Mumukouski

La cuisine (re)vue par Mumu

Posts Tagged ‘curry’

Pâtes aux coques, couteaux et curry

L’autre jour, je vous parlais de pâtes « sans sauce » … J’ai retenté l’expérience, tout à fait dans le même style, avec des coquillages et des petites pois.

Finalement, je pense que ce type de plat de pâtes peut se décliner  » à l’infini »… C’est original, super bon, et très rapide à réaliser. Il suffit en effet de cuire les coquillages durant la cuisson des pâtes et le tour est joué 🙂

 

Casareccia aux coques, couteaux et curry

 

Ingrédients pour 2 personnes:

250g de pâtes Casareccia ou d’orecchiette

100g de petits pois surgelés

1dl de vin blanc sec

500g de coques fraîches vivantes

300g de couteaux

1 càs bombée de curry

1 oignon rouge

 

Emincer l’oignon. Le faire revenir à la poêle avec un peu d’huile d’olive. Déglacer au vin blanc. Assaisonner avec le curry. Ajouter les coques, laisser cuire à couvert 6 minutes. Ajouter les couteaux et les petits pois et poursuivre la cuisson à couvert encore 6 minutes. Ajouter les petits Les coquillages sont prêts lorsqu’ils sont ouverts.

Ôter les coques de leur coquilles, en garder seulement quelques unes pour la décoration des assiettes. Faire de même avec les couteaux et les tailler en 2.

Cuire les pâtes al dente. Egoutter.

Réchauffer brièvement ensemble les pâtes avec le mélange de coquillages et petits pois.

 

 

Saint-Jacques poêlées, crêpe de pommes de terre et réduction au curry

Je continue avec mes recettes ‘bouffe party’ dont je vous parlais l’autre jour en vous présentant aujourd’hui la seconde entrée.

Je m’étais inspirée pour ce plat d’une recette trouvée sur le site Francechef.tv; recette fortement modifiée car à la base il fallait utiliser des Saint-Jacques encore dans leur coquillage afin de réaliser la sauce avec les barbes de Saint-Jacques. J’ai opté pour une autre solution, non seulement par facilité mais aussi aussi au niveau du coût du plat car l’achat de Saint-Jacques fraîches non nettoyées est assez onéreux.

La recette ne demande pas beaucoup de travail au moment de servir car hormis les Saint-Jacques qui doivent être poêlées au dernier moment, les crêpes et la réduction de fumet peuvent être réalisés la veille.

 

 

 

 Pour 4 personnes:

12 noix de Saint-Jacques

12 feuilles de cerfeuil

Pour la sauce:

12 noix de pétoncle (congelées)

300 ml de fond de poisson

Curry

Crème

Pour la crêpe de pommes de terre:

500g de pommes de terre

50g de farine

2 oeufs

1 blanc d’oeuf

1dl de crème

Commencer par cuire les pommes de terre. Les écraser, ajouter la farine. Incorporer les oeufs et le blanc d’oeuf ainsi que la crème. Bien mélanger la préparation. Chauffer une poêle avec un peu de beurre. Y étaler la préparation de manière à  obtenir une crêpe d’environ 5 mm d’épaisseur. Cuire la crêpe des deux côtés de manière à ce qu’elle soit très légèrement croustillante et réserver.

Pour la sauce: Mettre les noix de pétoncles dans le fumet de poisson et laisser réduire au 3/4. Oter les noix de pétoncles et les réserver. Lier cette réduction de fumet avec de la crème et assaisonner de curry, sel et poivre. Vous devez obtenir une sauce relativement épaisse.

Poêler les Saint-Jacques au beurre. Faire revenir dans la même poêle les noix de pétoncle.

Pour le dressage: découper un rectangle de crêpe, assez grand pour pouvoir y déposer 3 Saint-Jacques. Si nécessaire, repasser les crêpes quelques minutes au four. Déposer les Saint-Jacques sur les crêpes et ajouter un peu de fleur de sel pour l’assaisonnement. Garnir avec les noix de pétoncle et un brin de persil plat. Ajouter un trait de sauce.

Velouté de scarole au curry et chips de jambon

Cette fois c’est certain, l’automne est bel et bien là. Il n’y a pas que le calendrier qui me le dit mais également mon nez frigorifié quand je sors de chez moi tôt le matin.

Mais l’automne ça a du bon quand même (en tout cas je tente de m’en persuader). Les recettes à base de champignons fleurissent sur tous les blogs, et je vais pouvoir recommencer à déguster de bons bols de soupe bien chaude.

En parlant de soupe justement, j’ai, après de longs mois de pause, à nouveau commandé un panier de légumes bio à la ferme du Montaval . Comme d’habitude, il s’agit d’un panier surprise.. avec donc les bonnes et les moins bonnes surprises :-). Comme moins bonne surprise, j’avais cette fois une scarole … Et moi la scarole je trouve ça coriace et amer… bref, aime pas ça! 

Ne sachant trop quel sort lui réserver, j’ai opté pour un potage, ou plutôt un velouté. Le côté coriace est anéanti par le mixer, et l’amertume par la crème et le goût fumé du jambon!

 Ingrédients pour 1l de velouté:

1 scarole

8 dl de bouillon de légumes (en cubes c’est parfait). La scarole va rendre de l’eau en cuisant, donc vous obtiendrez environ 1l de soupe.

1 échalote

Beurre

Crème

curry

Jambon fumé

Hacher l’échalote et la faire revenir dans le beurre. Ajouter les feuilles de scarole (préalablement coupées si elles sont grandes) et faire suer quelques minutes.

