Mumukouski

La cuisine (re)vue par Mumu

Archive of ‘Bruxelles’ category

J’ai goûté pour vous… La Table d’Evan (Wemmel)

Cette fois, ma curiosité gastronomique m’a conduit dans un restaurant de la banlieue bruxelloise : La Table d’Evan à Wemmel.

Les avis sont assez divers sur ce restaurant, ou plutôt sur cet ensemble de restaurants. Autour d’une cuisine ouverte, on trouve trois adresses : Le Gril au herbes, la Table d’Evan et le Sushi M. J’avais opté pour la Table, version brasserie du Gril, à la décoration lounge : tables hautes, chaises hautes et service moins guindé.

La particularité de cet établissement est que l’on y mange un genre tapas gastronomiques (de luxe), 7 ou 9 en fonction de son appétit, et de son temps disponible. Un concept assez original, mais est-ce bon ? Pour ma part j’ai aimé. Notamment, le bœuf Simmenthal, le king crab et la langoustine royale. La carte des vins est plutôt bien fournies, avec quelques très belles références.

En résumé, la Table est agréable, les tapas sont bons et luxueux, mais (il y a un mais) la note est un peu salée… On comprend peut-être mieux le nombre de berlines allemandes présentes sur le parking 🙂

  • Ambiance : 8,5/10
  • Cuisine : 7,5/10
  • Rapport Qualité/prix : 6,5/10

http://www.evanrestaurants.be/

Salon du blog culinaire de Bruxelles

Ce week-end des 18 et 19 juin a eu lieu à l’Autoworld à Bruxelles le premier salon du blog culinaire de Belgique.

Les dates étaient bloquées dans mon agenda depuis longtemps! Quand j’avais vu que 750g, Chef Damien, Philou et Apolina se lançaient dans l’organisation du 1er salon en Belgique, j’avais directement sauté sur l’occasion :-).

Le jour J (donc le samedi 18) j’arrive bravement à l’Autoworld, me demandant si, physionomiste que je suis, je vais arriver à reconnaître quelques-unes des personnes avec qui je blablate sur internet. Et ouf, avant même de passer la porte d’entrées j’avais fait la connaissance d’autres bloggueurs! . Y a pas à dire, c’est sympa un bloggueur culinaire :-).

Impossible de raconter tout ce que j’ai vu / entendu / goûté / appris durant ce we, ce serait vraiment  beaucoup trop long. Je vais donc vous faire un petit résumé.

Le salon, ce sont, entre autres, des démos culinaires effectuées par des bloggueurs dans trois ateliers différents et au même moment. Impossible donc de tout voir, tout photographier, tout goûter.

Pour ma première rencontre avec Mamina, dont je suis les tribulations culinaires depuis longtemps, elle était accompagnée de Marc Hermann des Serres du potager retrouvé. Grâce à lui j’ai découvert de nouvelles herbes dont j’ai précisieusement noté le nom… mais j’ai (évidemment) perdu mon petit papier!

A côté des démos des bloggueurs, je ne peux évidemment pas passer sous silence la démo d’Yves Mattagne dont j’ai particulièrement apprécié la simplicité et le partage de sa passion.

 

Présent également au salon de Soissons, Benoît Molin, créateur culinaire, loin d’être avare dans ses conseils.

Il y avait également un atelier des volailles St-Sever où le Chef Julien Duboué nous a contacté de petites merveilles tout au long du we. Je me souviens tout particulièrement d’une délicieuse raviole.

Un coup de coeur pour Benoît Nihan dont les chocolats sont à tomber par terre.

Et puis évidemment merci aux sponsors sans qui cette magnfique organisation n’aurait pu avoir lieu: Neff pour avoir réussi à transformer l’Autoworld en cuisine; Les vins d’Alsace pour les dégustations organisées tout au long du we, et bien sûr l’agence Bord Bia pour leur délicieuse viande.

En résumé, une super organisation pour un super we. Plein de rencontres et de découvertes d’autres bloggueurs belges dont, entre autres, Sylvain, Alexia, Barbara (qui n’a pas eu peur de se lancer dans une démo sans préparation), Domi, Fabrice, Françoise, Isa, Les filles, Marie-Claire, Marion, Nawal, Sandro, Sophie, etc…

Rendez-vous à Soissons ou l’année prochaine à Bruxelles!

J’ai goûté pour vous… Le Notos (Bruxelles)

Qui dit restaurant grec dit souvent brochette de viande et pâtes (grecques).

Rien de tout cela au Notos à Bruxelles. Ici il est clairement question de gastronomie.

