Mumukouski

La cuisine (re)vue par Mumu

Archive of ‘Restaurant’ category

J’ai testé pour vous… Le VICTOR BAR & RESTAURANT AU PULLMAN HÔTEL

Pousser la porte du restaurant d’un hôtel quand on n’y loge pas est quelque chose que l’on fait rarement. A tort.

Il existe pas mal de restaurants qui valent le détour, et  à prix abordable.

L’hôtel Pullman à la gare du Midi a ouvert le Victor Bar & Restaurant. Que j’ai testé. Ben oui, sinon je ne vous en parlerais pas.

 

Le restaurant compte 80 couverts mais l’aménagement donne l’impression de plusieurs petites salles.

La cave à vins vaut le détour et offre un large choix dans toutes les gammes de prix.


IMG_20140620_221954

IMG_20140620_221901 (1)

 

IMG_20140620_221226

 

Les prix  des menus sont tout à fait raisonnables:

Deux plats pour 26 €

Deux plats + café gourmand pour 32 €

Trois plats pour 34 €

A la carte, les entrées sont en moyenne à 15€;  en plat, la carbonnade de boeuf , par exemple, est à 22€.

Petit bémol, on aurait aimé une petite mise en bouche pour accompagner l’apéritif.

Personnellement nous avons eu un gros coup de coeur pour le plat, réellement savoureux!

IMG_20140620_205252

 

IMG_20140620_211427

IMG_20140620_214830

IMG_20140620_220354

 

 

Un dimanche à l’Atelier de Bossimé


Bossimé est un lieu-dit du côté  de Loyers….

Dimanche matin, je monte dans la voiture, branche le gps, et zou direction la campagne namuroise. Mon gps, fainéant, me rappelle que l’on est dimanche et que lui aussi a envie de se reposer …. Il commence donc sa sieste un peu avant d’arriver au restaurant … Coup de chance, le restaurant était flèché.

Arrivée sur place, on est clairement hors du temps.

Le (très) jeune chef (24 ans) a ouvert son restaurant en 2011 dans la ferme familiale. Passionné par les produits locaux, il attache une importance particulière à les mettre en avant et à la citer au même titre que les ingrédients des plats. Ici tout est fait maison, tant le pain (dans le four à pain) que les grissinis servis à l’apéritif, et les pralines servies avec le café.

Les horaires d’ouverture du restaurant ont changé et  nous sommes les premiers à pouvoir y passer notre dimanche (après)-midi.

 

      DSCN1664 DSCN1659

 


DSCN1672

Nous avons débuté le repas par l’apéritif servi au jardin.

A ce niveau aussi, le chef met en avant la région en s’associant avec Jean-François Baele, à la tête du Domaine du Ry d’Argent à Bovesse. Le vigneron et le chef ont élaboré ensemble une Cuvée spéciale dédiée à l’Atelier: la Cuvée Neel. Chaque flacon numéroté arbore en médaillon la dédicace à l’Atelier.

  • Apértif – Vin effervescent – Cuvée spéciale Neel du Domaine du Ry d’Argent

Chips – Grisini maison

Spiring de chez Monsieur Magerotte àNassogne

  DSCN1663DSCN1657

  • Mise en bouche – Asperges blanche de Malines grillée, queue de boeuf, livèche, émulsion d’asperges

DSCN1673

  • Mise en bouche – Tombée de courgettes, velouté de courgettes cuite au bbq, émulsion de fromages de chèvre

DSCN1676

 

  • Petits gris de Warnant, épinards frais, oeufs d’escargots

DSCN1683

 

  •  Maigre poêlé sur peau à l’unilatérale, Mousse de haricots verts, tombée de haricots beurre, échalotte, sauge, saucisson de poivre vert, fumet de poisson

DSCN1691

 

  • Croustillant de ris de veau, Asperges vertes crues, jus d’herbes, oxalys

DSCN1694

 

  • Magret de canard de la ferme de Floumont, Caviar d’aubergine, sauté de poivrons, jeune échalote, sauce à base de fond de veau

DSCN1696

 

  • Pré-dessert: Glace au lait, émulsion de chocolat Caramélia, crumble de noisettes
  • Pré-dessert: Ecraser de fraises comme à la maison, herbes du moment  (pas de photo)

DSCN1699

 

  • Rhubarbe, fraises et sorbet de basilic, émulsion de chocolat blanc, crumble de chocolat blanc

DSCN1702

 

  • Mignardises – Praline maison coque de chocolat Manjari, praliné noisette et chocolat au lait
  • Sucette à la canelle et chocolat
  • Cannelée Bordelais
  • Pâte de fruits à la framboise

DSCN1707

 

N’hésitez pas à pousser la porte de l’établissement, le chef est aux petits soins pour ses convives.

