huile d’olive

 Une dizaine de moules déjà cuites 

 

Détailler la carotte en rondelles et le navet en dés. Cuire séparément à l’eau bouillante salée. Réserver.

Couper la pomme de terre non épluchée en tranches d’environ 0,5cm d’épaisseur. Cuire les tranches à l’eau salée. Réserver.

Faire griller les mini asperges. Réserver.

Recouvrir le poisson de gros sel et laisser reposer au frais durant 20 minutes. Rincer le poisson à l’eau claire.

Préparer l’aïoli: écraser les gousses d’ail à l’aide d’un mortier. Ajouter le jaune d’oeuf et du sel. Fouetter et verser lentement de l’huile tout en continuant à fouetter comme pour réaliser une mayonnaise. A consistance voulue, ajouter quelques gouttes de jus de citron.

Pour l’huile de basilic: couper la gousse d’ail en 2; la faire revenir dans 2 càs d’huile d’olive. Ajouter le reste d’huile et le basilic. Laisser cuire 1 minute (sans faire frire le basilic!!!). Mixer et réserver.

Dans une poêle, faire chauffer le lait avec les graines de fenouil et l’ail. Y déposer le cabillaud et laisser cuire quelques minutes. Egoutter le cabillaud et le frotter délicatement pour ôter la majorité des graines de fenouil. Filter le lait de cuisson et délayer l’aïoli avec environ 3 càs du lait de cuisson.

Réchauffer les moules avec un peu de beurre et du poivre.

Réchauffer brièvement les carottes et navets avec un peu de beurre.

 

 

Dos de sébaste, crevettes grises, dés de pomme de terre, petits oignons primeurs

Cela faisait quelques temps que je n’avais pas préparé de recette de poisson. Pourtant je suis plus poisson que viande (mis à part un bon morceau de boeuf saignant, miam miam miam). Bref, retour au poisson donc.

Contrairement aux apparences, la recette n’est pas si longue que cela à préparer, hormis la corvée du nettoyage des crevettes grises. Mais difficile d’y couper car les carapaces sont nécessaires pour réaliser la sauce.

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

2 dos de sébaste d’environ 150g chacun

1 échalote

1càs de citronnelle hachée

Beurre pour la cuisson

 

1 grosse pomme de terre ferme

1 botte de petits oignons nouveaux

2 dl de fond de volaille

200g de crevettes grises non décortiquées

1 brin de persil

1/2 branche de céleri

1/2 bâton de citronnelle

 

2 champignons de paris coupés en lamelles dans le sens de la hauteur

Huile d’olive

 

Faire cuire les pommes de terre à l’eau salée et les garder ferme. Les égoutter et les tailler en dés d’environ 1 cm. Réserver

Ciseler l’échalotte. La faire frire à l’huile d’olive. Ecraser les morceaux.

Nettoyer les petits oignons et couper les feuilles vertes. Dans un poêlon, verser un petit fond de bouillon de volaille, ajouter le blanc des oignons. Porter à ébullition et laisser cuire 30 secondes. Egoutter et réserver. Ciseler 2 tiges vertes et réserver.

Eplucher les crevettes et réserver les carapaces.

Porter le reste du fond volaille à ébullition. Y ajouter les carapaces de crevettes, le persil, le céleri, et le 1/2 bâton de citronnelle haché. Retirer du feu, couvrir et laisser infuser 20 minutes. Passer la sauce au chinois et réserver.

Saler et poivrer les dos de sébaster. Les faire dorer dans une poêle au beurre noisette avec la citronnelle hachée. Réserver le poisson et réchauffer rapidement les dés de pommes de terre dans la poêle.

Porter la sauce à ébullition. Hors du feu, la monter au beurre.

Répartir le poisson sur les assiettes.  Décorer avec les dés de pommes de terre, les crevettes grises, les lamelles de champignons, l’échalotte et un peu de vert d’oignon nouveau. Servir la sauce à part.

 

Noix de pétoncles flambées à l’Armagnac, crème au poivre de Séchuan

Parfois en mélangeant quelques ingrédients sans trop savoir ce que l’on veut obtenir, on a une excellente surprise comme résultat.