Nous nous sommes déjà rendus deux fois dans ce restaurant. Lors de notre première visite,  nous avions opté pour le menu Dégustation à 35€. Cette fois, nous avons opté pour la formule supérieure à 50€, curieux de voir les différences. Le menu était le suivant:

Assiette d’hors d’oeuvres
Légumes grillés en terrine, poulet de Ciscarie en rillettes, thon fumé, lentilles vertes

Beignets de morue

Agneau en ladorigani, à l’origan, l’huile d’olive, asperges et courgettes à la coriandre fraîche

Assortiment de desserts

Le restaurant est relativement bruyant, pas vraiment une atmosphère confinée, mais pour une fois cela ne nous a pas dérangé. Au moins on n’entendait pas la conversation des voisins de table 🙂

Quand à la qualité des plats, j’ai honnêtement du mal à critiquer. Tout était particulièrement bon, avec un coup de coeur spécial à l’assiette de hors d’oeuvres. C’est d’ailleurs particulièrement à ce niveau que se situe la différence avec le menu à 35€, les hors d’oeuvres étant moins classiques. S’il fallait relever un bémol, je dirais les beignets de morue que j’ai trouvés un peu « basique » mais il s’agit là probablement du type de plat et non de la manière de le cuisiner.

Au niveau des portions, Poussin aurait tendance à dire qu’il ne faut pas être trop affamé mais personnellement j’ai trouvé les portions largement suffisantes et n’avais même plus envie d’un simple café après le repas.

Un restaurant à mon sens à tester pour tous ceux qui désirent découvrir la cuisine grecque.

J’ai goûté pour vous…La case créole… nouvelle visite

Il y a 2 ans, Poussin vous parlait d’un restaurant créole à Bruxelles: La case créole. Depuis lors nous y sommes retournés plusieurs fois, toujours avec autant de plaisir.

Notre dernière visite date de ce week-end.

Après un apéritif dignement créole (Ti punch pour Monsieur et planteur pour moi), nous avons opté pour deux entréees différentes afin de piquer allègrement dans les deux assiettes: du boudin créole et des accras de morue. Après plusieurs dégustations, ma préférence s’oriente de plus en plus vers le boudin créole, fait maison, et particulièrement savoureux.

Comme plat, j’ai opté pour la Perche du Nil dans une feuille de bananier parfumée au gingembre à l’ail (18,5€) et Poussin pour le Rougail morue (15,5€). Les plats sont simples mais délicieux et remplis de saveurs. Les produits utilisés manifestement frais.

Le restaurant a un site internet:http://restocasecreole.free.fr/ Celui-ci ne semble pas être à jour mais cela vous donne quand même un aperçu des plats et des tarifs.

Ne pas oublier de réserver… à chaque visite, le restaurant affiche complet!

J’ai goûté pour vous… Lucas (Bruxelles)

Installé dans une ancienne maison de maître, au milieu de l’Avenue Louise, le Lucas est un restaurant méditerranéen ouvert depuis plusieurs années. Il faut l’avouer, le cadre est plutôt sympa,  chaleureux et romantique à souhait.

Et la cuisine me direz-vous ? J’y ai testé une viande rouge et des pâtes, et le résultat était appréciable. Nous ne sommes pas dans un grand restaurant italien, mais les plats de la maison sont frais, bien cuisinés, bien présentés et servis avec le sourire.

La carte des vins permet quelques découvertes à des prix sympathiques. Un restaurant à visiter pour son cadre intimiste, et pour sa cuisine italo-méditerranéenne sans prétention…

  • Ambiance : 8/10
  • Cuisine : 6,5/10
  • Rapport Qualité/prix : 7/10

J’ai goûté pour vous… A bout de Soufre (Bruxelles)

Un soir, une amie m’a trainé dans ce bar à vin pour me faire découvrir des vins ‘naturels‘. Et quelle découverte… Le A Bout de Soufre est un bar-bistrot situé près de la place Stéphanie, et comme son nom l’indique, il est spécialisé en vins sans soufre (ou avec peu de souffre).

Qu’est-ce qu’un vin naturel ? En fait, c’est un vin issu de la culture bio, mais élaboré sans ajout de produits chimiques. Au goût, c’est assez différent d’un vin traditionnel, mais le grand avantage vient de l’absence de soufre. On peut terminer la bouteille sans redouter le mal de crane du lendemain matin…

La déco du A Bout de Soufre est assez simple : quelques tables proche les unes des autres, des murs tapissés de carrelages blancs… on a par moment l’impression de se retrouver dans une ancienne boucherie. Le service est plus que convivial ; le barman vous conseille et vous fait goûter les bouteilles du moment. Assez rapidement, on a envie d’entamer la conversation avec les tables à côté.

La cuisine est aussi sympathique que le service. On y retrouve quelques plats traditionnels adaptés en fonction du marché et de la saison. C’est sans prétention, un peu lourd parfois, mais très bon…

Si vous ne connaissez pas les vins naturels, et que vous ne cherchez pas un restaurant gastronomique, le A Bout de Soufre est ouvert pour vous 🙂

(Apparemment l’équipe de gestion vient de changer, et l’établissement est fermé jusque Novembre)

http://www.aboutdesoufre.com

  • Ambiance : 7,5/10
  • Cuisine : 6/10
  • Rapport Qualité/prix : 7/10

J’ai goûté pour vous… Le Crescendo (Bruxelles)

Avez-vous déjà entendu parler de cet établissement ? Le Crescendo est en fait le restaurant de l’hôtel Sheraton qui se trouve place Rogier à Bruxelles.