Ajouter le bouillon de légumes. Laisser cuire environ 10 minutes.

Pendant ce temps, découper les tranches de jambon en rectangle et les passer au grill environ 5 minutes jusqu’à ce que le jambon soit sec et croustillant.

Assaisonner la soupe de S&P et de curry.

Crémer suivant le goût.

J’ai goûté pour vous… Raconte moi des salades (Bruxelles)

J’avais lu pas mal de critiques sur ce petit restaurant de la place du Châtelain à Bruxelles : Raconte moi des salades. Apparemment il existe une seconde version du même restaurant ailleurs à Bruxelles…

Alors qu’en dire ? La déco est assez sympathique, la terrasse est très agréable, le service est convivial. Sans grande surprise, on y mange… des salades. Toutes sortes de salades, même les plats traditionnels sont revus en mode salade. Par exemple, on y retrouve des salades de thon rouge ou des salades curry vert-lait de coco-volaille. Honnêtement c’est bon, voire très bon, mais cela reste une resto-snack plutôt qu’un restaurant gastronomique.

Les prix sont raisonnables, et la population, lors de ma visite, était assez ‘étudiante’.

A mon avis, pour avoir une place en terrasse, il est préférable de réserver : http://www.racontemoidessalades.com/

  • Ambiance : 8,0/10
  • Cuisine : 7,0/10
  • Rapport Qualité/prix : 8,0/10

Verrine de Saint Moret au curry, crevette rose et mangue

Cette recette est inspirée du livre « Verrines: apéros et gourmandises », paru aux éditions Marabout et vendu (entre autres) chez Casa. Je l’ai quelque peu modifiée car dans la recette originale, le Saint Moret est utilisé tel quel dans les verrines. Or, le Saint Moret, c’est assez épais et donc pas aisément  utilisable avec une poche à douille à moins d’attraper des crampes au bras dès la 3ème verrine.

 Ingrédients pour 35 verrines environ:

1 mangue

300g de Saint Moret

crème

crevette rose

curry

Mélanger le Saint Moret avec de la crème de manière à avoir une consistance plus crémeuse dont vous pourrez aisément remplir vos verrines à l’aide d’une poche à douille.

Faire une brunoise de mangue.

A l’aide d’une poche à douille donc, remplir le fond de vos verrines de Saint Moret à la crème. Soupoudrer de curry. Ajouter 2 ou 3 crevettes roses, de la mangue, et de nouveau des crevettes. S’il vous reste de la crème de  Saint Moret, décorez la verrine avec une pointe de crème.

J’ai goûté pour vous… Le Chinda Wok (Namur)

Des restaurants thaïlandais, il y en a partout. De bons restaurants thaïlandais, c’est souvent plus compliqué à trouver.

Le Chinda Wok à Namur fait partie de la seconde veine. Ce petit établissement situé près de la gare ne paie pas spécialement de mine, mais une fois à l’intérieur, on est surpris par la décoration. Il y a apparemment une superbe terrasse… mais que je n’ai jamais testée.

Le curry vert est excellent, et je me permets de vous conseiller le poulet croquant aux vermicelles…

Je l’ai visité plusieurs fois, et je n’ai jamais été déçu.

  • Ambiance : 7,0/10
  • Cuisine : 7,0/10
  • Rapport Qualité/prix : 7,5/10

Gambas au miel et son sabayon au curry

Je vais vous présenter ici une recette de zakouski chaud que j’ai réalisée pour mon examen de cuisine du mois de juin (bientôt septembre, les cours vont reprendre, je vous en parlerai donc).

La photo n’est pas top, j’en conviens et m’en excuse. Le jour de l’examen, les zakouskis étaient servis sur des petits plateaux individuels argentés .. j’ai donc « chipoté » avec la photo du plateau pour que vous puissiez voir à quoi ressemble le zakouski.

 

 

 

 

 

 

 

Pour 10 zakouskis

10 gambas (scampis, grosses crevettes.. suivant le budget dont vous disposez)

4 càs de miel liquide

150g de riz rouge de Camargue (personnellement je l’achète au Delhaize, je ne sais pas du tout si on en trouve ailleurs)

2 jaunes d’oeufs

0,5 dl de vin blanc

3 càs d’huile d’olive

1,5 càs de curry

persil plat pour la déco

2dl fumet de poisson

beurre

1. Faire réduire le fumet de poisson avec le vin blanc de moitié

2. Pendant ce temps, cuire le riz rouge à l’eau salée (ça prend du temps.. environ 35 minutes). Après l’avoir égoutté, y faire fondre un petit morceau de beurre.

3. Préparer la marinade des gambas/scampis/crevettes: mélanger le miel avec l’huile d’olive et 2 pincées de curry. Y faire mariner les gambas/scampis/crevettes pendant 10 minutes.

Si vous trouvez que la préparation est trop épaisse, n’hésitez pas à rajouter un peu d’huile d’olive! La texture va dépendre du miel utilisé…

4. Sortir les gambas de la marinade et les égoutter. Les faire revenir à l’huile d’olive dans une poêle.

5. Au dernier moment, préparer le sabayon avec les 2 jaunes d’oeufs et le mélange fumet de poisson/vin blanc réduit. Ajouter 1 càs de curry.

Vous pouvez présenter ce zakouski dans une verrine, une cuillère ou autre. Disposer un fond de riz rouge, poser le gambas/scampi/crevette et recouvrir de sabayon. Passer le tout 2 minutes (pas plus!!!) au four afin de que le sabayon fasse une très fine croûte. Garnir de persil plat et servir immédiatement.