Il me restait quelques noix de pétoncle au congélateur (oui je sais sacrilège, ce ne sont pas des fraîches), une envie de créer une mise en bouche chaude pour l’apéro, et une bouteille d’Armagnac qui traine dans la cuisine depuis que j’en ai eu besoin pour flamber un homard.

Au final, des noix de pétoncles succulentes et une sauce que je referais volontiers.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 4 personnes:

3 ou 4 noix de pétoncle par personne

Crème

1 càs d’Armagnac

Poivre de Séchuan

Ciboulette

20 cl de fond de volaille

Faire réduire le fond de volaille d’1/4. Crémer. Assaisonner de sel et poivre de séchuan.

Poêler brièvement les noix de pétoncle au beurre. Les faire flamber à l’Armagnac.

Verser la sauce dans la poêle et y faire revenir très brièvement les noix de pétoncle.

Servir dans des petites coupelles et décorer de ciboulette fraîche.

Cannelloni de saint-jacques selon Thierry Marx

Aaaah Thierry Marx … Je ne sais pas si son secret se situe dans les éternelles baguettes qu’il utilise pour cuisiner, mais perso j’adore sa cuisine! Il faudrait d’ailleurs que j’investisse dans un de ses livres.  Je ne suis pas une fan de la cuisine moléculaire mais j’apprécie beaucoup la manière dont il l’utilise dans sa cuisine.

L’idée de cette recette vient de l’émission Top Chef où Thierry Marx avait participé à une épreuve comparable à celle des candidats.

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

8 saint-jacques

Jus de citron

3 blancs d’oeuf

2 tranches de pain de mie aux céréales

Beurre

Commencer par la réalisation des différents pains toastés.

Couper les croutes des tranches de pain. Aplatir la première tranche entière à l’aide d’un rouleau à patisserie. Y découper deux rectangles. Faire dorer ces rectangles au beurre dans une poêle. Réserver.

Découper la seconde tranche de pain en petits dés. Faire dorer la moitié des dés de pains à la poêle dans du beurre. Réserver.

Faire dorer fortement l’autre moitié (sans brûler complètement le pain), de manière à ce qu’il soit assez dur que pour être écrasé en miettes. Réserver et écraser les dés pour obtenir des miettes de pain.

 

Réserver la moitié des saint-jacques et couper l’autre moitié en petits dés.

Assaisonner les dés de saint-jacques de jus de citron. Y ajouter les dés de pain toastés et mélanger.

Faire mousser les blancs d’oeuf sans sel, verser dans une poêle beurrée et faire cuire à basse température. L’épaisseur de l’oeuf doit être la plus fine possible. Après cuisson, laisser refroidir quelques minutes.

Disposer le mélange de dés de saint-jacques et de pain toasté sur le blanc d’oeuf. Rouler pour obtenir un cannelloni.

Snacker rapidement les 4 saint-jacques restantes.

Dresser l’assiette en déposant le cannelloni sur le rectangle de pain toasté. Disposer les saint-jacques snackées. Saupoudrer de miettes de pain.

 

Thon rouge à l’unilatérale, caponata aux olives noires, pesto de roquette

Soyons honnête, cette recette n’est pas de moi, elle me vient du cours de cuisine. Je l’ai quelque peu modifiée, en partie pour l’alléger un peu en cuisant les aubergines à la vapeur plutôt qu’à l’huile d’olive. 

La caponata est parait-il une version sicilienne de la ratatouille. Et comme la ratatouille, il en existe un nombre assez élevé de recettes différentes.

En laissant les légumes un peu croquants, vous pouvez sans problème la réaliser à l’avance et terminer la cuisson au moment voulu.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 4 personnes:

2 aubergines

1/2 oignon

 4 branches de céleri

1 poivron jaune

80g d’olives noires dénoyutées

une dizaine de feuilles de basilic

500g de thon rouge

3 poignées de roquette pour le pesto

Roquette pour garnir les assiettes

1 poignée d’épinards frais

Parmesan rapé

Huile d’olive

Ail en poudre

Commencer par préparer la caponata. Détailler les aubergines en gros dés, les faire cuire à la vapeur. Détailler également en gros dés le céleri épluché et le poivron. Ciseler finement le 1/2 oignon. Faire revenir à l’huile d’olive le céleri avec l’oignon, et séparément le poivron. Réunir tous les légumes ensemble. Ajouter les olives noires coupées en 4. Rectifier l’assaisonnement.