 

Ludovic Vanackere est également un second établissement, destiné uniquement aux lunchs gastronomiques: L’Atelier d’Ici, situé dans le magasin de produits locaux éponyme à Naninne.

 

L’Atelier de Bossimé

Rue Bossimé 2

5101 Loyers

0478/13.71.25

http://www.atelierdebossime.be

Nouveaux horaires et ouverture de la terrasse à partir de mai: tous les soirs du jeudi au samedi et le dimanche à midi.
Possibilité de privatiser l’espace pour des évènements privés le lundi, mardi et mercredi soir.

 

Le Domaine du Ry d’Argent

rue de la Distillerie 51

5081 Bovesse

http://www.domainedurydargent.com

 

L’Atelier d’Ici 

Chaussée de Marche 940

5100 Naninne

0470/88 71 40

 

Nouvelle info:

Depuis le 22 juillet 2014, l’Atelier d’Ici est retourné sur son lieu d’origne, l’Atelier de Bossimé.

Par ailleurs, en plus du lunch, le chef a créé un menu de la semaine selon une formule gastronomique à petits prix en trois services.

Vous pouvez suivre L’atelier sur Facebook! 

 

Suprême de pintade au beurre d’algue

Original et hyper facile, ça vous dit? Ici en l’occurrence c’est la sauce qui fait toute l’originalité du plat. Les accompagnements doivent être très simple pour mettre en avant le beurre d’algues dans lequel cuit la viande.

Pour ma part, j’ai servi la viande avec une poêlée de champignons frais et un quinoa cuit comme un risotto.

A tester également avec une autre viande blanche telle que du poulet ou du pintadeau.

 

Ingrédients pour 2 personnes:

2 suprêmes de pintade

50g de beurre

1,5 càs d’algues en poudre

Fleur de sel

Poivre

Mélanger le beurre avec les algues, la fleur de sel et le poivre.

Faire fondre un peu du beurre d’algues dans une poêle.

Contiser les suprêmes avec un peu de beurre d’algues. Faire revenir les suprêmes à la poêle en arrosant régulièrement de beurre.

La 4ème édition du Dîner des chefs

Connaissez-vous le concept de « Dîner des chefs »  des « Casinos Créateurs d’Emotions »? Je parie que non … Et jusqu’il y a peu moi non plus.

Ayant prévu un week-end (ou plutôt un début de semaine) aux thermes de Mondorf, nous tombons tout à fait par hasard sur un évènement gastronomique organisé le lundi 26 novembre au soir au Casino. Ni une ni deux, nous décidons de réserver …

Le concept: la fédération Casinos Créateurs d’Emotions, qui regroupe plusieurs Casinos, organise, pour la 4ème fois,  une tournée de chefs.  Ceux-ci ont donc créé un menu mettant cette année à l’honneur les plats traditionnels français. Ce menu spécial de 5 services, accompagné de l’apéritif, des vins, de l’ eau et du café est  proposé  au prix de 65€.

Qui dit tournée dit évidemment plusieurs dates … La tournée a en effet débuté au Casino de Grandville le 9 novembre et s’achèvera au Casino de Veulettes-sur-Mer le 11 janvier 2013 en passant par Evian, Cap d’Agde, …

Lundi soir, environ 300 personnes étaient présentes au Casino de Mondorf, réunies en table de 8 personnes. Car il ne s’agit pas d’un repas en amoureux mais d’un dîner spectacle… Non seulement chaque chef vient présenter son plat sur la scène mais, en outre, deux animations étaient prévues: une ‘jongleuse’ d’assiettes et un barman qui renvoyait les cocktails de Tom Cruise au rang d’amateur du dimanche.

Mais est-ce qu’on mange bien dans le restaurant d’un  Casino? Et bien OUI! Le menu était réellement attrayant, avec un gros coup de coeur pour la  délicieuse « Compression de Blanquette de veau » .

Voici donc quelques des plats que  nous avons pu déguster. Malheureusement je n’ai pas de photo de la 1ère entrée, l’Oeuf Mimosa en verrine, espuma de betteraves …

A refaire l’année prochaine!

