Mumukouski

La cuisine (re)vue par Mumu

Archive of ‘Namur’ category

Un dimanche à l’Atelier de Bossimé


Bossimé est un lieu-dit du côté  de Loyers….

Dimanche matin, je monte dans la voiture, branche le gps, et zou direction la campagne namuroise. Mon gps, fainéant, me rappelle que l’on est dimanche et que lui aussi a envie de se reposer …. Il commence donc sa sieste un peu avant d’arriver au restaurant … Coup de chance, le restaurant était flèché.

Arrivée sur place, on est clairement hors du temps.

Le (très) jeune chef (24 ans) a ouvert son restaurant en 2011 dans la ferme familiale. Passionné par les produits locaux, il attache une importance particulière à les mettre en avant et à la citer au même titre que les ingrédients des plats. Ici tout est fait maison, tant le pain (dans le four à pain) que les grissinis servis à l’apéritif, et les pralines servies avec le café.

Les horaires d’ouverture du restaurant ont changé et  nous sommes les premiers à pouvoir y passer notre dimanche (après)-midi.

 

      DSCN1664 DSCN1659

 


DSCN1672

Nous avons débuté le repas par l’apéritif servi au jardin.

A ce niveau aussi, le chef met en avant la région en s’associant avec Jean-François Baele, à la tête du Domaine du Ry d’Argent à Bovesse. Le vigneron et le chef ont élaboré ensemble une Cuvée spéciale dédiée à l’Atelier: la Cuvée Neel. Chaque flacon numéroté arbore en médaillon la dédicace à l’Atelier.

  • Apértif – Vin effervescent – Cuvée spéciale Neel du Domaine du Ry d’Argent

Chips – Grisini maison

Spiring de chez Monsieur Magerotte àNassogne

  DSCN1663DSCN1657

  • Mise en bouche – Asperges blanche de Malines grillée, queue de boeuf, livèche, émulsion d’asperges

DSCN1673

  • Mise en bouche – Tombée de courgettes, velouté de courgettes cuite au bbq, émulsion de fromages de chèvre

DSCN1676

 

  • Petits gris de Warnant, épinards frais, oeufs d’escargots

DSCN1683

 

  •  Maigre poêlé sur peau à l’unilatérale, Mousse de haricots verts, tombée de haricots beurre, échalotte, sauge, saucisson de poivre vert, fumet de poisson

DSCN1691

 

  • Croustillant de ris de veau, Asperges vertes crues, jus d’herbes, oxalys

DSCN1694

 

  • Magret de canard de la ferme de Floumont, Caviar d’aubergine, sauté de poivrons, jeune échalote, sauce à base de fond de veau

DSCN1696

 

  • Pré-dessert: Glace au lait, émulsion de chocolat Caramélia, crumble de noisettes
  • Pré-dessert: Ecraser de fraises comme à la maison, herbes du moment  (pas de photo)

DSCN1699

 

  • Rhubarbe, fraises et sorbet de basilic, émulsion de chocolat blanc, crumble de chocolat blanc

DSCN1702

 

  • Mignardises – Praline maison coque de chocolat Manjari, praliné noisette et chocolat au lait
  • Sucette à la canelle et chocolat
  • Cannelée Bordelais
  • Pâte de fruits à la framboise

DSCN1707

 

N’hésitez pas à pousser la porte de l’établissement, le chef est aux petits soins pour ses convives.

 

Ludovic Vanackere est également un second établissement, destiné uniquement aux lunchs gastronomiques: L’Atelier d’Ici, situé dans le magasin de produits locaux éponyme à Naninne.

 

L’Atelier de Bossimé

Rue Bossimé 2

5101 Loyers

0478/13.71.25

http://www.atelierdebossime.be

Nouveaux horaires et ouverture de la terrasse à partir de mai: tous les soirs du jeudi au samedi et le dimanche à midi.
Possibilité de privatiser l’espace pour des évènements privés le lundi, mardi et mercredi soir.

 

Le Domaine du Ry d’Argent

rue de la Distillerie 51

5081 Bovesse

http://www.domainedurydargent.com

 

L’Atelier d’Ici 

Chaussée de Marche 940

5100 Naninne

0470/88 71 40

 

Nouvelle info:

Depuis le 22 juillet 2014, l’Atelier d’Ici est retourné sur son lieu d’origne, l’Atelier de Bossimé.