Pour le pesto: mixer ensemble la roquette, le basilic  et les épinards avec de l’huile d’olive, ajouter du parmesan rapé selon le goût. Vous devez obtenir une consistance de pesto. Si vous le désirez, vous pouvez ajouter quelques pignons de pin.

Saler et poivrer le thon, et ajouter un peu d’ail. Poêler à l’huile d’olive à feu vif d’un seul côté.

Millefeuilles de Saint-Jacques et de kiwi

Comme je vous disais, après le test concluant de la recette de lotte à la ciboulette et au sésame, je me suis directement replongée dans le livre de Fumiko Kono.

Cette fois, j’ai opté pour une (rapide) entré froide à base de saint-jacques. Le mariage de la saint-jacques avec le kiwi m’intriguait. En fait, la recette originale parle de tranche de kiwi de 3mm d’épaisseur… latte à la main, je trouvais que 3 mm c’était quand même beaucoup et que je risquais surtout d’obtenir des millefeuilles de kiwi à la saint-jacques et non le contraire :-).  J’ai donc revu l’épaisseur à la baisse et me suis contentée d’un seul petit millimètre. Le résultat a été concluant, on perçoit le goût sucré du kiwi mais la saint-jacques reste prédominante.

A servir en entrée ou même en amuse-bouche festive.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

8 saint-jacques

1/2 kiwi

1/8 de concombre

1/2 citron vert

2 càs d’huile d’olive

Sauce soja

2 càc environ d’oeufs de truite

Eplucher le kiwi et à l »aide d’une mandoline le couper en fines tranches de 1 mm d’épaisseur.  Couper également le concombre en fines rondelles de 1 mm d’épaisseur.

Couper chaque saint-jacques crue en trois dans son épaisseur.

Monter chaque millefeuille en commençant par une tranche de saint-jacques, puis une tranche de kiwi, de nouveau une tranche de saint-jacques, une rondelle de concombre et surmonter de la saint-jacques.  Garnir avec les oeufs de truite.

Déposer une goutte d’huile d’olive sur chaque millefeuille (personnellement j’utilise un spray).

Décorer l’assiette avec de la sauce soja.

Au moment de servir, presser quelques gouttes de citron vert sur les millefeuilles.

Lotte à la ciboulette et au sésame

Samedi, j’ai fait un petite visite au Libraire toqué à Namur. Et évidemment j’ai craqué … Sur un présentoir, un livre a tout de suite attiré mon attention:  « La cuisine de Fumiko » . En le voyant je me suis souvenue avoir lu plusieurs critiques élogieuses sur ce bouquin. Je lis un peu et zou direction la caisse :-).

Présenté comme un livre de cuisine asiatique, ce livre n’en est en fait pas un, et c’est plutôt tant mieux! Les recettes seraient plutôt de style français mais à connotation asiatique. Après avoir parcouru le livre de long en large et de droite à gauche, j’y trouve deux types de recettes: des recettes rapides à préparer tous les jours (potage, glace, tartare,…), mais également des recettes demandant un peu plus de préparation.

Pour un premier essai, j’ai opté pour une recette du type « facile et rapide ». J’ai été tellement emballée par cette recette que je pense en tester déjà une autre ce soir :-). J’avoue, la sauce, en fait toute simple, m’a vraiment bluffée 🙂

La recette  que je vous propose aujourd’hui doit normalement être réalisée avec des joues de lotte. J’ai pour ma part utilisé de la queue de lotte, plus facile à trouver dans le commerce.

Ce plat peut être servi, pour une version light, avec des haricots verts nature (et je vous assure que cela se marie très bien avec la sauce!), ou avec une purée de pommes de terre ou de patates douces.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

350g de lotte

2 càs de ciboulette hachée

1 càs de gingembre frais haché

2 càs d’huile de sésame

Huile neutre pour la cuisson

Fleur de sel

Poivre blanc

Farine

Saler et poivrer la lotte. Fariner les deux faces.

Cuire la lotte à la poêle avec un peu d’huile au goût neutre.

Pendant ce temps, préparer la sauce: mélanger le gingembre et la ciboulette hachés avec l’huile de sésame et un peu de fleur de sel. Personnellement j’ai ajouté un peu d’eau car je trouvais le mélange fort épais.

Dresser le poission bien coloré avec la sauce.