Compression de blanquette de veau, émulsion de carottes vinaigrées

Truite saumonée en Roll Mops, velouté léger à l’oseille

Moelleux de volaille fermière en duo de scampis, pulpe gourmande de patates douces

Baba cube, coeur coulant Pinacolada, tartare de fruits exotiques

errere

Filets de sole, grenailles, épinard et jus de veau à l’estragon

Filet de sole/pomme de terre/légumes! Dis comme ça, c’est assez classique. Limite, ça fait repas de cantine … Quoique là le filet de sole serait remplacé par du pangasius 😉

Une recette toute simple, rehaussée par une jolie présentation. Qui a dit que c’était compliqué de cuisiner!!??

 

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

300g de filet de sole

1dl de fumet de poisson

10 grenailles environ

1/2l environ de bouillon de légumes

Jeunes pousses d’épinard

Ail

1 petit navet

2dl de fond de veau

4 branches d’estragon

Beurre

Crème

Muscade (pour la purée)

 

Eplucher 6 grenailles. Les cuire dans le bouillon de légumes. Conserver le bouillon et réduire les grenailles en purée en ajoutant du beurre, de la crème, sel, poivre et muscade.

Cuire 4 grenailles avec la peau, dans le bouillon de légumes. Couper les pommes de terre en 2 et les faire griller.

Découper de très fines tranches du navet et les faire cuire ‘al dente’ dans le bouillon de légumes.

Faire fondre les épinards au beurre avec sel, poivre, ail et muscade.

Aromatiser le fond de veau avec l’estragon, laisser réduire de moitié. Passer la sauce au chinois et monter au beurre.

Lever les filets de sole (ôter l’arrête centrale). Pocher le poisson 3 minutes dans le fumet de poisson additionné d’1 càc de beurre.

 

Wok de scampis aux herbes

Mon petit coup de coeur « cuisine rapide » de ces derniers temps.

Des scampis congelés (bah oui…), des herbes fraîches, un trait de vodka, et le tour est joué! Un vrai délice prêt en 5 minutes.

A déguster seul en entrée, ou pourquoi pas en plat accompagné d’un riz blanc.

 

 

Ingrédients pour 2 personnes:

500g de scampis congelés décortiqués

2 oignons nouveaux

Environ 5 branches de coriandre

Environ 10 feuilles de menthe

8 cl de vodka

Huile neutre pour la cuisson (pépins de raison pour moi)

1/2 gousse d’ail

Gingembre frais

Un petit morceau de piment oiseau rouge (ou remplacer par un peu d’huile piquante)

 

Dans un wok, faire revenir dans un filet d’huile l’ail, le gingembre et le piment. Emincer entièrement les oignons nouveaux (y compris la partie verte) et les ajouter au wok.

Ajouter les scampis encore congelés et cuire à feu vif.

Ciseler finement la coriandre et la menthe.  Ajouter les herbes au wok dès que les scampis sont cuits.

Réserver les scampis.

Déglacer le wok avec la vodka. Verser la sauce ainsi obtenue sur les scampis.

 

J’ai goûté pour vous… La Table d’Evan (Wemmel)

Cette fois, ma curiosité gastronomique m’a conduit dans un restaurant de la banlieue bruxelloise : La Table d’Evan à Wemmel.

Les avis sont assez divers sur ce restaurant, ou plutôt sur cet ensemble de restaurants. Autour d’une cuisine ouverte, on trouve trois adresses : Le Gril au herbes, la Table d’Evan et le Sushi M. J’avais opté pour la Table, version brasserie du Gril, à la décoration lounge : tables hautes, chaises hautes et service moins guindé.

La particularité de cet établissement est que l’on y mange un genre tapas gastronomiques (de luxe), 7 ou 9 en fonction de son appétit, et de son temps disponible. Un concept assez original, mais est-ce bon ? Pour ma part j’ai aimé. Notamment, le bœuf Simmenthal, le king crab et la langoustine royale. La carte des vins est plutôt bien fournies, avec quelques très belles références.

En résumé, la Table est agréable, les tapas sont bons et luxueux, mais (il y a un mais) la note est un peu salée… On comprend peut-être mieux le nombre de berlines allemandes présentes sur le parking 🙂

  • Ambiance : 8,5/10
  • Cuisine : 7,5/10
  • Rapport Qualité/prix : 6,5/10

http://www.evanrestaurants.be/

J’ai goûté pour vous… L’Essentiel (Temploux)

Après des mois d’hésitations et de multiples réservations avortées, nous nous sommes décidés à nous rendre à l’Essentiel à Temploux. Une adresse dont nous avions entendu beaucoup de bien, et qui est noté par un 17 dans le Gault&Milliau.