Situé au premier étage de l’hôtel, le Crescendo est ouvert à tous, et pas seulement aux résidents du Sheraton. Mais est-ce que cela vaut la peine de s’y rendre ? Je répondrais : pourquoi pas !

Sur la carte, on retrouve une cuisine traditionnelle française, avec quelques spécialités belges, modifiées en fonction des saisons. Le produits sont extrêmement frais, et cuisinés classiquement. Pas de nouvelles cuisines ou d’épices originales, ici on cherche à plaire au plus grand monde. Et dans l’ensemble, c’est plutôt bien réussi.

Un gros bémol : le service est un peu trop rapide. Très professionnel, mais une pause entre l’entrée et le plat n’aurait pas été refusée 🙂

Le weekend, l’hôtel propose un brunch sous forme de buffet ; pancakes, oeufs, pains, desserts… pour 25 euros, et en sachant que le buffet ferme à 14h30, c’est à mon un bon plan du weekend…

http://www.crescendorestaurant.com

  • Ambiance : 7/10
  • Cuisine : 7,5/10
  • Rapport Qualité/prix : 7,5/10

J’ai goûté pour vous… L’Huitrière (Bruxelles)

Choisir un restaurant place Sainte-Catherine à Bruxelles n’est pas une sinécure… De nombreux établissements se côtoient, menus pour touristes et service désagréables parfois.

L’Huitrière est installée rue Quai au Briques, au bout d’une lignée de restaurants. Et après quelques visites, disséminées sur de nombreuses années, j’y retourne avec plaisir.

Le service est correct (on peut traduire par ‘on ne vous pousse pas dehors pour que la table soit rentabilisée plus rapidement‘), la terrasse agréable et l’intérieur bourgeois. Des lambris au mur de cette ancienne maison bruxelloise côtoient les photos des visiteurs prestigieux de l’établissement. La carte est bien fournie, et bien entendu, centrée sur les poissons et crustacés.

Les plats sont joliment présentés, les sauces, goûteuses, ne débordent pas de l’assiette, et la grillade de poissons rempli l’estomac. Un petit bémol, je me demande si certains produits n’ont pas été congelés…

La carte des vins propose un choix assez complets, même si les prix sont un peu surfait.

  • Ambiance : 7,5/10
  • Cuisine : 7/10
  • Rapport Qualité/prix : 7/10

J’ai goûté pour vous… le Kamo (Bruxelles)

Elu meilleur chef asiatique 2009 par le Gault&Milliau, je ne pouvais pas passer à côté du Kamo, situé près du cimetière d’Ixelles.

Lorsque l’on rentre dans ce restaurant, on est surpris par deux choses : le côté bar japonais de l’ensemble, et la petitesse du restaurant. Il est clair que sans réserver (une semaine à l’avance), il est impossible de se trouver une table.

Contrairement à la plupart des restaurants japonais, la carte n’est pas centrée sur le poisson cru. Beaucoup de plats traditionnels japonais, comme on peut en trouver au Kamakura (Luxembourg). Mais cette fois, ils sont présentés dans une formule que j’appelle ‘tapas’. En fonction du menu, on reçoit de petites entrées au choix sur la carte.

Il faut l’avouer, c’est bon, et même très bon. Les plats sont cuisinés avec soin ; on y retrouve la petite touche de génie absente dans la plupart des restaurants. Les sushis et sashimis sont très frais. La carte des vins est bio, ce qui ajoute encore une couche ‘nature’ à l’ensemble.

Pour le moment, les prix sont raisonnables… mais ça ne durera peut-être pas.

A absolument essayer, mais ne pas oublier la réservation 🙂

  • Ambiance : 8/10
  • Cuisine : 9/10
  • Rapport Qualité/prix : 8,5/10

J’ai goûté pour vous… Raconte moi des salades (Bruxelles)

J’avais lu pas mal de critiques sur ce petit restaurant de la place du Châtelain à Bruxelles : Raconte moi des salades. Apparemment il existe une seconde version du même restaurant ailleurs à Bruxelles…

Alors qu’en dire ? La déco est assez sympathique, la terrasse est très agréable, le service est convivial. Sans grande surprise, on y mange… des salades. Toutes sortes de salades, même les plats traditionnels sont revus en mode salade. Par exemple, on y retrouve des salades de thon rouge ou des salades curry vert-lait de coco-volaille. Honnêtement c’est bon, voire très bon, mais cela reste une resto-snack plutôt qu’un restaurant gastronomique.

Les prix sont raisonnables, et la population, lors de ma visite, était assez ‘étudiante’.

A mon avis, pour avoir une place en terrasse, il est préférable de réserver : http://www.racontemoidessalades.com/

  • Ambiance : 8,0/10
  • Cuisine : 7,0/10
  • Rapport Qualité/prix : 8,0/10