Homard rôti au beurre, pâtes aux champignons des bois et à la marjolaine

Cela fait déjà quelques temps que j’avais repéré chez O’cool des promos pour des homards crus congelés. J’avoue que j’étais sceptique mais quand même un peu curieuse. Je pensais en fait que le homard congelé était toujours vendu cuit! Hé ben non :-). J’ai quand même retourné la question dans tous les sens avant d’en acheter un car pour moi le  homard, cela s’achète vivant … Le homard congelé cuit est lui très peu gouteux et plein d’eau et j’avais un peu peur d’avoir la même chose avec un homard cru.

Finalement il y a quelques jours je repère, toujours dans le même magasin, une promo pour un homard cru de 300g à je pense 6,99€. Hop, voila 2 mini homards dans le congélateur! Et quand je dis mini, c’est vraiment mini de chez mini!! Il faut compter un homard par personne pour une entrée … Au final pas sûre que ce soit réellement intéressant.

Au  niveau du goût par contre j’ai été positivement étonnée. Evidemment ce n’est pas équivalent à un homard frais! Un bémol, le homard a tendance à être un peu plus élastique. Petit paramètre à prendre en compte pour la manière de le cuisiner mais qui à mon sens n’empêche en rien l’utilisation de ce produit.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

100g de pâtes fraîches

2 homards de 300g

15 cl de crème

Marjolaine fraîche

1 carotte

1 càc de concentré de tomate

Persil

Laurier

200g d’un mélange de champigons des bois

Beurre

Fond de volaille (environ 3 louches)

Commencer par cuire les homards à l’eau bouillante salée. Comme je l’expliquais plus haut, pour cette recette j’ai utilisé des homards congelés de 300g. Les plonger toujours congelés dans l’eau bouillante et laisser cuire 10 minutes. Oter la casserole du feu et laisser les homards encore 15 minutes dans l’eau de cuisson.

Lorsqu’ils sont refroidis, décortiquer les homards et réserver.

Réaliser une bisque avec les carapaces. Pour cela, dans une casserole, faire revenir un demi oignon coupé grossièrement dans un peu d’huile. Ajouter les carapaces et les faire suer. Ajouter la carotte, le persil, le laurier, le concentré de tomate, et couvrir d’eau à hauteur. Laisser mijoter environ 20 minutes. Passer au chinois en écrasant bien les carapaces pour en receuillir tout le jus.

Prélever 1,5 louche de bisque et la faire réduire de moitié. Crémer (environ 5 cl) et réserver.

Nettoyer les champignons et les faire revenir au beurre à la poêle. Saler et poivrer. Réserver.

Faire réduire le fond de volaille de moitié. Ajouter environ 15cl de crème, saler, poivrer, et ajouter la marjolaine fraichement ciselée. Donner un bouillon pour épaissir la sauce.

Cuire les pâtes al dente. Les égoutter. Dans un wok, mélanger, tout en chauffant doucement, les pâtes avec la sauce à la marjolaine.

Poêler les morceaux de homard au beurre pour les réchauffer.

Dressage: Dans une assiette creuse, les pâtes, surmonter avec les champignons, puis le homard. Décorer d’un cordon de bisque.

Dos de cabillaud, écrasé de brocoli, jus au wasabi et feuilleté aux cèpes

En cuisine, il y a des jours sans inspiration et des jours avec inspiration. Et dans cas-là mieux vaut en profiter, sortir les casseroles et mettre la cuisine en ébullition!

Ici l’idée m’est venue d’un jus à base de wasabi servi avec des légumes, dont j’avais reperé la recette dans un magazine. J’ai adapté la sauce et ai décidé de la servir avec du poisson, agrémenté d’un petit feuilleté.

Au départ je voulais utiliser un poisson blanc autre que le cabillaud, mais arrivée au magasin, le choix était restreint … donc cabillaud une nouvelle fois :-).

 

 

 

 

 

 

 

 Ingrédients pour 2 personnes:

200g de dos de cabillaud

140g de têtes de brocoli

1 rouleau de pâte feuilletée

20g de cèpes déssechées

1/2 càc de beurre

15 cl de bouillon de volaille

3 feuilles de lime

7 cl de lait de coco

Wasabi

Pour le feuilleté: commencer par réhydrater les champignons. Bien les égoutter. Ajouter environ 1/2 càc de beurre, saler et poivrer. Passer au mixer pour obtenir une purée épaisse qui pourra être étalée sur la pâte feuilletée. Il n’est pas nécessaire d’obtenir une purée « parfaite ».