Par ailleurs, en plus du lunch, le chef a créé un menu de la semaine selon une formule gastronomique à petits prix en trois services.

Vous pouvez suivre L’atelier sur Facebook! 

 

J’ai goûté pour vous… L’Essentiel (Temploux)

Après des mois d’hésitations et de multiples réservations avortées, nous nous sommes décidés à nous rendre à l’Essentiel à Temploux. Une adresse dont nous avions entendu beaucoup de bien, et qui est noté par un 17 dans le Gault&Milliau.

Ce restaurant est installé dans une ancienne bâtisse, rénovée avec soin ; couleurs grises, beaucoup de bois. Une petite touche de modernité ‘à la Valérie Damilot’, mais heureusement en version soft.

Nous avons opté pour le menu Ballade, en 6 services… et nous ne l’avons pas regretté. De la première entrée (Un audacieux dés de lard fondant), jusqu’au plat (Un pigeonneau merveilleusement cuit), tout est cuisiné et présenté avec une précision gastronomique. Les découpes et les cuissons sont parfaites.

Quelques remarques néanmoins, la sélection de vins grecs est agréable, mais pas enthousiasmante. La sélection ‘Prestige’ est probablement à conseiller. J’ai, pour ma part, été déçu par le dessert proposé (rhubarbe et sorbet à la violette)… Mais je semblais être le seul.

Le service est agréable, sans être trop présent. Une petite touche musicale en salle (légère) n’aurait pas été superflue.

En conclusion, une très bonne table de la région namuroise, mais une addition à la hauteur de l’étoile.

  • Ambiance : 7,5/10
  • Cuisine : 9,0/10
  • Rapport Qualité/prix : 8,0/10

http://www.lessentiel.be

 

J’ai goûté pour vous… Le Darville (Wierde)

Situé en bordure de la E411 à Arville (Wierde), le restaurant Le Darville est décrit comme une valeur sûre de la région namuroise.

Je précise immédiatement, que malgré la présence de routes importantes à proximité, cet établissement est installé dans une superbe fermette, mise en valeur pas une très jolie rénovation. La terrasse-jardin, quant-à-elle, nous plonge en pleine nature, faisant oublier les voitures au lointain.

Que dire du Darville ? Un service impeccable, même si parfois un peu trop présent, une sélection de vin originale et des assiettes décorées avec originalité et goût.

Nous avions choisi le menu ‘dégustation’, 6 services. On y retrouve de très belles préparations, notamment le carpaccio de langoustines bretonnes, et le ris de veau au poivre de Sichuan (un délice). Un mélange de cuisine traditionnelle française, avec quelques touches de moléculaires. Juste avant le dessert, une bouchée à l’azote est d’ailleurs réalisée devant vous. Nous n’avons pas testé le chariot de fromage, mais il était assez impressionnant.

Dans l’ensemble, une très bonne expérience que ce Darville : un excellent rapport qualité-prix. Il ne manque pas grand chose pour en faire un établissement étoilé.

  • Ambiance : 9,0/10
  • Cuisine : 8,0/10
  • Rapport Qualité/prix : 8,5/10

http://www.ledarville.be/

J’ai goûté pour vous… Le Parle m’en (Namur)

Cela fait déjà pas mal de temps que nous avions repéré ce petit restaurant au pied de la citadelle.  Poussin y a repensé récemment suite à la sortie du guide Gault & Millau 2011.
Ce mini-restaurant m’a fait pensé à une agréable table d’hôtes: 16 clients au maximum et une cuisine ouverte tout à fait similaire à celle que n’importe qui peut avoir chez lui et un patron seul en cuisine mais secondé pour le service et le dressage des plats. 
 Il faut l’avouer, le cadre est vraiment agréable. Je serais d’ailleurs curieuse de tester la terrasse en été!
 Autre particularité qui fait que l’on s’y sent réellement comme chez soi, l’absence de carte de vins! Et oui, si vous désirez accompagner votre menu d’une bouteille de vin, hop direction la cave! Vous faites votre choix comme au magasin et vous remontez tout simplement avec au restaurant.
Le soir seul le menu est proposé. Son prix est de 27€ et il est composé d’un choix de 2 ou 3 entrées, 2 plats dont un de viande et un de poisson, et 2 desserts.
Lors de notre visite, le menu était le suivant:
 