Ce restaurant est installé dans une ancienne bâtisse, rénovée avec soin ; couleurs grises, beaucoup de bois. Une petite touche de modernité ‘à la Valérie Damilot’, mais heureusement en version soft.

Nous avons opté pour le menu Ballade, en 6 services… et nous ne l’avons pas regretté. De la première entrée (Un audacieux dés de lard fondant), jusqu’au plat (Un pigeonneau merveilleusement cuit), tout est cuisiné et présenté avec une précision gastronomique. Les découpes et les cuissons sont parfaites.

Quelques remarques néanmoins, la sélection de vins grecs est agréable, mais pas enthousiasmante. La sélection ‘Prestige’ est probablement à conseiller. J’ai, pour ma part, été déçu par le dessert proposé (rhubarbe et sorbet à la violette)… Mais je semblais être le seul.

Le service est agréable, sans être trop présent. Une petite touche musicale en salle (légère) n’aurait pas été superflue.

En conclusion, une très bonne table de la région namuroise, mais une addition à la hauteur de l’étoile.

  • Ambiance : 7,5/10
  • Cuisine : 9,0/10
  • Rapport Qualité/prix : 8,0/10

http://www.lessentiel.be

 

J’ai goûté pour vous… Le Darville (Wierde)

Situé en bordure de la E411 à Arville (Wierde), le restaurant Le Darville est décrit comme une valeur sûre de la région namuroise.

Je précise immédiatement, que malgré la présence de routes importantes à proximité, cet établissement est installé dans une superbe fermette, mise en valeur pas une très jolie rénovation. La terrasse-jardin, quant-à-elle, nous plonge en pleine nature, faisant oublier les voitures au lointain.

Que dire du Darville ? Un service impeccable, même si parfois un peu trop présent, une sélection de vin originale et des assiettes décorées avec originalité et goût.

Nous avions choisi le menu ‘dégustation’, 6 services. On y retrouve de très belles préparations, notamment le carpaccio de langoustines bretonnes, et le ris de veau au poivre de Sichuan (un délice). Un mélange de cuisine traditionnelle française, avec quelques touches de moléculaires. Juste avant le dessert, une bouchée à l’azote est d’ailleurs réalisée devant vous. Nous n’avons pas testé le chariot de fromage, mais il était assez impressionnant.

Dans l’ensemble, une très bonne expérience que ce Darville : un excellent rapport qualité-prix. Il ne manque pas grand chose pour en faire un établissement étoilé.

  • Ambiance : 9,0/10
  • Cuisine : 8,0/10
  • Rapport Qualité/prix : 8,5/10

http://www.ledarville.be/

J’ai goûté pour vous… L’Ultimo

Il y a quelques jours, je vous parlais d’un restaurant du groupe luxembourgeois ‘Les Espaces Saveurs’, la Mirabelle. Cette fois, je voudrais mentionner une autre enseigne du groupe, ouverte il y a quelques mois, à Mamer : L’Ultimo. Si certains d’entre-vous ont connu la Calèche… C’est au même endroit, mais en totallement différent.

http://www.espaces-saveurs.lu/lultimo.php

La décoration ‘vieux luxembourgeois’ a laissé place à un espace ‘tendance lounge’ avec un terrasse sympathique. J’avoue, je n’ai visité ce restaurant que pour des lunches, donc je ne peux pas rendre compte de l’ambiance en soirée. Mais cela devrait être agréable.

Et l’assiette dans tout ça ? Rien à voir avec le passé. C’est bon, frais, et joliment présenté. Beaucoup de saveurs italiennes sur la carte, accompagnées de quelques touches asiatiques. Une bonne table, sans être non plus un gastronomique étoilé.

La formule ‘déjeuner’ est à ~20€, est les assiettes sont plutôt bien servies (trop servies même). Apparemment, ça semble plaire aux business(wo)men des sociétés du quartier  : le restaurant est rempli chaque midi…

  • Ambiance : 8,0/10
  • Cuisine : 7,0/10
  • Rapport Qualité/prix : 8/10

PS : Remarque importante, je n’ai aucun lien avec ‘Les Espaces Saveurs’. Mais si ils veulent m’inviter, je suis partant 🙂