Réserver un petite càc de cette purée pour la décoration de l’assiette.

Découper dans la pâte feuilletée deux rectangles d’environ 14cm / 5cm. Les tartiner généreusement de purée aux cèpes et les rouler en biais. Etirer le plus possible la cigarette obtenue pour la rendre plus fine. Cuire au four 15 minutes à 175° en la maintenant serrée, par exemple entre des emportes-pièces. De cette façon la pâte feuilletée gonflera uniquement un peu en hauteur en cuisant.

Il n’est pas nécessaire que le feuilleté soit chaud pour le service.

Pour les brocolis: cuire les têtes de brocolis à l’eau bouillante salée. Egoutter. Ecraser à la fourchette, saler et poivrer.

Pour la sauce: faire chauffer le bouillon de volaille, y ajouter le wasabi et le lait de coco. Ajouter les feuilles de lime et laisser infuser à feu doux pendant 5 minutes. Passer la sauce au chinois et réserver.

Pour le cabillaud: le cuire simplement à la poêle avec un peu d’huile d’olive. Saler et poivrer.

Dressage: Dresser les brocolis à l’aide d’un emporte-pièce. Entourer d’un cordon de sauce. Ajouter quelques grosses miettes de purée de cèpes dans la sauce. Poser le poisson sur les brocolis. Terminer par le feuilleté de cèpes.

Cabillaud rôti au beurre salé, émincé de chou-fleur à l’huile de noisette et pâte au spéculoos

Récemment j’ai fait l’acquisition du livre « Coco » publié aux éditions Collectif, après avoir lu plusieurs commentaires positifs à son sujet sur différents blogs.

Le principe: 10 chefs de renommée internationale présentent chacun 10 étoiles montantes de la cuisine sélectionnées dans le monde entier. J’ai commencé à analyser le livre de long en large, et à mettre des post-it dès que je voyais quelque chose qui me plaisait, c’est-à-dire toutes les 10 pages environ.

Tous les styles de cuisine sont abordés, aussi bien la cuisine moléculaire et très technique, que de magnfiques plats de pâtes, ou encore la cuisine asiatique.

Pour le premier test j’ai repéré une recette de poisson très rapide qui ne nécessite que peu d’ingrédients.  L’alliance du spéculoos avec l’huile de noisette et le vinaigre de Xérès rend le poisson particulièrement savoureux.

Petit bémol, à refaire, je diviserais les proportions de la pâte de spéculoos par 2 (ce que j’ai fait dans la recette ci-dessous) car à mon avis il n’est pas nécessaire de surmonter tout le poisson avec cette pâte, la moitié suffirait.

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

1 petit chou-fleur

2 pavés de cabillaud assez épais (c’est plus joli)

25g de beurre salé pour le biscuit

Beurre salé pour la cuisson du poisson

60g de spéculoos

1 càc de vinaigre de Xérès

Huile d’olive

Huile de noisette

Fleur de sel

A l’aide d’une mandoline, couper de fines tranches de chou-fleur. Attention, si elles sont trop fines, elles vont casser! L’idéal est d’environ 1mm d’épaisseur. Les tranches doivent être assez grandes pour être encore visibles lorsque le cabillaud sera posé dessus.

Faire mariner les tranches de chou-fleur environ 5 minutes avec de l’huile de noisette et un peu de fleur de sel.

Broyer le spéculoos et y ajouter le beurre salé et le vinaigre de Xérès. Etaler cette pâte au rouleau entre 2 feuilles de papier cuisson. Si nécessaire la faire durcir quelques minutes au congélateur pour pouvoir la découper plus facilement par la suite.

Dans une poêle faire revenir les pavés de cabillaud (côté peau si celle-ci n’a pas été retirée) avec du beurre salé. Continuer la cuisson et nappant le poisson avec le beurre devenu noisette.

Dressage: déposer les tranches de chou-fleur marinées dans l’assiette. Placer par dessus le cabillaud et le surmonter du « biscuit » au speculoos.