Salade d’écrevisses aux légumes d’hiver, vinaigrette au tandoori et huile de sésame grillé , pancetta grillée,…                                       
ou 
 L’assiette de charcuterie fine italienne et espagnole                      
  ou
Ravioles fraîches au pesto, courgettes grillées, chèvre frais, herbes fraîches, huile d’Arbequines, roquette,…                                                       
 ———————————–
 Papillotte de skrei et de crevettes, fenouil, pastis et citronnelle, purée de topinambourg (menu+2€)                                                             
ou 
 Tagliata de filet pur de porc fermier, réduction de Chimay bleue et de balsamique, fondue d’échalottes, cumin,…                                     
 ———————————–
 
Chocolat glacé aux macarons et meringue, coulis de framboises         
 ou
 L’assiette de fromages       
 
En clients embêtants (le pire c’est qu’on ne fait pas exprès!) nous avons opté pour des entrées et des plats différents. Personnellement j’ai particulièrement apprécié la salade d’écrevisses qui, accompagnée de sa vinaigrette au tandoori était particulièrement goûteuse, voire même fine.
 
Au niveau des plats, la viande était particulièrement bonne et bien cuite. Petit mini bémol peut être, ma papillotte de skrei manquait à mon sens de sel … mais rien de grave à cela, il y en a de toute façon à disponibilité sur la table.
 
Les proportions sont largement suffisantes et malgré le prix démocratique du menu, on ne peut pas dire que le chef  compte une à une les crevettes grises de son plat 🙂
Si vous voulez plus d’infos, c’est par  ici.    

J’ai goûté pour vous… L’eau vive (Arbre, région namuroise)

Samedi soir, grande soirée gastronomique! Poupou et moi sommes allés manger à L’eau vive, à Arbre près de Profondeville.

La 3ème tentative de réservation fut donc la bonne!! La première avait échoué à cause de la météo et la deuxième faute de place.

L’eau vive c’est quand même un restaurant 2 étoiles au guide Michelin depuis 2010 … Difficile de critiquer :-).

Pour vous faire une idée, voici le (petit) menu du moment que nous avons eu l’occasion de déguster après avoir goûté à trois mises en bouche. La cuisine est classique; ici pas de moléculaire mais de très bons produits. Personnellement j’ai réellement apprécié tous les plats.

 

Noix de Saint-Jacques :

Juste Marinées à l’huile de Noisettes, Spaghettis

de pommes de Terre à la crème de truffes

Dos de Cabillaud :

Ragoût de Saucisse de Sienne,

Artichauts Epineux et Olives Taggiasches

Lapin rex du Poitou :

Gnocchis à la Pomme de Terre, Olives,

Tomates Confites, Tuile de Parmesan

Coquille en Chocolat :

Crème au Mascarpone, Granité Café, Eclats de Noisettes au Caramel

 

Le restaurant est situé en contre-bas d’une route relativement fréquentée… en tout cas pour la pleine campagne :-).

Le cadre de la salle de restaurant est particulièrement agréable: les tables sont assez grandes et bien espacées.

Seul bémol peut être, la salle permettant de prendre l’apéritif ou le café dont la décoration particulièrement moderne la rend fort peu intime.

En ce qui concerne le service, pas rond de jambe ou de courbette qui pourraient parfois mettre les clients mais un service «  »convivial » » et attentioné du client.

Pas la peine non plus de sortir vos queues de pie et noeu papillon pour s’y rendre, une tenue normale conviendra tout à fait. Enfin pas un short quand même :-).

J’ai goûté pour vous… Les jardins de mon père, nouvelle visite

Vendredi soir, nous sommes retournés manger aux Jardins de mon père à Thon, près d’Andenne. Notre première visite datait d’il y a un an et demi environ et nous avait laissé une bonne impression générale.

La formule « all inclusive » est toujours proposée et est maintenant au prix de 52,5€ pour l’apéritif et ses trois mises en bouche, l’entrée, le sorbet, le plat, le dessert, et le café accompagné de ses mignardises.

Le type de cuisine est toujours similaire, et nous avons constaté une belle amélioration au niveau de la présentation des plats.

Les mises en bouche étaient particulièrement simple mais bonnes. Pour l’entrée, Poussin avait opté pour le millefeuilles de St Jacques et coques de Dieppe et j’avais opté pour la salade tiède pigeon ramier. Les deux plats étaient particulièrement bien présentés et  gouteux.