Homard poché dans sa nage au Sauternes

Cette année le réveillon du  nouvel an s’est fêté avec une joyeuse bande d’amis. Pour simplifier les choses, chacun avait mis la main à la pâte et préparé un petit quelque chose. J’avais hérité de l’entrée chaude.

Etant donné que nous étions quand même 10 et que je devais terminer la préparation de l’entrée dans une cuisine inconnue, j’ai opté pour un plat festif mais qui pouvait se préparer en grande partie à l’avance.

L’idée du homard vient du site « La cuisine de Fabrice ».

J’ai appliqué exactement la même recette hormis le fait que j’ai cuit la sauce 15 minutes au lieu de 10 (le goût d’alcool était encore très fort après 10 minutes) et que j’ai réchauffé le homard à la poêle avec du beurre au lieu de le réchauffer dans la sauce.

Je vous recopie la recette de Fabrice ci-dessous avec ces quelques modifications. Pour la version originale, c’est par ici.

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 4 personnes:

(Quantités pour 1 entrée, doubler si le homard est servi en plat) :

2 homards de 500 g

2 carottes

2 branches de céleri

2 échalotes

2 càc de concentré de tomates

2 càs de cognac

20 cl de sauternes

30 cl de crème liquide

Gros sel

Beurre.

Dans une cocotte, mettre 5 l d’eau à bouillir avec 8 cuillères à soupe de gros sel. A ébullition, plonger les homards vivants. Maintenir à feu vif pendant 10 minutes. Retirer du feu et laisser les homards encore 5 minutes dans l’eau. Sortir et égoutter les homards. Jeter l’eau de cuisson. Une fois tiède décortiquer les homards. Récupérer la chair des pinces, des queues et des pattes sans les abîmer. Découper le homard en 2 dans le sens de la longueur.

Eplucher, laver et couper les légumes en petits dés. Dans une sauteuse, chauffer une noix de beurre et faire suer les légumes sans coloration. Incorporer le concentré de tomate. Ajouter les carapaces grossièrement concassées. Chauffer pendant quelques minutes. Verser le cognac et flamber. Mouiller avec le sauternes et la crème. Cuire à petite ébullition pendant 15 minutes et mélanger régulièrement. Passer la sauce au chinois ou au tamis et écraser les carapaces pour récupérer tout le jus. Rectifier l’assaisonnement avec le sel et le poivre si nécessaire.

Réchauffer les morceaux de homard au beurre dans une poêle.

Servir dans une assiette creuse et napper le homard de sauce.

Papillotte de lieu de mer aux légumes de provence

Ayant été au régime forcé il y a une semaine, je risquais de me transformer en poulet (ou plutôt en poule) si je ne commençais pas à diversifier mon alimentation. Pour rester dans la nourriture ultra light (pfff….) et en plus rapide, j’ai opté pour une papillote de poisson blanc. Un classique, rapide et goûteux.

Pour ce plat j’ai utilisé un filet de lieu de mer (également appelé ‘colin’), mais vous pouvez le remplacer par exemple par un filet de cabillaud.

 

 

 

 

 

 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

300g de filet  lieu de mer

2 carottes

4 champignons bruns

3/4 de courgette

Beurre

Herbes de provence

Tailler les carottes et les courgettes en batonnets. Les blanchir séparément à l’eau bouillante salée durant 2 minutes. Les légumes ne doivent pas être entièrement cuits, la cuisson se terminera au four.

Egoutter les légumes. Assaisonner généreusement avec les herbes de provence, ajouter du sel et du poivre et une noisette de beurre.

Couper les champignons en fines tranches.

Déposer un lit de légumes sur le fond des papillotes. Ajouter le poisson. Saler et poivrer. Déposer les lamelles de champignons sur le poisson.

Cuire 20 minutes à 175°.

Filets de rouget poêlés, quinoa aux poivrons et pesto, jus de volaille au basilic

Samedi, après une après-midi très ensoleillée remplie de shopping et de ballade au soleil, j’avais envie d’un plat léger aux couleurs estivales.

Pour ce plat de poisson, j’ai choisi un accompagnement et une sauce à base de pesto et de basilic.

Ingrédients pour 2 personnes:

350g environ de filets de rouget

1 poivron orange

1 poivron rouge

100g de quinoa

1 càc bombée de pesto

un bouquet de basilic frais

250 ml de fond de volaille

Beurre (environ 1 càs)

Fleur de sel

Commencer par cuire le quinoa à l’eau bouillante salée, environ 20 minutes, suivant les instructions sur le paquet.