Quant au plat, nous avons également fait des choix différents. Poussin a choisi la noisette de biche, boudin du Samson en croquant de pommes et poires, churros. La viande était très bien cuite et manifestement de bonne qualité. Pour ma part j’ai opté pour la roulade de poule faisane farcie aux ris de veau, estouffade de chou et fruits rouges. Un petit point négatif, j’avoue que si je n’avais pas su que la farce était à base de ris de veau je n’aurais pas pu le deviner… peut être était-ce dû à une cuisson trop longue des ris de veau. Mais cela n’enlève rien au goût du plat!

Les desserts sont quant à eux toujours issus de la pâtisserie Carrément bon.

Un bémol, le service… Peut être était-ce dû au fait que le restaurant accueillait ce soir-là un évènement privé d’une vingtaine de personnes, mais soyons honnête le service tenait plus de la brasserie que d’un restaurant. D’ailleurs en partant, nous avons récupéré nous-mêmes nos vestes dans l’armoire à l’entrée.

Hormis ce ‘détail’, le rapport qualité/prix est presqu’imbattable et je ne refuserais pas une troisième visite.

 

J’ai goûté pour vous… Le CuisineMoi (Namur)

Une étoile au Michelin pour un restaurant namurois, cela mérite une, voire plusieurs visites… Le CuisineMoi est installé dans une petite maison rue Notre Dame, pas très loin du Casino. Une rue qui, il y a encore quelques années, était considérée comme une des plus mal famée de Namur. Heureusement les choses changent.

Bon rien à redire, c’est extrêmement bon, fin et délicat, présenté avec goût. Les produits sont d’une qualité irréprochable, réunis au sein de l’assiette pour les merveilles des papilles. Les vins (souvent portugais) proposés dans le menu viennent encadrer les plats, et les relever de petites touches sensuelles. Sans aucun doute, un de mes restaurants préférés.

Après quelques visites, je me permettrais malgré tout une remarque sur certains plats : parfois à force de chercher l’originalité à tout prix, on perd en saveur et on risque d’effrayer les clients. Les desserts, par exemple ne sont pas toujours au niveau du reste du repas. C’est la loi des restaurants étoilés, en proposer toujours plus.  Dommage, mais cela ne m’empêchera pas d’y réserver de nouveau 🙂

Le service en salle est orchestré par l’épouse du cuisinier. Elle même œnologue, elle vous décrit les plats et vins avec passion. Cela reste convivial et fait le charme du CuisineMoi.

Les prix sont encore abordables, même si c’est un peu plus cher que la moyenne namuroise.

Apparemment, le restaurant propose un plat du jour et un lunch le midi, mais je n’y suis jamais allé que le soir.

http://www.cuisinemoi.be/

  • Ambiance : 8,5/10
  • Cuisine : 9/10
  • Rapport Qualité/prix : 8,5/10

J’ai goûté pour vous… La Pineraie (Gesves)

Une de mes plus belles découvertes culinaires de cet été : La Pineraie à Gesves, dans les fins fonds de la campagne namuroise.

Le restaurant est installé dans une ancienne fermette, décorée sobrement, disposant d’une agréable terrasse, en bordure d’une petite rivière. On peut réellement y apprécier le calme de la campagne 🙂

Lors de ma visite, un menu anniversaire était disponible : 4 services, vins compris pour à peu près 60 euros. Et comment dire ? Tout était délicatement bon ; les zakouskis un peu basiques peut-être, mais l’entrée et le plat étaient correctement équilibrés. Les assiettes sont bien garnies et joliment présentées.

Apparemment, la spécialité de la maison est le ris de veau. Malheureusement, je n’ai pas eu l’occasion d’y goûter (pour cette fois).

Le service est sobre et poli, sans chichi mais distingué malgré tout.

Oui je l’avoue, j’ai vraiment aimé… et je ne devais pas être le seul. Apparemment, la Pineraie est complet chaque midi, et chaque soir…. En fait, le plus étrange avec ce restaurant, c’est de ne le retrouver dans aucun guide gastronomique (?)

Visitez le site web pour vérifier le menu du mois : http://www.lapineraie.be/

  • Ambiance : 8,5/10
  • Cuisine : 9/10
  • Rapport Qualité/prix : 9/10

J’ai goûté pour vous… Le Vino Vino (Namur)

Avec un nom comme le Vino Vino, impossible de ne pas visiter ce bar à vin dans le centre de Namur. Ouvert par un sommelier expérimenté, ce lieu est une formidable découverte.