Pendant ce temps, peler grossièrement les poivrons avec un économe. Les couper en petits dés. Les faire revenir dans un peu d’huile d’olive à la poêle, saler et poivrer. Les poivrons doivent rester croquants.

Egoutter le quinoa, y ajouter les poivrons et le pesto et bien mélanger. Réserver au chaud.

Pour les rougets: les poêler à l’huile d’olive, côté peau en premier lieu. Ajouter un peu de fleur de sel lorsqu’ils sont cuits

Pour la sauce: faire réduire le fond de volaille de moitié en y incorporant +/-  10 feuilles de basilic frais. Lorsque le fond est réduit, ôter les feuilles de basilic, et à l’aide d’un petit fouet, monter la sauce au beurre.

Dos de cabillaud poêlé sur lit de pommes de terre, crème de moutarde à l’ancienne, mousseline de brocoli,

 J’abandonne un peu les plats froids pour aujourd’hui.

Voici un plat finalement très classique avec une petite sauce à la moutarde à l’ancienne. Rapide et assez joli.

 

Ingrédients pour 2 personnes:

300g de dos de cabillaud

200g de pommes de terre

1 brocoli

25 cl de fumet de poisson

15 cl de vin blanc

20 cl de crème

1 càs bombée de moutarde à l’ancienne

Pimet d’Espelette

Fleur de sel

Pour les pommes de terre: Les éplucher et les couper en quartier (vous pouvez également faire des rondelles, ce sera plus joli et plus facile pour le dressage). Cuire à l’eau et arrêter la cuisson 2 minutes avant la fin. Une fois les pommes de terre égoutées, les faire rissoler à la poêle dans un peu d’huile d’olive.

Pour la mousseline de brocoli: Cuire le brocoli à l’eau bouillante salée. Egoutter. Passer au mixer, ajouter 5cl de crème, sel et poivre. Réserver.

Pour la sauce: Faire réduire de moitié le fumet de poisson. Ajouter le vin blanc. Réduire de moitié à nouveau. Ajouter la moutarde à l’ancienne et bien mélanger. Vous obtenez alors une sauce assez liquide et quelque peu acide. Ajouter 15cl de crème et laisser épaissir.  Maintenir au chaud sans faire bouillir.

Pour le poisson: Découper le dos de cabillaud en 2 portions. Saler et poivrer. Poêler à l’huile d’olive.

Dressage: Répartir les pommes de terre en une couche, mettre un peu de fleur de sel. Déposer le poisson sur les pommes de terre, ajouter un peu (j’ai dit, « un peu »..) de Piment d’Espelette pour la couleur. A l’aide de 2 cuillères à soupe, faire 3 quenelles de mousseline de brocoli. Ajouter un trait de sauce sur l’assiettte.

Dos de cabillaud aux graines de fenouil, jeunes carottes, écrasé de pommes de terre à la ciboulette

Une recette un peu plus « sophistiquée », où en tout cas qui présente mieux, mais toute simple et très gouteuse.

Dos de cabillaud aux graines de fenouil

 

Ingrédients:

J’ai cuisiné ce plat pour une personne (en l’occurence ma petite personne), donc au niveau des quantités à prévoir, à vous de décider suivant votre faim et votre gourmandise!

Dos de cabillaud

Crème légère (5% pour moi)

Graines de fenouil

Fond de veau

Ciboulette

Pommes de terre

Beurre

Fleur de sel

Jeunes carottes

 

Commencer par cuire les pommes de terre à l’eau.

Pendant ce temps, cuire les mini carottes à l’eau bouillante salée. Elles cuisent très vite! 3 minutes suffisent. Les égoutter les passer à l’eau froide pour arrêter la cuisson.

Lorsque les pommes de terre sont cuites, les égoutter, les écraser à la fourchette, ajouter une noix de beurre et de la ciboulette ciselée.

Pour le poisson: faire chauffer un peu d’huile d’olive dans une poêle, y ajouter des graines de fenouil (environ une cuillère à soupe). Cuire le dos de cabillaud. En fin de cuisson, passer les carottes 1 minutes dans la poêle afin de les réchauffer. 