Quelques bouteilles ouvertes en permanence, quelques suggestions de différentes couleurs, et une carte des vins bien fournies. Envie d’un vin non-ouvert ? Il est évidemment possible d’acheter sa bouteille.

La patron est sympathique, l’endroit est agréable… mais que mange-t-on ? Plutôt un genre de tapas, en petites assiettes remplies de spécialités locales de qualité : rillettes, fromages, brandades, jambons… Il est également possible de commander des plats commun à la table, et de picorer.

Les prix sont très attractifs, principalement pour les vins ouverts. Évidemment, si vous choisissez à la carte, la facture peut légèrement s’emballer. Un conseil, attendez la fin de soirée, le patron termine les bouteilles 🙂

Il faut absolument réserver… sans réservation il est presque impossible d’y trouver une place

http://www.vinovino.be/

  • Ambiance : 8,5/10
  • Cuisine : 7/10
  • Rapport Qualité/prix : 8,5/10

J’ai goûté pour vous… Les jardins de mon père (Thon-Samson)

Anciennement appelé ‘Les Jardins du Luxembourg’, ce restaurant en bordure de Meuse est réouvert sous le nom ‘Les Jardins de mon Père‘. Le décor intérieur est devenu ‘lounge’, mais la cuisine a peu changé. Si j’ai bien compris, le chef resté le même…

Afin d’attirer le chalan, un menu ‘Anniversaire – all inclusive’ est proposé. Et honnêtement, on ne peut pas être volé : apéritif, entrée, sorbet, plat, dessert, café, vin compris pour 50 euros, c’est plus que raisonable.

Et l’assiette me direz-vous ? Et bien c’est pas mal ; cela reste de la gastronomie française classique, bien présentée et gouteuse. Il y manque juste la petite touche supplémentaire qui fait qu’un plat devient sensuel, voire merveilleux. La carré d’agneau était malgré tout très bon.

Les desserts ne sont apparemment pas préparés sur place ; ils sont issus d’une pâtisserie appelée le ‘Carrément bon’

Pour ce prix et ce menu, la visite est conseillée…

Le site web : http://www.lesjardinsdemonpere.be/

  • Ambiance : 7,5/10
  • Cuisine : 7/10
  • Rapport Qualité/prix : 9/10

J’ai goûté pour vous… Le Chemin du Cèdre (Namur)

Depuis que j’ai testé la cuisine libanaise, je prends un plaisir incroyable à découvrir de bonnes adresses.

En plein centre du vieux Namur se trouve le Chemin du Cèdre, restaurant libanais ouvert depuis quelques années. Les points forts : la terrasse (très agréable en été, mais il faut réserver), l’amabilité des serveuses, le décor lounge… et bien évidemment la cuisine.

La carte est assez complète, même si la plupart des gens clients optent pour le menu ‘découverte’. On y retrouve toutes les spécialités libanaises traditionnelles : chaud, froid, grillades de viande. J’ai particulièrement apprécié le homos, la moussaka froide et les ailes de poulet citronnées. Un petit bémol, le taboulé libanais aurait pu être ciselé plus finement, mais c’est une critique facultative.

Le rapport qualité/prix est très intéressant : 27,5 € le menu avec dessert et thé à la menthe. On en sort plus que rassasié.

La carte de vin est par contre assez basique, et centrée sur des vin libanais.

Le service ? Très sympathique et convivial. Le sourire des serveuses, dont tout le monde parle, est bien réel voire envoutant…

Pour plus d’information, il y a un site web… http://sites.resto.com/lecheminducedre/

  • Ambiance : 8,5/10
  • Cuisine : 8,5/10
  • Rapport Qualité/prix : 9/10

J’ai goûté pour vous… Le Bon Vin (Namur)

Une bonne adresse namuroise que Le Bon Vin.

Situé dans la vieille ville, ce restaurant bar à vin est plein de surprises : un service convivial (papa et la fille en salle), des vins sélectionnés avec soin, et des produits de terroir, le plus souvent garantis Bio.

Tout à l’air bon sur la carte, et cela se confirme une fois dans l’assiette : les tomates ont du goût (sic), la terrine est excellente et les tartes faîtes ‘maison’. Un seul regret, la sauce soja accompagnant le poulet était peut-être un peu trop salée.

Le prix est plus que démocratique : 70 euros à deux avec entrée, plat, dessert et une bouteille de vin.

Attention, il vaut mieux réserver pour obtenir une place.