Lorsque  le cabillaud est cuit, le réserver au chaud et préparer la sauce. Pour cela, déglacer la poêle avec environ 0,5 dl de fond de veau, laisser réduire 30 secondes, ajouter un peu de crème. Vous pouvez si vous le désirer ajouter quelques graines de fenouil pour accentuer le goût.

Dresser l’assiette et ajouter un peu de fleur de sel sur l’écrasé de pommes de terre.

Filet de cabillaud sauce safranée, mille-feuille poireaux et pommes de terre

Encore une recette de cabillaud, nettement plus européenne cette fois.

Cela manque de couleur comme a dit Poupouski .. c’est vrai… mais comme d’autres, il s’agit d’une recette improvisée avec ce qu’il y a dans le frigo… donc pas toujours de quoi faire une magnifique décoration.

Ingrédient pour une personne:

1 filet de cabillaud

huile d’olive

safran

fumet de poisson (comme le fumet Liebig en poudre par exemple); compter environ 1dl

crème

pomme de terre

poireau

beurre

La sauce:

Faire réduire le fumet de poisson au 3/4, ajouter le safran et la crème.

Le poisson:

Saler et poivrer et le cuire à la poele avec un filet d’huile d’olive (ou de beurre si vous préférez)

Le mille-feuilles:

Laver et découper le poireau, le cuire au beurre avec du sel et du poivre. En fin de cuisson, ajouter une pointe de safran et un filet de crème.

Découper les pommes de terre en fines tranches comme pour un gratin et les cuire à l’eau. Personnellement je les cuis dans un minimum d’eau (un fond..), c’est beaucoup plus facile pour surveiller leur cuisson.

A l’aide d’un emporte-pièce, dresser le mille-feuilles: une couche de poireaus, une couche de pommes de terre, de nouveau des poireaux et des pommes de terre.

Filet de cabillaud aux oignons rouges parfumé au colombo

Poupouski et moi-même revenons de vacances en Guadeloupe. Nous y avons mangé une certaine quantité de poisson frais et de poulet …

A mon retour, je me suis aperçue qu’un bocal d’épices à colombo trainait dans ma cuisine .. sans avoir jamais été utilisé.. Non pas que je n’aime pas ça, loin de là, mais il faut avouer que ce n’est pas vraiment l’épice que l’on utilise tous les jours…

 

Pour une personne:

1 filet de cabillaud

1 petit oignon rouge

fumet de poisson

huile d’olive

colombo

crème

Couper finement les oignons rouges et les faire revenir à l’huile d’olive dans une poêle. Ajouter environ 20 cl de fumet de poisson, le colombo (il en faut beaucoup, compter une grosse cuillère à café), et un peu de sel. Laisser réduire de manière à ce que la sauce épaississe. Quand la sauce a atteind la consistance désirée, la réserver dans un bol et cuire le filet de cabillaud (salé et poivré) dans la poêle. Cela lui fera prendre quelque peu la couleur jaune du colombo.

Lorsque le poisson est cuit, remettre la sauce dans la poêle et crémer.

Vous pouvez servir ce plat avec un riz thaï.

Cabillaud au beurre blanc sur lit d’épinards

Un classique: le poisson blanc et les épinards. Avec une sauce classique de chez classique, souvent servie au restaurant, mais que l’on fait rarement chez soi. Et c’est dommage car c’est facile et très fin!

Pour le beurre blanc:

50g de beurre très froid

10g d’échalotes ciselées

10ml de vin blanc sec

5 ml de vinaigre de vin blanc

sel et poivre

Porter à ébullition les échalotes ciselées, le vinaigre et le vin (je vous préviens, ça sent pas très bon). Réduire très lentement « à sec »

Oter la casserole du feu, ajouter le beurre découpé en morceaux, mélanger lentement (ne pas fouetter!!). Assaisonner de sel et poivre.

Passer la sauce au chinois.

 

Pour les épinards, compter 250g d’épinards frais par personne (laver et cuit ça ne fait pas grand chose). Les laver, les blanchir, puis les repasser dans une casserole avec un peu de beurre, du sel, du poivre et de la poudre d’ail.

Le poisson se cuit simplement à la poêle avec un peu d’huile d’olive, du sel et du poivre.

Quand je vous disais que c’était facile…