  • Ambiance : 7,0/10
  • Cuisine : 8,0/10
  • Rapport Qualité/prix : 9,0/10

J’ai goûté pour vous… Biétrumé Picar (Namur)

Il y a quelques mois, nous avions décidé de tester un restaurant gastronomique namurois : le Biétrumé Picard à Namur. La note du Gault&Milliau était moyenne, mais on a parfois de bonnes surprises…

Et bien, même si les plats étaient très bons, la déception a été plus au rendez-vous que la surprise.

L’accueil de ce restaurant se fait dans un petit salon privé, assez bruyant. Quelques mise en bouche, dont une au ris de veau… un choix assez risqué selon moi.

Les mets se succèdent sur la table, dans une ambiance toujours bruyante, mais ils leur manquent cette petite touche d’originalité qui enchante le palais. Le service est plus que moyen, le décor faussement bourgeois, les vins passables et l’addition salée.

Nous avons peut-être manqué de chance lors de notre visite, mais cela ne nous donne pas envie d’y retourner…

  • Ambiance : 6,0/10
  • Cuisine : 7,5/10
  • Rapport Qualité/prix : 5,0/10

Mise à jour : le Biétrumé Picar annonce sa fermeture définitive fin du moi d’août 2011.

J’ai goûté pour vous… Le Chinda Wok (Namur)

Des restaurants thaïlandais, il y en a partout. De bons restaurants thaïlandais, c’est souvent plus compliqué à trouver.

Le Chinda Wok à Namur fait partie de la seconde veine. Ce petit établissement situé près de la gare ne paie pas spécialement de mine, mais une fois à l’intérieur, on est surpris par la décoration. Il y a apparemment une superbe terrasse… mais que je n’ai jamais testée.

Le curry vert est excellent, et je me permets de vous conseiller le poulet croquant aux vermicelles…

Je l’ai visité plusieurs fois, et je n’ai jamais été déçu.

  • Ambiance : 7,0/10
  • Cuisine : 7,0/10
  • Rapport Qualité/prix : 7,5/10

J’ai goûté pour vous… Le Phenix (Jambes)

Hier soir, j’ai découvert une petite brasserie namuroise située à Jambes, et nommée Le Phénix.
Quelle est la particularité de ce restaurant ? La cuisine y est ouverte presque en permanence… ce qui est une rareté à Namur. En effet, dans cette ville, la plupart des restaurants n’acceptent plus les convives après 21h.

Les heures d’ouvertures c’est sympa, mais quid de la cuisine ? Ce n’est pas un étoilé Michelin, mais la carte est avenante et assez diverse. La brochette géante de bœuf et sa béarnaise sont très bonnes, et sur la carte on trouve également des épées de bœuf (apparemment la spécialité du Phénix), de la raie ou des pâtes bolognèse. Je vous l’ai dit, c’est diversifié. Un bon signe : la plupart des tables étaient occupées…

Les prix sont ceux d’une brasserie, et le service, malheureusement, est légèrement débordé.

  • Ambiance : 5,5/10
  • Cuisine : 6,5/10
  • Rapport Qualité/prix : 8,0/10

(*) Une petite remarque : les repas pris entre 14h et 17h30 bénéficient d’une remise de 40%

J’ai goûté pour vous… La Petite Marmite (Wépion)

Une première visite dans ce restaurant namurois (Wépion) repéré dans le guide Gault&Milliau. Une note assez moyenne (13 je pense), mais éventuellement une bonne surprise…

La décoration de la salle de restaurant est assez bizarre : au milieu de la pièce quelques tables doivent permettre de servir et desservir ; mais bon, sans cet amas de table, la salle serait probablement plus sympathique. Malgré tout, il y a  deux éléments agréables dans cette salle de restaurant : un mur de pierre du plus bel effet, et une vue sur la Meuse (pour les gens installé près de la fenêtre, ce qui n’était pas notre cas)

La cuisine me direz-vous ? Et bien là, pas de surprises ou d’explosion de saveurs : des plats très classiques, bons mais sans plus : tartare de saumon aux pommes en entrée, une viande joliment décorée en plat principal (je ne me souviens plus de ce que j’ai mangé, c’est tout dire)… et une buffet de dessert extrêmement bien fournis.

L’addition est, à mon avis, un peu excessive pour ce type de restaurant.

Une seconde visite ? Hmm… je préfère ne pas répondre

  • Ambiance : 6/10
  • Cuisine : 7/10
  • Rapport Qualité/prix : 5/10